APRIL en négociations pour entrer au capital de La Centrale de Financement

La Centrale de Financement a été créée en 2013 par Sylvain Lefevre et Philippe Girou avec le support d’Artémis, société d’investissement de la famille Pinault. Dans le cadre de ce changement de partenaire, les dirigeants de La Centrale de Financement souhaitent renforcer leur participation au capital, en passant de 38 % à 44 %, tout en ouvrant 2 % du capital à son réseau. Après l’opération, APRIL disposera de 54 % du capital. Ce partenariat industriel avec APRIL permettra de réaliser des synergies fortes sur le marché du crédit immobilier et de son écosystème.

La conclusion de cette opération est subordonnée à la consultation préalable des instances représentatives du personnel de La Centrale de Financement, ainsi qu’aux approbations légales, réglementaires, juridiques et financières usuelles. Sous ces réserves, sa finalisation est attendue d’ici la fin du mois de septembre 2018.
Lire (1 min.)

Le Groupe Amundi annonce la finalisation prochaine du rachat de Pioneer Investments

Les travaux menés au cours des 6 derniers mois ont permis de confirmer les axes de développement du nouveau groupe, définir les priorités de ses métiers et élaborer le plan de mise en œuvre de l’intégration. Pour rappel, il s’agit de 150 m€ de synergies de coûts et 30 m€ de synergies de revenus en année pleine, au terme d’une intégration qui se déroulera au cours des deux prochaines années. Pour concrétiser ce potentiel de croissance et de productivité, le Groupe va adapter la gouvernance de son organisation. Cette organisation s’appuiera sur les piliers suivants : 1 - Deux divisions focalisées sur les 2 grands segments de clientèle d’Amundi : la division clients retail, d’une part, et la division clients institutionnels et corporates, d’autre part. 2 - Les plateformes de gestion qui fournissent l'ensemble des solutions d'investissement adaptées aux besoins de chaque catégorie de clientèle. Les plateformes de gestion seront dirigées par Pascal Blanqué, Group CIO, assisté de Vincent Mortier, CIO adjoint. 3 - Le pôle Opérations, Services et Technologie qui comprend principalement les fonctions suivantes : Informatique, Middle Office, Services clients, Tables de négociation, Amundi Services. Ce pôle sera placé sous la responsabilité de Guillaume Lesage avec pour adjoint David Harte. 4 - Le pôle Business Monitoring et Contrôle qui regroupe principalement les fonctions suivantes : RH, Communication, Gestion des Risques, Audit, Juridique et Conformité. Il sera placé sous la responsabilité de Bernard de Wit. Bernard de Wit assurera, par ailleurs le pilotage du projet d'intégration Amundi-Pioneer. 5 - La Direction Finance et Stratégie qui sera placée sous la responsabilité de Nicolas Calcoen avec pour adjoint Domenico Aiello. L’organisation ainsi mise en place se décline ainsi dans plus de 30 pays. L’ensemble des responsables pays ont été désignés. Pour les principaux, les responsables seront : Europe :
  • Italie : Cinzia Tagliabue ;
  • Allemagne : Evi Vogl ;
  • Europe Centrale et de l’Est: Werner Kretschmer ;
  • Royaume Uni : Laurent Guillet ;
  • Irlande : Robert Richardson.
USA / Canada et Amérique Latine : Lisa Jones. Asie :
  • Japon : Julien Fontaine ;
  • Asie du Nord : Xiaofeng Zhong ;
  • Asie du Sud-Est : Jack Lin.
Moyen-Orient : Nesreen Srouji. L’entreprise sera dirigée par un Comité Exécutif. Giordano Lombardo, CEO et CIO Groupe de Pioneer Investments, a pour sa part décidé d’explorer de nouvelles opportunités pour la prochaine étape de sa carrière professionnelle et quittera le Groupe après la finalisation de l’opération.  
Lire (2 min.)

L’assurance-vie à la dérive

Avec la chute du fonds euros, les rendements de l'assurance-vie fondent comme neige au soleil... Pas dupes, les épargnants s'éloignent de ce placement et lui préfèrent l'immobilier ou le private equity, plus risqués mais plus rentables. Conséquence : pour la deuxième fois en 30 ans (et la première depuis 2012), la collecte de l'assurance-vie est inférieure aux rachats. Reste à savoir si "le placement préféré des français" vit une rupture temporaire, ou si ce dégel est une tendance de fond...
Lire (<1 min.)

La Boite Immo rachète son principal concurrent

Un an et demi après l’acquisition de Previsite, qui transforme automatiquement les annonces immobilières en vidéo, le groupe La Boite Immo, spécialiste de la conception de site immobilier, annonce le rachat de son principal concurrent sur ce marché : Smartvisite et sa solution Spotvideo, qui revendique 500 agences clientes en France.
Lire (2 min.)

L’ACPR/AMF lancent une consultation sur les investisseurs vulnérables

Dans un contexte de vieillissement démographique et de mutation digitale du secteur financier, le Pôle commun présente un état des lieux général des pratiques de commercialisation des produits financiers aux personnes âgées : besoins et difficultés éventuelles, mécanismes de protection et usages du marché. Le rapport vise à constituer une première base de réflexion et à ouvrir le débat, par le biais d’un appel à contributions, sur une série de questions-clés.

L’objectif est de trouver, en collaboration avec les consommateurs, les professionnels et les acteurs du vieillissement, les moyens d’identifier les bonnes pratiques de commercialisation à l’égard des personnes vieillissantes et vulnérables, au regard notamment de difficultés cognitives. L’ambition de ces travaux est double : s’assurer qu’un conseil adapté est délivré par les professionnels et qu’un consentement éclairé est donné par cette clientèle lors de la souscription de produits financiers.

L’ACPR et l’AMF invitent toutes les personnes intéressées à envoyer leurs contributions, qui nourriront les réflexions du Pôle commun pour la suite des travaux en 2019.

 
Lire (1 min.)

Janus Henderson lance un fonds sur la thématique des biotechs

Cette SICAV de droit luxembourgeois investira dans des sociétés innovantes du secteur de la biotechnologie, ou des sociétés liées à ce secteur, en ciblant plus particulièrement celles qui apportent une réponse aux importants besoins médicaux non satisfaits à travers le monde. Ce fonds ciblera les sociétés visant un développement de long-terme au sein d’un secteur très innovant et en rapide croissance.

Le nouveau fonds biotech de Janus Henderson sera co-géré par Andy Acker et Dan Lyons qui disposent, à eux deux, de plus de 40 ans d’expérience en matière d’investissement sur le secteur de la biotechnologie. Le fonds sera géré par une équipe d’experts issus du milieu scientifique et bénéficiera du soutien du reste de l’équipe d’investissement spécialisée dans le domaine de la santé de Janus Henderson.

Andy Acker constate : « Le rythme des progrès s’accélère dans l’industrie de la biotechnologie, ce qui signifie que les avancées médicales surviennent beaucoup plus rapidement. La FDA a, depuis le début de l’année, approuvé 55 nouvelles thérapies, établissant ainsi un record historique. Notre processus met l’accent sur les moteurs opérationnels et scientifiques essentiels à l’atténuation des risques et à l’identification des opportunités dont regorge ce secteur dynamique. »

Lire (1 min.)

Microsoft et LinkedIn : une union bénie des dieux

Frédéric Ichay
Dans sa plus grande acquisition jamais effectuée, Microsoft a annoncé, la semaine dernière, qu'’il allait acheter le site de réseau professionnel LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars en cash.
Lire (3 min.)

Vivendi – Gameloft : l’impitoyable OPA

Frédéric Ichay
Dans le duel Vivendi-Gameloft, le marché glorifie la loi du plus fort. Grâce à sa dernière offre du 27 mai et à l'issue d'une bataille boursière ayant débuté en février, Vivendi a gagné le soutien de la majorité des actionnaires de Gameloft dans le cadre d'une offre de rachat hostile. Cela a donné à Vivendi le poids nécessaire pour progresser dans son acquisition.
Lire (2 min.)

Yahoo! le rachat qui fait mal

Frédéric Ichay
Depuis plusieurs mois, la disparition programmée de Yahoo a attiré au total la curiosité d'une quarantaine de sociétés (AT&T, Time Inc., Disney, la filiale de Google Alphabet, Bain Capital) ayant manifesté leur intérêt dans la reprise du pionnier d'internet, encore troisième service en ligne le plus populaire après Google et Facebook.
Lire (2 min.)