Immobilier : le marché prêt à repartir après « un trimestre perdu »

Luigi Delmet
Après une année 2017 exceptionnelle, le marché de l'immobilier a connu début 2018 un net recul. C'est ce que constate le courtier immobilier Immoprêt. Cet intermédiaire, spécialisé dans la prise en charge du processus de prêt, a accusé au premier trimestre une baisse de 30% de son activité.
Lire (3 min.)

Marchés : quelles perspectives pour le second semestre ?

Mabrouk Chetouane
Les marchés boursiers ont connu un premier semestre agité, marqué par l’augmentation de la volatilité, le retour du risque politique et l’apparition de nouvelles tensions commerciales. À quoi faut-il désormais s’attendre pour le second semestre ?
Lire (4 min.)

La crise politique italienne

L'équipe de gestion d'Aviva Investors
La situation politique italienne s'est encore détériorée pendant le week-end en une profonde crise institutionnelle. Les pourparlers de la coalition entre M5S et Lega ont échoué après que le président Matarella a opposé son veto à un ministre des Finances eurosceptique. Un gouvernement intérimaire entrera en fonction avant la tenue de nouvelles élections à l'automne, ou au plus tard, début 2019.
Lire (2 min.)

États-Unis : le printemps des taux

Didier Le Menestrel
Le rendement des taux américains ne cesse de monter : le taux à 10 ans, par exemple, a franchi la semaine dernière le cap des 3,10%, qui n’avait plus été observé depuis 2011.
Lire (2 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : CERENICIMO

 

A-Notations Anacofi Serrvices Cerenicimo

Depuis sa création en 1995, le volume d’actifs immobiliers commercialisé représente plus de 7,8 milliards d’euros (chiffres 2017).

Une offre différenciée est proposée : elle concerne des programmes de résidences médicalisées, de résidences de tourisme, de résidences seniors, de résidences étudiantes ou encore locatives. CERENICIMO propose également via une filiale-LB2S- une formule de gestion sous mandat.

Des équipes fortes de 70 collaborateurs contribuent au développement depuis la phase de sourcing jusqu’à la commercialisation. Celles-ci s’appuient sur le renfort opérationnel d’un pôle juridique, d’un pôle actabilité, ainsi que d’un pôle financement et d’un pôle après-vente, constitués au sein du Groupe.

Basée en Loire Atlantique, CERENICIMO a structuré une organisation bâtie autour de représentations régionales au nombre de 8. Une importante logistique commerciale (25 collaborateurs) permet un maillage territorial auprès des CGP. Les fonctions logistiques ont été renforcées par le développement de CRM et logiciels propriétaires.

Lire (1 min.)

BlackRock se développe à Paris

Le bureau parisien de Simmons & Simmons, cabinet international d'avocats d'affaires, a accompagné BlackRock dans ses nouvelles ambitions. Si BlackRock, plus important gestionnaire d'actifs du monde, créé une filiale française de sa société de gestion de portefeuille, c'est essentiellement pour développer ses activités en Europe.

Lire (<1 min.)

Italie : une carpe et un lapin

Jean-Jacques Friedman
Depuis le résultat des élections législatives italiennes le 4 mars et l’impasse politique des dernières semaines, les marchés s’étaient montrés d’abord conciliants avec l’Italie, avant de céder, depuis quelques jours, à une période de stress, qui s’est matérialisée essentiellement sur le marché obligataire.
Lire (7 min.)

La renationalisation de l’euro

Philippe Crevel
La mise en œuvre de la monnaie unique s’inscrit dans le prolongement du marché commun de 1957 et du marché unique, en 1986.
Lire (4 min.)

Un printemps propice à l’investisseur

Igor de Maack
Les marchés sont entrain de traverser la période de publication du premier trimestre sans véritable encombre. En Europe les effets change sont toutefois terribles et peuvent facilement enlever plus de 5% de croissance de chiffre d’affaires. Certes, le premier trimestre 2018 est celui qui souffre de l’effet de base le plus défavorable.
Lire (1 min.)

Le dollar : pourquoi baisse-t-il encore ?

Ahmed Behdenna
La hausse des taux d’intérêt américains n’a pas réussi à mettre un terme à la baisse du dollar pour le quatorzième mois consécutif.
Lire (8 min.)

Portzamparc Gestion renforce son équipe commerciale

PORTZAMPARC Gestion équipe commerciale Matthieu Floc'h

Âgé de 29 ans, Matthieu Floc'h a commencé sa carrière en tant que Gérant Conseil, spécialisé dans l'accompagnement des investisseurs privés sur les marchés actions. Chez Portzamparc Gestion, il sera en charge de l'animation des conseillers en gestion de patrimoine sur la région Sud.

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/video/20504-20504
Lire (1 min.)

Un nouveau Responsable de la distribution ETF chez J.P. Morgan

nouveau Responsable distribution ETF J.P. Morgan Le Léon

Alfred Le Léon prendra la responsabilité de la distribution ETF auprès des investisseurs professionnels, à Paris. Fort d'une solide expérience dans le domaine des ETF, initialement spécialiste produits ETF chez HSBC à Londres, Alfred Le Léon a fait ses armes chez Deutsche Bank, alors en charge de la commercialisation de la gamme ETF Xtrackers auprès de gérants, distributeurs et clients institutionnels.

Travaillant depuis 2017 à l'élaboration d'une plateforme internationale ETF, J.P. Morgan Asset Management souhaite renforcer ses équipes d'experts dédiés, enrichir sa gamme de produits, et accélérer son développement hexagonal en proposant aux investisseurs l’accès à des stratégies actives, strategic beta et passives au format ETF.

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/j-p-morgan-am-lance-trois-nouveaux-etf-obligataires-15870
Lire (1 min.)

La hausse des taux d’intérêt américains va-t-elle menacer à nouveau les économies émergentes ?

Claudia Bernasconi
Mêmes causes, mêmes conséquences... L’hypothèse de nouvelles secousses sur les marchés émergents pose question, dans le sillage de la remontée récente des taux longs américains. « Taper tantrum » de mai 2013, bis repetita ?
Lire (3 min.)

Pékin et Washington soufflent le chaud et le froid sur les marchés

Igor de Maack
Les investisseurs réagissent au souffle chaud et au vent froid des négociations en cours entre les Etats-Unis et la Chine. Dans le fond, la communauté financière espère que les 40% de PIB cumulés entre les deux grandes puissances économiques trouveront un terrain d'entente.
Lire (1 min.)