Technologie : une surperformance soutenable des GAFA ?

Gilles Constantini
Après de nombreuses années de surperformance de la technologie, certains titres du NASDAQ manifestent nervosité et volatilité depuis 1 mois. Le secteur Technologie représente désormais 24% de la cote américaine. Tiré par les GAFA et des innovations structurantes, le secteur est surpondéré dans de nombreux portefeuilles. L’hégémonie de la Technologie a-t-elle atteint un pic ?
Lire (3 min.)

DRUST annonce un partenariat avec le groupe MACIF

Dans le cadre de cette collaboration, l'un des acteurs sur le marché de l'assurance automobile expérimente MACIF drivers, un nouveau service de conduite connectée auprès d'une cible de jeunes conducteurs sociétaires. L'entreprise s'ouvre à l'ensemble de l'écosystème automobile et met à la disposition de ses partenaires une plateforme d'intelligence qui supporte des services automobiles connectées, orientés conducteurs. Elle donne l'accès à ses ressources et favorise le développement de services innovants. C'est le cas par exemple avec le « DRIVELAB », un laboratoire d'expérimentation à ciel ouvert unique en Europe, composé de plus de 1000 conducteurs connectés. La donnée au service de la télématique assurantielle DRUST met son expertise au service de l'Assurance. L'entreprise propose des outils technologiques (boitier connecté de haute technicité, plateforme de collecte et de traitement des données télématiques, API standard et sécurisée ouverte, interface web, application mobile, etc. ) pour améliorer la connaissance client et répondre aux besoins du métier en terme de protection, de prévention et de gestion des risques. Avec le développement de services à valeur ajoutée (détection de choc automatique, maintenance prédictive, conseils d'optimisation de la conduite, localisation du véhicule, etc.), elle augmente les points de contact avec les conducteurs.
   
Lire (1 min.)

La Place ouvre ses portes au Palais Brongniart

Poumon de l’activité financière tout au long des XIXe et XXe siècles, le Palais Brongniart a été le foyer de la levée des capitaux qui ont financé la première puis la deuxième révolution industrielle. Animé aujourd’hui par GL events, leader mondial de l’événementiel, ce lieu désormais mythique a rassemblé en 2016 pas moins de 150 événements dans le domaine de la finance et des nouvelles technologies, et accueilli plus de 200 000 dirigeants et cadres. Au cœur de ce monument phare du patrimoine parisien, La Place souhaite renouer avec l’histoire de ce lieu avec un regard résolument tourné vers l’avenir. Avec l’appui de ses grands partenaires, Generali France et le Crédit Agricole, et de ses membres fondateurs – Bpifrance, le Pôle Finance Innovation, l’Institut Louis Bachelier et Paris Europlace –, La Place affiche un objectif clair : devenir le symbole du dynamisme des Fintech et de l’innovation dans la finance.
Lire (1 min.)

Momentum - Changement de régime

Après plusieurs années de forte corrélation entre les différentes classes d'actifs, la baisse récente sur les marchés financiers nous ramène à des configurations plus traditionnelles : vente des actifs risqués et achat des obligations souveraines. La correction peut-elle se transformer en krach ? Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<4 min.)

La SCPI PFO acquiert un portefeuille de commerces en région parisienne

L'acquisition, composée de 4 bâtiments, représente une surface de 6 613 m² et comprend un ensemble de places de stationnement en extérieur situées devant chacun des bâtiments.

Situé au sein de la ZAC de la Haie Passart à Brie-Comte-Robert (77), le long de la francilienne, cet ensemble de commerces bénéficie d’une excellente visibilité depuis la route desservant la zone. Ces bâtiments sont loués dans leur intégralité à diverses enseignes nationales (Optical Center, Cuisine Schmidt, La Halle…). Ils bénéficient du dynamisme de la zone apporté par un Hyper U de 6 000 m².

Cette acquisition renforce la diversification de la SCPI PFO sur les actifs de commerces et s’inscrit ainsi parfaitement dans la stratégie du fonds

Dans cette transaction, PERIAL Asset Management était accompagné par l’étude France HOANG. Cette opération a été réalisée par l’intermédiaire de la société « DUGUE ».

Lire (1 min.)

Eres : nouveau directeur commercial

Agé de 36 ans, Mathieu Chauvin est titulaire d'un Master de management commercial. Il a débuté sa carrière dans le réseau du Crédit du Nord. Ensuite, il est devenu Responsable du service aux entreprises chez Generali Epargne Salariale, avant de rejoindre Eres dès sa création en 2005 et de prendre la tête de l'équipe de développement des ventes en charge des activités de conseil et d'accompagnement des PME ETI et grandes entreprises. Avec ses nouvelles fonctions, Mathieu étend le périmètre de son intervention aux activités de distribution auprès des partenaires (conseillers en gestion de patrimoine indépendants, courtiers, agents généraux, experts-comptables) réunissant ainsi l'ensemble des activités commerciales d'Eres.
Lire (1 min.)

Blockchain : une nouvelle révolution pour la gestion d’actifs

Luc Baqué
La blockchain s’apprête à révolutionner de nombreux secteurs jusqu’à présent très intermédiés, notamment celui de la gestion d’actifs. L’adoption à grande échelle de cette technologie s’accompagne de nombreuses opportunités mais aussi de certains défis qui restent à relever.
Lire (4 min.)

Aucun répit pour les valeurs britanniques

Isabelle Mateos y Lago
Le marché actions britannique a connu un début d’année 2018 difficile. Il a sous-performé les actions internationales pendant la majeure partie de la dernière décennie, et l’écart s’est creusé après le référendum sur le Brexit en juin 2016.
Lire (3 min.)

 L’Argentine : de l’ombre à la lumière

Tim Love
Alors que le contexte politique en Argentine reste favorable (notamment depuis l'importante victoire électorale de mi-mandat, suggérant que le président Macri est plus que favori pour remporter un prochain mandat de 4 ans à partir de 2019), nous pensons que les marchés financiers continueront à ignorer le profond cycle pro-orthodoxie des réformes pour la période à venir. Des aspects moins populaires (tels que les réformes du travail ou des retraites) continueront à être pris de front, ce qui signifie que la dynamique de changement structurel sera maintenue.
Lire (6 min.)

Chine : nouvelle année, nouvelles opportunités ?

Kim Catéchis
Pour le gouvernement chinois, il est essentiel que la première année du nouveau mandat renforcé de Xi Jinping soit couronnée de succès. Cette réussite sera mesurée à l'aune des progrès réalisés pour atteindre le "rêve chinois" : une nation plus prospère, un rôle renforcé sur la scène internationale et une meilleure qualité de vie pour la population.
Lire (1 min.)

21 Centrale Partners renforce son équipe

Forte d’une expérience de plus de dix ans en capital-investissement principalement au sein d’un Fonds international de capital-développement et LBO, Dorothée rejoint une équipe d’investissement déjà composée de huit professionnels expérimentés. En tant que membre senior de l’équipe d’investissement, Dorothée participera au sourcing, à la gestion des investissements ainsi qu’à l’accompagnement des participations de la société de gestion. Son arrivée vient consolider une équipe qui a récemment accueilli deux nouveaux talents avec l’arrivée de Tracy Tran (KPMG) mi-2017 et de Cyriac Schmit (Accuracy) début 2018, tous deux en tant que Chargés d’affaires.
Lire (1 min.)

Groupama renforce son équipe ESG

Jusqu’ici Directrice de la Recherche chez Groupama AM, Marie-Pierre Peillon est nommée Directrice de la Recherche et de la Stratégie ESG. Dans ses nouvelles fonctions, Marie-Pierre aura la responsabilité de la stratégie ESG de Groupama AM dans toutes ses composantes. Marie-Pierre Peillon a commencé sa carrière en tant qu’analyste financier en 1986 chez Concorde Finance, filiale de la Banque Worms. En 1989, elle rejoint le Groupe Viel comme intermédiaire sur les marchés de taux, puis comme chargée d’études sur les produits financiers. Elle intègre la compagnie d’assurance Gan en 1998 en tant qu’analyste crédit obligataire. En 2000, elle est chargée de développer le pôle d’analyse crédit et actions chez Groupama AM, puis à partir de 2003, d’intégrer l’analyse extra-financière à l’analyse financière. En 2012, Marie-Pierre est nommée Directrice de la Recherche, analyse économique, financière et extra-financière, ce pôle cherchant à intégrer l’approche macro-économique et micro. Marie-Pierre Peillon a été Présidente de la Société Française des Analystes Financiers (SFAF) de 2011 à 2014. En 2015, elle est nommée Présidente de la commission IR (Investissement Responsable) au sein de l'Association Française de gestion (AFG). Marie-Pierre est diplômée d’un doctorat en Sciences Economiques de l’Université Paris I -  Panthéon-Sorbonne et est diplômée de la SFAF. Aurélie de Barochez est nommée Responsable de l’intégration ESG. Sous la responsabilité de Marie-Pierre Peillon, Aurélie de Barochez sera en charge du pilotage de l’intégration transversale des critères d’analyse ESG à l’ensemble des gestions et de la conception d’outils et processus permettant ce déploiement. Aurélie de Barochez a débutésa carrière au poste d’analyste ISR chez Generali en 2011, puis chez Agicam. De 2012 à 2015, elle devient analyste, responsable de la labellisation des fonds ISR au sein de Novethic. Aurélie de Barochez a rejoint Groupama AM en 2015, comme analyste Financier et Extra-Financier, en charge du secteur de l’énergie et du pilier de l’Environnement. Elle a contribué à l’évolution de l’équipe d’analystes financiers vers un pôle d’intégration globale financier/extra-financier. Aurélie de Barochez est diplômée d’un Master en Management, Majeure Finance – Audencia Nantes et d’un Master en Droit International – Université de Paris II Panthéon Assas. Aurélie est également diplômée de la SFAF.
Lire (2 min.)

We people

Didier Le Menestrel
Imaginer ce que sera notre vie dans 20 ans est, à l'heure de la révolution digitale, un exercice périlleux. La transformation du monde, désordonnée, s’opère à vive allure, et le vertige s'affirme jour après jour au gré des annonces toujours plus folles (connaissez-vous les crypto-monnaies ?) de cet univers des "possibles" qui se forge sous nos yeux.
Lire (3 min.)

Robo advisor : quand l’humain rencontre le robot

Guillaume Piard
Inspirés par le succès de leurs homologues américains, les robo advisors tricolores font désormais leur place sur le marché. Loin des idées reçues, leur gestion algorithmique des portefeuilles n’est pourtant pas synonyme de disparition de l’humain. Bien au contraire, le conseiller performe là où est sa valeur ajoutée.
Lire (4 min.)