Comment interpréter les signaux de la courbe des taux ?

John Bilton
Il est souvent instructif d’observer comment les investisseurs interprètent des thèmes extérieurs aux classes d’actifs qui polarisent habituellement leur intérêt – par exemple des investisseurs obligataires cherchant à expliquer les fluctuations des rendements en tournant du côté des bénéfices des actions, ou des investisseurs en actions tentant de rapprocher les valorisations des actions des prévisions de la politique monétaire de la banque centrale.
Lire (6 min.)

Des marchés compliqués ?

Marc Renaud
La plupart des gérants, quel que soit leur style ou biais, trouvent les marchés difficiles à comprendre et à travailler depuis le début de l’année.
Lire (1 min.)

IFO / BCE / FMI / GroKO / Italie : Tutti Frutti

Hervé Goulletquer
Mettons en perspectives différents éléments récents (l’indice IFO allemand de février après l’enquête PMI de la Zone Euro pour le même mois, le compte-rendu du Conseil des gouverneurs de la BCE de janvier dernier et la publication d’une étude du FMI sur le besoin d’une Union budgétaire pour la Zone Euro) ou à venir très vite (le 4 mars prochain, l’élection législative italienne et le résultat de la consultation des militants du SPD allemand sur la grande coalition de gouvernement avec la CDU/CSU ).
Lire (3 min.)

Mystérieuse inflation

Hervé Goulletquer
Les résultats des enquêtes de conjoncture de décembre ont redonné confiance à la communauté financière. La phase de croissance économique, à la fois de bon niveau et synchronisée entre les grandes régions du monde, reste en place. N’est-ce pas une invite à continuer de privilégier les actifs risqués dans les portefeuilles ? Résumons ce tempo favorable de l’économie mondiale par un chiffre. Le mois dernier, l’indice PMI monde pour le secteur manufacturier s’est positionné à 54,5, soit le plus haut niveau depuis mars 2011.
Lire (3 min.)

RGPD, c’est aujourd’hui !

Le Courrier Financier a très à coeur de tisser avec vous, lecteurs, une relation durable et de qualité. Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entre en vigueur ce vendredi 25 mai. Nous souhaitons vous assurer que nous sommes attentifs aux informations que vous nous confiez, et qu’en aucun cas, nous ne commercialisons notre […]

Le Courrier Financier a très à coeur de tisser avec vous, lecteurs, une relation durable et de qualité. Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entre en vigueur ce vendredi 25 mai. Nous souhaitons vous assurer que nous sommes attentifs aux informations que vous nous confiez, et qu’en aucun cas, nous ne commercialisons notre base d’abonnés. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité, elle se trouve ici.

Lire (<1 min.)

Le torchon brûle entre la CNCIF et la CNCGP

"Nous tenions à ce que nos membres soient informés de l'ostracisme de cette association". C’est en ces termes que Stéphane Fantuz, le président de la CNCIF, déplore dans un communiqué de presse le fait de ne pas avoir été convié au sommet BFM Patrimoine par l'association voisine. Selon lui, 72% des professionnels du secteur sont pénalisés, car aucune autre association n’a été sollicitée pour cet événement, qu'il qualifie de «manifestation commerciale ». Les membres de la CNCIF accusent la CNCGP de vouloir diviser les acteurs du secteur, alors que le chantier législatif ouvert par le Gouvernement appelle à une cohésion totale, dans l’espoir de préserver au maximum les intérêts communs des professionnels. Après la convention de l’ANACOFI, le congrès de la CNCGP et les Assises de la gestion de patrimoine de la CNCIF au printemps, suivis du grand raout d'automne Patrimonia, la pertinence d’un nouveau rendez-vous en fin d’année semble discutable. Benoist Lombard, le président de la CNCGP, promet au contraire un évènement unique, une « journée exceptionnelle ». Rendez-vous le 6 décembre pour savoir si le pari est gagné.
Lire (1 min.)

Volatilité des actions : ce que cachent les apparences

L'équipe de gestion d'Aviva Investors
Bien que la volatilité globale des principaux indices boursiers continue d’être anormalement faible, lentement, mais sûrement, l’incertitude se renforce sur les marchés financiers. Les investisseurs devraient en prendre note.
Lire (8 min.)

A l’écoute des banques centrales

Ariel Bezalel
À cause des fondamentaux de long terme, les taux américains devraient rester bas encore un bon moment, même si l'on assiste dans les mois à venir à une petite remontée et à l'amorce d'une réduction du bilan de la Réserve Fédérale américaine, hypertrophié par 6 ans d'assouplissement monétaire.
Lire (4 min.)

Les Banques Centrales se mettent au régime

L'appétit des Banques Centrales pour les actifs toucherait-il à sa fin ? Vivement attendu par les marchés, le durcissement des politiques monétaires de la BCE et de la FED est sur toutes les lèvres, y compris celles des décideurs. Après la décision de la FED, c'est Mario Draghi, l'instigateur du programme massif d'achat censé relancer l'inflation en zone euro, qui a hier donné un semblant de réponse. Il y aura bien un "tapering", mais dans l'optique de ne pas brusquer les marchés, il sera progressif et allongé de 6 mois. Pas de régime sec post-indigestion donc, mais un retour très graduel à la normale. La faim d'inflation justifierait-elle les moyens ?
Lire (<1 min.)

Décision de la BCE : quelles conséquences pour les marchés ?

Charlie Diebel
Une question majeure se pose pour les marchés : quand et comment la BCE commencera-t-elle à mettre fin à son programme d’assouplissement monétaire ?
Lire (1 min.)

La CNCIF élit un nouveau bureau

  • Stéphane Fantuz, Président,
  • Pierre-Yves Lagarde et Emmanuelle Gerino, vices-Présidents respectivement chargés du Conseil et des Conseils des Institutionnels,
  • Edmée Chandon-Moët, Trésorière, chargée des Family Office,
  • Bruno Confavreux, Secrétaire général, chargé des réseaux CGP,
Durant cette mandature de 3 ans, la CNCIF qui regroupe à la fois des conseils en gestion de patrimoine et des conseils aux institutionnels souhaite accompagner ces deux grandes familles de professionnels de la finance et renforcer la pleine valeur ajoutée de leurs prestations de conseil au service de l'épargnant et du Chef d'entreprise. Ceci en contribuant à développer leur capacité d'adaptation face aux évolutions réglementaires, afin d'œuvrer en conformité notamment grâce aux formations.
Lire (1 min.)

Relance de la collecte pour la SCPI Vendôme Régions

Vendôme Régions est pour rappel une SCPI diversifiée Bureaux - Commerces en régions. Son objectif de distribution s’élève à 6 % avec un délai de jouissance de 60 jours. Le Taux de Distribution sur Valeur de Marché 2016 s’élevait à 6,13 %. Sa Stratégie immobilière repose sur l’investissement en régions françaises avec comme principal objectif le rendement immobilier potentiel. Norma Capital s’appuiera pour cela sur divers types d’actifs achetés, différents locataires et localisations, avec pour objectif de réduire le risque de perte en capital. Les investissements s’effectueront dans: • Les grandes agglomérations des régions françaises; • Des locaux à usage de bureaux et d’activité; • Et également des commerces offrant, selon l’analyse des spécialistes de Norma Capital, des perspectives de revalorisation et de création de valeur. L’objectif de Norma Capital pour la SCPI Vendôme Régions est de conserver ce niveau de performance en maintenant un délai de jouissance de 60 jours.
 
Lire (1 min.)

Au cœur d’une semaine charnière pour les Banques Centrales

Clément Inbona
À six mois de la fin de Quantitative Easing, la question de l'après-QE commence à arriver au coeur des préoccupations des investisseurs.
Lire (1 min.)

Taux longs : changement de régime, changement de niveau ?

Philippe Ithurbide
Nous avons à de nombreuses reprises évoqué les raisons qui ont justifié le fait que l’élection de D. Trump se soit traduite par une remontée des taux longs: la priorité à la croissance américaine, les perspectives de renversement de la politique budgétaire et fiscale interviennent au moment même où l’inflation va repasser au-dessus de l’objectif de la Fed, redonnant à celle-ci des marges de manœuvre incontestables lui permettant, enfin, de procéder à des hausses de taux d’intérêt.
Lire (5 min.)