Loi Pacte : attention à ne pas s’enthousiasmer trop vite !

Bertrand Tourmente
Le projet de loi Pacte a été présenté lundi 18 juin en conseil des ministres. Pour les épargnants, ce projet contient plusieurs avancées positives, mais rien n’est joué à ce stade. Quelques améliorations sont par ailleurs souhaitables avant l’adoption définitive de cette loi.
Lire (3 min.)

Loi PACTE : réforme impressionniste de l’épargne retraite

Philippe Crevel
Bruno Le Maire a dévoilé les grandes lignes du projet de loi PACTE « Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation de l’Entreprise ». Ce projet comporte des mesures qui concernent notamment l’épargne retraite, l’assurance vie et l’épargne salariale.
Lire (2 min.)

David Charlet - Anacofi : "PACTE, il faut éviter d'avoir tous les produits en sortie rente !"

Le Plan d'Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises, dit Loi PACTE, ambitionne une réforme complète du système afin de créer en France "une culture d'entreprise" et de mieux flécher l'épargne de nos concitoyens vers les PME. Parmi les mesures phares, la refonte de l'épargne-retraite et de l'assurance-vie, vers des produits unifiés, longs et favorisant la sortie en rente.

Que deviendront les produits retraite existants ? Faudra-t-il casser le fonds euros ? Quid de la liquidité de l'assurance-vie ? David Charlet, Président de l'Anacofi, décrypte pour nous les enjeux de ce projet de loi pour les professions financières. 
Voir (<5 min.)

Le PERP ERES 163x affiche 2,85% de revalorisation des rentes en 2016

« La faiblesse des marchés obligataires constitue un problème de taille pour maintenir le pouvoir d’achat sur les contrats retraites. Alors que la plupart des régimes ne permettent plus d’assurer une revalorisation des retraites, l’association maintient son ambition de revaloriser fortement la phase de rente en cohérence avec l’objectif patrimonial du contrat. En phase d’épargne la gamme financière en architecture ouverte qui s’est encore enrichie permet d’assurer une gestion financière optimale tout au long de la durée de vie du contrat en limitant l’usage du fonds en euros aux dernières années avant la retraite. » déclare Alexis de Rozières, Président de l’association PERF.

Les taux de participation aux bénéfices nets de frais de gestion du fonds en euros du contrat Le PERP Eres 163x sont fixés à 2,85% en phase de rente et 1 % en phase d’épargne.

Initiée en 2015, cette politique de distinction entre la revalorisation en phase d’épargne et la revalorisation en phase de rente s’inscrit dans la durée. Elle matérialise la volonté de l’association PERF : respecter l’objectif retraite du contrat et privilégier les rentiers.

Dans la période actuelle d’inflation très faible, ce taux constitue une hausse significative du pouvoir d’achat des retraités. Ces performances sont rendues possible par le cantonnement réglementaire des actifs : ce cantonnement garantit des résultats indépendants des éventuels engagements pris par l’assureur sur d’autres contrats, ainsi que par une gestion actif/passif de l’assureur tenant compte de la duration très importante des engagements de rente.

Lire (1 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : AGEAS PATRIMOINE

Ageas patrimoine

AGEAS France est enregistrée auprès de l’ACPR et bénéficie de la notation de sa maison mère (A, selon Fitch) ; la collecte brute en 2017 s’est établie à 410 M€. Basée à Paris-La Défense, la société s’articule autour du Conseil d’Administration, de comités et des fonctions clés, conformément au dispositif Solvabilité 2.

AGEAS PATRIMOINE mobilise une équipe de quelques 15 personnes. Une équipe commerciale organisée autour de 9 commerciaux en régions est en charge du développement.

AGEAS France s’appuie également sur sa structure filiale : Sicavonline et des partenariats.

    Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/immobilier/breve/a-notations-anacofi-services-cerenicimo-5364
Lire (1 min.)

5 nouveaux labels ISR pour Aviva Investors

Cette démarche reflète la volonté affichée d’Aviva Investors France de poursuivre ses efforts pour développer une large gamme de fonds et mandats à dominante ESG. AIF souhaite ainsi accompagner sur le long terme les épargnants, qui sont de plus en plus demandeurs de placements qui ont du sens pour leur avenir ainsi que les Investisseurs Institutionnels dans le respect des dispositions de l’article 173 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV).

A l’échelle mondiale, Aviva Investors est précurseur dans l’intégration des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans son processus d’investissement. Parmi l’un des premiers signataires des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) des Nations Unies le groupe, qui possède une équipe de 16 spécialistes de l’investissement responsable soutenue par une quarantaine d’Ambassadeurs Responsables, souhaite franchir une nouvelle étape en proposant une large gamme de fonds ISR dans ses produits d’épargne et de retraite.

Les fonds labellisés

Aviva Actions Euro ISR - FR0007022108 ; Aviva Investors Actions Euro - FR0007045604 ; Aviva Small et Mid Caps Euro ISR - Part A - FR0010821462 / Part I - FR0010838607 ; Aviva Investors Valeurs Europe - FR0007082920 & Aviva Actions Europe ISR - FR0007473798.

Lire (1 min.)

Les régimes de retraite en points vont-ils disparaître ?

Pierre-Emmanuel Sassonia
La loi Sapin 2 ouvre la possibilité de baisser la valeur de service des régimes en points. Cette mesure, qui avait déjà été imposée à ses adhérents par une Mutuelle en début d’année, impacte directement la rente servie à l’épargnant. Peut-on faire face ? Comment ?
Lire (7 min.)