L’aversion pour le risque dicte la conduite des marchés

L'équipe de gestion d'Aviva Investors
En août, les principaux indices actions européens ont pâti des tensions géopolitiques entre les Etats-Unis et la Turquie. De son côté, Wall Street a continué d’enchaîner les records grâce à la solidité de l’économie américaine et des résultats d’entreprises robustes. Sur le marché obligataire, l’aversion pour le risque a mis la pression sur les « spreads ».
Lire (5 min.)

Protectionnisme : Aviva Investors ajuste son allocation d’actifs

L'équipe de gestion d'Aviva Investors
Aviva Investors, la branche internationale de gestion d’actifs d’Aviva PLC, a réduit son exposition aux actions émergentes de surpondérée à neutre.
Lire (2 min.)

Où va la croissance ?

Hervé Goulletquer
La question centrale qui taraude les marchés est de savoir comment toutes ces remises en cause de la logique de l’intégration économique (qu’il s’agisse de commerce mondial ou d’Europe) vont peser sur le tempo de la croissance. D’où l’intérêt aujourd’hui élevé pour les indicateurs avancés et les enquêtes de conjoncture.
Lire (3 min.)

Protectionnisme. Et oui, encore…

Stéphane Déo
Alors que le président Trump semblait adopter un ton plus concilient dimanche, Larry Kudlow, le directeur du Conseil Economique National, a rappelé la ligne dure.
Lire (1 min.)

Nexity change la répartition des missions de ses dirigeants

Les actionnaires de Nexity — spécialiste de la promotion immobilière et de la gestion locative — ont voté ce mercredi 22 mai en Assemblée Générale (AG) pour l'évolution des fonctions des dirigeants de l'entreprise. Alain Dinin occupera une présidence aux missions étendues et Jean-Philippe Ruggieri — Directeur Général — exercera ses fonctions de manière collégiale avec Julien Carmona, Véronique Bédague-Hamilius et Frédéric Verdavaine, Directeurs généraux délégués.

Une évolution qui reflète un actionnariat atypique

La plateforme Nexity s'adresse aux particuliers, aux entreprises, aux collectivités et à des startups créées en interne chez Nexity. L'entreprise revendique 10 000 collaborateurs, qui exercent 50 métiers différents. La réorganisation chez Nexity des missions de ses dirigeants tient en partie à la répartition atypique du capital de l'entreprise. L'actionnaire de référence est une action de concert — composée notamment de salariés et de dirigeants du Groupe — qui détient près de 20 % du capital.

Immobilier : Nexity annonce une nouvelle répartition des missions de ses dirigeants
Source : Nexity

Ces collaborateurs de Nexity sont associés avec Le Crédit Mutuel Arkéa, qui détient à lui seul un peu plus de 5 % du capital de l'entreprise. « La notion classique de patron n’est plus la réponse unique dans ce nouvel environnement. Le futur de Nexity passe par une équipe « d’associés » pour un pilotage multidisciplinaire. Face à la complexité des sujets, c’est la garantie d’une équipe plus performante », explique Alain Dinin, Président de Nexity.

Lire (2 min.)

Finance durable : le Cleantech Forum Europe 2020 se tiendra au Luxembourg

Ce mercredi 22 mai, le Luxembourg a été choisi pour accueillir le Cleantech Forum Europe 2020. L’annonce officielle a eu lieu lors du dîner de gala du Cleantech Forum Europe 2019, qui se tenait à Stockholm en Suède. Organisé depuis 2005 par le Cleantech Group, cet événement dédié aux technologies propres attire investisseurs-clés, agences gouvernementales, entreprises, PME et startups. Il attire des délégués de 30 pays différents. Des forums similaires se tiennent chaque année en Asie et aux États-Unis.

La ville de Luxembourg accueillera le 16e Cleantech Forum Europe. Outre son engagement dans le développement durable et l'économie circulaire, « c'est un hub de premier plan pour la finance verte et pour les fonds d’investissement, et l’hôte de deux institutions essentielles au financement de l'économie européenne de l'innovation : la Banque européenne d'investissement et le Fonds européen d'investissement », déclare Richard Youngman, CEO de Cleantech Group.

Développement d'un pôle financier durable

La place financière du Luxembourg est devenue un moteur de la finance durable, un enjeu-clé pour le secteur des cleantech. L’agence de développement de la place financière Luxembourg for Finance apportera sa contribution sur ce sujet, à travers l'organisation d'un « dîner des investisseurs » pour faciliter les échanges entre participants et experts. Le Forum permet de découvrir des projets « qui contribueront à réduire le réchauffement planétaire et à en atténuer les effets. Le développement et la production de ces projets nécessitent des capitaux considérables », explique Nicolas Mackel, CEO de Luxembourg for Finance.

Cet événement va contribuer au rayonnement du Luxembourg dans l'univers de la finance responsable. « En tant que pionnier de la levée de fonds pour des projets verts et durables, le Luxembourg considère ce Forum comme une occasion précieuse de rassembler différentes communautés pour faire avancer notre promesse envers les générations futures. L'expertise et le cadre que le Luxembourg a mis en place dans le domaine de la finance seront essentiels pour façonner l'avenir de la durabilité », conclut-il.

Lire (3 min.)

Protectionnisme : l’automobile européen privé de 10 Mds d’euros d’exportations ?

La Rédaction
Euler Hermes a analysé l’impact potentiel des menaces protectionnistes américaines sur les exportations européennes.
Lire (2 min.)

Guerre commerciale : le retour de flamme

En imposant des taxes sur l’acier et l’aluminium, Donald Trump pensait protéger l'économie américaine. Pourtant, à la différence de la Maison Blanche, les acteurs du commerce mondial restent rationnels : Harley-Davidson, le mythique fabricant de motocyclettes, délocalise sa production destinée à l'Europe vers ses usines hors du pays.
Lire (<1 min.)

États-Unis : la menace protectionniste

Philippe Crevel
Donald Trump a annoncé, le 24 mai dernier, l’application de droits de douane de 25 % sur les véhicules étrangers en vertu de la section 232 de la loi sur le commerce de 1962 autorisant la mise en place de protections commerciales au nom de la « sécurité nationale » des États-Unis. Ce même texte a été mis en œuvre pour l’instauration des taux de 25 et 10 % sur l’acier et l’aluminium en mars dernier.
Lire (2 min.)

Une croissance mondiale forte mais fragile

Philippe Crevel
En atteignant 3,8 %, la croissance mondiale en 2017 a été la plus rapide depuis 2011.
Lire (5 min.)

SWIFT nomme son Président Directeur Général

SWIFT nomme son Président Directeur Général
Javier Pérez-Tasso

SWIFT — spécialiste des services de messagerie financière sécurisée — annonce ce jeudi 23 mai 2019 la nomination en interne d'un nouveau Président Directeur Général (« Chief Executive Officer »). Membre de l'équipe de direction de SWIFT depuis sept ans, Javier Pérez-Tasso était jusqu'à présent Directeur des régions Amériques & Royaume-Uni.

Il prendra ses fonctions le 1er juillet 2019 en remplacement de Gottfried Leibbrandt, qui a annoncé en décembre 2018 son intention de quitter son poste à la fin du mois de juin. En tant que Président Directeur Général de SWIFT, Javier Pérez-Tasso sera basé au siège de SWIFT en Belgique.

Focus sur le parcours de Javier Pérez-Tasso

De nationalité espagnole, Javier Pérez-Tasso est diplômé en ingénierie électrique de l'Institut National Polytechnique de Grenoble, d'un master en management de la Solvay Business School, d’un master en Finance de l'IE Business School de Madrid, et du master Executive TGM (« Transition to General Management ») de l'Insead. Au cours de sa carrière, il occupe un certain nombre de postes de direction dans les domaines technologiques et commerciaux. Il développe ainsi l’activité au sein de bureaux régionaux situés en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

Javier Pérez-Tasso rejoint SWIFT en 1995. Il accède au poste de Directeur des régions Amériques & Royaume-Uni en septembre 2015. Dans le cadre de cette fonction, il renforce le modèle d’engagement de SWIFT auprès des banques impliquées dans les transactions internationales. Il supervise également le développement de l’activité au sein de marchés à forte croissance. De 2016 à 2018, Javier Pérez-Tasso sponsorise le Programme de Sécurité Client de SWIFT en tant que Directeur Marketing. Il contribue ainsi à la mise en œuvre de la réponse de SWIFT au défi de la cybercriminalité.

Dans le cadre de ce poste, Javier Pérez-Tasso est en chargé de l'élaboration du plan stratégique SWIFT 2020. Ce poste lui permet de réaffirmer la priorité accordée aux paiements transfrontaliers, de renforcer la conformité en matière de lutte contre la criminalité financière, et d’approfondir la présence de SWIFT dans les infrastructures de marché, notamment dans le domaine des paiements instantanés. En juillet 2019, il accède à la fonction de Président Directeur Général de SWIFT.

Lire (3 min.)

Blockchain : IZNES annonce la recomposition de son capital

IZNES — plateforme paneuropéenne de tenue de registre en blockchain — annonce ce jeudi 23 mai avoir finalisé la recomposition de son actionnariat, qui se traduit par la montée en puissance à son capital des 6 sociétés de gestion actionnaires fondatrices.

OFI AM, Arkéa IS, Groupama AM, La Banque Postale AM, La Financière de l’Echiquier et Lyxor Asset Management détiennent désormais l’intégralité du capital de la plateforme. L’opération a aussi vu la sortie du tour de table de SETL, la société créatrice de la technologie blockchain d’IZNES.

Vers un développement à l'international

Cette opération renforce IZNES dans l'optique d'un développement international. IZNES rachète notamment la propriété intellectuelle de sa plateforme, recrute l’équipe de SETL qui a conçu le produit et internalise ses développements informatiques. IZNES continue de bénéficier d’une licence d’utilisation de la technologie Blockchain de SETL.

Lancée en mars 2019, IZNES organise l'achat et la vente d’OPC en blockchain pour le compte de clients institutionnels et particuliers, compatibles avec les différents canaux de commercialisation. L'entreprise affiche plus d’1 milliard d’euros d’encours sous registre en Mai 2019. IZNES poursuit son développement en France et au Luxembourg.

Lire (2 min.)

Le Japon va-t-il changer de cap ?

Samy Chaar
Au Japon, les signes de « maturation » du cycle abondent. Quand bien même les dernières données conjoncturelles font état d’un léger ralentissement, la vue d’ensemble est parfaitement résumée par le marché du travail nippon.
Lire (2 min.)

Donald Trump et droits de douane : un impact positif sur les infrastructures

Durant la campagne présidentielle américaine de 2016, Donald Trump répétait à l’envi qu’il était nécessaire pour les États-Unis de renégocier les traités commerciaux comme l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et plusieurs accords bilatéraux, dans le but de favoriser l’emploi et les entreprises domestiques.
Lire (4 min.)