Momentum - Brexit : un plongeon vers l'inconnu, mais lequel ?

Alors que la date fatidique du 29 mars 2019 se rapproche à grande vitesse, le flou demeure sur les modalités de sortie du Royaume Uni. Plus de deux ans après le vote historique du 23 Juin 2016, les négociations menées jusqu’ici n’ont pour l’instant que peu progressé. Notre expert Geoffroy Landoeuer vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<3 min.)

BrickVest lance un nouveau FIA de bureaux au Royaume-Uni

HV6 est le dernier-né des fonds mono-stratégie de BrickVest et adopte une stratégie de rendement sur le marché de bureaux en Grande Bretagne. Il permet aux membres BrickVest d’accéder au “Royal Liver Building” de Liverpool avant sa mise sur le marché officiel. Symbole de la ville de Liverpool, le “Royal Liver Building” est, depuis 2004, l’un des 3 bâtiments du Pier Head désignés comme « The Three Graces » (les trois grâces) classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est actuellement estimé à plus de 60 millions d’euros .

Le “Royal Liver Building”  a été sélectionné en tant qu’actif en réponse à la demande croissante des investisseurs pour des stratégies de rendement. En effet, le baromètre trimestriel publié par la recherche BrickVest montre que ce type de stratégie est de plus en plus plébiscité : 36 % des demandes au 2e trimestre 2017, 41 % au 2e trimestre 2018.

HV6, dernier né de la famille des fonds AIF mono-stratégie de BrickVest, se focalise donc sur un modèle de revenus stables distribué aux investisseurs du fonds, et offre une exposition au marché de l’immobilier de bureaux au Royaume-Uni.

La stratégie a été développée en partenariat avec CORESTATE Capital Group, le géant allemand de l’asset management, coté à la bourse de Francfort (22 milliards d’actifs sous gestion). Il s’agit de la deuxième collaboration entre les deux sociétés, après la sortie d’investissement réussie du fond HV1, qui avait réalisé en juin 2017 un retour sur investissement de 31% en moins de 18 mois.

Notre fonds HV6 offre aux investisseurs une opportunité  : obtenir un accès exclusif et prioritaire au “Royal Liver Building” en tant qu’actif immobilier. Nous avons pris en compte les demandes de nos membres à travers notre baromètre trimestriel, et leur proposons cette stratégie de rendement qui leur donne également une exposition à l’immobilier de bureaux au Royaume-Uni. Deux ans après le Brexit, il reste le marché le plus prisé en matière d’immobilier commercial en Europe selon nos enquêtes », commente Emmanuel Lumineau, co-fondateur et CEO de BrickVest.

Lire (2 min.)

Derrière les Britanniques, les Belges raffolent toujours plus de la pierre française

BNP Paribas International Buyers publie la 10ème édition de son Observatoire du marché des acquéreurs en France (étrangers non-résidents, étrangers résidents, Français non-résidents), marché qui représente 8 Mds€ en 2017.
Lire (4 min.)

Les assureurs et les fonds de pension misent sur les actifs alternatifs

Cette étude, conduite auprès de plus de 250 régimes de retraite et compagnies d’assurance en Europe et au Royaume-Uni, révèle que ce sont les fonds de pension britanniques qui envisagent d’augmenter le plus leur allocation aux classes d’actifs alternatives : leur exposition se rapprochera de celle des assureurs britanniques, ainsi que des fonds de pension et assureurs d’Europe continentale.

Parmi les principales conclusions :

  • Les régimes de retraite britanniques prévoient d’augmenter de 51 % leur allocation aux actifs alternatifs, la portant de 4,3 % à 6,5 %.
  • Les assureurs britanniques devraient renforcer de 14 % leur allocation, qui passerait de 7,3 % à 8,3 %.
  • En Europe continentale, les assureurs et les fonds de pension envisagent d’accroître cette allocation de plus de 40 % : les assureurs prévoient d’allouer 9,2 % de leur portefeuille aux actifs alternatifs, contre 6,5 % actuellement, tandis que les fonds de pension envisagent de porter celle-ci de 5,2 % à 7,3 %.
  • Ces projets s’expliquent par la volonté de bénéficier du profil de risque de ces actifs alternatifs (pour 34 % des répondants), ainsi que de leurs avantages en matière de diversification (33 %) et de leur prime d’illiquidité (30 %).
  • La plupart des investisseurs interrogés pensent trouver les meilleures opportunités en-dehors de leur marché local.
  • Malgré cette tendance en faveur d’allocations plus importantes, plusieurs freins à l’investissement demeurent, parmi lesquels l’illiquidité des actifs (31 %), le coût élevé des stratégies (29 %), la difficulté d’identifier des opportunités adaptées (27 %) et la réglementation (27 %).

Actifs alternatifs : des niveaux de popularité variés

La dette privée d’entreprises correspond à la classe d’actifs alternatifs la plus répandue dans les portefeuilles des assureurs et des fonds de pension (57 % et 55 % respectivement). Le succès de cette classe d'actifs ne se dément pas, puisque 42 % des assureurs et 26 % des fonds de pension prévoient d’y augmenter leurs expositions au cours des 12 prochains mois. Parallèlement, 31 % des assureurs envisagent d’accroître leur exposition à la dette d'infrastructure au cours des 3 prochaines années, une tendance qui est peut-être confortée par un traitement du capital plus favorable sous le régime Solvabilité II.

Mark Versey, Directeur des investissements, Actifs Réels, Aviva Investors, a déclaré :

« En Europe, l’intérêt pour les solutions de rendements alternatifs s’est nettement développé parmi les régimes de retraite et les compagnies d’assurance ces dix dernières années. Les investisseurs institutionnels sont séduits par la prime d’illiquidité qu'offrent les actifs non cotés, ainsi que par d’autres avantages comme leur pouvoir de diversification et leur profil de risque. À l’heure de la fin de l’assouplissement quantitatif et de la hausse des taux, notre enquête révèle que les investisseurs osent s’exposer à de nouveaux secteurs et territoires. Cette tendance transparaît également dans nos conversations avec nos clients. »
Lire (2 min.)

Apicil, OFI et Crystal en discussions pour racheter FINAVEO & Associés

APICIL, OFI et Crystal rassemblent des expertises dans les domaines de l’assurance vie et des services financiers, de la gestion d’actifs, du conseil en investissement et de la conception et distribution de services patrimoniaux. Ensemble, ils souhaitent poursuivre le développement de leur offre de services auprès des conseillers en gestion de patrimoine et accroître leur présence sur ce marché. Ainsi, ils envisagent l'acquisition de la plateforme FINAVEO & Associés, regroupant 1 000 clients CGP et totalisant 1,5 milliard d’euros d’encours.

Ce projet de rachat devrait donner naissance à une nouvelle plateforme-métier de référence, à l’avant-garde de la digitalisation, et qui proposerait à une clientèle de CGP un middle office et des outils pour réduire au strict nécessaire leurs démarches administratives, et une large offre multi-produits et services, en architecture ouverte.

Les projets définis par FINAVEO & Associés seront poursuivis par le consortium, et ce dans le respect des valeurs sur lesquelles repose le développement de la plateforme depuis son lancement, au service des conseillers en gestion de patrimoine.

Lire (1 min.)

CBRE annonce l’arrivée d’un Associate Director Investissement à Nantes

CBRE Nantes poursuit son développement depuis son ouverture en janvier 2018 avec l’arrivée de Damien Hasard, qui rejoint une équipe de 4 collaborateurs spécialistes de l’immobilier nantais. D’autres recrutements sont en cours, notamment en locaux d’activité, retail et expertise. Il renforce également une équipe Investissement Régions de 13 personnes réparties dans les grands marchés de régions.

Damien, 32 ans, est titulaire d’un Master en Finance option Management de l’Immobilier de l’Université Paris Dauphine. Après une carrière de cycliste professionnel, Damien s’est orienté vers l’immobilier. Avec plus de 7 ans d’expérience, il a notamment travaillé pour Foncière des Régions - COVIVIO, Crédit Agricole Immobilier, AXA REIM et plus récemment ATREAM.

 
Lire (1 min.)

Qu’est-ce que le « growth equity » ?

Luigi Delmet
Bien qu'il soit encore peu répandu en France, l'investissement de type "growth equity" s'installe peu à peu dans le paysage financier.
Lire (3 min.)

Royaume-Uni : l’inflation va encore diminuer

Claudia Bernasconi
La première publication officielle des chiffres du premier trimestre a désagréablement surpris la plupart des économistes élaborant des prévisions en cette ère marquée par les lourdes incertitudes liées au Brexit.
Lire (1 min.)

Nucléaire iranien : Trump a-t-il fait l’erreur du siècle ?

Luigi Delmet
En sortant son pays de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, Donald Trump a peut-être fait la première vraie erreur diplomatique de son mandat : l’Union européenne, sur fond d’enjeux économiques, semble prête à tenir tête au géant américain. Plus inquiétant encore pour la Maison Blanche, les dirigeants du Vieux Continent pourraient se tourner vers Moscou et Pékin pour défendre leurs intérêts face à une Amérique plus isolée et belliqueuse que jamais.
Lire (4 min.)

Développement durable : et si les solutions existaient déjà ?

À l’occasion de la Semaine du Développement Durable 2018, CAMEO Energy, dresse un état des lieux des projets d’amélioration de l’efficacité énergétique, et de leur impact concret sur les marchés de l’environnement. L’entreprise met aussi en lumière des tendances économiques et comportementales indues par ce mécanisme.
Lire (3 min.)

Mandarine Gestion nomme un gérant actions

Mandarine gérant actions

Adrien Dumas, 35 ans, a débuté sa carrière à Londres en 2006 en tant qu’Analyste actions marchés émergents au sein de la Société Générale Asset Management. Il a ensuite rejoint la Financière de l’Echiquier en 2007, où il a d’abord occupé le poste d’Analyste avant d’être promu Gérant Actions. En 2016, il est recruté par Axa Investment Managers en qualité de Gérant des Fonds Propres du groupe pour l’exposition actions européennes.

Adrien est diplômé d’un Master en Science des Risques et Gestion d’actifs de l’EDHEC.

Lire (1 min.)

Tikehau Capital renforce ses équipes

Dorothée Duron-Rivron prend en charge la direction de la communication et des affaires publiques, qui regroupe notamment les activités de communication corporate, relations presse et relations institutionnelles. Dorothée travaillera sous la supervision d’Antoine Flamarion et Mathieu Chabran, co-fondateurs du Groupe. Julien Sanson devient adjoint de la Directrice de la communication et des affaires publiques.

Dorothée Duron-Rivron, 40 ans, était associée au sein de Vae Solis Corporate, cabinet de conseil en stratégie de communication et gestion de crise. De 2008 à 2011, elle est associée au sein de RLD Partners, cabinet spécialisé dans la communication judiciaire. De 2006 à 2008, elle est consultante senior au sein du cabinet de conseil en communication Tilder. Avocat de formation, elle est diplômée de l’université Paris 2 Panthéon-Assas et de King’s College London, et titulaire d’un MBA de l’IAE de Paris.

Louis Igonet a la responsabilité des relations avec les investisseurs et analystes. Il est rattaché à Henri Marcoux, Directeur Général Adjoint.

Louis Igonet, 37 ans, était jusqu’à présent Directeur des Relations Investisseurs au sein du groupe Carrefour. De 2015 à 2017, il occupe les fonctions de Directeur de la Communication Financière d’Edenred. De 2004 à 2015, Louis Igonet exerce différentes responsabilités en finance d’entreprise et en relations investisseurs au sein du groupe Bouygues, d’abord à la holding du Groupe puis chez TF1. Il est diplômé de l’EDHEC.

Lire (1 min.)

Aviva Investors revoit à la hausse ses anticipations de croissance et d’inflation

L'équipe de gestion d'Aviva Investors
Les prévisions d’Aviva Investors pour le deuxième trimestre laissent entrevoir une forte croissance et une hausse soutenue de l’inflation en 2018.
Lire (2 min.)

Les consommateurs français retrouvent confiance

Dans le monde et particulièrement en Europe, l'année 2017 s'est achevée sur une note positive en matière de confiance des consommateurs. En France, elle atteint même un niveau record, confortée par de meilleures perspectives d'emploi et un sentiment de récession qui recule.
Lire (3 min.)