Marchés financiers : les signes d’un ralentissement économique

Tomas Hildebrandt
Courbes des rendements, taux d'intérêt, tensions commerciales... Les marchés financiers montrent des signes de ralentissement économique en ce début d'année 2019. Quel pourrait-être l'ampleur et la durée de la récession ? Tomas Hildebrandt, Gérant Senior chez Evli Fund Management Company Ltd, donne son éclairage.
Lire (5 min.)

Valorisations 2019 : qu’attendre du consensus ?

Benoît Peloille
L’année 2018 aura finalement été une année de correction des valorisations pour les marchés actions et de remontée de l’aversion au risque. En ce début d’année 2019, nous faisons le point sur les attentes du consensus et les niveaux de valorisations qui semblent plus raisonnables.
Lire (3 min.)

N’enterrez pas les grandes valeurs européennes !

Gérard Moulin
L’intensité concurrentielle et un environnement économique plus difficile renforcent la discrimination entre les valeurs. Les valeurs européennes qui disposent d’un réel savoir-faire et de barrières à l’entrée conséquentes offrent des perspectives alléchantes.
Lire (2 min.)

NextStage : Actif Net Réévalué du 3e trimestre 2018, investissements & cession

Grégoire Sentilhes, Président de NextStage AM, Gérant de NextStage, déclare : « Cette nouvelle progression de l’ANR récompense notre modèle d’investissement, sur des marchés en forte croissance. En ce sens, les deux derniers investissements réalisés offrent un fort potentiel de création de valeur, par leur croissance rentable et leur capacité de résilience. Nous réinvestissons également dans les participations les plus dynamiques en soutien de leur transformation et poursuivons nos efforts visant à constituer un portefeuille de 40 à 50 PME performantes à long terme. » 

NextStage actif net réévalué

ANR au 30 septembre 2018 : nouvelle progression de +1% à 222,8 M€

Au 30 septembre 2018, l’Actif Net Réévalué de NextStage progresse de +1% à 222,8 M€ (vs. 220,6 M€ au 30 juin 2018), soutenue par la revalorisation de l’une des participations au regard de sa forte croissance. Bien que les valorisations des participations non cotées soient semestrielles, en cas de survenance d’un évènement jugé significatif, la juste valeur d’une participation peut être actualisée lors d’un calcul d’ANR trimestriel. De plus, quatre des quinze participations du portefeuille acquises en 2017 sont toujours valorisées à leur prix d’acquisition et bénéficient d’une dynamique solide de développement.

L’Actif Net Réévalué par action ordinaire au 30 septembre 2018 ressort à 115,56 euros, en hausse de +1% (vs. 114,42 euros au 30 juin 2018), après neutralisation des actions de préférence.

NextStage ANR 2018

L’ANR de 222,8 M€ de NextStage au 30 septembre 2018 se répartit entre 161,1 M€ de valorisation des 15 participations et 61,6 M€ de trésorerie nette de Besoin en Fonds de Roulement (BFR). Après prise en compte du protocole d’investissement dans une nouvelle participation de 8,4 M€, en passe d’être finalisé, ainsi que du réinvestissement de 2,9 M€ du 6 novembre 2018 dans Dream Yacht Charter, la trésorerie nette de BFR s’élève à 50,7 M€ au 21 novembre 2018. NextStage porte ainsi à 41 M€ le montant engagé à cette date sur l’objectif de 50 M€ sur l’année 2018.

Lire (2 min.)

France : les réserves nettes de change augmentent de 5 720 M€

Le Ministère de l'économie et des finances a publié ce lundi 15 juillet avec la Banque de France une note sur le montant des réserves nettes de change de l'Etat. Bercy rappelle que depuis mai 2000, en conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI — telle qu’appliquée au sein du Système Européen de Banques Centrales — les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont valorisés en euros, sur la base des cours de change de fin de mois.

Les réserves nettes de change de la France s'élèvent à la fin du mois de juin 2019 à 163 769 M€ (186 368 M$), contre 158 049 M€ (176 241 M$) à la fin du mois de mai 2019. Cela représente une augmentation de 5 720 M€, qui intègre l’incidence des modalités de valorisation aux cours de change de fin de mois. Les réserves nettes de l'Etat se répartissent comme suit :

  • Réserves nettes en devises : 50 514 M€ ;
  • Position de réserve au FMI : 4 611 M€ ;
  • Avoirs en DTS : 10 049 M€ ;
  • Autres avoirs de réserve : 1 298 M€ ;

La différence constatée avec les réserves officielles de change — publiées le 5 juillet 2019 — résulte de la prise en compte de sorties temporaires d’actifs financiers en devises, d’un montant net de 133 M€.

Lire (2 min.)

Obligations : Muzinich & Co. lance le fonds Global Short Duration Investment Grade

Muzinich & Co. — société de gestion indépendante, spécialisée dans la dette publique et privée d’entreprises — lance ce mardi 16 juillet le fonds Global Short Duration Investment Grade. Son encours s'élève à 352 millions d’euros en date du 9 juillet 2019, d'après les chiffres publiés par Muzinich. Ce véhicule d'investissement vise à générer une performance tout en limitant les risques de crédit et de taux d’intérêt.

Répondre à la demande des clients

Proposé au sein d'une structure UCITS, le fonds fournit une liquidité quotidienne. Il sera géré avec une duration maximale de 1,5 an et une notation moyenne minimum BBB. Le fonds considère les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) comme une partie intégrante du processus de recherche et respecte la liste d’exclusion de la Norges Bank Investment Management.

« La création de stratégies de crédit sur mesure en ligne avec les besoins de nos clients est la pierre angulaire de notre activité. Nous avons constaté une forte demande pour ce type de fonds de la part de nombreux clients dans différents pays », a déclaré Tom Douie, Global Head of Distribution. « Cela reflète les exigences actuelles des investisseurs européens qui cherchent à contrecarrer le pool croissant d'actifs à rendement négatif d’une grande partie du marché investment grade », ajoute-il.

Objectif de duration courte

Tatjana Greil-Castro dirige l'équipe de gestion, qui gère 13 Mds$ américains — données publiées le 30 juin 2019 — au sein des stratégies investment grade et crossover. Anthony DeMeo et Ian Horn seront co-gérants du fonds. « Nous pensons que le marché mondial des obligations investment grade offre de nombreuses opportunités pour les investisseurs qui adoptent une approche bottom-up sur le crédit, capables d’identifier des obligations d’entreprises de courte maturité dotées de fondamentaux solides », explique Tatjana Greil-Castro.

La gérante principale du fonds s'appuie sur sa longue expérience en investissement sur le marché des obligations d’entreprise. « Nous avons une longue expérience dans la gestion de portefeuilles de courte duration depuis le lancement de notre stratégie phare crossover en 2003. L’un de nos principaux points différenciants est que nous cherchons à atteindre l’objectif d’investissement du Fonds de duration courte en achetant uniquement des obligations. Nous n'utilisons pas d'instruments dérivés ou synthétiques pour réduire la duration dans nos portefeuilles », précise-t-elle.

Lire (3 min.)

Capitalisation d’Apple : jusqu’aux étoiles ?

Si les éclipses de Lune et les pérégrinations de Mars ont ravi les yeux des petits et grands au cours des dernières semaines, c'est un autre astre qui a ébloui les observateurs hier : le géant Apple. La marque à la pomme a franchi en séance les 1000 milliards de dollars de valorisation, un record absolu dans l'histoire de la bourse. Si les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, Apple peut-elle s'élever jusqu'aux étoiles ?
Lire (<1 min.)

Lancement de Mandarine Global Microcap

Pour dénicher ces pépites, le gérant du fonds, Sébastien Lagarde, mise sur un processus d’investissement combinant une approche quantitative et une approche discrétionnaire, lui permettant d’analyser et évaluer un large univers d’investissement, composé de plus de 22 000 titres internationaux dont la capitalisation boursière est inférieure à 700M€. Afin de réaliser sa sélection de titres, le gérant applique tout d’abord un filtre de liquidité, pour ne retenir que les valeurs dont le volume d’échange quotidien est supérieur à 250K€. Il s’appuie ensuite sur des indicateurs de valorisation, de price momentum, de croissance, de qualité et de sentiment pour construire un portefeuille diversifié de 330 valeurs environ. Résultat de son processus d’investissement, le fonds Mandarine Global Microcap présente de faibles biais sectoriels et géographiques par rapport à son indice de référence. Depuis sa création en juillet 2016, il affiche une performance de +40,9%, contre +35,5% pour son indice de référence, le MSCI World Micro Cap NR (au 24/05/2018). Deux ans après son lancement et désormais activement commercialisé, le fonds Mandarine Global Microcap affiche un actif sous gestion de 80 millions d’euros. Mandarine Gestion gère ainsi près de 250 millions d’euros sur son expertise actions de très petites capitalisations boursières au travers de deux fonds phares : Mandarine Europe Microcap (162 M€ sous gestion au 24/05/2018) et Mandarine Global Microcap.
Lire (1 min.)

Interview de Sébastien RIBEIRO - Keren Finance : Investir dans l'innovation à fort potentiel

Dans le contexte actuel de reprise économique, Keren Finance adopte une stratégie à fort potentiel de valorisation. La société investit dans de nombreux projets innovants (IA, big data, cybersécurité ...), mais aussi dans des industries plus classiques, comme le recyclage de métaux ou le camping car. Sébastien Ribeiro, gérant actions de Keren Finance, nous explique le point commun entre ces entreprises : toutes bénéficient d'un cycle de croissance important, laissant espérer de gros rendements.
Voir (<3 min.)

Croissance : perspectives positives pour l’Asie

Mike Shiao
Malgré la volatilité de ce début d’année, les marchés d’Asie hors Japon devraient continuer de s’apprécier en 2018.
Lire (2 min.)

La SCPI Pierval Santé acquiert 2 EHPADs en Irlande

Euryale Asset Management (AM) — filiale du Groupe Elience, spécialisée dans la gestion des SCPI — a confirmé le 11 juillet dernier l’ancrage européen de sa stratégie d’investissement. Sa SCPI Pierval Santé — déjà présente en France et en Allemagne — annonce l’acquisition de 2 nouveaux EHPADs situés à Dublin, en Irlande. Cette opération porte à 14 le nombre de ces établissements dans le patrimoine de Pierval Santé en Irlande.

Une stratégie européenne

Dernières acquisitions en dates, ces deux nouveaux établissements sont exploités par le Groupe Virtue selon un bail d’une durée ferme de 25 ans. Ils proposent des prestations haut de gamme — tant en qualité de l’exploitation qu’en qualité du bâti — et ont été acquis pour un prix de revient global de 66,6 M€. L’un des deux actifs ne sera livré qu’après la fin des travaux, d’ici novembre prochain.

Le volet irlandais de la stratégie d’acquisition de la SCPI Pierval Santé a permis — depuis son lancement en mai 2018 — d’investir un montant global frais inclus de près de 151 M€. Au 30 juin 2019, le patrimoine de Pierval Santé est détenu à près de 41 % en France, 34 % en Allemagne et 25 % en Irlande. La Société de Gestion démontre ainsi sa capacité à générer un deal flow qualitatif au niveau européen.

Immobilier neuf de santé

Euryale AM mise sur des baux sécurisés à très long terme avec ses locataires-exploitants d’établissements de santé, dans la perspective d’aligner le plus possible les intérêts du bailleur et des preneurs. Cette stratégie d’accompagnement des exploitants — par le portage de l’immobilier de santé — permet à la fois des perspectives de croissance du patrimoine sous gestion à la SCPI, mais également une plus grande maîtrise de la qualité de son parc immobilier.

Euryale AM renforce cette stratégie avec des opérations de construction d’établissement neufs, qui garantissent une meilleure adéquation des actifs aux pratiques des utilisateurs de cet immobilier spécifique. Euryale AM gère pour la compte de Pierval Santé 32 EHPADs en Europe. La société compte aujourd'hui un total de 79 actifs sous gestion. Les EHPADs représentent pour elle un axe majeur de développement.

Lire (2 min.)

Natixis Wealth Management annonce deux nominations

Natixis Wealth Management — banque privée filiale de Natixis — annonce ce lundi 15 juillet la mise en place d'une nouvelle organisation pour favoriser un fonctionnement plus intégré entre la France, le Luxembourg et la Belgique. Le Groupe nomme Audrey Koenig (45 ans) Directrice générale déléguée de Natixis Wealth Management et Philippe Guénet (50 ans) Directeur général des implantations de la banque au Luxembourg et en Belgique.

Focus sur les enjeux de ces nominations

Audrey Koenig sera en charge de la nouvelle direction Développement Wealth, qui regroupe la direction commerciale, les expertises métier ainsi qu’un département business management permettant d’assurer une qualité de service optimale aux clients. Elle sera responsable de la filière Développement Wealth sur le périmètre France, Luxembourg et Belgique.

Philippe Guénet aura notamment pour mission de contribuer au renforcement de la transversalité des activités Wealth au Luxembourg et en Belgique et d’accompagner le développement de l’activité à l’international, en lien étroit avec les instances de Place locales.

Focus sur le parcours d'Audrey Koenig

Audrey Koenig est titulaire d’un DESS, ingénierie juridique et financière (IGR – IAE de Rennes). Elle débute sa carrière en 1997, en tant que conseillère en gestion de patrimoine à la Banque Populaire, puis comme banquier privé au CIC (2000-2001). En 2001, Audrey Koenig intègre la Banque Privée Saint Dominique, devenue Banque Privée 1818 puis Natixis Wealth Management en 2017.

Elle y exerce successivement les postes de banquier privé – Gestion de Fortune (de 2001 à 2011), Directrice du développement – gestion de Fortune (de 2011 à 2013) et Directrice de la gestion de fortune (de 2014 à ce jour). 

Focus sur le parcours de Philippe Guénet

Philippe Guénet est diplômé de l’EM Lyon et titulaire d’un DECF. Il commence sa carrière en 1994 comme auditeur au département inspection de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel (CNCM). Il rejoint en 1997 le Groupe IONIS, en tant que responsable de l’audit interne, puis responsable de la valorisation des OPC et des portefeuilles institutionnels.

A partir de 2001, il exerce successivement différentes fonctions dans plusieurs entités de Natixis : Responsable des risques et de la compliance puis directeur administratif chez VEGA Finance (de 2001 à 2005), directeur de la production bancaire à La Compagnie 1818 (de 2006 à 2008), secrétaire général chez Sélection 1818 (de 2008 à 2012) puis COO chez Natixis Wealth Management (de 2012 à ce jour).

Lire (3 min.)

Technologie : une surperformance soutenable des GAFA ?

Gilles Constantini
Après de nombreuses années de surperformance de la technologie, certains titres du NASDAQ manifestent nervosité et volatilité depuis 1 mois. Le secteur Technologie représente désormais 24% de la cote américaine. Tiré par les GAFA et des innovations structurantes, le secteur est surpondéré dans de nombreux portefeuilles. L’hégémonie de la Technologie a-t-elle atteint un pic ?
Lire (3 min.)

Voiture électrique : RobecoSAM remporte un mandat auprès de Daiwa SBI

Lancée le 24 janvier 2018, cette stratégie investit dans les entreprises mondiales qui participent à la révolution liée aux véhicules électriques, en se concentrant sur quatre grands sous-segments d’investissement : les fournisseurs de composants, constructeurs et sous-traitants de véhicules électriques, les réseaux électriques et infrastructures de charge, la connectivité et la conduite autonome. Outre une définition approfondie de ces sous-thématiques et de leurs univers d’investissement, les aspects ESG importants sur le plan financier sont également pris en compte à l’échelle de l’entreprise, renforçant ainsi le processus de valorisation financière traditionnel. Distribuées auprès des investisseurs japonais, cette stratégie d’investissement compte plus de 143 milliards JPY d’actifs, soit environ 1,4 milliard USD, au 27 mars 2018.
Lire (1 min.)