Développement durable : LFDE obtient le label belge Towards Sustainability

La Financière de l’Échiquier (LFDE) — société de gestion rachetée à 100 % par Primonial — annonce ce jeudi 7 novembre l’obtention du label belge Towards Sustainability pour 2 de ses fonds. Il s'agit des véhicules « Echiquier Major SRI Growth Europe » et « Echiquier Positive Impact Europe », par ailleurs déjà détenteurs du label ISR de l’État français. Ce label répondent s'accorde pleinement à la démarche d’investisseur responsable de LFDE, déployée depuis plus de 12 ans.

Élaboré par Febelfin — fédération belge du secteur financier — ce label de durabilité compte parmi les plus stricts d’Europe, et s'adapte régulièrement aux besoins sociétaux. Décerné pour la première fois cette année, le label Towards Sustainability est contrôlé par un organisme indépendant. Il inclut des exclusions sectorielles et normatives strictes — tabac, charbon, violation des droits fondamentaux des êtres humains — et un processus de sélection ESG rigoureux.

Accroître la présence de LFDE en Belgique

« Nous sommes très fiers et heureux d’avoir obtenu au terme d’un processus particulièrement rigoureux le label Towards Sustainability pour nos fonds ISR. Ce label est la reconnaissance de notre approche ISR, qui repose sur la conviction que les entreprises dotées des meilleures pratiques ESG sont également les plus performantes », déclare Sonia Fasolo, gérante ISR.

« Cette labellisation nous encourage à poursuivre nos efforts pour approfondir l’ancrage de LFDE en Belgique. Nous partageons la même ambition : démocratiser l’investissement responsable et donner aux investisseurs toute la visibilité nécessaire pour orienter leurs placements », commente Stéphane Van Tilborg, Country Head pour le Benelux.

Lire (2 min.)

LFDE étoffe son équipe de relations Institutionnelles et Grands Comptes

La Financière de l’Échiquier (LFDE) annonce ce mardi 15 octobre la nomination d'un Responsable Relations Grands Comptes. Dans le cadre de ses fonctions, Sébastien Dhondt travaillera auprès de Robert Vela, Directeur Commercial Institutionnels et Grands Comptes.

Institutionnels et Grands Comptes

Avec plus de 4 Mds€ d’encours sous gestion pour le compte des clients Institutionnels et Grands Comptes, LFDE affirme son positionnement et développe cette clientèle. Le gérant dispose d'une offre complète de gestion de conviction à destination de ces investisseurs.

« Je suis très heureux d’accueillir Sébastien Dhondt au sein de l’équipe. Son expérience est en parfaite adéquation avec notre ambition de développement sur cette clientèle », déclare Robert Vela, Directeur Commercial Institutionnels et Grands Comptes, LFDE.

Focus sur le parcours de Sébastien Dhondt

Sébastien Dhondt est diplômé d’un Master en finance de l'ESCEM School of Management. Il commence son parcours chez Gemini IM à Londres, avant de rejoindre Neuflize OBC Investissements en 2011. En 2014, il est nommé Responsable Grands Comptes à Paris et à Londres pour ABN AMRO Investment Solutions. En 2019, Sébastien Dhondt rejoint LFDE au poste de Responsable Relations Grands Comptes.

Lire (1 min.)

Jean-Georges Dressel - LFDE : gestion sous mandat, actions internationales, ISR et ESG

Formation des CGP, labellisation des fonds… Outre le développement de l'ISR et de la gestion thématique, LFDE réaffirme en 2019 l'importance de son offre de gestion déléguée. Quels effets la loi PACTE va-t-elle avoir sur le PEA ? Quelles possibilités en termes de gestion sous mandat ?
Voir (<4 min.)

LFDE crée l’école de l’ISR

La Financière de l’Echiquier (LFDE) annonce ce mardi 17 septembre le lancement de l’Ecole de l’ISR. Cette structure doit former les conseillers financiers aux enjeux de l’Investissement Socialement Responsable (ISR). Née du constat du manque d’information et de formation sur l’ISR, L’Ecole de l’ISR vise à donner aux conseillers en gestion de patrimoine et banquiers privés — notamment des réseaux bancaires clients de LFDE — tous les outils pour appréhender le sujet et sélectionner les fonds.

Disponible dans toute la France

Ce format pédagogique et gratuit était en bêta-test depuis mai 2019. Il fonctionne en présentiel et en petits groupes. Il sera proposé dans toute la France à partir de septembre 2019. Plus de 40 heures de formation ont déjà été dispensées en interne, auprès des équipes de gestion et des équipes commerciales de LFDE. Par ailleurs, 130 partenaires ont également pu profiter de la formation prodiguée par l’équipe ISR de LFDE.

« L'essor de l'ISR passe nécessairement par l'adhésion des investisseurs particuliers. Nos partenaires sont un maillon essentiel pour sensibiliser et informer ces épargnants. Mais pour y parvenir, ils doivent eux-mêmes être convaincus. C'est le but de l'Ecole de l'ISR », commente Sonia Fasolo, Gérante ISR de LFDE. « Cet enjeu de formation est essentiel pour que l’investissement responsable se démocratise. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de notre engagement ISR », ajoute Christophe Mianné, Directeur Général de LFDE.

Lire (2 min.)

ESG : J.P. Morgan AM lance un fonds actions émergentes

J.P. Morgan Asset Management (JPMAM) annonce ce mercredi 13 novembre le lancement du fonds JPMorgan Funds – Emerging Markets Sustainable Equity Fund. Objectif, générer une croissance du capital à long terme en investissant de façon durable dans des sociétés des marchés émergents. Il s'agit d'un des premiers fonds actions émergentes durable de l'industrie. La part C du fonds JPM Emerging Markets Sustainable Equity aura un ratio de frais totaux de 1,05 % points de base.

Analyse et sélection ESG

Le fonds sera géré par Amit Mehta et John Citron. Les deux gérants, basés à Londres, font partie de l'équipe JPMAM Global Emerging Markets (GEM) Fundamental Team. L'équipe GEM, dirigée par Austin Forey, intègre l'analyse des risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) et collabore avec les entreprises depuis plus de 25 ans. En 2018, l'équipe a tenu près de 5 000 réunions avec des entreprises des marchés émergents.

« Nos gérants peuvent combiner notre recherche exclusive avec l'incorporation d'exclusions et une approche « best-in-class » que les investisseurs recherchent. L'investissement durable est essentiel dans les marchés émergents — nous pensons qu'il est tout à fait compatible et indispensable dans une approche d'investissement à long terme qui vise à délivrer de meilleures performances », commente Massimo Greco, directeur fonds EMEA chez J.P. Morgan AM.

Performances sur le long terme 

Le fonds s'appuiera sur une équipe de près de 40 analystes de recherche buy-side et une équipe dédiée à l'investissement durable. Son processus d'investissement permettra d'identifier les sociétés durables qui génèrent les meilleures performances à long terme. Les gérants filtreront l’univers des actions émergentes, de façon à éliminer les industries et les entreprises non durables, sur deux critères distincts : les exclusions fondées sur des normes et des principes, et celles fondées sur nos recherches approfondies.

A partir de cet ensemble restreint de sociétés, les gérants chercheront à identifier et à investir dans des sociétés durables, distinguées comme les meilleures de leur secteur. Le résultat final sera un portefeuille destiné à fournir des résultats positifs en termes d'impact ESG global. Le fonds JPM Emerging Markets Sustainable Equity a été labellisé “Towards Sustainability” par Febelfin en novembre 2019.

Lire (2 min.)

Logement neuf : un marché affecté par le manque d’offre

La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) — instance de représentation professionnelle des promoteurs de France en logement et immobilier d'entreprise — publie ce jeudi 14 novembre son observatoire statistique national du 3e trimestre 2019. Ce baromètre des indicateurs avancés en logement dans toutes les régions de France a été lancé en 2010.

Le constat le plus préoccupant concerne les mises en vente de nouveaux programmes immobiliers. Au T3 2019, les promoteurs n’ont mis en vente que 20 000 logements, soit 5 000 de moins qu’au T3 2018. L’offre à la vente de logements neufs baisse donc de 14 % et le stock est inférieur à 9 mois de vente dans plusieurs métropoles majeures (Ile de France, Rennes, Nantes, Strasbourg, Montpellier ou Rennes). 

Les raisons de la baisse de l'offre

Il y avait 60 000 logements en projets début 2018. Il n’y en a plus que 45 000 aujourd’hui. Cette baisse de l’offre a deux explications :

  • la délivrance des permis de construire dans le collectif est en chute libre. En moyenne annuelle, ce sont 40 000 logements collectifs autorisés en permis de moins qu’il y a deux ans. A l’approche des élections municipales, les élus locaux ne souhaitent pas accorder de permis de construire (PC) par crainte de l’impopularité et des recours.
  • Ensuite, lorsque les PC sont délivrés, les coûts de travaux trop élevés, la disponibilité de plus en plus réduite des entreprises du bâtiment ou encore les recours de voisinage, freinent les mises à l’offre de nouveaux logements.

Il en résulte une forte baisse des mises en chantier et une tension sur les prix des logements neufs, qui augmentent en moyenne de 4,7 % au niveau national par rapport au T3 2018. Par ailleurs, les prix dans le secteur de l'immobilier progressent globalement plus vite que l’inflation, notamment du fait de la faiblesse des taux d’intérêt.

Différentes dynamiques de ventes

Face à cette offre contrainte, la demande est globalement stable au T3 2019 par rapport au T3 2018. Si elle baisse de 3 % sur 9 mois, elle reste à un niveau élevé. Cette tendance générale masque des dynamiques différentes selon les marchés. Les ventes aux particuliers (- 4,2 %) sont durablement portées par l’accession à la propriété qui confirme mois après mois sa solidité, quand l’investissement des particuliers fléchit nettement (-7,2 %). 

Tandis que les conditions d’emprunt restent très favorables et que la pierre reste attractive, c’est bien la réduction de l’offre de logements neufs et la hausse des prix qu’elle génère qui conduisent à une baisse des ventes aux particuliers. De leur côté, les ventes en bloc connaissent un fort rebond ce trimestre (+ 22 %) mais restent en baisse sur les neuf premiers mois de l’année (- 4,3 %).

Les ventes aux organismes HLM subissent la réorganisation du secteur, mais les ventes aux opérateurs de logement intermédiaire et aux investisseurs institutionnels commencent à monter en puissance et à prendre le relais. Cette tendance reste à confirmer dans la durée. «  Les contraintes sur l’offre de logements neufs font craindre une nette baisse des ventes et des chantiers en 2020. Le rapport Lagleize arrive à point nommé pour lever les freins à la construction, nous attendons beaucoup de sa mise en œuvre », conclut Alexandra François-Cuxac, Présidente de la FPI France.

Lire (4 min.)

Primonial finalise l’acquisition à 100 % de La Financière de l’Echiquier

Le groupe Primonial — gestionnaire d'actifs indépendant, spécialiste de l'épargne en architecture ouverte — annonce ce jeudi 25 juillet avoir finalisé l’acquisition des derniers 60 % des titres de La Financière de l’Echiquier (LFDE). Cette opération fait suite à l’obtention de la levée des conditions suspensives par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et l’approbation de l’Autorité de la Concurrence. Le groupe Primonial est désormais actionnaire à 100 % de La Financière de l’Echiquier.

Poursuivre une gestion de conviction

« Cette opération dote Primonial d’une des plus belles marques d’asset management financier en France, et nous offre une occasion unique de créer un acteur de référence en France et en Europe. La qualité des équipes en place va nous permettre de renforcer nos positions (...) notamment en matière de relation client. Les excellentes performances des fonds de la gamme depuis le début de l’année illustrent la capacité des équipes de gestion à continuer de porter la gestion de conviction qui a fait le succès de LFDE depuis 28 ans », , déclare Stéphane Vidal, Président du groupe Primonial.

Pour rappel, Primonial intervient principalement dans les domaines de l’assurance vie, de l’asset management et de l’immobilier. Le groupe revendique près de 37 milliards d’euros d’actifs gérés ou conseillés dans plusieurs pays, notamment en Europe. D'après les chiffres publiés le 31 décembre dernier, Primonial affiche une collecte brute de 9,71 milliards d'euros sur l'année dernière. Avec l'acquisition de LFDE, le groupe Primonial emploie désormais 878 personnes.

Lire (2 min.)

Rolando Grandi - LFDE Echiquier Artificial Intelligence : « L'ère de l'IA ne fait que commencer »

Depuis un an, La Financière de l'Echiquier développe un fonds mondial qui investit dans l'intelligence artificielle (IA). Sur quels piliers repose cette gestion thématique ? Comment les valeurs en portefeuille sont-elles sélectionnées ? Quelles perspectives d'avenir se dessinent pour ce secteur ? Rolando Grandi, gérant chez La Financière de l'Echiquier (LFDE), nous présente le fonds Echiquier Artificial Intelligence.
Voir (<3 min.)

Investir en Bourse : pourquoi (re)lire Le Guide du Routard avec LFDE ?

Les éditions Hachette et La Financière de l'Echiquier publient en juillet 2019 une nouvelle version du « Guide du Routard de l'investissement en Bourse ». L'occasion pour les investisseurs de se plonger dans les arcanes de la finance. Un seul mot d'ordre, tout cela n'est pas bien sorcier !
Lire (8 min.)

LFDE : Echiquier Artificial Intelligence fête sa première année d’existence

La Financière de l'Echiquier (LFDE) célèbre la première année d'existence de son fonds Echiquier Artificial Intelligence, qui a été lancé le 20 juin 2018. Ce fonds thématique cherche à bénéficier de la croissance exponentielle de l’Intelligence Artificielle (IA). Il investit partout dans le monde, dans des valeurs de croissance qui développent ou adoptent cette technologie.

Première stratégie de stock-picking dédiée à l’IA

« Nous sommes à l’aube de la plus grande révolution technologique et économique de l’Histoire et sommes heureux de permettre à nos clients et partenaires de s’exposer à cette thématique d’avenir », déclare Christophe Mianné, Directeur Général de La Financière de l’Echiquier.

La Financière de l’Echiquier (LFDE) a été la première société de gestion française à proposer une solution de stock-picking dédiée à l’IA. Gérée par Rolando Grandi — certifié CFA — elle est à ce jour composé de 32 valeurs, au profil fondamental robuste, avec une croissance annuelle attendue du chiffre d’affaires de +23 % les trois prochaines années.

Investissement qualitatif et quantitatif

Echiquier Artificial Intelligence affiche depuis sa création une performance de 13,8 % — contre 7,8 % pour son indice de référence, le MSCI WORLD NR EUR — et une performance de 32,5 % depuis le début 2019 contre 18,6 % pour l’indice. « Notre discipline d’investissement se nourrit de notre expertise actions internationales, et réunit au sein d’un portefeuille de conviction, des  leaders dont la dynamique d’innovation va soutenir leur croissance pérenne. L’ère de l’Intelligence Artificielle ne fait que commencer ! », commente Rolando Grandi, CFA, gérant d’Echiquier Artificial Intelligence.

Echiquier Artificial Intelligence suit un processus d'investissement à la fois quantitatif et qualitatif. Le gérant utilise des algorithmes sémantiques pour constituer un univers d’investissement exhaustif, à partir duquel 4 profils d’entreprises sont éligibles : celles qui développent l’IA, celles qui l’adoptent, celles qui fournissent l’infrastructure et celles qui dotent l’IA de capacités sensorielles. Une approche disciplinée de valorisation permet ensuite de sélectionner les sociétés qui présentent un potentiel d’appréciation important sur 3 ans.

Lire (3 min.)

Epargne retraite : Aviva France lance son PER individuel, Aviva Retraite Plurielle

Aviva France — acteur mondial de l’assurance — annonce ce jeudi 14 novembre le lancement de son Plan d'épargne retraite individuel (« PERIN ») « Aviva Retraite Plurielle ». D'après un récent sondage Aviva France/Deloitte, les Français confirment leur intérêt en faveur d’un fléchage de l’épargne retraite vers les nouveaux produits proposés par la Loi PACTE.

Après avoir été le premier acteur à annoncer la création d’un Fonds de Retraite Professionnelle Supplémentaire (FRPS) en 2018, Aviva France réaffirme sa position en devenant l’un des premiers assureurs français à lancer un produit PER sur le marché. Près d’un millier d’affaires nouvelles ont déjà été réalisées par les agents et courtiers d’Aviva France au cours des premiers jours de commercialisation.

Trois modes de gestion

Le marché de l’épargne retraite en France se développe depuis l’entrée en vigueur de la loi PACTE, le 1er octobre 2019. Dans ce contexte, le PERIN Aviva Retraite Plurielle propose trois modes de gestion financière aux épargnants :

  • Évolutive : qui se sécurise progressivement et automatiquement à l’approche de la retraite ; 
  • Sous mandat : en bénéficiant de l’expertise d’Aviva Investors France en matière de gestion ISR ou de Rothschild & Co Asset Management Europe ;
  • Autonome : avec plus de 80 supports au choix en gestion libre.

Un produit labellisé ISR

Les Français se montrent de plus en plus intéressés par les produits d’épargne socialement responsables. « Aviva Retraite Plurielle » leur propose une épargne responsable, avec les supports Aviva Vie Solutions Durables. Certains supports proposés disposent ainsi du label Investissement Socialement Responsable (ISR), d’autres proposent d’orienter l’épargne vers des enjeux de société tels que l’emploi en France ou les énergies propres. Tous ces supports se retrouvent dans la GSM conseillée par Aviva Investors France.

« Alors que 63 % des Français se disent aujourd’hui préoccupés par leur niveau de revenus lors de la retraite, deux tiers d’entre eux n’ont jamais entendu parler des produits issus de la loi PACTE, selon notre récent sondage. En tant qu’acteur majeur de l’assurance et de la retraite privée en France, notre rôle est de poursuivre nos actions de conseil et de pédagogie à destination des épargnants », déclare Arthur Chabrol, Directeur Général Délégué d’Aviva France et Directeur de l’Expertise Technique Vie.

Lire (3 min.)

Machine learning : J.P. Morgan AM lance un fonds thématique Actions Europe

J.P. Morgan Asset Management (JPMAM) annonce ce jeudi 14 novembre le lancement en Europe du JPMorgan Funds - Thematics - Genetic Therapies, le premier fonds en gestion active de JPMAM qui associe les capacités de machine learning aux convictions de nos spécialistes actions. Ce nouveau fonds s'appuie sur les recherches menées par le Chief Investment Office (CIO) d'UBS Global Wealth Management dans le cadre de sa stratégie d’investissements à long terme. UBS assurera la distribution initiale.

Le fonds sera co-géré par Yazann Romahi, Berkan Sesen et Aijaz Hussein. Cette équipe fait partie du groupe Quantitative Beta Strategies (QBS) de JPMAM. Spécialiste de la gestion quantitative de portefeuille et du développement de solutions technologiques innovantes basées sur le machine learning, l’équipe est notamment composée de plusieurs membres titulaires d'un doctorat en intelligence artificielle.

L'équipe de gestion sera assistée par cinq analystes spécialistes du secteur de la santé avec une expérience moyenne de 19 ans. De plus, les gérants pourront faire appel à l'expertise de l'ensemble de la communauté des analystes actions de JPMAM, composée de 51 spécialistes sectoriels.

Focus sur les thérapies géniques

Les thérapies géniques pourraient être la percée technologique la plus importante de notre génération dans le domaine de la médecine. Ces traitements ont le potentiel de guérir les patients atteints de maladies héréditaires graves, en modifiant l'information génétique et en attaquant ainsi les causes sous-jacentes de la maladie. J.P. Morgan AM estime être actuellement à un point d'inflexion important avec le passage des tests cliniques à la distribution commerciale.

Ce développement devrait générer des taux de croissance forts pour les sociétés du secteur, et pourrait s'avérer disruptif pour les sociétés pharmaceutiques établies si de nouvelles applications plus larges de ces technologies sont découvertes. Le fonds « Genetic Therapies » de JPMAM offre aux investisseurs la possibilité d'obtenir une exposition diversifiée à ce nouveau thème, et aide à se couvrir contre un risque de disruption pour les portefeuilles existants investis dans le secteur santé.

Le fonds a été conçu pour combiner la force et la large couverture du moteur thématique exclusif de JPMAM - ThemeBot - avec les capacités de gestion de portefeuille et de recherche de la plateforme actions mondiales de JPMAM. ThemeBot permet d'identifier efficacement les titres exposés à une gamme de thèmes d'investissement, y compris les thérapies géniques.

Le rôle du ThemeBot

Fondé sur le traitement du langage, ThemeBot examinera plus de 10 000 titres à travers le monde, et par l’analyse rapide de centaines de millions de sources de données, comprenant des articles d'actualité, des profils de sociétés, des notes de recherche et des documents réglementaires, permettra d’identifier les titres les plus exposés au thème choisi et ainsi de constituer un portefeuille pertinent, prenant en compte la liquidité, la capitalisation boursière et la rentabilité.

L'ensemble de la capitalisation boursière sera pris en compte pour que le portefeuille offre une exposition diversifiée aux pionniers innovants mais aussi aux acteurs établis de la santé. ThemeBot s'assure en continu de la pertinence des titres inclus en portefeuille sur la base de mesures aussi bien textuelles que financières.

Une fois que ThemeBot aura sélectionné les actions qu'il juge les plus pertinentes pour le thème des thérapies géniques, l'équipe QBS travaillera en collaboration avec des analystes expérimentés de l’équipe de gestion sur les actions mondiales de JPMAM pour examiner et valider les résultats issus du ThemeBot, afin que seuls les titres les plus pertinents pour le thème soient intégrés au portefeuille.

Lire (4 min.)

Echiquier Alpha Major : LFDE lance une offre à volatilité contenue

La Financière de l’Echiquier (LFDE) annonce ce mardi 18 juin le lancement de son offre Echiquier Alpha Major, qui investit dans les acteurs européens de la croissance durable. Créé le 9 avril 2019, Echiquier Alpha Major sélectionne les entreprises où investir en fonction de leur excellence environnementale, sociale et de gouvernance (ESG).

Un produit éligible au PEA

Echiquier Alpha Major est un compartiment de SICAV de droit français, éligible au PEA. C'est aussi un fonds long couvert : cette catégorie de placements vise à réduire le risque notamment par l’utilisation de stratégies de couverture.

Echiquier Alpha Major bénéficie de du savoir-faire d’Echiquier Major SRI Growth Europe, dont la performance annualisée depuis sa création en 2005 est de 6,8 % — ce chiffre revient à 3,8 % pour son indice de référence, MSCI Europe NR.

L'expertise ISR de LFDE

Echiquier Alpha Major s’appuie sur la stratégie déployée par l’équipe de gestion d’Echiquier Major SRI Equity Growth — avec un niveau de risque plus faible — grâce à une stratégie de couverture simple, via des futures sur les indices Eurostoxx 50 et d’autres indices européens.

L’exposition nette aux actions pourra varier de 0 % à 40 %. « Cette nouvelle solution permet de s’exposer pour partie aux actions, avec une volatilité réduite et de bénéficier de l’expertise ISR de La Financière de l’Echiquier », déclare Olivier de Berranger, Directeur de la Gestion d’actifs de LFDE.

Lire (2 min.)

Le Grand Forum du Patrimoine : LFDE reçoit le Grand Prix de la Philanthropie

La Financière de l'Echiquier (LFDE) a reçu le Grand Prix de la Philanthropie — catégorie Sociétés de Gestion — au Grand Forum du Patrimoine (GFP), qui s'est tenu le 11 juin dernier à Paris. Cette récompense est une nouveauté 2019, pour la 3e édition du salon organisé par Gestion de Fortune, Investissement Conseils et Profession CGP.

Monde de la finance et fondations

Le Grand Prix de la Philanthropie met en avant les meilleures collaborations entre mécènes du monde de la finance et fondations. Il récompense l'action de la Fondation Financière de l’Echiquier, créée en 2004. Sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Financière de l’Echiquier agit pour les personnes en difficulté sociale ou professionnelle.

Cette structure — dirigée par Bénédicte Gueugnier — soutient des projets dans trois domaines : l’éducation, l’insertion et la lutte contre la grande exclusion. La Fondation Financière de l’Echiquier est financée par un mécanisme de partage des frais de gestion de trois fonds d’investissement, ainsi que par des dons externes.

Collaborateurs, clients et partenaires

« Cette belle distinction nous encourage à poursuivre notre action de solidarité, qui fédère les collaborateurs de l’entreprise et démontre que finance peut rimer avec bienveillance », déclare Bénédicte Geugnier, Directrice de la Fondation Financière de l’Echiquier.

« Ce prix (...) est la reconnaissance du formidable travail accompli par la Fondation Financière de l’Echiquier comme de l’implication de nos collaborateurs, qui s’engagent sur le terrain en faveur de projets solidaires, mais aussi celle de nos clients et partenaires qui soutiennent notre engagement », ajoute Christophe Mianné, Directeur Général de La Financière de l’Echiquier.

Lire (2 min.)