Résidences services seniors : 123 IM lance son premier OPPCI dédié

123 IM — société de gestion indépendante — annonce ce mardi 18 juin le lancement de son premier OPPCI dédié aux résidences services seniors. En un an, ce véhicule a réuni 60M€ d’engagements reçus et à recevoir de la part de plusieurs investisseurs institutionnels. La capacité d'investissement potentielle de l’OPPCI 123 SilverEco atteint ainsi 100M€ (200M€ max).

Le premier closing a été réalisé le 31 mai 2019 avec des assureurs et des caisses de retraite. Il permet de programmer les trois premières opérations du fonds à partir de l’été 2019. « C’est un secteur porteur et résilient dans lequel nous avons identifié des opportunités de création de valeur. La forte demande est liée aux évolutions démographiques et socioculturelles », précise Bertrand Chevalier, Directeur Associé et gérant du fonds 123 SilverEco.

Silver economy et immobilier

Forte de son expérience dans la silver economy, 123 IM dispose aussi d'une certaine expérience dans la gestion immobilière. Son activité de financement de l’économie présentielle représente près de 800M€. Cette somme se répartit entre les secteurs santé-dépendance, l’hôtellerie et le tourisme, et le secteur des promoteurs résidentiels.

En 2018, la société a décidé de capitaliser sur sa double expertise. 123 IM a lancé une activité de fonds d’investissement dédiée à l’immobilier de rendement. En charge de ce segment, Bertrand Chevalier — expert de l’immobilier de services — est convaincu de l’importance de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Un rendement moyen cible de 4,5 %

123 SilverEco a vocation à investir auprès de promoteurs dans des Résidences Services Seniors (RSS) en VEFA. Objectif, offrir un rendement immobilier moyen cible de 4,50 % sur un horizon d’investissement cible de 12 ans. Cet investissement devrait générer un de 5 % à 6,5 % hors période de déploiement des investissements. Ce placement présente un risque de perte en capital et d’illiquidité. Le rendement et l’horizon d’investissement sont des objectifs de gestion. Ils ne sont ni garantis, ni contractuels.

Les investissements concerneront des Résidences Services Seniors (RSS) de deuxième génération situées en région parisienne, dans les métropoles régionales, les agglomérations moyennes et les littoraux. Ces actifs se trouveront également à proximité de commerces et de transports qui disposeront des Labels environnementaux HQE et le Label de qualité VISEHA. L’OPPCI 123 SilverEco intègrera aussi une analyse ESG dans son processus de sélection des opérations.

Lire (3 min.)

Réseaux sociaux : seuls, ensemble…

Didier Le Menestrel
L’essor des réseaux sociaux transforme notre façon de vivre en communauté. Leur impact économique actuel doit permettre aux acteurs d'anticiper les problématiques à venir du Silver Age.
Lire (4 min.)

Estelle Ménard - CPR AM : Privilégier les versements mensuels pour lisser la volatilité

Dans un marché chahuté, la gestion thématique crée des opportunités pour l'investisseur, notamment par le biais de versements mensuels, qui permettent de modérer la volatilité du portefeuille.
Voir (<3 min.)

123 IM lance son OPPCI dédié au résidences pour séniors

L’OPPCI 123 SilverEco a reçu son agrément AMF en date du 9 février 2018. Grâce à ce nouveau véhicule, 123 IM met à disposition des investisseurs institutionnels son expertise dans le secteur de la dépendance-santé et du « bien vieillir ». 123 IM a en effet déployé près de 200 M€ dans le secteur de la dépendance-santé, dont 180 M€ rien que pour les EHPAD et RSS. « Avec aujourd’hui 44 EHPAD et 25 RSS financés aux côtés d’opérateurs partenaires, 123 IM se positionne parmi les premiers investisseurs sur le marché des RSS en France » déclare Bertrand Chevalier, Directeur associé en charge de l’activité immobilier de rendement. « Nous sommes actifs depuis 2010 aux côtés d’opérateurs expérimentés dans la silver economy » ajoute Xavier Anthonioz, Président d’123 IM. « C’est un secteur en croissance structurelle tirée par une forte évolution démographique, l’augmentation des attentes en matière de services à la personne et un besoin accru de capitaux » poursuit Bertrand Chevalier. D’ici à 2050, le nombre des séniors de plus de 75 ans est en effet amené à doubler avec une augmentation de 6 millions qui portera leur nombre à 12 millions au total France. Or, le parc de RSS n’accueille aujourd’hui qu’entre 1 et 1,6% des séniors non dépendants (contre 4% au Royaume-Uni par exemple). Ces chiffres sont révélateurs de la pénurie de structures d’accueil adaptées au « bien vieillir » en France et du besoin important de capitaux pour accompagner un accroissement de l’offre. A travers l’OPPCI 123 SilverEco, 123 IM met au service des investisseurs institutionnels un positionnement différenciant lié à son ADN d’entrepreneur et fondé sur une politique de partenariats avec les opérateurs, gestionnaires et enseignes. Ainsi, 123 SilverEco mettra en place des joint-ventures avec des gestionnaires-opérateurs et des investisseurs dans une logique d’alignement d’intérêts. « Cette approche permettra notamment de bénéficier d’un sourcing plus amont et d’opportunités optimisées et diversifiées » précise Bertrand Chevalier. 123 SilverEco sélectionnera des opérations en fonction de 2 critères essentiels : des emplacements de centre-ville, près de commerces et de transports, en région parisienne et dans les métropoles régionales, qui pourront être élargis aux agglomérations moyennes et littoraux urbains ainsi qu’une implication marquée dans le respect des normes environnementales. « 123 SilverEco disposera également d’une poche de diversification afin d’acquérir des actifs existants permettant la distribution d’un coupon pendant la période de VEFA des RSS » conclue Bertrand Chevalier. 123 SilverEco a d’ores-et-déjà entamée sa levée de fonds avec pour objectif de disposer d’une capacité de financement de 200 M€ d’ici la fin du printemps 2018. Cette capacité d’investissement pourra être revue à la hausse en fonction des partenariats institutionnels conclus.
Lire (2 min.)

France : les réserves nettes de change augmentent de 5 720 M€

Le Ministère de l'économie et des finances a publié ce lundi 15 juillet avec la Banque de France une note sur le montant des réserves nettes de change de l'Etat. Bercy rappelle que depuis mai 2000, en conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI — telle qu’appliquée au sein du Système Européen de Banques Centrales — les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont valorisés en euros, sur la base des cours de change de fin de mois.

Les réserves nettes de change de la France s'élèvent à la fin du mois de juin 2019 à 163 769 M€ (186 368 M$), contre 158 049 M€ (176 241 M$) à la fin du mois de mai 2019. Cela représente une augmentation de 5 720 M€, qui intègre l’incidence des modalités de valorisation aux cours de change de fin de mois. Les réserves nettes de l'Etat se répartissent comme suit :

  • Réserves nettes en devises : 50 514 M€ ;
  • Position de réserve au FMI : 4 611 M€ ;
  • Avoirs en DTS : 10 049 M€ ;
  • Autres avoirs de réserve : 1 298 M€ ;

La différence constatée avec les réserves officielles de change — publiées le 5 juillet 2019 — résulte de la prise en compte de sorties temporaires d’actifs financiers en devises, d’un montant net de 133 M€.

Lire (2 min.)

Obligations : Muzinich & Co. lance le fonds Global Short Duration Investment Grade

Muzinich & Co. — société de gestion indépendante, spécialisée dans la dette publique et privée d’entreprises — lance ce mardi 16 juillet le fonds Global Short Duration Investment Grade. Son encours s'élève à 352 millions d’euros en date du 9 juillet 2019, d'après les chiffres publiés par Muzinich. Ce véhicule d'investissement vise à générer une performance tout en limitant les risques de crédit et de taux d’intérêt.

Répondre à la demande des clients

Proposé au sein d'une structure UCITS, le fonds fournit une liquidité quotidienne. Il sera géré avec une duration maximale de 1,5 an et une notation moyenne minimum BBB. Le fonds considère les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) comme une partie intégrante du processus de recherche et respecte la liste d’exclusion de la Norges Bank Investment Management.

« La création de stratégies de crédit sur mesure en ligne avec les besoins de nos clients est la pierre angulaire de notre activité. Nous avons constaté une forte demande pour ce type de fonds de la part de nombreux clients dans différents pays », a déclaré Tom Douie, Global Head of Distribution. « Cela reflète les exigences actuelles des investisseurs européens qui cherchent à contrecarrer le pool croissant d'actifs à rendement négatif d’une grande partie du marché investment grade », ajoute-il.

Objectif de duration courte

Tatjana Greil-Castro dirige l'équipe de gestion, qui gère 13 Mds$ américains — données publiées le 30 juin 2019 — au sein des stratégies investment grade et crossover. Anthony DeMeo et Ian Horn seront co-gérants du fonds. « Nous pensons que le marché mondial des obligations investment grade offre de nombreuses opportunités pour les investisseurs qui adoptent une approche bottom-up sur le crédit, capables d’identifier des obligations d’entreprises de courte maturité dotées de fondamentaux solides », explique Tatjana Greil-Castro.

La gérante principale du fonds s'appuie sur sa longue expérience en investissement sur le marché des obligations d’entreprise. « Nous avons une longue expérience dans la gestion de portefeuilles de courte duration depuis le lancement de notre stratégie phare crossover en 2003. L’un de nos principaux points différenciants est que nous cherchons à atteindre l’objectif d’investissement du Fonds de duration courte en achetant uniquement des obligations. Nous n'utilisons pas d'instruments dérivés ou synthétiques pour réduire la duration dans nos portefeuilles », précise-t-elle.

Lire (3 min.)

Le marché du viager s’éveille et crée de nouvelles opportunités

Charlotte Evanguelidis
La Silver Economie créée en 2013, l’économie sociale et solidaire de juillet 2014 et la récente loi à l’adaptation de la société au vieillissement de décembre 2015 montrent bien l’évolution de la prise en considération politique et économique de l’accroissement de l’espérance de vie et à l’ampleur du phénomène démographique du Papy-boom. C’est dans ce contexte qu’apparaissent de nouveaux marchés créateurs d’emplois et de valeurs, comme le marché du Viager.
Lire (1 min.)