Loi Pacte : attention à ne pas s’enthousiasmer trop vite !

Bertrand Tourmente
Le projet de loi Pacte a été présenté lundi 18 juin en conseil des ministres. Pour les épargnants, ce projet contient plusieurs avancées positives, mais rien n’est joué à ce stade. Quelques améliorations sont par ailleurs souhaitables avant l’adoption définitive de cette loi.
Lire (3 min.)

Loi PACTE : réforme impressionniste de l’épargne retraite

Philippe Crevel
Bruno Le Maire a dévoilé les grandes lignes du projet de loi PACTE « Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation de l’Entreprise ». Ce projet comporte des mesures qui concernent notamment l’épargne retraite, l’assurance vie et l’épargne salariale.
Lire (2 min.)

David Charlet - Anacofi : "PACTE, il faut éviter d'avoir tous les produits en sortie rente !"

Le Plan d'Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises, dit Loi PACTE, ambitionne une réforme complète du système afin de créer en France "une culture d'entreprise" et de mieux flécher l'épargne de nos concitoyens vers les PME. Parmi les mesures phares, la refonte de l'épargne-retraite et de l'assurance-vie, vers des produits unifiés, longs et favorisant la sortie en rente.

Que deviendront les produits retraite existants ? Faudra-t-il casser le fonds euros ? Quid de la liquidité de l'assurance-vie ? David Charlet, Président de l'Anacofi, décrypte pour nous les enjeux de ce projet de loi pour les professions financières. 
Voir (<5 min.)

Le PERP ERES 163x affiche 2,85% de revalorisation des rentes en 2016

« La faiblesse des marchés obligataires constitue un problème de taille pour maintenir le pouvoir d’achat sur les contrats retraites. Alors que la plupart des régimes ne permettent plus d’assurer une revalorisation des retraites, l’association maintient son ambition de revaloriser fortement la phase de rente en cohérence avec l’objectif patrimonial du contrat. En phase d’épargne la gamme financière en architecture ouverte qui s’est encore enrichie permet d’assurer une gestion financière optimale tout au long de la durée de vie du contrat en limitant l’usage du fonds en euros aux dernières années avant la retraite. » déclare Alexis de Rozières, Président de l’association PERF.

Les taux de participation aux bénéfices nets de frais de gestion du fonds en euros du contrat Le PERP Eres 163x sont fixés à 2,85% en phase de rente et 1 % en phase d’épargne.

Initiée en 2015, cette politique de distinction entre la revalorisation en phase d’épargne et la revalorisation en phase de rente s’inscrit dans la durée. Elle matérialise la volonté de l’association PERF : respecter l’objectif retraite du contrat et privilégier les rentiers.

Dans la période actuelle d’inflation très faible, ce taux constitue une hausse significative du pouvoir d’achat des retraités. Ces performances sont rendues possible par le cantonnement réglementaire des actifs : ce cantonnement garantit des résultats indépendants des éventuels engagements pris par l’assureur sur d’autres contrats, ainsi que par une gestion actif/passif de l’assureur tenant compte de la duration très importante des engagements de rente.

Lire (1 min.)

Mandarine Gestion nomme un gérant actions

Mandarine gérant actions

Adrien Dumas, 35 ans, a débuté sa carrière à Londres en 2006 en tant qu’Analyste actions marchés émergents au sein de la Société Générale Asset Management. Il a ensuite rejoint la Financière de l’Echiquier en 2007, où il a d’abord occupé le poste d’Analyste avant d’être promu Gérant Actions. En 2016, il est recruté par Axa Investment Managers en qualité de Gérant des Fonds Propres du groupe pour l’exposition actions européennes.

Adrien est diplômé d’un Master en Science des Risques et Gestion d’actifs de l’EDHEC.

Lire (1 min.)

Tikehau Capital renforce ses équipes

Dorothée Duron-Rivron prend en charge la direction de la communication et des affaires publiques, qui regroupe notamment les activités de communication corporate, relations presse et relations institutionnelles. Dorothée travaillera sous la supervision d’Antoine Flamarion et Mathieu Chabran, co-fondateurs du Groupe. Julien Sanson devient adjoint de la Directrice de la communication et des affaires publiques.

Dorothée Duron-Rivron, 40 ans, était associée au sein de Vae Solis Corporate, cabinet de conseil en stratégie de communication et gestion de crise. De 2008 à 2011, elle est associée au sein de RLD Partners, cabinet spécialisé dans la communication judiciaire. De 2006 à 2008, elle est consultante senior au sein du cabinet de conseil en communication Tilder. Avocat de formation, elle est diplômée de l’université Paris 2 Panthéon-Assas et de King’s College London, et titulaire d’un MBA de l’IAE de Paris.

Louis Igonet a la responsabilité des relations avec les investisseurs et analystes. Il est rattaché à Henri Marcoux, Directeur Général Adjoint.

Louis Igonet, 37 ans, était jusqu’à présent Directeur des Relations Investisseurs au sein du groupe Carrefour. De 2015 à 2017, il occupe les fonctions de Directeur de la Communication Financière d’Edenred. De 2004 à 2015, Louis Igonet exerce différentes responsabilités en finance d’entreprise et en relations investisseurs au sein du groupe Bouygues, d’abord à la holding du Groupe puis chez TF1. Il est diplômé de l’EDHEC.

Lire (1 min.)

Les régimes de retraite en points vont-ils disparaître ?

Pierre-Emmanuel Sassonia
La loi Sapin 2 ouvre la possibilité de baisser la valeur de service des régimes en points. Cette mesure, qui avait déjà été imposée à ses adhérents par une Mutuelle en début d’année, impacte directement la rente servie à l’épargnant. Peut-on faire face ? Comment ?
Lire (7 min.)

Fonds euros : les rendements 2015

Les rendements des fonds euros s'affichent en baisse pour l'année 2015, à quelques rares exceptions. Voici le récapitulatif de taux servis pour plus de 300 contrats d'assurance-vie, PERP ou Madelin
Lire (171 min.)