ISR immobilier : une SCPI de rendement sur quatre souhaite obtenir le label

MeilleureSCPI.com — spécialiste de l'épargne immobilière en SCPI — publie ce vendredi 31 juillet les résultats d'une étude menée auprès des gérants de SCPI, afin de connaître la dynamique ISR et environnementale des fonds immobiliers qu’ils gèrent. Il en ressort que 24 SCPI de rendement sont dans une dynamique ISR et/ou environnementale. Elles représentent plus d’un tiers de la capitalisation des SCPI Immobilier d’entreprise (rendement).

Plus de 1 800 milliards d'euros

Le label investissement socialement responsable (ISR) vient enfin d’être étendu aux fonds d'investissement immobiliers. Créé depuis 2016 pour les valeurs mobilières, les gérants de fonds immobiliers étaient en attente, depuis de nombreux mois, de l’arrêté qui a été publié le 8 juillet 2020 modifiant le référentiel du label ISR.

Source : MeilleureSCPI.com

Les valeurs mobilières de l’investissement responsable représentent plus de
1 800 Mds€ de capitalisation, d'après une source AFG. Au 31 décembre 2019, l’investissement responsable en France représente un encours de 1 861 Mds€ pour les valeurs mobilières (hors fonds immobiliers). Ce volume est réparti en 546 Mds€ d’encours ISR et 1 315 Mds€ d’encours avec une approche ESG et thématiques.

SCPI Immobilier d’entreprise

20 SCPI déclarent être dans la dynamique ISR, totalisant 19,18 Mds € de capitalisation au 31 décembre 2019, et 4 SCPI gérées dans une dynamique environnementale ont aussi été identifiées. Les SCPI de rendement avec une dynamique ISR représentent ainsi un tiers de la capitalisation totale du marché des SCPI, avec une capitalisation moyenne par véhicule de 932 M€.

Source : MeilleureSCPI.com
Source : MeilleureSCPI.com

Ces SCPI disposent d’un patrimoine d’une surface globale de 5,3 M m2. En plus d'offrir des performances extra-financières, les SCPI identifiées dans une dynamique ISR offrent des performances au dessus de la performance moyenne du marché : en 2019 le TDVM a été supérieur de 24 points de base au TDVM moyen du marché entier.

Lire (3 min.)

ISR : développement durable, le label s’étend aux fonds immobiliers

Dans un contexte de relance économique post Covid, la France met l'accent sur le développement durable. Le label ISR s'étend désormais aux fonds immobiliers. Quels sont les investissements concernés ? Quel impact pour la Place de Paris sur le marché de l'investissement durable ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

Label ISR : la Place de Paris représente plus de 150 milliards d’euros d’actifs sous gestion

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, se félicite ce mercredi 29 juillet de l'appropriation par la Place de Paris du label Investissement Socialement Responsable (ISR), « qui suscite l’adhésion d’un nombre croissant d’épargnants et de professionnels du secteur financier ». Lancé en 2016, ce label permet aux épargnants de donner plus de sens à leur épargne.

Evolution du Label ISR

Le label ISR incite également les entreprises à développer les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Représentant aujourd’hui plus de 395 fonds, pour un total de plus de 150 milliards d’euros d’encours, le label ISR est devenu la référence incontournable sur la place de Paris pour promouvoir la finance durable et responsable.

Sur proposition du comité du label ISR, le cahier des charges du label a fait l’objet de plusieurs améliorations : renforcer la transparence et le suivi des performances ESG, élargir le périmètre du label aux fonds professionnels, mandats, et au secteur de l’investissement immobilier. Le nouveau référentiel publié le 23 juillet entrera en vigueur le 23 octobre 2020.

Renforcer la finance verte

Bruno Le Maire a demandé à l’Inspection générale des finances de procéder à l’évaluation du label et de son organisation, afin de tirer le bilan de ces trois premières années d’existence. Les résultats de cette réflexion contribueront à construire la feuille de route pour les prochaines années.

« Nous devons conforter la place du label ISR dans le paysage de l’épargne individuelle en France et en Europe et assurer qu’il continue à répondre aux attentes des épargnants et de la société, en faveur d’une finance plus responsable d’un point de vue social et environnemental », conclut le ministre.

Lire (2 min.)

Label ISR immobilier : l’arrêté a été publié au Journal Officiel

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, a publié ce jeudi 23 juillet au Journal Officiel (JO) l’arrêté portant sur la création du label investissement socialement responsable (ISR) en immobilier. Le cahier des charges entrera en vigueur le 23 octobre 2020.

Ce label s'adresse aux fonds d'investissement alternatifs (FIA) en immobilier commercialisés en France et en Europe — relevant de la Directive AIFM ou équivalent pour les fonds commercialisés hors Union européenne — ainsi qu'aux mandats de gestion sur les actifs immobiliers.

Marché immobilier et critères ESG

L'Association française des Sociétés de Placement Immobilier (ASPIM) s'est réjouie de ce résultat dans un communiqué publié ce vendredi 24 juillet. Après plus de 3 ans de travaux avec les pouvoirs publics, « ce label (...) sera un gage de fiabilité et de transparence pour les épargnants désireux d’investir dans des véhicules vertueux sur les questions environnementales, sociétales et de gouvernance (ESG) », réagit Frédéric Bôl, Président de l’ASPIM.

« La création de ce label offrira une reconnaissance et contribuera à amplifier le travail entrepris depuis des années par les sociétés de gestion pour améliorer l’impact de leur portefeuille immobilier sur l’environnement et la société. Il permettra également à la France de s’affirmer comme une référence européenne en matière d’immobilier responsable avec un label aux meilleurs standards du marché », conclut Frédéric Bôl.

Lire (2 min.)

L’Observatoire du Financement des Entreprises par le Marché (OFEM) publie son rapport 2019

L'Observatoire du financement des Entreprises par le Marché (OFEM) publie ce lundi 10 août son rapport annuel 2019. Les principales tendances observées en 2019 concernent le recours accru des entreprises aux marchés de dettes, la baisse des introductions en bourse (en anglais Initial Public Offering, IPO) et la croissance du capital investissement.

Par ailleurs, dans un contexte de reprise économique sur fonds de crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, l'OFEM présente également les premiers éléments 2020 concernant le financement des entreprises françaises par les marchés financiers.

Tendances observées en 2019

Dans son rapport 2019 sur les financement des entreprises françaises par les marchés financiers, l'OFEM identifie plusieurs tendances :

  • Poursuite de la croissance du financement des entreprises par les marchés financiers, avec plus de 125 Mds€ levés sur les marchés financiers en 2019, contre 114 Mds€ en 2018. Dans un environnement de taux historiquement bas, les entreprises françaises ont poursuivi leur financement par émission de titres de dette. A la fin de l'année 2019, l'endettement des entreprises françaises par le marché a atteint 620 Mds€ ;
  • Baisse des introductions en bourse et des capitaux propres levés par les entreprises : 8 entreprises françaises ont été introduites en bourse (contre 21 en 2018 et 20 en 2017), ayant levé au total 2,6 Mds€ (dont 2,5 Mds pour FDJ et Verallia en cession de titres) ;
  • Poursuite de la croissance du capital-investissement : en 2019, le capital-investissement a investi — toutes opérations confondues — 12,0 Mds€ dans 1873 entreprises basées en France, contre 11,0 Mds€ dans 1858 entreprises en 2018 ;
  • Rôle majeur des marchés obligataires d'Euronext dans le financement des grandes entreprises : près de 58 Mds€ de capitaux levés, dont 140 millions d'euros levés par des PME-ETI ;
  • L'EuroPP, qui représente la principale source de financement obligataire des PME/ETI a permis de mobiliser 2,2 Mds€ en 2019, dans la moyenne des émissions de ces cinq dernières années.

L'impact du coronavirus

L'année 2020, qui semblait s'inscrire dans une nouvelle dynamique, avec un pipeline de projets d'introduction en bourse, en rupture avec les niveaux observés au cours de ces dernières années, a été brutalement remise en cause par la crise du Covid-19 et l'arrêt de l'économie française ; et plus largement des économies européennes et mondiales. Les entreprises ont été doublement impactées par la crise :

  • Baisse drastique d'activité, et donc de revenus pour l'ensemble des entreprises, quels que soient leur taille et leur secteur d'activité, plus ou moins importante en fonction des secteurs. Le tourisme, l'automobile, l'aéronautique, figurent parmi les plus touchés ;
  • Hausse de leur endettement avec le recours aux mesures de soutien du Gouvernement : PGE (100 Mds€ reçus par 500 000 entreprises, à fin juin), accès aux liquidités de la BCE sur les marchés de taux court, moyen et long terme et report des charges fiscales et sociales. A la fin du premier semestre 2020, l'endettement brut des entreprises en France devrait atteindre 80 % du PIB, les agences de notation anticipant un risque de solvabilité accru des entreprises avec la dégradation de plusieurs signatures investment grade à high yield.

Quelles tendances en 2020 ?

Au final, au premier semestre 2020, poursuite de certaines des tendances constatées en 2019, avec néanmoins quelques ruptures :

  • Sur les marchés actions : nouvelle baisse des introductions en bourse et risque de réduction de la cote parisienne, avec en revanche une amélioration de la liquidité sur les compartiments des small et mid cap, grâce au retour des investisseurs, individuels et institutionnels, sur ces marchés ;
  • Sur les marchés obligataires et le financement par la dette : hausse des émissions et retour de la liquidité, en particulier sur le compartiment high-yield, sur fond d'endettement important des entreprises sur les marchés ;

Dans le contexte post crise du Covid-19, les membres de l'OFEM soulignent le caractère critique pour les entreprises françaises — et notamment pour les PME et ETI — de l'accès aux financements et du renforcement de leurs fonds propres.

Ils accueillent favorablement les propositions des acteurs de la Place financière de Paris, qui visent à permettre aux entreprises d'accéder aux financements qui leur sont nécessaires ; ainsi que celles du High Level Forum européen, qui concernent le renforcement de l'Union des Marchés des Capitaux (UMC) et le financement des entreprises.

Lire (5 min.)

France : quelles réserves nettes de change en juillet 2020 ?

Le Ministère de l’économie et des finances publie ce vendredi 7 août avec la Banque de France une nouvelle note sur le montant des réserves nettes de change de l’Etat à fin juin 2020. Depuis mai 2000, en conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI — telle qu’appliquée au sein du Système Européen de Banques Centrales — les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont valorisés en euros sur la base des cours de change de fin de mois.

Avoirs en hausse

Les avoirs de réserves officiels et autres avoirs en devises s'élèvent à la fin du mois de juillet 2020 à 200 385 M€ (237 415 M$) contre 197 166 M€ (220 787 M$) à la fin du mois de juin 2020, soit une augmentation de 3 219 M€. Comme indiqué ci-dessus, cette hausse intègre l’incidence des modalités de valorisation aux cours de change de fin de mois. Les réserves de l'Etat se répartissent comme suit :

  • Réserves en or : 130 697 M€ ;
  • Réserves en devises : 52 882 M€ ;
  • Créances sur le FMI : 15 353 M€ ;
  • Autres avoirs de réserve : 1 453 M€.

Les réserves en or ont augmenté de 7 025 M€. Les réserves en devises  ont diminué de 3 611 M€. Les créances sur le Fonds Monétaire international (FMI) ont diminué de 126 M€ : la position de réserve au FMI a augmenté de 134 M€ et les avoirs en DTS ont diminué de 260 M€. Les autres avoirs de réserve ont diminué de 69 M€.

Lire (2 min.)

ISR : le fonds Harmonie Mutuelle Emplois France obtient le label

Eiffel Investment Group (EIG) — gérant d’actifs spécialisé dans le financement des entreprises — annonce ce mardi 21 juillet l'obtention du label investissement socialement responsable (ISR) pour « Harmonie Mutuelle Emplois France », un fonds commun de placement (FCP) diversifié qui investit dans les entreprises créatrices d’emplois durables en France.

« L’identité de Harmonie Mutuelle est fortement ancrée dans les territoires et très liée aux 63 000 entreprises qui sont nos clientes : nous sommes un acteur inscrit dans le temps long et l’impact sociétal fait partie de nos choix d’investissement. Nous mettons nos actifs au service de l’économie réelle et de l’emploi. Nous investissons dans des entreprises créatrices d’emploi, de toutes tailles, en fonction de critères d’investissement socialement responsable (ISR) », indique Stéphane Junique, Président d’Harmonie Mutuelle.

Labellisation ISR et ouverture

En France, le label ISR — lancé en 2016 à l'initiative du ministère de l'Economie et des Finances — permet de flécher les investissements qui concilient des critères de performance économique et d'impact social et/ou environnemental, à travers le financement d'entreprises qui contribuent au développement durable.

A l’occasion de cette labellisation, EIG et Harmonie Mutuelle ont décidé d’ouvrir ce FCP — jusqu’alors géré exclusivement pour le compte d’Harmonie Mutuelle — à la souscription auprès de nouveaux investisseurs. Objectif, permettre aux investisseurs — institutionnels ou particuliers — d’allouer une partie de leurs actifs à une thématique vertueuse basée sur les créations d'emplois.

Actions et obligations d'entreprises

Le FCP « Harmonie Mutuelle Emplois France » est un fonds créé à l’initiative d’Harmonie Mutuelle (Groupe VYV) afin de soutenir l’économie réelle en France et d'avoir un impact social positif sur la création et la sauvegarde d’emplois de qualité. Depuis le 1er décembre 2019, la gestion a été confiée à EIG, spécialiste français de l'investissement d’impact. Ce FCP est investi en priorité dans les entreprises françaises en obligations cotées.

Son exposition actions, toutes capitalisations confondues, peut aller jusqu’à 50 %. « Harmonie Mutuelle Emplois France » bénéficie d’une sélection rigoureuse de titres d’entreprises conjuguant potentiel de croissance et création (ou préservation) d’emplois en France. Harmonie Mutuelle réaffirme ainsi sa volonté de financer les entreprises créatrices d’emplois. 40 des 70 millions prévus dans l’investissement pour les entreprises dans nos régions sont déjà alloués pour soutenir au plus près les entreprises.

Focus sur la création d'emplois

Pour sélectionner des entreprises, EIG s’appuie sur une analyse financière et extra-financière approfondie, fondée sur la méthodologie d’évaluation de Gaïa Rating, agence de notation extra-financière spécialisée dans la notation des performances ESG des PME et ETI cotées. Ce référentiel compte 149 critères répartis entre quatre thèmes : politique environnementale, sociale, gouvernance et relations avec les parties prenantes externes.

Il permet d’exclure de l’univers d’investissement les émetteurs les plus en retard dans la gestion des enjeux environnementaux, sociaux ou de gouvernance (ESG). Il permet également de sélectionner les entreprises du fonds sur la base de critères relatifs à la qualité de l’emploi : formation, taux de rotation, santé et sécurité, égalité femmes-hommes, etc.

De nouveaux investisseurs

Jusqu’alors exclusivement réservé à Harmonie Mutuelle, ce fonds s’ouvre à de nouveaux investisseurs, institutionnels et particuliers. A travers cette démarche, EIG et Harmonie Mutuelle offrent ainsi l’opportunité à de nouveaux souscripteurs de s’associer à un produit d’investissement qui permet d’accompagner des entreprises performantes préservant ou créant des emplois dans les territoires.

« Les investisseurs sont de plus en attentifs au respect de critères environnementaux et sociaux par les entreprises. Ils souhaitent avoir un impact concret sur la société et participer au déploiement d’une économie plus vertueuse. Le fonds Harmonie Mutuelle Emplois France s’inscrit parfaitement dans cette démarche (...) La taille accrue du fonds permettra d’en maximiser l’impact et d’en renforcer l’influence. C’est un enjeu majeur alors que la préservation et le développement de l’emploi constituent des défis cruciaux pour la France, en particulier dans le contexte actuel », conclut Fabrice Dumonteil, Président d’EIG.

Lire (4 min.)

ISR : le fonds BL Sustainable Horizon reçoit deux certifications

La Banque de Luxembourg Investments (BLI) — société de gestion de fonds de la banque privée Banque de Luxembourg — annonce ce lundi 20 juillet avoir reçu deux labels indépendants pour son fonds BL Sustainable Horizon. Ces deux labels attestent de la solidité de son approche ESG. Le premier, le Label ESG LuxFLAG, est attribué par l’organisation à but non lucratif Luxembourg Finance Labelling Agency (LuxFLAG).

Le deuxième, le label ISR, découle d’une initiative du ministère des Finances en France. Tous deux visent à rendre les produits d’investissement socialement responsables (ISR) plus visibles pour les épargnants en Europe et donnent aux investisseurs l’assurance que l’argent placé dans ces produits est réellement investi selon des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

Trois approches complémentaires

L’objectif initial de BL Sustainable Horizon reste d’offrir une solution d’investissement en actions mondiales dotée d’un rapport risque-rendement attractif sur le long terme. A cet objectif financier traditionnel, Joël Reuland ajoute des objectifs environnementaux, sociaux et de gouvernance concrets et mesurables. Il combine trois approches complémentaires de l’investissement ISR : tout d’abord, il exclut de son univers d’investissement les secteurs d’activités sujets à controverses.

Ensuite, Joël Reuland sélectionne les entreprises en distinguant deux poches : une poche quantitative composée de sociétés dont les notations sur les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance sont supérieures et une poche thématique dans laquelle il intègre des entreprises dont les produits ou services contribuent à la réalisation d’un ou plusieurs Objectifs de Développement Durable (ODD) de l'ONU.

Investissement responsable

« Avec BL Sustainable Horizon, nous tentons d’aller au-delà de notre responsabilité fiduciaire classique de gérant d’actifs et visons à apporter notre pierre à l’édifice de l’investissement responsable avec pour objectif de contribuer par nos investissements à un meilleur équilibre économique, social et environnemental », explique Joël Reuland, gestionnaire de fonds de BLI.

La combinaison de ces approches ESG avec l’analyse financière fondamentale classique de BLI permet d’identifier des entreprises de qualité dotées d’avantages compétitifs clairs et d’un profil ESG solide, vecteurs de création de valeur à long terme. « Dans un monde marqué par des déséquilibres sociaux, économiques et environnementaux croissants, une économie durable mettant l’accent sur la responsabilité sociétale et environnementale est plus que jamais nécessaire », conclut Joël Reuland.

Lire (3 min.)

ISR : OFI AM obtient le label pour 7 nouveaux fonds

OFI AM — société de gestion française — annonce ce jeudi 9 juillet l'obtention de 7 nouveaux labels ISR. Cette nouvelle porte le nombre de fonds labellisés ISR gérés par OFI AM à 14. Tous ces véhicules couvrent les classes d’actifs actions, taux, diversifiés et convertibles.

Label ISR, que retenir ?

Créé par le décret du 8 janvier 2016, le label investissement socialement responsable (ISR) est promu par le Ministère de l'Économie et des Finances. Il permet d’identifier les fonds qui soutiennent les entreprises qui adoptent les meilleures pratiques et contribuent à une économie durable.

Le label ISR certifie que les objectifs financiers ainsi que les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont précisément définis et décrits aux investisseurs, et que les critères ESG sont pris en compte dans la construction et la vie du portefeuille.

Sont également vérifiés et certifiés la mise en application de la méthodologie d’analyse ESG, la transparence de la gestion du fonds, l’existence de la politique d’engagement et la mesure des impacts positifs de la gestion ESG sur le développement d’une économie durable.

7 fonds labellisés ISR

Dans ce cadre, EY France — l’un des deux organismes officiels qui décernent le label — a ainsi « évalué et vérifié la conformité liée aux exigences requises » les 7 fonds listés ci-dessous :

  • OFI FUND RS ACT4 SOCIAL IMPACT : Compartiment de la SICAV luxembourgeoise UCITS V, OFI Fund, dont la gestion est déléguée à OFI AM par OFI Lux ;
  • MAIF IMPACT SOCIAL : FCP de droit français ;
  • OFI RS DYNAMIQUE : FCP de droit français ;
  • OFI RS EQUILIBRE : FCP de droit français ;
  • OFI RS PRUDENT : FCP de droit français ;
  • OFI RS EURO INVESTMENT GRADE 2023 : FCP de droit français ;
  • OFI FINANCIAL INVESTMENT RS EUROPEAN CONVERTIBLE BOND : compartiment de la SICAV française.

OFI AM déploie sa stratégie ISR sur l’ensemble des classes d’actifs et types de gestion. Objectif, développer contribuer par ces investissements au financement d’une économie positive et responsable, tout en générant de la performance financière pour l’investisseur. Les références à un label attribué à un fonds ne préjugent pas des résultats futurs.  

Lire (3 min.)

ISR : Edmond de Rothschild Asset Management labellise trois nouvelles stratégies

Edmond de Rothschild Asset Management (EDRAM) — Groupe Edmond de Rothschild — annonce ce vendredi 3 juillet continuer de renforcer ses engagements en faveur de l’investissement responsable. La société de gestion a obtenu le label ISR pour 3 fonds de sa gamme. Ensemble, ils totalisent 1,5 milliard d’euros d’encours sous gestion à fin avril 2020 :

  • Edmond de Rothschild Fund Healthcare, qui investit dans des actions d’entreprises du secteur de la santé au niveau mondial ;
  • Edmond de Rothschild SICAV Tricolore Rendement, investi principalement dans des actions françaises et de la zone euro de toutes tailles de capitalisation ;
  • Edmond de Rothschild Fund Income Europe, fonds diversifié investissant dans des actions européennes à hauteur de 50 % maximum et au moins à 50 % dans des obligations d’entreprises libellées en euros et dont l’objectif est centré sur la recherche de rendement.

Investissement responsable

Ces fonds viennent donc s’ajouter à la liste des 3 fonds d’EDRAM déjà labellisés :

  • EdR SICAV Euro Sustainable Growth ;
  • EdR SICAV Euro Sustainable Credit ;
  • EdR Fund Global Sustainable Convertibles.

EDRAM manifeste ainsi sa volonté de soutenir l’économie réelle et de développer une politique d’investissement responsable, qui réponde aux attentes des investisseurs.

Lire (2 min.)

Forêt : le GFI France Valley Patrimoine acquiert un nouvel actif en Normandie

France Valley — spécialiste de l'investissement foncier — annonce ce mercredi 5 août une nouvelle acquisition pour le compte de son GFI France Valley Patrimoine. La société de gestion de portefeuille acquiert le Bois du Ballu, situé à 20 kilomètres d'Alençon dans l'Orne (Normandie).

Forêt de capitalisation

Cette forêt couvre une surface de 349 hectares, couverte d'une futaie régulière de feuillus (51 %) et de résineux (49 %), sous un climat océanique à influence continentale. « Le Bois du Ballu est un massif d’exception, situé en Normandie, région où ce type de bien est extrêmement rare », explique Clément Roche, Responsable des acquisitions forestières chez France Valley.

« Les peuplements de feuillus, essentiellement composés de jeunes chênes, sont en phase de capitalisation. Des coupes d’amélioration y ont été et seront menées pour favoriser les plus beaux sujets. Les parcelles sont complétées par des Douglas, Sapins et Epicéas approchant leur optimum économique qu’il conviendra de récolter rapidement », ajoute-il.

Lire (1 min.)

NN Investment Partners recrute un Lead Behavioural Scientist

NN Investment Partners (NN IP) — gestionnaire d'actifs basé aux Pays-Bas — annonce ce jeudi 6 août la nomination de Roeland Dietvorst. Il fera partie de l'équipe d'innovation basée à La Haye et rapportera à Arnoud Diemers, Head of Responsible Investing & Innovation. Roeland Dietvorst a pris ses fonctions le 1er août 2020.

Dans ce cadre, il appliquera ses connaissances en science du comportement et des neurosciences pour mieux comprendre comment le traitement de l'information conduit à la prise de décision, afin de faire avancer le processus de prise de décision d'investissement.

Focus sur le parcours de Roeland Dietvorst

Roeland Dietvorst

En 2005, Roeland Dietvorst obtient une maîtrise en psychologie biologique et cognitive, et depuis 2010, il est titulaire d'un doctorat en neurosciences cognitives de l'Université Erasmus de Rotterdam. Il se spécialise dans la compréhension des biais cognitifs et de la dynamique entre automatique et délibéré processus mentaux.

En 2014, il fonde Alpha.One, une entreprise de stratégie de neurosciences grand public. Dans ce cadre, il réunit une équipe de doctorants en neurosciences et intelligence artificielle pour développer des techniques d'imagerie cérébrale. Objectif, aider à comprendre l'impact des supports marketing, tels que les publicités et les conceptions d'emballage.

Roeland Dietvorst est membre du corps professoral de la Singularity University Benelux. Il donne des conférences sur les neurosciences dans plusieurs écoles de commerce telles que l'INSEAD et l'Universiteit van Amsterdam. Il est régulièrement invité comme conférencier à des événements professionnels.

Lire (2 min.)

Label ISR : Thematics Asset Management l’obtient pour toute sa gamme thématique

Thematics Asset Management (Thematics AM) — affilié de Natixis Investment Managers spécialisé dans la gestion de fonds actions thématiques — annonce ce mercredi 1er juillet avoir obtenu le label investissement socialement responsable (ISR) pour l'ensemble de sa gamme de stratégies thématiques. Pour rappel, le label ISR créé et soutenu par le Ministère de l'Economie et des Finances.

« La certification ISR de nos fonds témoigne de notre engagement à proposer des stratégies thématiques à forte conviction, de long terme et alignées avec les intérêts et les valeurs de nos clients, qui de plus en plus veulent donner du sens à leurs investissements. Ils cherchent à concilier performance économique et impact social et environnemental », commente Mohammed Amor, Directeur général de Thematics AM.

Label ISR pour toute la gamme

La société de gestion de portefeuilles est déjà signataire des Principes de l'Investissement Responsable (PRI) des Nations-Unies. Il s'agit donc d'une nouvelle étape dans son engagement responsable. Thematics AM propose aux investisseurs une large gamme de stratégies d'actions mondiales thématiques : Thematics AI & Robotics, Thematics Safety, Thematics Subscription Economy, Thematics Water et Thematics Meta.

Tous ces fonds ont obtenu le label ISR, qui a pour objectif d'identifier et de rendre plus visibles les produits d'investissement socialement responsables pour les épargnants en France et en Europe. Le label ISR est attribué au terme d'un processus strict de labellisation, mené par des organismes indépendants. Il constitue un repère pour les épargnants qui souhaitent participer à une économie plus durable.

Développer l'intégration ESG

« Une approche actionnariale active et le financement d’entreprises responsables sont essentiels pour délivrer des rendements de long terme et mieux gérer le risque », commente Mohammed Amor le Directeur général de Thematics AM. « A cette fin, la prise en compte des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) est présente à toutes les étapes de notre processus d'investissement », ajoute Karen Kharmandarian, Directeur des investissements de Thematics AM.

« Depuis la sélection et le filtrage négatif des titres, leur notation au sein de l’univers, le calibrage des positions en portefeuille, la surveillance active des risques ESG, mais aussi à travers le vote et l’engagement », ajoute-il. Afin de développer l'intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), Thematics AM recrutera d’ici la fin de l’année un spécialiste ESG qui travaillera avec l’ensemble des gérants-analystes.  

Lire (3 min.)

ISR : NN Investment Partners obtient le Label pour 3 fonds actions à impact

NN Investment Partners (NN IP) — gérant d’actifs de NN Group N.V, société d’assurance cotée dont le siège social se situe à La Haye aux Pays-Bas — annonce ce lundi 29 juin avoir obtenu le label investissement socialement responsable (ISR), pour trois de ses fonds à impact spécialisés dans la santé, l'environnement et le numérique : « NN (L) Health & Well-Being », « NN (L) Climate & Environment », et « NN (L) Smart Connectivity ».

Pionnier de l'investissement durable

Ces labellisations font suite à un audit indépendant mené par EY France. Au total, 7 des fonds NN IP des gammes durables (19,3 milliards d’euros sous gestion) et à impact (3,5 milliards d’euros sous gestion) ont obtenu le label ISR. Aujourd’hui ce sont les 3 nouveaux fonds actions thématiques à impact, lancés en décembre 2019, qui reçoivent cette distinction. Ils viennent compléter la gamme investissement durable de NN IP.

L'équipe dédiée à la gestion actions monde ISR de NN IP voit le jour en 1999. En 2005, la gamme s'élargit avec la stratégie actions européennes (« NN European Sustainable Equity »), des fonds crédit, une gamme de stratégies Green Bond (3 fonds labellisés GreenFin, dont le « NN (L) Corporate Green Bond » lancé en janvier 2020), puis un fonds diversifié. Le fonds d’impact investing « NN Global Equity Impact Opportunities » est lancé en 2016.

Quête de sens et rendements financiers, l'ISR répond à une demande grandissante des investisseurs. La « NN IP accorde une grande importance à l’intégration des critères ESG sur l’ensemble des classes d’actifs, et nous n’avons de cesse d’approfondir nos critères d’investissement en matière de développement durable », déclare Faryda Lindeman, responsable de l’investissement responsable chez NN IP.

NN IP est présent en France depuis 1982. La société gérait 3,3 milliards d'euros à fin 2019 pour des clients institutionnels et de distribution, à la fois par le biais de fonds ouverts et de fonds dédiés de droit français. 68 % des actifs sous gestion — soit 189 milliards d’euros, données au 31 décembre 2019 — intègrent la dimension ESG.

Ils bénéficient des apports de l’équipe Responsible Investing, qui participe régulièrement à des actions de place en accord avec les valeurs de NN Group, « Care, Clear, Commit » (Engagé, Transparent, À vos côtés), comme la signature des UNPRI en 2008 et des UNPSI en 2012 ou encore l’adhésion à la Climate Bond Initiative en 2016 et à l’initiative Climate Action 100+ en 2017.

Fonds NN IP labellisés ISR

  • NN (L) Global Sustainable Equity ;
  • NN (L) European Sustainable Equity ;
  • NN (L) Global Equity Impact Opportunities ;
  • NN (L) Patrimonial Balanced European Sustainable ;
  • NN (L) Health & Well-Being ;
  • NN (L) Climate & Environment ;
  • NN (L) Smart Connectivity.
Lire (3 min.)