IA : LFDE lance « Echiquier Artificial Intelligence »

Elle sera commercialisée à compter du 19 juin au Luxembourg, en France d'ici la fin du mois de juin, puis à travers l'Europe. La Financière de l’Echiquier est ainsi la première société de gestion française à lancer un produit sur cette thématique de l’intelligence artificielle qui présente un très fort potentiel de croissance pour l’économie mondiale. Il s’agit d’un compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois Echiquier Fund à destination des clients particuliers et professionnels dans une approche de diversification de leurs investissements. La gestion sera assurée par Rolando Grandi, également co-gérant du fonds Echiquier World Equity Growth et responsable du fonds FCM Robotique au sein de la gamme actions internationales et thématiques de LFDE, enrichie par ce nouveau produit.

IA : des développeurs aux infrastructures

Cette stratégie repose sur des convictions fortes du gérant fondées sur une approche de stock picking. Son univers est composé de toutes capitalisations boursières sur quatre segments : les développeurs d’IA, les utilisateurs adoptant ces technologies, les infrastructures dans lesquelles l’IA se déplace et enfin les entreprises qui développent des capacités sensorielles pour l’IA (vision, radars, capteurs). Selon Rolando Grandi, gérant actions internationales et thématiques : « D’ici à 2030, l’Intelligence Artificielle devrait ajouter 13 500 milliards d’euros à l’économie mondiale, soit l’équivalent économique de l’Union européenne. Ce marché en plein essor qui est en train de bouleverser nos modes de vie présente un potentiel de croissance indéniable. » « Nous sommes très heureux de proposer à nos clients et partenaires la possibilité d’investir sur cette thématique d’avenir qui offre de très nombreuses opportunités pour toutes les entreprises et tous les secteurs de l’économie, mais également aux épargnants sur une thématique de diversification nouvelle », commente Didier Le Menestrel, Président de La Financière de l'Echiquier.
Lire (2 min.)

La Financière de l’Echiquier scelle le partenariat avec Primonial et nomme un directeur général

Christophe Mianné travaillera en étroite collaboration avec les deux fondateurs : Didier Le Menestrel, président du Conseil d’administration de LFDE, et Christian Gueugnier, directeur général délégué de LFDE. Il pourra s’appuyer sur une équipe renforcée avec l’acquisition par LFDE des sociétés Stamina AM et AltaRocca AM et des équipes commerciales AM transférées par Primonial.

La mission de Christophe Mianné sera de piloter le développement de la nouvelle entité née du partenariat, qui, avec près de 11 milliards d’euros d’encours, connaît une dynamique de collecte soutenue depuis l’annonce du rapprochement. Il aura en particulier pour objectif de développer la distribution au-delà de l’hexagone et, ainsi, de permettre au nouvel ensemble de devenir un leader européen de la gestion d’actifs.

« Primonial et La Financière de l’Echiquier unissent leurs talents. Nous partageons une même ambition européenne et je ne peux que me réjouir de la grande qualité de cette opération qui ne manquera pas d’intensifier la dynamique déjà excellente que nous connaissons depuis le début de l’année », commente Stéphane Vidal, président de Primonial.

Lire (1 min.)

La Financière de l’Echiquier & le groupe Primonial : les conditions du partenariat

La Financière de l’Echiquier et le groupe Primonial ont signé, le 30 novembre 2017, un accord dont les termes sont :

La Financière de l’Echiquier se portera acquéreur des activités de gestion  d'actifs financiers de Primonial, AltaRocca Asset Management et Stamina Asset  Management (regroupées actuellement sous la marque "Primonial Investment  Managers"),

Primonial prendra une participation de 40% de La Financière de l’Echiquier, devenant ainsi un actionnaire de référence aux côtés des actionnaires fondateurs majoritaires, Didier Le Menestrel et Christian Gueugnier.

Avec cette opération à forte valeur ajoutée, La Financière de l’Echiquier, qui gèrera désormais plus de 10 milliards d’euros d’actifs, conforte sa place d’acteur incontournable de l’Asset Management dans le top 5 des sociétés de gestion indépendantes en France. Elle va également renforcer sa position dans la gestion obligataire et accélérer sa croissance en bénéficiant des larges capacités de distribution de Primonial.

« Avec un partenaire stratégique tel que Primonial, doté d’une importante plateforme de distribution, nous allons accélérer notre activité à destination des clients particuliers et institutionnels. Grâce à l’expertise des sociétés de gestion AltaRocca AM et Stamina AM, qui rejoignent La Financière de l’Echiquier, les investisseurs bénéficieront d’une gamme de fonds encore plus élargie. Par ailleurs, je suis ravi que Christophe Mianné rejoigne La Financière de l’Echiquier en tant que Directeur Général. Son expertise dans notre secteur d’activité est reconnue internationalement » a indiqué Didier Le Menestrel, Président de La Financière de l’Echiquier.

« L’histoire de La Financière de l’Echiquier, la force de sa marque et les performances de ses fonds contribueront de manière significative au développement stratégique du groupe Primonial en lui permettant de compléter son offre en Asset Management financier. Nous pourrons ainsi proposer à nos clients une gamme de produits d'investissements couvrant l'ensemble des classes d'actifs clés (immobilier, actions, obligations / convertibles, structurés...) » explique Stéphane Vidal, Président de Primonial.

Au closing de l’opération, le Conseil d’Administration de La Financière de l’Echiquier sera présidé par Didier Le Menestrel, fondateur et actuel Président Directeur Général de la société. Christophe Mianné prendra la Direction Générale de La Financière de l’Echiquier tout en gardant sa fonction actuelle de Directeur Général Délégué du groupe Primonial en charge de l’Asset Management. Christian Gueugnier restera Directeur Général Délégué de La Financière de l’Echiquier.

Cette opération, qui a reçu le soutien unanime des actionnaires du groupe Primonial (Bridgepoint, Crédit Mutuel Arkéa et le management) et du Conseil d'administration de La Financière de l’Echiquier, reste soumise aux conditions suspensives d’usage, notamment le visa de l′Autorité des Marchés Financiers et l′approbation de l’Autorité de la concurrence.

L'opération devrait être finalisée avant la fin du 1er trimestre 2018.

Les conseils financiers et juridiques de La Financière de l’Echiquier sont respectivement d’Angelin & Co. et Sygna Partners. Primonial a été conseillé par Rothschild & Co, DLA Piper et Acetis  Finance.

Lire (3 min.)

Eric Pinon rejoint La Financière de l’Echiquier

« Eric Pinon est un grand professionnel unanimement reconnu par ses pairs. Sa grande expérience des acteurs de l’épargne et de l’investissement sera un atout formidable pour notre marque, dans la perspective de son développement. Je suis ravi qu’il nous rejoigne afin de nous aider à promouvoir nos savoir-faire dans un environnement en profonde mutation, positionnant ainsi La Financière de l’Echiquier comme un acteur de la consolidation », a déclaré Didier Le Menestrel.

« Je suis enchanté de m’associer aux équipes de La Financière de l’Echiquier, une société entrepreneuriale qui a su construire au fil des ans, en toute indépendance, une plateforme complète de solutions et services performants. Cette plateforme – en particulier l’offre Echiquier Club développée depuis plusieurs années – constituera un socle idéal dans la perspective de l’inévitable fédération des acteurs de la gestion en France, un projet qui me tient à cœur », a ajouté Eric Pinon.

En parallèle de cette nouvelle fonction au sein de LFDE, Eric Pinon conserve les responsabilités de Président de l’AFG, un poste qu’il occupe depuis le 30 mai dernier.

Après avoir étudié la gestion à Paris I Sorbonne, Eric Pinon démarre sa carrière en 1978 chez l’agent de change Michel Puget où il devient fondé de pouvoir en 1985. Il crée Europe Egide Finance en 1989, une des premières sociétés de gestion que KBL France acquiert en 2003. En 2006, il rejoint Acer Finance en tant que Directeur général délégué en charge des clients, de la conformité et du contrôle interne. Président de l’AFG depuis mai 2017, Eric siège également à la commission consultative « Gestion et investisseurs institutionnels » de l’AMF.

Lire (2 min.)

L’ACPR/AMF lancent une consultation sur les investisseurs vulnérables

Dans un contexte de vieillissement démographique et de mutation digitale du secteur financier, le Pôle commun présente un état des lieux général des pratiques de commercialisation des produits financiers aux personnes âgées : besoins et difficultés éventuelles, mécanismes de protection et usages du marché. Le rapport vise à constituer une première base de réflexion et à ouvrir le débat, par le biais d’un appel à contributions, sur une série de questions-clés.

L’objectif est de trouver, en collaboration avec les consommateurs, les professionnels et les acteurs du vieillissement, les moyens d’identifier les bonnes pratiques de commercialisation à l’égard des personnes vieillissantes et vulnérables, au regard notamment de difficultés cognitives. L’ambition de ces travaux est double : s’assurer qu’un conseil adapté est délivré par les professionnels et qu’un consentement éclairé est donné par cette clientèle lors de la souscription de produits financiers.

L’ACPR et l’AMF invitent toutes les personnes intéressées à envoyer leurs contributions, qui nourriront les réflexions du Pôle commun pour la suite des travaux en 2019.

 
Lire (1 min.)

Janus Henderson lance un fonds sur la thématique des biotechs

Cette SICAV de droit luxembourgeois investira dans des sociétés innovantes du secteur de la biotechnologie, ou des sociétés liées à ce secteur, en ciblant plus particulièrement celles qui apportent une réponse aux importants besoins médicaux non satisfaits à travers le monde. Ce fonds ciblera les sociétés visant un développement de long-terme au sein d’un secteur très innovant et en rapide croissance.

Le nouveau fonds biotech de Janus Henderson sera co-géré par Andy Acker et Dan Lyons qui disposent, à eux deux, de plus de 40 ans d’expérience en matière d’investissement sur le secteur de la biotechnologie. Le fonds sera géré par une équipe d’experts issus du milieu scientifique et bénéficiera du soutien du reste de l’équipe d’investissement spécialisée dans le domaine de la santé de Janus Henderson.

Andy Acker constate : « Le rythme des progrès s’accélère dans l’industrie de la biotechnologie, ce qui signifie que les avancées médicales surviennent beaucoup plus rapidement. La FDA a, depuis le début de l’année, approuvé 55 nouvelles thérapies, établissant ainsi un record historique. Notre processus met l’accent sur les moteurs opérationnels et scientifiques essentiels à l’atténuation des risques et à l’identification des opportunités dont regorge ce secteur dynamique. »

Lire (1 min.)

Les A-notations d’Anacofi Services : La Financière De l’Échiquier (LFDE)

La société est également présente dans plusieurs pays européens : Espagne, Pays-Bas, Italie, Allemagne et Suisse.

Les équipes opérationnelles sont constituées de professionnels d’expérience, reconnus au sein de la profession. Ce sont quelques 28 gérants qui se répartissent sur les différents thèmes des portefeuilles.

Une large gamme de portefeuilles OPCVM est commercialisée auprès d’une clientèle diversifiée, principalement privée. Cette offre s’étend à l’ensemble des valeurs mobilières. Une offre de gestion sous mandat est également proposée. L’encours des actifs gérés aujourd’hui dépasse les 8 milliards d’€ dont le quart provient de l’international.

Le contrôle des risques et la compliance sont des domaines assurés à la fois en interne et par l’intervention de prestataires externes.

Lire (1 min.)

La Financière de l’Echiquier étend la mesure de l’empreinte carbone à l’ensemble de sa gamme

Alors que seuls quatre fonds de La Financière de l’Echiquier (LFDE) sont assujettis à la loi – Echiquier Agressor, Echiquier ARTY, Echiquier Major et Echiquier Patrimoine –, la société a choisi d’étendre l’obligation légale à la quasi-totalité de ses fonds actions européens, soit 80% des encours sous gestion. « L’entrée en vigueur de l’article 173-VI est une opportunité pour aller plus loin et renforcer encore notre démarche ISR. Cette première année permettra à l’équipe de gestion de continuer à se familiariser avec la gestion du risque climat », a déclaré Sonia Fasolo, responsable de l’équipe d’analyse ISR et gérante du fonds Echiquier ISR. « Dès 2007, La Financière de l’Echiquier a intégré l’analyse ESG dans son processus de stock-picking historique. Depuis 2013, nous formalisons des axes de progrès spécifiques sur les enjeux extra-financiers, y compris environnementaux, dans le cadre d’entretiens dédiés avec les entreprises que nous rencontrons.» Pour mesurer les risques climatiques – empreinte carbone, contribution au respect de l’objectif international de limitation du réchauffement à 2 degrés –, LFDE a choisi la méthode et les données de Trucost, cabinet de recherche indépendant spécialisé dans la recherche environnementale. L’empreinte carbone des fonds de LFDE sera disponible sur le site internet au plus tard le 30 avril 2017.
Lire (1 min.)