L'invité - Dominique Gaillard, France Invest : Le capital-investissement signe un TRI 10% sur 15 ans

Comment trouver des ressources pour financer les PME du territoire ? Comment accroître les montants investis dans le capital-investissement ? Dominique Gaillard, Président de France Invest (ex-AFIC) est l'invité du Courrier Financier.
Voir (<6 min.)

123 IM - Xavier Anthonioz : Construire une plateforme d'opportunités dédiée aux CGP

Après avoir fondé son expertise sur le Private Equity et la co-promotion immobilière, 123 IM inaugure une nouvelle thématique : le sport, avec un fonds dédié aux infrastructures sportives, aux équipements, au e-sport et à la santé.
Voir (<5 min.)

CPR AM - Vincent Roynel : Miser sur les mégatendances, le private equity et la disruption

CPR AM continue de capitaliser sur ses récents succès : les technologies disruptives, qui ont drainé pas moins de 1,2 milliards d'euros de collecte en moins de deux ans, et les mégatendances.
Voir (<5 min.)

Le FCPR ODDO BHF Secondaries Opportunities ouvert aux particuliers

La stratégie de ce FCPR repose sur l’achat des portefeuilles de participations ou des parts de fonds d’investissement auprès d’autres investisseurs souhaitant céder leurs engagements avant leur terme. ODDO BHF Private Equity considère en effet que le marché secondaire du Private Equity permet de favoriser la construction d’un portefeuille diversifié, de bénéficier d’une décote potentielle à l’achat, d’avoir une meilleure visibilité sur des opérations déjà investies (comparativement au primaire) et enfin de disposer d’une maturité réduite.

Les actifs en portefeuille seront majoritairement composés de titres d’Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) non cotées, matures, en croissance et présentes dans les secteurs de l’industrie et des services. Le fonds a pour objectif de construire un portefeuille diversifié visant à financer les opérations de croissance ou de transmission de sociétés en Europe majoritairement, ainsi qu’en Amérique du Nord.

Le FCPR privilégiera des transactions secondaires allant de 5 à 50 millions d’euros. Il pourra également réaliser des investissements directs minoritaires, jusqu’à 25% du montant total des souscriptions libérées. Ouvert à la souscription jusqu'au 31 décembre 2019, le fonds vise un encours cible de 100 millions d’euros.

      Vous aimerez aussi  https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/oddo-bhf-private-equity-va-proposer-un-fonds-destine-aux-clients-particuliers-20556
Lire (1 min.)

L’ACPR/AMF lancent une consultation sur les investisseurs vulnérables

Dans un contexte de vieillissement démographique et de mutation digitale du secteur financier, le Pôle commun présente un état des lieux général des pratiques de commercialisation des produits financiers aux personnes âgées : besoins et difficultés éventuelles, mécanismes de protection et usages du marché. Le rapport vise à constituer une première base de réflexion et à ouvrir le débat, par le biais d’un appel à contributions, sur une série de questions-clés.

L’objectif est de trouver, en collaboration avec les consommateurs, les professionnels et les acteurs du vieillissement, les moyens d’identifier les bonnes pratiques de commercialisation à l’égard des personnes vieillissantes et vulnérables, au regard notamment de difficultés cognitives. L’ambition de ces travaux est double : s’assurer qu’un conseil adapté est délivré par les professionnels et qu’un consentement éclairé est donné par cette clientèle lors de la souscription de produits financiers.

L’ACPR et l’AMF invitent toutes les personnes intéressées à envoyer leurs contributions, qui nourriront les réflexions du Pôle commun pour la suite des travaux en 2019.

 
Lire (1 min.)

Janus Henderson lance un fonds sur la thématique des biotechs

Cette SICAV de droit luxembourgeois investira dans des sociétés innovantes du secteur de la biotechnologie, ou des sociétés liées à ce secteur, en ciblant plus particulièrement celles qui apportent une réponse aux importants besoins médicaux non satisfaits à travers le monde. Ce fonds ciblera les sociétés visant un développement de long-terme au sein d’un secteur très innovant et en rapide croissance.

Le nouveau fonds biotech de Janus Henderson sera co-géré par Andy Acker et Dan Lyons qui disposent, à eux deux, de plus de 40 ans d’expérience en matière d’investissement sur le secteur de la biotechnologie. Le fonds sera géré par une équipe d’experts issus du milieu scientifique et bénéficiera du soutien du reste de l’équipe d’investissement spécialisée dans le domaine de la santé de Janus Henderson.

Andy Acker constate : « Le rythme des progrès s’accélère dans l’industrie de la biotechnologie, ce qui signifie que les avancées médicales surviennent beaucoup plus rapidement. La FDA a, depuis le début de l’année, approuvé 55 nouvelles thérapies, établissant ainsi un record historique. Notre processus met l’accent sur les moteurs opérationnels et scientifiques essentiels à l’atténuation des risques et à l’identification des opportunités dont regorge ce secteur dynamique. »

Lire (1 min.)

Private Equity, FCPR et PEA - Jean-Baptiste David, Widoowin

Profiter du rendement des TPE tout en bénéficiant des avantages liés au PEA, c'est la promesse du FCPR W PME Valorisation de Widoowin.
Voir (<5 min.)

Tikehau Capital recrute un Responsable du Private Equity

Emmanuel Laillier, spécialiste reconnu dans le domaine du private equity mid-cap, participera au développement de l'activité capital-développement créée en 2004. Il gèrera notamment les derniers fonds lancés par le groupe.

« Emmanuel Laillier connaît parfaitement Tikehau Capital dont il a été membre du comité d’investissement et du comité d’audit de 2004 à 2016 », précise Antoine Flamarion, co-fondateur de Tikehau Capital.

Diplômé de l’Ecole Polytechnique, Emmanuel Laillier, 45 ans, était, depuis 2011, membre du Directoire et Managing Director d’Eurazeo PME. Auparavant, il était Directeur Associé au sein de EPF Partners, acteur du Capital Développement Small et MidCap en France. Il a débuté sa carrière en Corporate Finance chez Nomura, puis en tant qu'investisseur dans l’équipe de Fonds Partenaire Gestion (Lazard).

    Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/tikehau-capital-renforce-ses-equipes-20398
Lire (1 min.)

ODDO BHF Private Equity va proposer un fonds destiné aux clients particuliers

Le Private Equity secondaire consiste à acheter des portefeuilles de participations ou parts de fonds d’investissement auprès d’investisseurs souhaitant céder leurs engagements avant leur terme.

Le marché secondaire du Private Equity permet de construire un portefeuille diversifié, de bénéficier d’une décote à l’achat, d’avoir une bonne visibilité sur des opérations déjà investies et de disposer d’actifs de qualité avec une maturité réduite et des niveaux de rendement attractifs.

Toutefois, le fonds présente un risque de perte en capital et l’investissement est bloqué en principe pour une période de 8 ans. Les actifs en portefeuille seront majoritairement composés de titres de PME et ETI non cotés, matures, en croissance et présents dans les secteurs de l’industrie et des services.

A destination des particuliers, ce fonds s’appuiera sur le savoir-faire historique de l’équipe de gestion ayant investi près de 2 milliards d’euros en fonds de capital-investissement primaires et secondaires au cours des 20 dernières années, à la fois en Europe et en Amérique du Nord.

    (*) sous réserve d’obtention de l’agrément de l’Autorité des Marchés Financiers
Lire (1 min.)

Diversifiez vos placements avec le private equity

Bertrand Tourmente
Les particuliers ont tout intérêt à diversifier leurs placements en se tournant vers le private equity, dans un environnement où le risque de remontée des taux pourrait pénaliser simultanément les marchés obligataires et les marchés actions.
Lire (4 min.)

Tikehau IM réalise le premier closing du fonds T2 Energy Transition Fund

Aujourd’hui, pour répondre aux défis du dérèglement climatique, les besoins d’investissement sont estimés par l’Agence Internationale de l’Énergie à 60 000 milliards d’euros pour les deux prochaines décennies. Dans ce contexte, T2 Energy Transition Fund a vocation à soutenir les acteurs européens de la transition énergétique de taille intermédiaire dans leur développement, leur transformation et leur expansion, notamment internationale.

Les investissements du fonds se concentreront sur les entreprises évoluant dans trois secteurs déterminants pour la transition énergétique :

  • La production d’énergies propres : mise en œuvre de solutions pour la diversification du mix énergétique, projets de production d’énergie à partir de ressources non carbonées.
  • La mobilité bas-carbone : développement d’infrastructures visant à accueillir les véhicules électriques, essor d’équipements et de services liés à la mobilité bas carbone et évolutions liées à l’utilisation du gaz naturel dans les transports en remplacement du diesel et du fuel marine.
  • L’amélioration de l’efficacité énergétique, du stockage et de la digitalisation : recherche et mise en œuvre de solutions pour le déploiement et l’optimisation du stockage d’énergie, optimisation de la consommation énergétique des bâtiments et des entreprises.

Un modèle opérationnel différenciant 

Née de la coopération entre Tikehau Investment Management et Total, le fonds T2 Energy Transition Fund a un modèle opérationnel différenciant qui s’appuie sur l’expertise de l’équipe d’investissement de Tikehau Investment Management tout en bénéficiant de l’expertise sectorielle et du réseau international de Total.

Le fonds dispose ainsi de 350M€ à l’issue de ce premier closing. Convaincus par le positionnement du fonds, Bpifrance et Groupama, investisseurs de références, ont souhaité rejoindre dès le premier closing les sponsors : Tikehau Capital et Total.

Lire (2 min.)

Euskal Herria, le premier FCPR de Newfund dédié aux start-up de la région Aquitaine

Newfund NAEH investira entre 150.000 euros et 500.000 euros dans des entreprises en phase de lancement qui réalisent un début de chiffre d’affaires, avec l’objectif d’en faire de futurs champions. Les start-up bénéficieront d’un accompagnement local grâce au soutien du réseau de souscripteurs bien implantés dans le tissu économique de la région. Agathe Descamps, docteur en droit des sociétés, sera la correspondante de Newfund en région.

Ces entreprises seront soutenues par l’équipe Newfund qui, depuis 10 ans, a investi dans plus de 80 start-up. Newfund connaît bien la région pour y avoir investi à plusieurs reprises et pour compter le Conseil Régional parmi ses souscripteurs depuis 2008.

Newfund est également présent aux Etats-Unis dans la Silicon Valley. Il mettra à disposition son savoir-faire en matière de déploiement aux Etats-Unis lorsque c’est pertinent pour les sociétés les plus ambitieuses du portefeuille Newfund NAEH.

De l’investissement subi à l’investissement choisi

Pour les investisseurs, Newfund NAEH est un produit d’un genre nouveau. En effet, la fin de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), et de la niche fiscale qui lui était liée, a libéré un espace d’investissement. Au lieu d’investir dans les anciens « fonds ISF » pour bénéficier de l’avantage fiscal, le souscripteur investit dans Newfund NAEH pour la performance d’un fonds géré de façon professionnelle sans « carotte fiscale » à l’investissement.

Lire (1 min.)

Le capital-investissement surperforme toutes les classes d’actifs sur 15 ans

France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) et EY présentent aujourd’hui la 24ème édition, à fin 2017, de leur étude annuelle sur la performance nette des acteurs français du capital-investissement.
Lire (2 min.)

Vatel Capital investit 3,7 M€ dans la société Les Terrasses de Porto Vecchio

L’objectif de cet investissement est de financer la construction de 36 villas à Lecci, tout près de la plage de Saint Cyprien, en Corse du Sud. La livraison des villas devrait être effective pour l’été 2019. L’exploitation de ces villas va permettre la création de 5 emplois à temps plein et le renforcement de l’offre à Porto-Vecchio sur le segment porteur des résidences de tourisme haut de gamme avec services. Dans le cadre de ce projet, Vatel Capital a couvert les besoins en financement de la société Les Terrasses de Porto Vecchio à hauteur de 3,7 M€. Pour mémoire, le FIP Corse Kallisté Capital n°10 reste ouvert aux souscriptions jusqu’au 31 août 2018 et ouvre droit à 38 % de réduction d’impôt sur le revenu en contrepartie d'une durée de blocage de 8 ans minimum et d'un risque de perte en capital. Les souscriptions de 2018 donneront droit à un paiement de la réduction d’impôt par le fisc en août 2019.
Lire (1 min.)