Marchés actions : les titres chers de plus en plus chers, les titres bon marché restent bon marché

David Bianco
Le Covid-19 n'a pas mis fin aux déséquilibres structurels des actions. Les favoris de fin de cycle restent populaires. Il est clair qu'il ne s'agit pas d’un mouvement haussier normal. Cette tendance peut-elle durer ? David Bianco, Chief Investment Officer Americas chez DWS, partage son analyse.
Lire (4 min.)

Stratégies EM Macro : en rebond, mais pour combien de temps ?

L'équipe Lyxor Cross Asset Research
Face à la crise sanitaire, les stratégies EM Macro bénéficient d'un rebond. Cette tendance va-t-elle se confirmer dans les mois à venir ? Les équipes Lyxor Cross Asset Research partagent leur analyse hebdomadaire, le Lyxor Weekly Brief.
Lire (4 min.)

SCPI : Alderan annonce la troisième acquisition d’Activimmo

Alderan — société de gestion, spécialiste de l’investissement immobilier tertiaire, notamment les locaux d’activités et la logistique — annonce ce mardi 28 avril l’acquisition du troisième actif de sa SCPI ActivImmo. Livré en 2015, ce bâtiment d’activités se situe à Lieusaint, en Seine-et-Marne. Pour cette transaction, CBRE accompagnait le Vendeur.

La surface locative totale couvre 1 556 m2. Le bâtiment a été développé pour les exploitants actuels du site, à savoir les entreprises ATHP Assistance Technique (maintenance et ingénierie d’équipements industriels, de systèmes oléo-hydrauliques et de pneumatiques) et France Lubrifiants Services (spécialiste de la distribution de combustibles et produits annexes).

Emplacement stratégique

L’ensemble est localisé au sein de la zone industrielle du Parc d’Activités du Levant, accessible par voie routière, grâce aux autoroutes A5 et à Francilienne Sud. Il s'agit d'une situation stratégique au sud-est de Paris,
dans une zone reconnue pour sa composante logistique forte.

Le site est loué à 100 % à travers deux baux, dont la durée résiduelle ferme est supérieure à 10 ans. L'ensemble offre un état locatif solide et pérenne, ce qui permet à la SCPI de maintenir son objectif de rendement de 6 %.

Lire (1 min.)

Crise sanitaire : les sélectionneurs de fonds face au ralentissement de l’économie mondiale

Natixis Investment Managers (IM) — spécialiste mondial de la gestion d'actifs — publie ce lundi 6 avril une enquête sur la stratégie des sélectionneurs de fonds, face à la crise sanitaire. Le document s'intitule « Alpha, diversification, protection : les trois mots d'ordre des sélectionneurs professionnels de fonds dans une époque d'anxiété » (en anglais). La plupart avaient anticipé un grand retour de la volatilité ces dernières semaines, en intégrant un biais plus défensif dans leurs allocations.

L’enquête a été menée au quatrième trimestre 2019 auprès de plus de 400 sélectionneurs de fonds pour divers établissements tels que les banques privées, les compagnies d’assurances, les fonds de fonds et autres plateformes de distribution auprès des particuliers. La grande majorité d’entre eux prévoyaient déjà une plus grande volatilité sur le marché des actions (79 %) et des obligations (72 %).

Protéger les portefeuilles

Personne n'aurait pu prévoir les niveaux historiques de volatilité enregistrés sur les marchés à travers le monde depuis février 2020. Cependant, les acheteurs de fonds avaient déjà signalé qu'ils adopteraient une approche d'aversion au risque dans la sélection des fonds au cours de l'année 2020. Près de la moitié (44 %) projetaient déjà de réduire la voilure sur les actions américaines, tandis que 73 % ont déclaré être prêts à sous-performer leurs pairs en échange d’une meilleure protection à la baisse.

Préoccupations sur les niveaux de valorisation des actions, questions sur la viabilité d'un contexte durable de taux d'intérêt bas ou sur les effets persistants de l'incertitude géopolitique... Les sélectionneurs de fonds s'attendaient à ce que la reprise ne se poursuive pas en 2020. En conséquence, ils se tournent vers les gérants actifs pour les aider à se placer dans le contexte d'une plus grande dispersion sectorielle sur les marchés.

Les trois quarts des sélectionneurs de fonds (75 %) étant prêts à payer des frais plus élevés en cas de surperformance potentielle. Les sélectionneurs de fonds ont également évalué la popularité des investissements passifs comme étant source de risque systémique et de volatilité, les titres les plus performants recevant une pondération plus importante. Les sélectionneurs ont fait part de leurs inquiétudes quant au risque de pertes importantes en cas de ralentissement.

Le risque et le rendement

Malgré la volatilité accrue et les perturbations à court terme, les hypothèses de rendement à long terme des sélectionneurs de fonds restent assez stables, ayant déjà pris en compte les fluctuations des cycles du marché. La grande majorité des sélectionneurs (85 %) ont déclaré que les hypothèses de rendement de leur société étaient réalistes. Toutefois, de nombreux sélectionneurs avaient prévu un certain retour à la moyenne après une riche année 2019, avec 38 % de répondants en plus qui s'attendaient à des hypothèses de rendement plus basses que celles qui ont été relevées.

L'enquête révèle également que les préférences sectorielles des sélectionneurs reflètent déjà les attentes d'une faible croissance économique. Peu d'entre eux s'attendaient à ce que les secteurs procycliques des matériaux et de l'industrie surpassent les performances. Les sélectionneurs étaient plus optimistes quant aux secteurs à forte croissance séculaire, s'attendant à une surperformance dans les technologies de l'information (44 %), les soins de santé (42 %) et les services financiers (32 %).

Vent de succès pour l’ESG

Sur des marchés turbulents, les facteurs ESG sont également de plus en plus reconnus comme un facteur de risque important. Interrogés sur la raison principale de l'intégration des facteurs ESG dans leurs décisions d'investissement, 22 % des sélectionneurs de fonds ont déclaré qu'ils minimisaient le risque global, 21 % ont déclaré qu'ils généraient des rendements ajustés au risque élevé et 19 % ont déclaré qu'ils amélioraient la diversification.

L'enquête a révélé que 62% des sélectionneurs de fonds perçoivent une demande croissante de la part des clients pour mieux concilier leurs stratégies avec les valeurs des investisseurs. L'Europe a été la première à mettre en œuvre les principes ESG et continue de montrer la voie, avec des taux d’implémentation plus élevés et un actionnariat actif, dans le cadre duquel les sociétés d'investissement entament un dialogue avec les entreprises sur les questions ESG.

Diversifier avec le patrimoine privé

Bien que certains expriment certaines inquiétudes quant à l'utilisation d'investissements alternatifs, les sélectionneurs pensent généralement que les avantages dépassent les inconvénients, en particulier dans le cas des investissements privés. Près de la moitié (49 %) des répondants affirment que les actifs privés joueront un rôle plus important dans leur stratégie de portefeuille à l'avenir.  

Huit sélectionneurs sur dix (82 %) estiment que le contexte actuel des obligations à faible rendement va déclencher un mouvement vers des actifs alternatifs. Cette chasse au rendement explique probablement l'intérêt pour les actifs alternatifs liés aux revenus — tels que les infrastructures, l'immobilier et la dette privée. La moitié (49 %) déclarant que les actifs privés joueront un rôle plus important dans leur portefeuille. Après la volatilité des dernières semaines, les acheteurs auront trouvé une nouvelle appréciation pour les stratégies capables de produire des rendements non corrélés et offriront un plus grand potentiel de gestion des risques. 

Estelle Castres, co-directeur de la distribution, France, Belux, Genève, Monaco et Israël, Natixis Investment Managers, déclare : « Les sélectionneurs de fonds professionnels doivent désormais répondre au défi de la recherche de rendements tout en tenant compte du contexte de forte volatilité des marchés, des valorisations actuelles, et de critères à considérer tels que l’ESG. Alors que de nouveaux événements se profilent à l’horizon, notamment les élections présidentielles américaines, les sélectionneurs de fonds surveilleront les conditions de marché avec une vigilance accrue. »

Lire (6 min.)

Aviva Investors lance un fonds Obligations Investment Grade Américaines

Aviva Investors — branche internationale de gestion d’actifs d’Aviva — annonce ce jeudi 4 juin le lancement du fonds « Aviva Investors US Investment Grade Bond Fund ». Il sera géré par Joshua Lohmeier, responsable des investissements Investment Grade nord-américains, Mike Cho, gérant US Investment Grade et George Bailey, gérant US Investment Grade.

Opportunités de marché

Ce fonds investira essentiellement dans des obligations d'entreprises investment grade libellées en dollar américain, émises à l’échelle mondiale. Le fonds est une SICAV domiciliée au Luxembourg. Son objectif est de générer du rendement et d’accroître la valeur du capital tout en surperformant son indice de référence (Bloomberg Barclays US Credit Index) sur le long terme, soit au minimum cinq ans.

« Le marché américain des obligations Investment Grade offre selon nous des opportunités très intéressantes tant au niveau des entreprises que des secteurs, et la construction de portefeuille constitue une source d’alpha supplémentaire et distincte », déclare Joshua Lohmeier, responsable des obligations Investment Grade nord-américaines et co-gérant du fonds

« Dans cette période sans précédent, les clients veulent de plus en plus diversifier leurs portefeuilles pour protéger leur capital et identifier des opportunités leur permettant de générer du rendement. Josh Lohmeier et son équipe sont de fins connaisseurs de ce marché », estime TJ Voskamp, Directeur du pôle Solutions Client pour le Royaume-Uni et l’Europe.

Construction du portefeuille

Le fonds applique une approche de gestion active à long terme, qui associe des techniques de construction de portefeuille et d’allocation des risques et des investissements de forte conviction dans des entreprises et des secteurs, visant ainsi à optimiser les performances ajustées du risque. L’équipe analysera les sources d’inefficience des marchés du crédit afin de construire le portefeuille.

Elle cherchera à identifier des obligations d’entreprises américaines de qualité supérieure en étudiant les forces et les risques des entreprises émettrices, les valorisations des obligations par rapport au marché et les opinions des agences de notation indépendantes. Elle pourra également exploiter des opportunités d’investissement à court terme.

Le processus d'investissement tient également compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Le processus décisionnel s’appuie sur un dialogue actif avec les entreprises afin d’influencer leur comportement dans le bon sens et de générer potentiellement des performances durables.

Lire (3 min.)

J.P. Morgan AM recrute 4 membres pour son équipe investissement responsable

Dans le cadre des engagements pris en faveur de l’investissement responsable, J.P. Morgan Asset Management (J.P. Morgan AM) — pôle de Gestion d’Actifs et de Fortune du groupe J.P. Morgan Chase & Co — annonce ce jeudi 4 juin renforcer son équipe mondiale dédiée à l’investissement durable et annonce quatre nouvelles nominations.

« A mesure que nous élargissons notre plateforme d'investissement durable à travers le monde, en nous appuyant sur l’intégration en profondeur des critères ESG par nos analystes de recherche buy-side à l’échelle mondiale, nous poursuivrons nos investissements dans nos capacités de recherche et d'analyse sur le climat et le renforcement de notre politique d’investissement responsable », commente Jennifer Wu, Directrice mondiale de l'investissement responsable chez J.P. Morgan Asset Management.

Deux nouveaux stratégistes

Carlos Varela est nommé stratégiste mondial pour l'investissement responsable. Avec 22 ans d’expérience chez J.P. Morgan AM, Carlos Varela était jusqu'à présent responsable des ventes institutionnelles pour l'Amérique latine, basé à New York. Dans ses nouvelles fonctions, il dirigera une équipe chargée de développer la gamme de produits développement durable de J.P. Morgan AM. L'équipe travaillera également au plus près des clients pour créer des solutions d'investissement sur mesure. Carlos Varela sera basé à Madrid sous la direction de Jennifer Wu.

Juan Lois est nommé stratégiste investissement responsable pour le continent américain. Avant de rejoindre J.P. Morgan AM, Juan Lois exerçait chez Wespath Benefits and Investments, où il a dirigé les activités d'investissement durable, notamment l'intégration des facteurs ESG, et la recherche et conception de produits pour les investissements à impact de Wespath. Avant cela, il a travaillé chez Cornerstone Capital Inc. et MacroVista Energía, où il se concentrait sur les solutions d’investissement durable. Basé à New York, Juan Lois sera rattaché à Carlos Varela. 

Deux analystes-chercheurs

J.P. Morgan AM a également recruté deux analystes-chercheurs spécialistes de l’investissement responsable, Caspar Siegert et Angelo Drei, pour soutenir la mise en place du cadre de notation propriétaire sur les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) de J.P. Morgan AM. En collaboration avec les spécialistes de l’investissement et les data-scientists de J.P. Morgan AM, les deux chercheurs travailleront sur des recherches et des analyses thématiques axées en particulier sur le changement climatique et la transition bas-carbone. 

Caspar Siegert arrive de la Banque d'Angleterre (BoE) où il dirigeait récemment une équipe chargée d'évaluer les risques dans un large éventail de classes d'actifs et d'identifier les implications potentielles sur la stabilité financière. Basé à Londres, Caspar Siegert sera sous la responsabilité de Jennifer Wu. Angelo Drei rejoint J.P. Morgan AM d'Amundi, où il était récemment analyste en recherche quantitative. Basé à Londres, Angelo Drei reportera à Jennifer Wu.

Lire (3 min.)

High Yield : focus sur l’univers obligataire

Antoine Lesné
L'épidémie de coronavirus nourrit l'incertitude sur les marchés. Comment préserver les rendements obligataires dans un monde incertain ? Quels sont les avantages des investissements à haut rendement (High Yield) ? Antoine Lesné, Responsable de la Recherche et de la Stratégie de SPDR, partage son analyse.
Lire (5 min.)

Epargnants français : un « en même temps » intenable

Michel Dinet
Si dans sa dernière enquête, l’AMF témoigne de la stabilité des préférences et opinions des Français en matière d’épargne et de placements, elle montre le décalage important entre la réalité des marchés et les fortes attentes de nos contemporains.
Lire (3 min.)

Credit crossover : générer de la performance dans une ère de rendements faibles

Mikael Lundström
Avec de faibles rendements et des spreads resserrés, il sera difficile de générer une rémunération solide sur le crédit en 2020. Où investir alors afin de dégager du rendement sans se positionner sur des marchés à haut risque ou sur des durations très longues ? Un mix équilibré de crédits crossover à court terme et de crédits nordiques peut offrir une solution intéressante et générer justement des rendements.
Lire (6 min.)

Marchés financiers : les perspectives de rendement sont-elles contagieuses ?

Thomas Bucher
Les marchés semblent avoir fait abstraction du coronavirus. En attendant, les perspectives de rendement continuent d'être peu encourageantes. Qu'espèrent les investisseurs ? Thomas Bucher, stratège actions chez DWS, partage son analyse.
Lire (3 min.)

Entreprises : Prosegur et Fiducial concluent un partenariat stratégique

Prosegur — spécialiste de la sécurité privée — et Fiducial — holding française, spécialiste des services pluridisciplinaires aux PME — annoncent ce lundi 1er juin un partenariat stratégique pour accompagner leur clientèle internationale en France. Cette opération inclut le projet de cession des activités françaises de Prosegur à Fiducial.

La cession devrait intervenir au cours du troisième trimestre 2020, sous réserve de la consultation des instances représentatives du personnel et des autorisations réglementaires habituelles. Allen & Overy intervient en qualité de conseil de Prosegur. Bredin Prat et Fiducial Legal interviennent en qualité de conseils de Fiducial.

Renforcer les activités de Fiducial

Le partenariat et le projet de cession des activités françaises de Prosegur permettront à Fiducial d’élargir son offre de sécurité en France. Celle-ci reposera sur le savoir-faire de 9 500 professionnels de sécurité et sur des solutions technologiques intégrées et déployées sur des milliers de sites clients à partir de centres de contrôle exclusifs.

« Le partenariat avec Prosegur permettra à Fiducial Sécurité d’accélérer et renforcer son leadership dans les domaines de l’aérospatial, de la défense et des infrastructures critiques ainsi que dans d’autres secteurs stratégiques. De nombreux clients auront ainsi accès aux talents et capacités technologiques de Fiducial », déclare Christian Latouche, fondateur et PDG de Fiducial.

Lire (2 min.)

NN IP nomme une gérante de portefeuille responsable des stratégies à impact

NN Investment Partners (NN IP)  gestionnaire d’actifs basé aux Pays-Bas  annonce ce mercredi 3 juin l'arrivée d'une nouvelle gérante au sein de l'équipe des stratégies actions durables et à impact (Sustainable & Impact Equity) à La Haye, aux Pays-Bas. Marina Iodice exercera en tant que gérante des stratégies actions à impact, à compter du 1er juillet 2020. Elle répondra à Hendrik-Jan Boer, responsable des stratégies actions durables et à impact.

Marina Iodice travaillera avec Huub van der Riet (Lead Portfolio Manager), Ivo Luiten (Senior Portfolio Manager) et l'équipe d'analystes dédiée de NN IP, afin de gérer la stratégie NN (L) Global Equity Impact Opportunities, ainsi que les trois fonds thématiques à impact (Health & Well-being, Smart Connectivity, Climate & Environment).

Méthodologie de mesure d'impact

NN IP se positionne comme un spécialiste de l’investissement responsable. L’arrivée de Marina Iodice permet au gestionnaire d'actifs d’avancer sur ses objectifs clés de stratégies à impact, notamment l'expansion de ses activités d'engagement auprès des entreprises en portefeuilles, la poursuite du développement des KPI et l'optimisation de la grille de mesure de l'impact.

Marina Iodice aura également la charge du perfectionnement de la méthodologie de mesure de l'impact chez NN IP. Cela permettra au gestionnaire d'actifs de prendre des décisions d'investissement mieux informées et d'améliorer les rapports d'impact pour nos clients.

Focus sur le profil de Marina Iodice

Marina est titulaire d'une maîtrise en technologie environnementale de l'Imperial College de Londres et d'une licence en économie et gestion de l'université Bocconi de Milan. Elle est en outre analyste financière agréée par le CFA et membre du Comité ESG de l'Association du CFA en France. Marina Iodice affiche une dizaine d’années d'expérience internationale en matière d'investissement responsable et à impact.

Depuis 2013, elle travaillait chez Mirova, la filiale de Natixis Investment Managers. Elle y coordonnait, depuis Paris, des initiatives d'engagement auprès des investisseurs internationaux sur les thèmes ESG et menait des recherches sur la durabilité dans les secteurs de l'énergie et de la santé. Lors d'un congé sabbatique en 2017, Marina Iodice a passé six mois comme bénévole avec Kiva au Nicaragua dans le domaine de la microfinance.

Lire (3 min.)

Marchés 2019 : 20/20

Olivier de Berranger
Vingt sur vingt, c’est la note que l’on pourrait attribuer aux marchés financiers en 2019. Après une année 2018 calamiteuse, le dernier millésime présente un profil plus séduisant. Les explications d'Olivier de Berranger, Directeur Général Délégué en charge de la gestion d'actifs chez La Financière de l'Echiquier (LFDE).
Lire (3 min.)

Natixis Investment Managers annonce le lancement international du fonds Global Emerging Markets Equity

Ce nouveau fonds est domicilié au Luxembourg et est ouvert aux investisseurs institutionnels et particuliers. Il emploie une approche bottom-up pour constituer un portefeuille concentré d’actions émergentes à faible rotation. L’objectif est d’obtenir des rendements excédentaires à long-terme et ajustés au risque.

WCM cherche à identifier des sociétés présentant des fondamentaux attrayants, tels que le rendement élevé ou croissant du capital investi, ou la croissance à long terme des revenus et des bénéfices. WCM cible en particulier les sociétés qui disposent d’avantages concurrentiels établis, soutenus par une forte culture d’entreprise, et qui bénéficient de tendances favorables dans la durée et à l’échelle mondiale.

Le fonds est piloté par l’équipe de gestion WCM Emerging Markets, composée de Mike Trigg, Pete Hunkel, Sanjay Ayer, Mike Tian et Greg Ise, qui assurent chacun les fonctions de gérants de portefeuille et d’analystes
commerciaux. L’équipe s’appuie sur six analystes généralistes internationaux et un analyste dédié à la culture d’entreprise.

La société de gestion californienne WCM, qui gère aujourd’hui 42,6 milliards de dollars d’encours2, a conclu un accord de distribution international avec Natixis Investment Managers en avril 2019. Il s’agira donc du premier fonds de WCM commercialisé à travers la plateforme internationale de Natixis IM, facilitant ainsi l’accès des clients internationaux à cette société basée sur la côte Ouest.

« Nous sommes ravis d’offrir à nos clients l’accès à une expertise en actions de croissance d’une société de gestion à forte conviction, dotée d’un solide track record et d’un processus d’investissement éprouvé », déclare Matt Shafer, Directeur International Distribution Wholesale, Natixis Investment Managers. « Le fonds Global Emerging Markets Equity Fund représente un outil de diversification efficace pour nos aux investisseurs
qui cherchent à constituer des portefeuilles s’adaptant plus facilement aux différentes conditions de marché.
»

Paul Black, Président et Co-Directeur Général de WCM explique : « Grâce à la plateforme de distribution internationale de Natixis Investment Managers, nous sommes aujourd’hui en mesure de mettre notre expertise d’investissement à disposition d’une clientèle bien plus large. Notre approche d'investissement à long terme reposant sur un faible taux de rotation nous permet de déceler des opportunités au sein des marchés émergents, et nous sommes convaincus que les revenus de la classe moyenne émergente continueront de croître. Celle-ci adoptera des tendances de consommation de plus en plus similaires aux pays développés, qui se traduiront notamment par l’exigence de meilleurs soins de santé, d’une technologie plus avancée et de biens de consommation de plus grande qualité. Le fonds Global Emerging Markets Equity permet de tirer parti de ces tendances et des opportunités de croissance des économies en développement. »

Natixis Investment Managers détient 24,9 % du capital de WCM et a conclu un accord de distribution exclusive à long terme. Le fonds est principalement investi dans des actions de sociétés implantées dans les marchés émergents. Les investissements en actions peuvent être sujets à d’importante fluctuations de prix. Le fonds est soumis à des risques spécifiques, notamment liés aux marchés émergents, à la concentration du portefeuille, aux dérivés/à la contrepartie, et aux sociétés à petite capitalisation. L’investisseur s’expose à des risques de pertes en capital.

Lire (3 min.)