Novaxia appelle l’Etat à proposer un « PLAN D’EPARGNE URBAIN »

Joachim Azan
Depuis des décennies, le constat est clair : les relations entre les ménages et l’immobilier sont turbulentes. Même si la tendance actuelle est plus dirigée vers la jouissance d’un bien que sa propriété, il en reste tout de même que le logement est la principale préoccupation d’une majorité des Français.
Lire (3 min.)

Construction : tassement au deuxième trimestre

Les logements individuels poursuivent leur baisse (- 8,8 % après -0,9 %) quand les logements collectifs (y compris en résidence) continuent d'augmenter (+5,1 % après +2,5 %). Toujours en données trimestrielles CVS-CJO, les mises en chantier sont en baisse (-2,8 % après - 3,6 %) aussi bien dans l'individuel (-4,9 % après +1,4 %) que dans le collectif, y compris en résidence (-1,3 % après -7,0 %).

Selon le Ministère de la transition écologique et solidaire, sur douze mois, de juillet 2017 à juin 2018, le nombre de logements autorisés à la construction (486 600 unités) baisse de 0,7 % quand celui des mises en chantier (422 700 unités) augmente de 5,2 % par rapport à la même période, un an plus tôt (de juillet 2016 à juin 2017).

  (Source : Le Cercle de l'Epargne)
Lire (1 min.)

PEL : collecte en berne

Sur les cinq premiers mois de l'année 2018, le PEL poursuit son mouvement repli. Le Livret A a collecté plus de 10 milliards d'euros quand le Plan d'Épargne Logement a engrangé moins de 800 millions d’euros. Entre 2015 et 2016, le PEL pouvait enregistrer des collectes mensuelles supérieures à 1 milliard d'euros ; aujourd'hui elles tournent autour de 200 millions d'euros.

Le changement de fiscalité et la baisse du taux de rendement expliquent la désaffection des épargnants. Mais ce recul est assez irrationnel car les changements opérés par le gouvernement ne sont pas rétroactifs. Le rendement des plans est celui en vigueur au moment de la souscription. Il en est de même pour la fiscalité. Au 31 décembre, 15,5 millions de plans avaient été souscrits et n'étaient pas assujettis sauf pour ceux vieux de plus de 12 ans au prélèvement forfaitaire unique de 30 %. Le taux moyen des plans souscrits était au mois de mai de 2,69 % contre 1 % pour ceux ouverts depuis le 1er janvier 2018.

Le rapport de l’Observatoire de l’Épargne Réglementée souligne que le taux du Plan d’Épargne Logement, fixé depuis le 1er août 2016 à 1 %, est supérieur à celui qui devrait être en vigueur en appliquant la formule. Le taux du PEL est égal à la moyenne des taux swap à 10, 5 et 2 ans soit actuellement 1,12 %, 0,48 % et 0,12 %, soit 0,71 %.

  (Source : Le Mensuel de l'Epargne) 
Lire (1 min.)

La pierre parisienne fait la course en tête

Philippe Crevel
Au 1er trimestre 2018, les prix des logements pour la France métropolitaine ont progressé de 1,5 % contre une hausse de 0,3 % au dernier 2017.
Lire (1 min.)

LFDE se renforce au Benelux

Présente en Belgique et au Luxembourg depuis 2004, en Suisse depuis plus de 12 ans, LFDE entend défendre ses ambitions européennes en renforçant sa présence auprès des clientèles de banques, tiers gérants, assureurs et investisseurs institutionnels sur deux marchés particulièrement stratégiques pour la société.

Christèle de Waresquiel

Christèle de Waresquiel a commencé sa carrière chez Morgan Stanley à Londres, avant de rejoindre Calyon et JP Morgan. Elle devient manager de projet pour GE Capital à Paris en 2011, puis intègre les équipes de Rivoli Fund Management. Diplômée de Centrale Supélec et du Royal Institute of Technology de Stockholm, Christèle est également titulaire d’un MBA de l’Institut d’études supérieures de commerce (IESE) de Barcelone.

Frédéric Jacob

Frédéric Jacob dispose d’une expérience étoffée de l’asset management. Après avoir été consultant pour Odyssey Financial Technologies, il devient responsable du développement commercial de Derivative, puis de Dexia Asset Management. Il rejoint Carmignac en 2010 en qualité de responsable commercial pour la Belgique avant d’être nommé responsable de la clientèle Institutionnelle en 2015. Frédéric est diplômé en Economie et Finance de l’ICHEC Brussels Management School.

Lire (1 min.)

Swiss Life REIM nomme un Senior Advisor

Swiss Life REIM Senior Advisor

Rattaché à Fabrice Lombardo, Directeur de la Structuration et de la Gestion de Portefeuille, il apportera son soutien et sa grande expérience dans de nombreux domaines et notamment les sujets liés à la valorisation des actifs immobiliers.

Diplômé des Etudes Supérieures de Droit Privé, de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix et de l’Institut du Droit des Affaires, Denis François a 35 ans d’expérience dans l’évaluation d’immobilier d’entreprise et résidentiel. Président de Bourdais Expertises puis de CBRE Valuation Advisory France, il était dernièrement Senior Advisor de CBRE.

Tout au long de sa carrière il a apporté sa contribution, en liaison avec les autorités de contrôle et les organisations professionnelles, dans les évolutions législatives et professionnelles concernant l’immobilier (SCI, OPCI, SIIC, Charte de l’Expertise).

Lire (1 min.)

Léger recul du taux d’épargne des ménages au sein de la zone euro

Philippe Crevel
Au premier trimestre 2018, le taux d'épargne des ménages a été de 12,0 % du revenu disponible brut dans la zone euro, contre 12,2 % au quatrième trimestre 2017.
Lire (1 min.)

Loi ELAN : réelles opportunités pour le marché de l’immobilier, mais à quel prix ?

Bastien Paquereau
Véritable loi « touche-à-tout » qui aborde en 66 articles une multitude de sujets comme l'urbanisme, les normes de construction, la lutte contre l'habitat indigne, la copropriété…, la loi ELAN ne fait pas toujours l'unanimité.
Lire (2 min.)

Prix du neuf : Bordeaux détrône Lyon et Nice !

Bordeaux détrône Lyon et Nice sur le podium des 10 grandes villes de France selon le baromètre des prix des logements neufs de Trouver-un-logement-neuf.com. Paris, où les prix s’envolent également, reste en tête de ce classement.
Lire (3 min.)

Le groupe Horizon entre sur le marché immobilier du 92

Ce projet répond à la stratégie du groupe Horizon d’optimiser des fonciers sous exploités et d’investir sur des marchés à forte valeur ajoutée. En effet, la commune d’Issy-les-Moulineaux, située juste au sud de Paris, connait un dynamisme important depuis quelques années. Son essor économique, le réaménagement des berges et le renforcement des transports en commun en font une des villes les plus agréables de la petite couronne. Cette opération réalisée en partenariat avec SJS Immo, promoteur immobilier spécialisé du secteur, reflète la vision commune des deux acteurs : réalisation de projet immobilier utile répondant à un réel besoin de logement tout en respectant l’environnement dans lequel il s’implante. Pour preuve, cette opération a suscité un fort engouement : plus de 50% des lots sont déjà réservés. La résidence Issy, ailleurs… située le long de l’avenue du Général de Gaulle, arbore un cadre verdoyant nichée entre les parc Fréderic Pic et Henri Barbusse. Les 23 appartements qui composent la résidence, du studio au beau 5 pièces, se répartissent sur 4 étages. Les logements disposent tous de prestations de qualité en offrant de spacieux balcons ou terrasses et de jardins privatifs au rez-de-chaussée.
Lire (1 min.)

Massena Partners passe sous pavillon Natixis Wealth Management

Cette opération permettra à Natixis Wealth Management de se renforcer dans les domaines du private equity et des clubs deals immobiliers, en capitalisant sur des partenariats noués de longue date entre Massena Partners et des acteurs de référence dans ces domaines.

Menée en parfaite cohérence avec le plan New Dimension annoncé par Natixis fin 2017, cette initiative, qui intervient après la cession par Natixis Wealth Management de Sélection 1818, permettra également de compléter les solutions proposées aux clients des réseaux du Groupe BPCE.

Par cette opération, Massena Partners devient une filiale de Natixis Wealth Management. La société conservera son autonomie dans la gestion de ses clients et dans le choix de ses investissements. Ses principaux managers, associés au développement de la société en leur qualité d’actionnaires, conservent leurs fonctions. Avec l’appui de Natixis, ils entendent préserver l’ADN de la société : une gestion en architecture ouverte et une offre sophistiquée en investissements non-cotés (Private Equity, immobilier). Massena Partners bénéficiera de la couverture financière internationale de Natixis et de ses outils digitaux.

      Vous aimerez aussi https://www.lecourrierfinancier.fr/asset-management/video/maxime-gohin-natixis-wealth-management-7604  
Lire (1 min.)

Trois nouveaux ETF ISR chez Amundi

Les stratégies d’investissement ESG représentent environ un quart des actifs sous gestion globaux, soit une croissance de près de 25% au cours des deux dernières années. Depuis sa création, Amundi considère l'investissement responsable comme l'un de ses quatre piliers fondateurs. Avec le plan d'action ESG annoncé début octobre, Amundi confirme son engagement en tant qu'investisseur responsable, grâce à une analyse extra-financière enrichie, une politique de vote renforcée et des activités de conseil ESG plus spécifiques.

Dans le cadre de ce plan, Amundi annonce le lancement d'une gamme d’ETF ISR sur les marchés actions et obligataires, offrant aux investisseurs des outils ISR à prix compétitif. Cette gamme comprend trois nouveaux ETF actions répliquant les indices MSCI World SRI, MSCI USA SRI et MSCI Europe SRI, dont les frais de gestion sont les plus compétitifs en Europe. Ces fonds seront ultérieurement complétés par un quatrième ETF permettant de répliquer l’indice MSCI Emerging Markets SRI.

Cette gamme actions vient renforcer les expositions obligataires ISR d’Amundi ETF, répliquant des indices Bloomberg Barclays d’obligations d’entreprises européennes et américaines et mettant en œuvre la méthodologie ISR de MSCI.

Lire (1 min.)

Vieillissement de la population : quels logements pour les seniors ?

Alors que la proportion des plus de 60 ans est vouée à croître considérablement, la question de la retraite et des conditions de vie des seniors devient incontournable. L'une des préoccupations principales étant le logement, le Courrier Financier vous propose de visualiser, grâce à cette infographie, la situation actuelle de cette population.
Voir

Études, Chômage, Logement, le retour des « Tanguy »

Philippe Crevel
Selon une récente enquête de l’INSEE, en 2013, en moyenne, près d’un jeune de moins de 30 ans vivait au moins un mois chez ses parents (46,1 %). Certains peuvent résider en permanence chez leurs parents quand d’autres peuvent également résider dans un autre logement ou dans un foyer d’étudiants ou de travailleurs. Néanmoins, 85,5 % des 18-24 ans et 92,8 % des 25-29 ans qui habitent chez leurs parents y vivent toute l’année ou presque.
Lire (5 min.)