Cambridge Analytica : le petit Mark Zuckerberg devant le Sénat

Comme un chenapan pris la main dans le sac, Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, a été convié au Sénat ce mardi, afin de présenter ses excuses et répondre aux interrogations des sénateurs américains. Si le réseau social soulève de nombreuses inquiétudes depuis quelques années, c'est le scandale Cambridge Analytica, une société accusée d'avoir exploiter les données personnelles des utilisateurs du réseau à des fins d'influence politique, qui a fait déborder le vase. L'exercice a donc été l'occasion d'interroger le jeune patron sur son modèle économique, et sa viabilité. Jusqu'à la prochaine bêtise ?
Lire (<1 min.)