Private Equity, FCPR et PEA - Jean-Baptiste David, Widoowin

Profiter du rendement des TPE tout en bénéficiant des avantages liés au PEA, c'est la promesse du FCPR W PME Valorisation de Widoowin.
Voir (<5 min.)

Livrets bancaires : de moins en moins rémunérés ?

Philippe Crevel
En juillet dernier, les livrets bancaires présentaient un taux de rémunération moyen de 0,26 %, en baisse de 0,01 point par rapport au mois précédent.
Lire (1 min.)

Assurance-vie : forte croissance de la collecte

Comme au mois de mai, la collecte nette sur le mois de juin est de 2 milliards d’euros. Ce résultat est en phase avec la moyenne de ces dix dernières années (1,8 milliard d’euros).

Sur ces dix dernières années, l’assurance vie n’a connu qu’à deux reprises une décollecte pour le mois de juin, en 2012 et 2013. Le mois de juin est donc, de manière structurelle plutôt favorable au placement préféré des Français. Ces derniers réalisent des arbitrages entre leurs différents placements avant de partir en vacances.

Le montant de la collecte brute est en progression en ayant atteint 12,3 milliards d’euros en juin contre 10,7 milliards d’euros en mai. Par ailleurs les prestations et rachats sont en légère progression. Ils s’établissent à 10,4 milliards d’euros sur le mois contre 8,8 milliards d’euros en mai.

L'assurance-vie retrouve l'amour des Français

Depuis le début de l’année, les Français plébiscitent de nouveau de l’assurance vie avec une collecte mensuelle moyenne de 1,9 milliard d’euros contre 600 millions d’euros en moyenne en 2017. Cette progression de la collecte s’explique par une baisse plus faible que prévu du rendement des fonds en euros (1,8 % en 2017) et par une acceptation accrue des unités de compte qui ont atteint 31 % de la collecte au mois de juin. La baisse de la collecte pour le Plan d’Épargne Logement profite directement à l’assurance vie. La collecte ne semble pas, par ailleurs, être pénalisée par le changement de la fiscalité provoqué par l’introduction du Prélèvement Forfaitaire Unique depuis le 1er janvier 2018.

Avec un encours de 1 701 milliards d’euros, l’assurance vie reste de très loin le premier placement des ménages. La collecte devrait se maintenir dans les prochains mois. Plusieurs facteurs jouent en faveur de ce produit, le vieillissement de la population d’une part et le coût de plus en plus élevé de l’immobilier qui peut, d’autre part, dissuader certains ménages à investir dans la pierre. La collecte pourrait ainsi atteindre sur l’année 20 milliards d’euros, soit nettement plus qu’en 2017 (7,2 milliards d’euros). Une telle collecte est très éloignée des montants enregistrés dans les années 90 mais est conforme à la tendance de ces dix dernières années.

  assurance vie collecte croissance
Lire (2 min.)

Pourquoi les japonais n’achètent plus de Treasury ?

Stéphane Déo
Avec des taux 10-ans japonais entre 0,00% et 0,10%, alors que les taux américains sont proches de 3%, il semble que ce soit une évidence : les japonais devraient acheter des Treasury.
Lire (1 min.)

Portzamparc Gestion renforce son équipe commerciale

PORTZAMPARC Gestion équipe commerciale Matthieu Floc'h

Âgé de 29 ans, Matthieu Floc'h a commencé sa carrière en tant que Gérant Conseil, spécialisé dans l'accompagnement des investisseurs privés sur les marchés actions. Chez Portzamparc Gestion, il sera en charge de l'animation des conseillers en gestion de patrimoine sur la région Sud.

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/video/20504-20504
Lire (1 min.)

Un nouveau Responsable de la distribution ETF chez J.P. Morgan

nouveau Responsable distribution ETF J.P. Morgan Le Léon

Alfred Le Léon prendra la responsabilité de la distribution ETF auprès des investisseurs professionnels, à Paris. Fort d'une solide expérience dans le domaine des ETF, initialement spécialiste produits ETF chez HSBC à Londres, Alfred Le Léon a fait ses armes chez Deutsche Bank, alors en charge de la commercialisation de la gamme ETF Xtrackers auprès de gérants, distributeurs et clients institutionnels.

Travaillant depuis 2017 à l'élaboration d'une plateforme internationale ETF, J.P. Morgan Asset Management souhaite renforcer ses équipes d'experts dédiés, enrichir sa gamme de produits, et accélérer son développement hexagonal en proposant aux investisseurs l’accès à des stratégies actives, strategic beta et passives au format ETF.

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/j-p-morgan-am-lance-trois-nouveaux-etf-obligataires-15870
Lire (1 min.)

La réorientation de l’épargne vers l’économie réelle n’est pas encore gagnée

Philippe Crevel
L’Observatoire de l’épargne réglementée a publié son rapport annuel 2017. Il souligne la forte appétence des Français pour l’épargne sans risque.
Lire (2 min.)

L’investissement durable monte en puissance

Isabelle Mateos y Lago
Une stratégie à long terme peut permettre à un portefeuille d’affronter les inévitables fluctuations du marché.
Lire (4 min.)

ESG : Quel engagement pour le capital-investissement français ?

France Invest, l’association des investisseurs pour la croissance, en collaboration avec Deloitte, publie son 5ème Rapport Annuel ESG – Exercice 2017, qui renseigne, chiffre et qualifie l’engagement du capital-investissement français en faveur des enjeux Environnementaux, Sociaux et de bonne Gouvernance (ESG) dans les sociétés d’investissement et dans les entreprises qu’elles accompagnent.
Lire (2 min.)

Les SCPI réalisent 1,2 milliard d’euros de collecte au premier trimestre 2018

Jonathan Dhiver
Au 1er trimestre 2018, les SCPI de rendement ont dépassé les 47Md€ de capitalisation. Les Français ont épargné au cours des trois premiers mois près de 1,2Md€ en SCPI de rendement. Cette collecte a été presque intégralement investie au cours du 1er trimestre avec plus d'1 Md€ d'acquisitions. Les SCPI de rendement enregistrent ainsi une avance sur leurs investissements.
Lire (2 min.)

Raise Investissement entre au capital du Groupe Artemis

Créé en 2009, le groupe Artémis courtage opère dans le secteur du courtage en crédit immobilier, de l’assurance emprunteur et du regroupement de crédits. Fort d'un réseau d’une quarantaine d’agences, qui ont négocié plus de 2,5 milliards d'euros de crédit en 2017, Artémis affiche aujourd’hui un chiffre d’affaires d’environ 40 millions d’euros.

Les 20 millions d’euros investis par RAISE Investissement aux côtés des six co-fondateurs d’Artémis courtage permettront de soutenir le développement du groupe, notamment l’ouverture de nouvelles agences en propre, l'équipement numérique et la croissance externe.

Lire (1 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : CD Partenaires

A-Notations Anacofi CD Partenaires

Plusieurs lignes de métiers nécessitant un agrément sont développées : agent lié, courtier en assurance, IOBSP. La société dispose également de la carte T.

L’offre sélectionnée et distribuée par cette plateforme est une offre régulée et très diversifiée ; elle concerne, via les réseaux de conseillers patrimoniaux, une clientèle diversifiée. CD Partenaires, bénéficiant d’un actionnariat solide et d’une bonne notoriété, confirme, exercice après exercice, une forte collecte et des encours sous gestion en progression.

L’existence d’un organigramme (cf site de la société) permet de comprendre l’organisation structurelle de la plateforme. Sur le plan commercial, l’entité est organisée autour de régions et les grands pôles sont organisés en interne. S’appuyant sur quelques 28 collaborateurs, CD Partenaires peut également s’appuyer sur les infrastructures techniques de son principal actionnaire.

Lire (1 min.)

MiFID II : Bien perçue mais incomprise

Lancé en mars 2014, l’Observatoire de la banque privée, réalisée cette année par l’Institut Opinion Way pour Swiss Life Banque Privée, a rendu ses enseignements : une image globalement positive pour l’activité, une relation phygitale plébiscitée et un a priori plutôt positif concernant la nouvelle réglementation européenne MiFID II.
Lire (3 min.)

INTERVIEW – Nicolas du Boullay : La forêt, l’actif patrimonial par excellence

La gestion des forêts est une activité historique chez Fiducial Gérance. Depuis près de 40 ans, la société de gestion gère six groupements forestiers, regroupant 36 forêts qui s’étendent sur près de 5200 hectares. Aujourd’hui, le gestionnaire d’épargne, qui s’inscrit dans une dynamique de développement maitrisé, souhaite relancer cette activité et profiter des futures mesures sur les Groupements Forestiers d’Investissement (GFI). Entre optimisation, diversification, transmission et simple plaisir, la forêt attire toujours les investisseurs. Entretien avec Nicolas du Boullay, Responsable du développement de l’activité Forêt chez Fiducial Gérance.
Lire (6 min.)