L’AMF publie une étude sur les FIA

Les sociétés de gestion françaises gèrent 5 168 fonds d'investissement alternatifs (FIA). Ces fonds représentaient 688 milliards d’euros d’actif net à fin 2017 et 915 milliards d’euros d’exposition. Pour y voir plus clair, l'AMF publie une étude en s'appuyant sur la directive AIFM adoptée en juin 2011. Cette législation fournit un cadre de surveillance harmonisé pour tous les gestionnaires dans l’Union Européenne et vise à renforcer leur transparence, à sécuriser les placements des investisseurs ainsi qu’à surveiller et limiter les risques systémiques.

Les exigences en matière de reporting de cette Directive constituent un point central en matière de suivi des risques et de surveillance des FIA. Les gestionnaires doivent communiquer aux autorités nationales des informations détaillées concernant leurs investissements et leurs investisseurs, notamment leurs principales expositions, leur risque de liquidité et les outils de gestion de la liquidité mis en place, ou leur niveau de levier. L'étude de l'AMF a été réalisée à partir des reportings AIFM à fin 2017 et d'autres données à la disposition du régulateur.

Les principales tendances des FIA

  • une faible représentation des fonds les plus spéculatifs (hedge funds) parmi les FIA faisant l’objet d’un reporting en France (0,6% de l’actif net total). La plupart des FIA présente des caractéristiques semblables à celles de fonds plus traditionnels, moins risqués : 59 % de l’actif net total est constitué de fonds actions, obligataires ou diversifiés ;
  • une liquidité des portefeuilles permettant de faire face à la temporalité des rachats des investisseurs en situation normale de marché. En-dehors des fonds immobiliers et de private equity, dont les détentions à l’actif sont à long-terme, les FIA peuvent liquider une majorité de leur actif en un jour ou moins ;
  • des niveaux de levier globalement en adéquation avec les stratégies d’investissement mises en œuvre ;
  • des expositions en cohérence avec les stratégies des FIA: les fonds immobiliers sont exposés à 71 % à des actifs physiques, les fonds de private equity à 85 % à des titres, les fonds de fonds à 58 % à des organismes de placement collectifs, et les fonds de stratégie "autre" à 60 % à des titres.

Les limites du reporting AIFM

Au-delà de ces tendances, l’étude démontre les limites du reporting issu de la Directive. Concernant la typologie des FIA, il apparait que la majorité des fonds déclare ne pas se reconnaître dans les stratégies principales proposées par le reporting, ce qui empêche une classification correcte des fonds. Par ailleurs, le reporting AIFM repose en grande partie sur des variables facultatives, ce qui rend leur traitement statistique difficile.

Ainsi, l’ampleur des données recueillies et le travail nécessaire à l’amélioration de leur qualité poussent-ils à mettre en avant le caractère encore améliorable de l’utilisation de ce reporting. De futures éditions de ce panorama pourront ainsi inclure davantage d’indicateurs de risque ou d’outils de surveillance, une meilleure couverture des données ou de possibles révisions. 

Lire (3 min.)

Axiom AI renforce son équipe de gestion

Laurent Henrio, Gérant de Portefeuille Crédit

Axiom AI nomme Laurent Henrio en tant que Gérant de Portefeuille, pour accompagner la société dans son développement et sa diversification dans l’univers du crédit. Ancien responsable mondial du crédit trading au sein de la Société Générale et avec 16 ans d’expérience en trading crédit, Laurent rejoint le bureau de Londres, au sein duquel il aura pour mission de gérer le nouveau fonds de crédit synthétique qui viendra compléter la gamme d’Axiom AI.

Laurent Henrio, était auparavant responsable mondial du crédit trading au sein de la Société Générale, qu’il a rejoint en 2011 en tant que Trader Crédit Exotique et de CDS, avant d’être nommé responsable mondial des activités de trading crédit début 2017. Laurent a commencé sa carrière en 2002 chez Icomos Pangea Global Hedge Fund en tant qu’analyste quantitatif dans le département de Trading de crédit émergent. Il a ensuite occupé le poste de Vice-Président en Structuration et Pricing de Dérivés Crédit chez JPMorgan Chase (2003-2010).

Laurent est diplômé de l’École Polytechnique et de l’Ecole des Mines de Paris.

Antonio Roman, Analyste

L'équipe de recherche se renforce également avec l’arrivée d’Antonio Roman en tant qu’analyste recherche.

Il rejoint le bureau de Londres au sein duquel il aura pour mission de développer différents modèles quantitatifs sous Solvabilité II et Bâle III qui viendront compléter les outils utilisés par la gestion. Antonio a commencé sa carrière chez Goldman Sachs Asset Management (2016) dans l’équipe chargée d'optimiser les stratégies d'investissement des clients institutionnels sous des angles économiques, réglementaires et comptables. Il a ensuite occupé le poste d’analyste quantitatif chez JP Morgan Asset Management (2017), où il a renforcé son expertise en assurance à travers le développement de divers outils d’optimisation de portefeuille en environnement Solvabilité II.

Antonio est diplômé de l’École Polytechnique (X2012) et de l’ENSAE. Il est également membre de l’Institut des Actuaires Français.

    Vous aimerez aussi  https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/axiom-ai-nomme-nouvelle-directrice-marketing-14829
Lire (2 min.)

KBL Richelieu devient Compagnie Financière Richelieu

La Compagnie Financière Richelieu pilotera cette nouvelle plateforme de banque privée et de gestion d’actifs, en confortant chacune de ces entités dans son positionnement et en leur permettant de s’inscrire résolument dans une dynamique et une perspective de développement à long terme.

Banque Richelieu France (anciennement KBL Richelieu Banque Privée) accompagne depuis toujours ses clients en leur offrant un suivi patrimonial complet, des solutions d’investissement sur mesure et une large gamme de financements. Elle est présidée par Monsieur Antoun Sehnaoui. Monsieur Régis Brochot reste Président du Directoire.

Banque Richelieu Monaco (anciennement KBL Monaco Private Bankers) propose depuis toujours à une clientèle internationale des services financiers exclusifs et personnalisés. Elle est présidée par Monsieur Antoun Sehnaoui. Monsieur Jean Danckaert reste Administrateur Délégué.

Richelieu Gestion (anciennement KBL Richelieu Gestion) construit depuis toujours une gamme de fonds ciblés avec une expertise historique en stock-picking et une gestion de conviction. La société de gestion est présidée par Monsieur Georges Saghbini. Monsieur Christophe Boulanger est nommé Directeur Général.

Lire (1 min.)

Jean-Marie Paluel-Marmont réélu à la présidence de l’AFFO

Le conseil d’administration a réélu à l’unanimité Jean-Marie Paluel-Marmont président de l’AFFO pour un troisième mandat de 3 ans. L’AFFO fédère mono-family offices, multi-family offices indépendants, multi-family offices adossés (banques et sociétés de gestion) et partenaires spécialisés (avocats, fiscalistes, notaires,…) au service des familles entrepreuneuriales.

Composition du nouveau conseil d’administration :

  • Jean-Marie Paluel-Marmont, Président
  • Bernard Camblain, Président d’honneur
  • Thierry Mabille de Poncheville, Vice-président
  • François Mollat du Jourdin, Secrétaire général
  • Christophe Achard, Trésorier
  • Rémi Béguin, Administrateur
  • Myriam Combet, Administrateur
  • Bertrand Savouré, Administrateur
  • Jérôme Barré, Administrateur
  • Claire Goudet, Administrateur
  • Yohann Floc’h, Administrateur
Lire (1 min.)

Nortia accueille un nouveau responsable de l’ingénierie Patrimoniale

Nortia, société de services financiers indépendante, poursuit son développement, et annonce ce jeudi 21 février l'arrivée d'un nouveau responsable de l'ingénierie patrimoniale. Il prendra la tête de l'équipe Nortia dédiée à l’ingénierie patrimoniale, afin de renforcer son expertise sur toutes les problématiques légales, fiscales et patrimoniales des Conseillers en Gestion de Patrimoine (CGP).

Mettre en place un service haut de gamme

Benoît Bercheru, 34 ans, a pris ses fonctions en janvier 2019. Il affiche déjà 15 ans d’expérience dans les problématiques légales et fiscales liées au patrimoine des clients privés. Le nouveau responsable aura pour mission de structurer et de renforcer le pôle Expertise Patrimoniale de Nortia, qui se compose de 5 fiscalistes et ingénieurs patrimoniaux.

"La structuration légale et fiscale du patrimoine n’a jamais été plus centrale dans le métier de CGP ; c’est pourquoi Nortia se dote aujourd’hui des moyens humains idoines pour répondre aux attentes de nos partenaires avec un service haut de gamme", précise Philippe Parguey, Directeur Général de Nortia.

Focus sur le parcours de Benoît Bercheru

Benoît Bercheru a débuté sa carrière en qualité de juriste chez IBM AS (2007), puis de juriste fiscaliste chez Allianz (2008), et à la Mutualité Française (2009), puis responsable juridique et fiscal à la Capssa (2010). Entre 2013 et 2016, Benoît prend en charge la responsabilité du service fiscal et de l’ingénierie patrimoniale d’AEP, marque de BNP Paribas Cardif.

Depuis, il était ingénieur patrimonial senior au sein de la Banque Privée de la Caisse d'Epargne Ile-de-France. Benoît Berchebru est diplômé en droit notarial de l’Université Paris V Descartes, en droit social et juriste fiscaliste de l’ESAM (Groupe IGS) et juriste d’affaires de l’Université de Lille 2. Il a également obtenu le diplôme d’Expert en Gestion de Patrimoine de l’AUREP.

Lire (2 min.)

Neuberger Berman nomme un nouveau Directeur Portfolio Solutions EMEA

Neuberger Berman, société de gestion indépendante détenue par ses salariés, annonce ce mercredi 20 février la nomination d'un nouveau Directeur Portfolio Solutions (EMEA). Ce responsable fera partie de l'équipe Quantitative and Multi-Asset Class Investments (QMAC) de Neuberger Berman, sous la direction d'Erik Knutzen et Doug Kramer.

Portefeuilles personnalisés pour les clients institutionnels

Joe McDonnell prend les rennes de ce poste nouvellement créé. Il sera chargé de la conception et de la supervision des mandats multi-actifs et de la collaboration avec des partenaires stratégiques. Joe McDonnell s'appuiera sur la plateforme mondiale de Neuberger Berman pour identifier des solutions quantitatives personnalisées.

Le nouveau Directeur Portfolio Solutions EMEA accompagnera la construction, la supervision et la mise en œuvre de portefeuilles répondant aux objectifs spécifiques des clients. Dik van Lomwel, Directeur EMEA et Amérique latine chez Neuberger Berman, déclare : "Compte tenu de l'environnement de marché plus dynamique, nous constatons un besoin croisant de solutions plus personnalisées de la part de nos clients institutionnels. Nous avons développé nos ressources dans ce domaine."

Focus sur le parcours de Joe Mc Donnell

Précédemment, Joe McDonnell était Directeur Portfolio Solutions pour la région EMEA chez Morgan Stanley Investment Management depuis dix ans. Il a auparavant travaillé dix ans dans la gestion de fonds de pension, en tant que Responsable des investissements chez Shell International, et Responsable Fixed Income pour le fonds de pension d’IBM Europe.

Lire (2 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Entrepreneur Venture

La société commercialise une gamme de produits investis pour une large part dans les obligations convertibles. Il s’agit de portefeuilles FIP et également d’un FCP dédié à la clientèle institutionnelle.

L’offre d’une gestion sous mandats constitue une activité également agréée et s’adresse notamment à la clientèle privée.

Forte de plus de 517 millions d'euros d’actifs gérés, la société a financé plus de 150 entreprises.

Avec ses 21 collaborateurs, Entrepreneur Venture s’appuie sur une Direction du développement et une équipe commerciale. La société est notamment composée d’une équipe de 12 analystes.

Sous la responsabilité de ses dirigeants, l’entreprise a renforcé les pôles RCCI et risques par l’intervention d’un prestataire externe.

Lire (1 min.)

L’AMF rappelle aux sociétés de gestion leur obligation de transparence

A la suite de sa publication au Journal officiel de l’Union européenne, les premières obligations du règlement relatif à la transparence des opérations de financement sur titres et de la réutilisation des instruments financiers entreront en vigueur le 12 janvier 2016.
Lire (2 min.)