Epargne retraite : les indépendants pour le régime universel et la capitalisation

Artisans, commerçants, professions libérales, entrepreneurs individuels ou gérants majoritaires de société... Que pensent-ils du système de protection sociale français ? Le Cercle de l'épargne se penche sur la question à partir de l’examen de son enquête 2019 « Les Français, la retraite et l’épargne » menée avec Amphitéa. Dans une nouvelle étude publiée début juin 2019, les équipes du Cercle décryptent les attentes des 2,87 millions d'actifs français non-salariés en termes de retraites.

Faibles pensions et report de l’âge du départ à la retraite

Les travailleurs indépendants craignent notamment de ne pas disposer d’une pension suffisante pour vivre correctement à la retraite. Ils sont 77 % à considérer que leur pension est ou sera insuffisante, contre 69 % en moyenne en France. Chez les artisans et les commerçants, le taux d’insatisfaction grimpe même à 84 % dont 45 % de très insatisfaits. De fait, le montant moyen de la pension de droit direct — y compris majoration pour enfants — d’un commerçant (490 euros) ou un artisan (700 euros) est nettement plus faible que celui d’un salarié du régime général (1 390 euros) ou d’un professionnel libéral (1 970 euros).  

Les indépendants partent plus tard à la retraite que la moyenne des Français. En 2017, l’âge moyen de liquidation des droits à la retraite atteint 62,6 ans chez les artisans, 63,5 ans chez les commerçants et 64,8 ans chez les professions libérales. Il n'est de 62,5 ans pour les salariés du privé. Les indépendants se montrent favorables à un report de l’âge de départ à la retraite. 56 % sont prêts à travailler à plein temps jusqu’à 65 ans, voire à travailler jusqu’à 67 ans mais à temps partiel les trois dernières années. Cependant, ils éprouvent une nostalgie pour la retraite à 60 ans.

Aspiration au régime universel et à l'épargne retraite

A tort ou à raison, les travailleurs indépendants considèrent leur régime d’assurance vieillesse moins protecteur que celui des salariés du privé ou celui des fonctionnaires. Ils soutiennent massivement l’introduction d’un régime universel dans lequel chacun recevrait une pension. Son montant dépendrait des cotisations versées durant la vie active (52 %), une position non partagée par le reste de la population.

Seuls 34 % des Français se déclarent favorables au régime universel sans prise en compte des éventuels particularismes propres à chaque activité ou statut professionnel. Les indépendants sont aussi moins nombreux à défendre le maintien du statu quo. Les indépendants portent un regard sévère sur le système actuel de retraite, qu’ils jugent à la fois inefficace (81%) et injuste (79 %). Afin d’améliorer leur niveau de pension, ils sont les plus enclins à épargner en vue de leur retraite.

Lire (3 min.)

Fintech : La Banque Postale s’associe à Sapiendo-Retraite

La Banque Postale a annoncé le 16 mai 2019 un partenariat avec la FinTech Sapiendo-Retraite — outil de simulation retraite — pour accompagner ses clients dans la préparation de leur retraite par répartition. L'offre dédiée sera distribuée sur tout le territoire français, à travers le réseau de la Banque Postale qui compte près de 1 000 conseillers en patrimoine.

« Les Français ont besoin de conseil pour anticiper, organiser et optimiser leurs droits à la retraite. Sapiendo combine technologie et accompagnement par un expert pour les éclairer », commente Valérie Batigne, fondatrice et présidente de Sapiendo. Créée en 2015, la startup propose d'optimiser ses droits à la retraite avec une stratégie patrimoniale adaptée.

Informer les Français sur leurs droits à la retraite

« Les Français passent en moyenne 23 ans de leur vie à la retraite, pourtant 70 % d’entre eux ne savent pas quand ils vont partir ni avec quel montant ! Or, les enjeux sont majeurs, 315 Mds€ de cotisations et de prestations s’échangent tous les ans », explique Franck Oniga, Directeur marketing de La Banque Postale. Sapiendo-Retraite propose de réaliser un parcours retraite en 3 étapes, avec l'accompagnement en direct d’un expert :

  • simuler précisément ses droits aux différents âges de départ à la retraite, en fonction d'hypothèses de projection multiples et personnalisées ;
  • vérifier et corriger ses droits grâce à une détection par l’outil des erreurs potentielles sur le relevé individuel de situation (RIS) qui se charge d’éditer les courriers de demandes de régularisation auprès de tous les organismes ;
  • optimiser le montant de sa retraite en alertant sur des opportunités de départ anticipé, en calculant la pertinence des rachats de trimestres et en informant sur les modalités du cumul emploi retraite.
Lire (2 min.)

Equance nomme un conseiller patrimonial au Sénégal

Dans le cadre de son développement à l'international, Equance — société de Conseil en Gestion Privée Internationale — annonce ce lundi 13 mai la nomination en interne d'un conseiller patrimonial au Sénégal. Jérôme Brousse (42 ans) accompagnera les Français résidant au Sénégal dans leurs problématiques fiscales et patrimoniales. Cette communauté compte 25 000 ressortissants, ce qui en fait l'une des plus importantes du pays. Elle se compose de Français expatriés, de Français d’origine africaine nés au Sénégal, mais aussi de 8 000 franco-libanais.

Les problématiques patrimoniales des Français au Sénégal

Le Sénégal se présente comme l’un des pays africains les plus stables sur la plan politique. A ce titre, il attire de nombreuses grandes entreprises françaises. C'est notamment le cas d'Eiffage, Bolloré, CMA CGM, Auchan... ou encore les sociétés spécialisées dans l’export et le commerce. La crainte d'un changement de situation reste cependant présente chez les expatriés, qui cherchent à diversifier leur patrimoine en investissant dans des biens immobiliers ou dans des SCPI en France.

Qu’ils soient chefs d’entreprise, cadres expatriés ou indépendants, l’autre problématique principale des Français installés au Sénégal reste la protection du conjoint. Le régime matrimonial légal au Sénégal repose sur la séparation de biens, d’où la nécessité pour de nombreux Français de faire établir « une déclaration de loi applicable » afin de fixer la loi et le régime matrimonial qui doivent s'appliquer.

Focus sur le parcours de Jérôme Brousse

Jérôme Brousse est diplômé en Gestion d’entreprise et en aménagement du territoire. Il commence sa carrière comme cadre dans la fonction publique française. Après son expatriation au Chili, Jérôme Brousse rejoint Equance en mars 2015, en tant que consultant en Gestion Privée Internationale.

En 2019, il est nommé conseiller patrimonial au Sénégal. Outre les sujets liés à la diversification patrimoniale, Equance accompagne ses clients au Sénégal « sur des problématiques liées à l’optimisation fiscale et à la préparation de la retraite », précise Jérôme Brousse.

Lire (3 min.)

Thierry Scheur - Ageas Patrimoine : « La loi Pacte bouge beaucoup de lignes »

Constituer une épargne, valoriser et transmettre son patrimoine, préparer sa retraite... Les contrats d'assurance-vie à destination des CGPI constituent le « corps business » d'Ageas Patrimoine. Comment la Pacte va-t-elle influencer les stratégies d'investissement ?
Voir (<4 min.)

France : les réserves nettes de change augmentent de 5 720 M€

Le Ministère de l'économie et des finances a publié ce lundi 15 juillet avec la Banque de France une note sur le montant des réserves nettes de change de l'Etat. Bercy rappelle que depuis mai 2000, en conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI — telle qu’appliquée au sein du Système Européen de Banques Centrales — les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont valorisés en euros, sur la base des cours de change de fin de mois.

Les réserves nettes de change de la France s'élèvent à la fin du mois de juin 2019 à 163 769 M€ (186 368 M$), contre 158 049 M€ (176 241 M$) à la fin du mois de mai 2019. Cela représente une augmentation de 5 720 M€, qui intègre l’incidence des modalités de valorisation aux cours de change de fin de mois. Les réserves nettes de l'Etat se répartissent comme suit :

  • Réserves nettes en devises : 50 514 M€ ;
  • Position de réserve au FMI : 4 611 M€ ;
  • Avoirs en DTS : 10 049 M€ ;
  • Autres avoirs de réserve : 1 298 M€ ;

La différence constatée avec les réserves officielles de change — publiées le 5 juillet 2019 — résulte de la prise en compte de sorties temporaires d’actifs financiers en devises, d’un montant net de 133 M€.

Lire (2 min.)

Obligations : Muzinich & Co. lance le fonds Global Short Duration Investment Grade

Muzinich & Co. — société de gestion indépendante, spécialisée dans la dette publique et privée d’entreprises — lance ce mardi 16 juillet le fonds Global Short Duration Investment Grade. Son encours s'élève à 352 millions d’euros en date du 9 juillet 2019, d'après les chiffres publiés par Muzinich. Ce véhicule d'investissement vise à générer une performance tout en limitant les risques de crédit et de taux d’intérêt.

Répondre à la demande des clients

Proposé au sein d'une structure UCITS, le fonds fournit une liquidité quotidienne. Il sera géré avec une duration maximale de 1,5 an et une notation moyenne minimum BBB. Le fonds considère les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) comme une partie intégrante du processus de recherche et respecte la liste d’exclusion de la Norges Bank Investment Management.

« La création de stratégies de crédit sur mesure en ligne avec les besoins de nos clients est la pierre angulaire de notre activité. Nous avons constaté une forte demande pour ce type de fonds de la part de nombreux clients dans différents pays », a déclaré Tom Douie, Global Head of Distribution. « Cela reflète les exigences actuelles des investisseurs européens qui cherchent à contrecarrer le pool croissant d'actifs à rendement négatif d’une grande partie du marché investment grade », ajoute-il.

Objectif de duration courte

Tatjana Greil-Castro dirige l'équipe de gestion, qui gère 13 Mds$ américains — données publiées le 30 juin 2019 — au sein des stratégies investment grade et crossover. Anthony DeMeo et Ian Horn seront co-gérants du fonds. « Nous pensons que le marché mondial des obligations investment grade offre de nombreuses opportunités pour les investisseurs qui adoptent une approche bottom-up sur le crédit, capables d’identifier des obligations d’entreprises de courte maturité dotées de fondamentaux solides », explique Tatjana Greil-Castro.

La gérante principale du fonds s'appuie sur sa longue expérience en investissement sur le marché des obligations d’entreprise. « Nous avons une longue expérience dans la gestion de portefeuilles de courte duration depuis le lancement de notre stratégie phare crossover en 2003. L’un de nos principaux points différenciants est que nous cherchons à atteindre l’objectif d’investissement du Fonds de duration courte en achetant uniquement des obligations. Nous n'utilisons pas d'instruments dérivés ou synthétiques pour réduire la duration dans nos portefeuilles », précise-t-elle.

Lire (3 min.)

MMA Expertise Patrimoine référence NOVA Europe

ALTO Invest, spécialiste de l’investissement dans les PME-ETI européennes innovantes, annonce ce mardi 5 février la sélection du FCP NOVA Europe (FR0011585520) par MMA Expertise Patrimoine, la structure du groupe Covéa dédiée aux courtiers et conseillers en gestion de patrimoine.

MMA Expertise Patrimoine offre à ses 1500 partenaires, courtiers et conseillers en gestion de patrimoine indépendants, une gamme complète de solutions (assurance-vie, capitalisation, prévoyance et retraite) pour accompagner la stratégie patrimoniale de leurs clients. MMA Expertise Patrimoine propose de nombreux contrats avec une sélection variée de supports d’investissement.

Une approche de terrain inspirée du Capital Investissement

NOVA Europe intègre désormais cette sélection dans la gamme des contrats « Signature ». Le fonds, qui vient de fêter ses 5 ans, est noté 5 étoiles par Morningstar et Quantalys. Ses performances historiques lui permettent de figurer en tête de sa catégorie dans les classements référents de la profession. NOVA Europe donne accès à une large classe d’actifs, les petites et moyennes capitalisations européennes, qui accompagnent sur le long terme le développement des entreprises.

Pour cela, ALTO Invest décline une approche de terrain directement inspirée du Capital Investissement. Le groupe bénéficie d’une connaissance fine du tissu économique européen. L’équipe d’investissement, constituée de 10 professionnels expérimentés, sillonne l’Europe pour identifier, rencontrer et sélectionner des entreprises. Elles ont en commun de disposer d’une capacité d’innovation reconnue et d’un management de qualité.

Un placement recommandé pour une durée de plus de 5 ans

Huseyin Seving, Directeur du Développement d’ALTO Invest, conclut : « Historiquement les petites et moyennes capitalisations offrent une source de performance attractive dans un horizon d’investissement à 5 ans. C’est une classe d’actifs que nous connaissons bien, sur laquelle nos équipes investissent depuis plus de 15 ans, et qui permet d’accompagner de façon très concrète de belles histoires entrepreneuriales. »

Le FCP NOVA Europe est un fonds "actions". Il est soumis aux évolutions et aux aléas des marchés actions. Le capital investi peut ne pas être restitué. La souscription de ce produit s'adresse donc à des personnes acceptant de prendre des risques. Le prospectus du fonds ainsi que la documentation réglementaire sont disponibles sur le site internet d'ALTO Invest. La durée de placement recommandée est supérieure à 5 ans.

Lire (3 min.)

Préfon entre au capital de Virage-Viager

Eric Guillaume, fondateur de Virage-Viager et fervent défenseur de la solvabilisation des seniors précise, qu'en second lieu, elle conforte la pertinence du Viager Mutualisé ™-VITALIMMO, outil de monétisation du patrimoine des retraités, qui répond aux enjeux du vieillissement de la population et de la baisse du pouvoir d'achat de nos anciens

Virage-Viager développe l'épargne intergénérationnelle et donne aux séniors les moyens financiers de mieux vieillir à domicile.  Les retraités conservent un droit d'usage et d'habitation à vie de leur logement et perçoivent un capital immédiat par la cession de la nue-propriété de leur bien immobilier à un acheteur institutionnel (Caisse de Retraite, Prévoyance, Mutuelle...). La valeur totale de leur bien est ainsi intégralement convertie en un capital financier augmenté d'un droit d'usage à vie de leur domicile sous la forme d'un démembrement viager.

Préfon-Distribution est la société de courtage et de distribution filiale de l'Association Préfon : 400 000 personnes sont aujourd'hui affiliées au régime Préfon-Retraite pour un encours de 16 Milliards € .
Lire (1 min.)

Un Responsable du Marché des CGP arrive chez MetLife

Ancien Conseiller en Gestion de Patrimoine, il aura pour mission d’être le représentant de MetLife auprès des organisations nationales, des associations professionnelles de CGP/CGPI et des groupements ; d’animer les réseaux et de proposer des formations ; d’accompagner l’ensemble des 40 Inspecteurs MetLife auprès de cette nouvelle cible d’apporteurs et de développer l’offre de prévoyance en direction des TNS.

Vincent Tholance avait auparavant été à l’initiative de la création d’une plateforme dédiée aux CGP spécialisés dans la clientèle « Aidants et Seniors » notamment dans le domaine de la Prévoyance (mars 2016 – juin 2018). Il avait antérieurement occupé diverses missions au sein de directions commerciales ayant en charge le recrutement, l’animation, la formation et l’accompagnement commercial de réseau de partenaires CGP, Courtiers et Agents Généraux dans tous les domaines de la gestion de patrimoine et en particulier ceux de la Santé, la Prévoyance, la Retraite et la défiscalisation ( juin 2011 - mars 2016).

Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant de 2001 à 2012, il a acquis une connaissance très pointue en stratégie patrimoniale et optimisation financière, une maitrise des audits patrimoniaux et du conseil global sur tous les aspects du patrimoine y compris le patrimoine social ; il a également initié des collaborations interprofessionnelles avec des notaires, avocats fiscalistes et experts comptables.

Vincent Tholance a démarré sa carrière dans le domaine assurantiel dès 1986 en tant qu’Inspecteur I.A.R.D. à la Mutuelle Saint-Christophe (Groupe AXA), Collaborateur commercial à la Société Suisse d’Assurance puis Chargé de Missions auprès des agents G.A.N et enfin Inspecteur « Agence et Courtage » chez Générali-Vie (jusqu’en 2001).

Titulaire d’une Maîtrise d’Administration Économique et Sociale, option « secteur privé » - obtenue en 1986 à l’Université de Droit de Poitiers, il est diplômé du D.E.S. « Gestion de Patrimoine » de l’Université d’Auvergne à Clermont Ferrand (2000). Vincent Tholance est également Membre de l’Association Nationale des Conseillers Diplômés en Gestion de Patrimoine (ANCDGP), Membre du bureau et représentant pour la Région « Centre ».

    Vous aimerez aussi https://www.lecourrierfinancier.fr/private-equity/breve/metlife-france-annonce-trois-nominations-strategiques-16082
Lire (2 min.)

AG2R LA MONDIALE cède APREP Diffusion

AG2R La Mondiale se félicite de la signature de cet accord qui renforce les liens avec NORTIA. AG2R La Mondiale devient ainsi le premier partenaire en assurance vie de NORTIA, qui renforce sa position en tant que partenaire de distribution de premier plan d’AG2R LA MONDIALE .

Lire (<1 min.)

La SCPI Pierval Santé acquiert 2 EHPADs en Irlande

Euryale Asset Management (AM) — filiale du Groupe Elience, spécialisée dans la gestion des SCPI — a confirmé le 11 juillet dernier l’ancrage européen de sa stratégie d’investissement. Sa SCPI Pierval Santé — déjà présente en France et en Allemagne — annonce l’acquisition de 2 nouveaux EHPADs situés à Dublin, en Irlande. Cette opération porte à 14 le nombre de ces établissements dans le patrimoine de Pierval Santé en Irlande.

Une stratégie européenne

Dernières acquisitions en dates, ces deux nouveaux établissements sont exploités par le Groupe Virtue selon un bail d’une durée ferme de 25 ans. Ils proposent des prestations haut de gamme — tant en qualité de l’exploitation qu’en qualité du bâti — et ont été acquis pour un prix de revient global de 66,6 M€. L’un des deux actifs ne sera livré qu’après la fin des travaux, d’ici novembre prochain.

Le volet irlandais de la stratégie d’acquisition de la SCPI Pierval Santé a permis — depuis son lancement en mai 2018 — d’investir un montant global frais inclus de près de 151 M€. Au 30 juin 2019, le patrimoine de Pierval Santé est détenu à près de 41 % en France, 34 % en Allemagne et 25 % en Irlande. La Société de Gestion démontre ainsi sa capacité à générer un deal flow qualitatif au niveau européen.

Immobilier neuf de santé

Euryale AM mise sur des baux sécurisés à très long terme avec ses locataires-exploitants d’établissements de santé, dans la perspective d’aligner le plus possible les intérêts du bailleur et des preneurs. Cette stratégie d’accompagnement des exploitants — par le portage de l’immobilier de santé — permet à la fois des perspectives de croissance du patrimoine sous gestion à la SCPI, mais également une plus grande maîtrise de la qualité de son parc immobilier.

Euryale AM renforce cette stratégie avec des opérations de construction d’établissement neufs, qui garantissent une meilleure adéquation des actifs aux pratiques des utilisateurs de cet immobilier spécifique. Euryale AM gère pour la compte de Pierval Santé 32 EHPADs en Europe. La société compte aujourd'hui un total de 79 actifs sous gestion. Les EHPADs représentent pour elle un axe majeur de développement.

Lire (2 min.)

Natixis Wealth Management annonce deux nominations

Natixis Wealth Management — banque privée filiale de Natixis — annonce ce lundi 15 juillet la mise en place d'une nouvelle organisation pour favoriser un fonctionnement plus intégré entre la France, le Luxembourg et la Belgique. Le Groupe nomme Audrey Koenig (45 ans) Directrice générale déléguée de Natixis Wealth Management et Philippe Guénet (50 ans) Directeur général des implantations de la banque au Luxembourg et en Belgique.

Focus sur les enjeux de ces nominations

Audrey Koenig sera en charge de la nouvelle direction Développement Wealth, qui regroupe la direction commerciale, les expertises métier ainsi qu’un département business management permettant d’assurer une qualité de service optimale aux clients. Elle sera responsable de la filière Développement Wealth sur le périmètre France, Luxembourg et Belgique.

Philippe Guénet aura notamment pour mission de contribuer au renforcement de la transversalité des activités Wealth au Luxembourg et en Belgique et d’accompagner le développement de l’activité à l’international, en lien étroit avec les instances de Place locales.

Focus sur le parcours d'Audrey Koenig

Audrey Koenig est titulaire d’un DESS, ingénierie juridique et financière (IGR – IAE de Rennes). Elle débute sa carrière en 1997, en tant que conseillère en gestion de patrimoine à la Banque Populaire, puis comme banquier privé au CIC (2000-2001). En 2001, Audrey Koenig intègre la Banque Privée Saint Dominique, devenue Banque Privée 1818 puis Natixis Wealth Management en 2017.

Elle y exerce successivement les postes de banquier privé – Gestion de Fortune (de 2001 à 2011), Directrice du développement – gestion de Fortune (de 2011 à 2013) et Directrice de la gestion de fortune (de 2014 à ce jour). 

Focus sur le parcours de Philippe Guénet

Philippe Guénet est diplômé de l’EM Lyon et titulaire d’un DECF. Il commence sa carrière en 1994 comme auditeur au département inspection de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel (CNCM). Il rejoint en 1997 le Groupe IONIS, en tant que responsable de l’audit interne, puis responsable de la valorisation des OPC et des portefeuilles institutionnels.

A partir de 2001, il exerce successivement différentes fonctions dans plusieurs entités de Natixis : Responsable des risques et de la compliance puis directeur administratif chez VEGA Finance (de 2001 à 2005), directeur de la production bancaire à La Compagnie 1818 (de 2006 à 2008), secrétaire général chez Sélection 1818 (de 2008 à 2012) puis COO chez Natixis Wealth Management (de 2012 à ce jour).

Lire (3 min.)

SCPI en démembrement : un placement judicieux pour préparer sa retraite

Jean Pitois
Souscrire des parts de SCPI en démembrement permet de compléter ses revenus à un horizon déterminé en profitant d’une décote au moment de l’achat. Pendant la période transitoire, le nu-propriétaire devra en revanche renoncer aux loyers qui seront perçus par l’usufruitier.
Lire (3 min.)

Minimum vieillesse : la fin de la décrue ?

Fin 2016, sur 16 millions de retraités, 552 600 personnes recevaient une allocation du minimum vieillesse. 5 décennies plus tôt, en 1960, ils étaient 2,5 millions à percevoir cette allocation sur 4 millions de retraités.
Lire (1 min.)