Un nouvel associé chez White Star Capital Paris

White Star Capital Associé Matthieu Lattes

Matthieu Lattes débute sa carrière en 2004, chez JP Morgan à Londres, en tant que banquier d’affaires. En 2005, il rejoint BNP PARIBAS Corporate Finance à New York, et se spécialise, jusqu'à 2009, dans le secteur Technologie Média & Telecom.  En 2010, il se lance dans l’entrepreneuriat en créant Isograd, société spécialisée dans la certification informatique.

Depuis 2014, il exerce les fonctions de conseil en levée de fonds, d’abord en tant qu’associé d’Ader Finance, puis au sein de la banque Rothschild, où il contribue au lancement de la franchise Tech de la banque Rothschild. Matthieu Lattes est également  professeur à l’Essec où il dispense des conférences consacrées au financement des entreprises.

Lire (1 min.)

Novaxia invente le futur d’un hôtel particulier construit en 1755

Monument historique, hébergement d’urgence, hub artistique, hôtel 4*, depuis son acquisition en 2016, Novaxia invente un futur hors du commun à l’hôtel particulier construit en 1755.
Lire (2 min.)

Qu’est-ce que le « growth equity » ?

La Rédaction
Bien qu'il soit encore peu répandu en France, l'investissement de type "growth equity" s'installe peu à peu dans le paysage financier.
Lire (3 min.)

L’Europe est-elle incapable de participer à la nouvelle économie ?

Jean-Pierre Thomas
Pas de Google, pas de Facebook, pas de Netflix, pas d’Alibaba ou de Tacent européen… Ce constat semble souligner l’incapacité du vieux continent de participer activement à la nouvelle économie.
Lire (2 min.)

L’ACPR/AMF lancent une consultation sur les investisseurs vulnérables

Dans un contexte de vieillissement démographique et de mutation digitale du secteur financier, le Pôle commun présente un état des lieux général des pratiques de commercialisation des produits financiers aux personnes âgées : besoins et difficultés éventuelles, mécanismes de protection et usages du marché. Le rapport vise à constituer une première base de réflexion et à ouvrir le débat, par le biais d’un appel à contributions, sur une série de questions-clés.

L’objectif est de trouver, en collaboration avec les consommateurs, les professionnels et les acteurs du vieillissement, les moyens d’identifier les bonnes pratiques de commercialisation à l’égard des personnes vieillissantes et vulnérables, au regard notamment de difficultés cognitives. L’ambition de ces travaux est double : s’assurer qu’un conseil adapté est délivré par les professionnels et qu’un consentement éclairé est donné par cette clientèle lors de la souscription de produits financiers.

L’ACPR et l’AMF invitent toutes les personnes intéressées à envoyer leurs contributions, qui nourriront les réflexions du Pôle commun pour la suite des travaux en 2019.

 
Lire (1 min.)

Janus Henderson lance un fonds sur la thématique des biotechs

Cette SICAV de droit luxembourgeois investira dans des sociétés innovantes du secteur de la biotechnologie, ou des sociétés liées à ce secteur, en ciblant plus particulièrement celles qui apportent une réponse aux importants besoins médicaux non satisfaits à travers le monde. Ce fonds ciblera les sociétés visant un développement de long-terme au sein d’un secteur très innovant et en rapide croissance.

Le nouveau fonds biotech de Janus Henderson sera co-géré par Andy Acker et Dan Lyons qui disposent, à eux deux, de plus de 40 ans d’expérience en matière d’investissement sur le secteur de la biotechnologie. Le fonds sera géré par une équipe d’experts issus du milieu scientifique et bénéficiera du soutien du reste de l’équipe d’investissement spécialisée dans le domaine de la santé de Janus Henderson.

Andy Acker constate : « Le rythme des progrès s’accélère dans l’industrie de la biotechnologie, ce qui signifie que les avancées médicales surviennent beaucoup plus rapidement. La FDA a, depuis le début de l’année, approuvé 55 nouvelles thérapies, établissant ainsi un record historique. Notre processus met l’accent sur les moteurs opérationnels et scientifiques essentiels à l’atténuation des risques et à l’identification des opportunités dont regorge ce secteur dynamique. »

Lire (1 min.)

France : bilan 2017 de l’activité des fonds d’infrastructure

L’AFG (Association Française de la Gestion financière) et France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) ont publié les résultats de l’étude d’activité des fonds d’infrastructures gérés en France en 2017.
Lire (3 min.)

Linxo Group créé un établissement de paiement

Oxlin est un établissement de paiement qui vient d’obtenir l’agrément de l’ACPR sur les deux nouveaux services créés par la DSP2 : Prestataire de Services d’Information sur les Comptes (PSIC), plus connu auprès du grand public sous la terminologie d’agrégation de comptes, et Prestataire de Services d’Initiation de Paiement (PSIP), qui permet à un utilisateur de passer par un service tiers pour initier des virements et des paiement sur ses comptes. La société continuera à offrir ses technologies à ses partenaires BtoB en France et en Europe avec toutes les garanties offertes dans le nouveau cadre européen. L’établissement de paiement compte déjà parmi ses clients des banques et assurances de premier plan, parmi lesquelles Fortuneo, BforBank, MAIF et HSBC. La technologie est déjà disponible auprès des millions de clients de ces partenaires. Linxo est un assistant financier intelligent. Cette activité à destination des consommateurs (particuliers et professionnels) a vocation à poursuivre et accélérer son développement en France et en Europe. « En créant Linxo en 2010, nous souhaitions répondre de manière simple et intelligente aux questions du quotidien sur ses finances personnelles. Depuis l’origine, nous sommes convaincus qu’un cadre réglementaire harmonisé au niveau européen était nécessaire. Avec l’entrée en vigueur de la DSP2, nous y sommes désormais ! » indique Bruno Van Haetsdaele, président et cofondateur de Linxo Group. Avec plus de 1.7 million d’utilisateurs qui ont déjà installé Linxo sur leur smartphone pour gérer leur argent au quotidien, la start-up a débuté une dynamique européenne en annonçant récemment son partenariat avec la start-up allemande Raisin, la 1ère plateforme permettant aux épargnants d'accéder aux meilleurs comptes d'épargne en Europe. Linxo a par ailleurs développé Linxo Market, la première place de marché de produits financiers lancée par un assistant financier mobile dès janvier 2017. « La création de notre établissement de paiement va nous permettre de fournir de nouveaux services aux consommateurs et d’étendre nos offres en Europe » conclut Bruno Van Haetsdaele, président et cofondateur de Linxo Group.  
Lire (2 min.)

BNP Paribas lance un fonds d’investissement pour les start-ups orientées finance et assurance

Ce fonds sera géré par BNP Paribas Capital Partners, spécialiste de la multi-gestion et de la sélection dans l’univers des investissements et des gérants alternatifs de BNP Paribas Asset Management. Ce fonds procédera à des prises de participation directes et minoritaires des métiers du Groupe dans des start-up innovantes qui réinventent les services financiers et l’assurance. Son objectif : accompagner les start-up vers le succès en coopération avec les entrepreneurs et les investisseurs.

Il réalisera également des investissements indirects, via des fonds de Venture Capital dont les priorités technologiques (Intelligence Artificielle, data, blockchain, cyber sécurité…),  géographiques et thématiques répondent à celles des différentes activités de BNP Paribas. Plusieurs investissements stratégiques ont déjà été réalisés depuis un an, tels que Serena Data Venture, Viola Fintech et Ventech China.

BNP Paribas renforce sa stratégie d’open innovation avec la constitution de ce nouveau fonds d’investissement qui complète un ensemble d‘initiatives déjà lancées pour accélérer la coopération avec les start-up. Il apportera par ailleurs aux entrepreneurs une meilleure lisibilité et efficacité sur le processus d’investissement.

Lire (1 min.)

Les nouvelles dimensions du capitalisme

Philippe Crevel
Le 6 février 2018, la société Space X d’Elon Musk, le fondateur de l’entreprise de voitures électriques a réussi à satelliser un de ses cabriolets grâce à son lanceur Falcon Heavy, l’un des plus puissants jamais construits. L’objectif d’Elon Musk est la conquête de la planète Mars d’ici 2030. Issu du nouveau monde des entreprises, de ces start-ups dont les dirigeants deviennent milliardaires en quelques années, Space X réussit, dans le secteur ultrasophistiqué de l’aérospatiale, à voler la vedette aux structures étatiques que sont la NASA ou Arianespace. Le succès de Falcon Heavy traduit-il l’hégémonie croissante des entreprises et des plus technologiques d’entre-elles et le déclin des vieilles structures publiques ? Par ailleurs, n’existe-il pas deux modes de développement, l’un axé sur des entreprises à tendance monopolistique et l’autre avec des entreprises contrôlées plus ou moins fortement par l’État ?
Lire (9 min.)

Tikehau IM réalise le premier closing du fonds T2 Energy Transition Fund

Aujourd’hui, pour répondre aux défis du dérèglement climatique, les besoins d’investissement sont estimés par l’Agence Internationale de l’Énergie à 60 000 milliards d’euros pour les deux prochaines décennies. Dans ce contexte, T2 Energy Transition Fund a vocation à soutenir les acteurs européens de la transition énergétique de taille intermédiaire dans leur développement, leur transformation et leur expansion, notamment internationale.

Les investissements du fonds se concentreront sur les entreprises évoluant dans trois secteurs déterminants pour la transition énergétique :

  • La production d’énergies propres : mise en œuvre de solutions pour la diversification du mix énergétique, projets de production d’énergie à partir de ressources non carbonées.
  • La mobilité bas-carbone : développement d’infrastructures visant à accueillir les véhicules électriques, essor d’équipements et de services liés à la mobilité bas carbone et évolutions liées à l’utilisation du gaz naturel dans les transports en remplacement du diesel et du fuel marine.
  • L’amélioration de l’efficacité énergétique, du stockage et de la digitalisation : recherche et mise en œuvre de solutions pour le déploiement et l’optimisation du stockage d’énergie, optimisation de la consommation énergétique des bâtiments et des entreprises.

Un modèle opérationnel différenciant 

Née de la coopération entre Tikehau Investment Management et Total, le fonds T2 Energy Transition Fund a un modèle opérationnel différenciant qui s’appuie sur l’expertise de l’équipe d’investissement de Tikehau Investment Management tout en bénéficiant de l’expertise sectorielle et du réseau international de Total.

Le fonds dispose ainsi de 350M€ à l’issue de ce premier closing. Convaincus par le positionnement du fonds, Bpifrance et Groupama, investisseurs de références, ont souhaité rejoindre dès le premier closing les sponsors : Tikehau Capital et Total.

Lire (2 min.)

Euskal Herria, le premier FCPR de Newfund dédié aux start-up de la région Aquitaine

Newfund NAEH investira entre 150.000 euros et 500.000 euros dans des entreprises en phase de lancement qui réalisent un début de chiffre d’affaires, avec l’objectif d’en faire de futurs champions. Les start-up bénéficieront d’un accompagnement local grâce au soutien du réseau de souscripteurs bien implantés dans le tissu économique de la région. Agathe Descamps, docteur en droit des sociétés, sera la correspondante de Newfund en région.

Ces entreprises seront soutenues par l’équipe Newfund qui, depuis 10 ans, a investi dans plus de 80 start-up. Newfund connaît bien la région pour y avoir investi à plusieurs reprises et pour compter le Conseil Régional parmi ses souscripteurs depuis 2008.

Newfund est également présent aux Etats-Unis dans la Silicon Valley. Il mettra à disposition son savoir-faire en matière de déploiement aux Etats-Unis lorsque c’est pertinent pour les sociétés les plus ambitieuses du portefeuille Newfund NAEH.

De l’investissement subi à l’investissement choisi

Pour les investisseurs, Newfund NAEH est un produit d’un genre nouveau. En effet, la fin de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), et de la niche fiscale qui lui était liée, a libéré un espace d’investissement. Au lieu d’investir dans les anciens « fonds ISF » pour bénéficier de l’avantage fiscal, le souscripteur investit dans Newfund NAEH pour la performance d’un fonds géré de façon professionnelle sans « carotte fiscale » à l’investissement.

Lire (1 min.)

Demeter lance un fonds dédié aux startups smart city et smart energy

Un premier investissement vient d’être réalisé pour accompagner le développement de la société Energie IP qui a créé une solution innovante pour la gestion de bâtiments intelligents.

Demeter, société de capital-investissement leader en Europe dans la transition énergétique et l’environnement, annonce le lancement d’un nouveau fonds de capital-innovation. Ce fonds permettra d’accompagner spécifiquement la croissance de jeunes sociétés innovantes actives dans les domaines de la smart city et de la smart energy, deux secteurs en profonde transformation et propices à l’émergence de nouveaux champions.

Un premier closing regroupe déjà quinze souscripteurs français et étrangers dont notamment le Fonds National d’Amorçage (FNA), géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA). Parmi les autres souscripteurs aux profils variés figurent non seulement des investisseurs institutionnels à la recherche de projets à fort potentiel de création de valeur, mais également des industriels et pour la première fois des entreprises de taille intermédiaire, acteurs désireux de participer dès le début à l’émergence de nouvelles technologies et de business models innovants. Plusieurs d’entre eux sont de nouveaux souscripteurs aux fonds Demeter et rejoignent ainsi la base existante composée de quarante institutionnels et de trente industriels du secteur.

Un second closing réunissant de nouveaux investisseurs pourrait porter la taille du fonds à 70 millions d’euros dans les tous prochains mois. Au travers de ce fonds, Demeter va financer et accompagner sur le long terme 15 à 20 startups innovantes européennes basées en France, en Espagne ou en Allemagne, pays dans lesquels le groupe bénéficie d’une implantation. Ces entreprises bénéficieront au démarrage de montants unitaires d’investissement proches de 1 million d’euros qui pourront progressivement atteindre jusqu’à 5 millions d’euros selon l’évolution de leurs besoins de financement.

Un premier investissement d'un million d’euros au capital de la société Energie IP a déjà été réalisé. Cette jeune société rend les bâtiments tertiaires nativement intelligents, connectés et évolutifs grâce à une infrastructure unique pour la gestion des données et l’alimentation électrique des équipements. À partir de sa plateforme ouverte, de nouveaux services peuvent être proposés pour plus de confort, de sécurité et de sobriété énergétique. Implantée dans le 11ème arrondissement de Paris, Energie IP a été créée en 2015 et emploie 4 collaborateurs. Elle a démarré la commercialisation de sa solution en 2017 au travers de POC avec EDF et Bouygues Construction et s’apprête à signer son premier contrat pour un bâtiment de 20 000 m2 qui sortira de terre en 2018.

« Le lancement de notre nouveau fonds témoigne de la prise de conscience aigüe des investisseurs et des industriels quant aux perspectives de croissance soutenue et durable de projets qui répondent aux défis du changement climatique. Il traduit également leur souhait de contribuer au financement de ces solutions innovantes pour accélérer la transition énergétique et écologique en Europe. » déclare Stéphane Villecroze, Managing Partner de Demeter Partners.

Deux autres fonds d’investissement seront lancés en 2018 : l’un dédié aux startups du secteur de l’« AgriTech », l’autre aux PME et ETI en forte croissance. Sous réserve de l’accord de l’Autorité des Marchés Financiers, l’ensemble des équipes de capital-innovation sera regroupé au sein de Demeter Ventures (ex Emertec Gestion).

Lire (3 min.)

Alerte sur l’écosystème boursier européen : l’érosion de la cote se confirme

Didier Le Menestrel
Pour la troisième année consécutive, le panorama européen des petites et moyennes capitalisations (Small et Mid cap) de La Financière de l’Echiquier (LFDE) et l’Institut de recherche MiddleNext analyse les grandes tendances de l’écosystème boursier européen, ses dynamiques et ses enjeux.
Lire (2 min.)