Développement durable : LFDE obtient le label belge Towards Sustainability

La Financière de l’Échiquier (LFDE) — société de gestion rachetée à 100 % par Primonial — annonce ce jeudi 7 novembre l’obtention du label belge Towards Sustainability pour 2 de ses fonds. Il s'agit des véhicules « Echiquier Major SRI Growth Europe » et « Echiquier Positive Impact Europe », par ailleurs déjà détenteurs du label ISR de l’État français. Ce label répondent s'accorde pleinement à la démarche d’investisseur responsable de LFDE, déployée depuis plus de 12 ans.

Élaboré par Febelfin — fédération belge du secteur financier — ce label de durabilité compte parmi les plus stricts d’Europe, et s'adapte régulièrement aux besoins sociétaux. Décerné pour la première fois cette année, le label Towards Sustainability est contrôlé par un organisme indépendant. Il inclut des exclusions sectorielles et normatives strictes — tabac, charbon, violation des droits fondamentaux des êtres humains — et un processus de sélection ESG rigoureux.

Accroître la présence de LFDE en Belgique

« Nous sommes très fiers et heureux d’avoir obtenu au terme d’un processus particulièrement rigoureux le label Towards Sustainability pour nos fonds ISR. Ce label est la reconnaissance de notre approche ISR, qui repose sur la conviction que les entreprises dotées des meilleures pratiques ESG sont également les plus performantes », déclare Sonia Fasolo, gérante ISR.

« Cette labellisation nous encourage à poursuivre nos efforts pour approfondir l’ancrage de LFDE en Belgique. Nous partageons la même ambition : démocratiser l’investissement responsable et donner aux investisseurs toute la visibilité nécessaire pour orienter leurs placements », commente Stéphane Van Tilborg, Country Head pour le Benelux.

Lire (2 min.)

LFDE étoffe son équipe de relations Institutionnelles et Grands Comptes

La Financière de l’Échiquier (LFDE) annonce ce mardi 15 octobre la nomination d'un Responsable Relations Grands Comptes. Dans le cadre de ses fonctions, Sébastien Dhondt travaillera auprès de Robert Vela, Directeur Commercial Institutionnels et Grands Comptes.

Institutionnels et Grands Comptes

Avec plus de 4 Mds€ d’encours sous gestion pour le compte des clients Institutionnels et Grands Comptes, LFDE affirme son positionnement et développe cette clientèle. Le gérant dispose d'une offre complète de gestion de conviction à destination de ces investisseurs.

« Je suis très heureux d’accueillir Sébastien Dhondt au sein de l’équipe. Son expérience est en parfaite adéquation avec notre ambition de développement sur cette clientèle », déclare Robert Vela, Directeur Commercial Institutionnels et Grands Comptes, LFDE.

Focus sur le parcours de Sébastien Dhondt

Sébastien Dhondt est diplômé d’un Master en finance de l'ESCEM School of Management. Il commence son parcours chez Gemini IM à Londres, avant de rejoindre Neuflize OBC Investissements en 2011. En 2014, il est nommé Responsable Grands Comptes à Paris et à Londres pour ABN AMRO Investment Solutions. En 2019, Sébastien Dhondt rejoint LFDE au poste de Responsable Relations Grands Comptes.

Lire (1 min.)

Jean-Georges Dressel - LFDE : gestion sous mandat, actions internationales, ISR et ESG

Formation des CGP, labellisation des fonds… Outre le développement de l'ISR et de la gestion thématique, LFDE réaffirme en 2019 l'importance de son offre de gestion déléguée. Quels effets la loi PACTE va-t-elle avoir sur le PEA ? Quelles possibilités en termes de gestion sous mandat ?
Voir (<4 min.)

LFDE crée l’école de l’ISR

La Financière de l’Echiquier (LFDE) annonce ce mardi 17 septembre le lancement de l’Ecole de l’ISR. Cette structure doit former les conseillers financiers aux enjeux de l’Investissement Socialement Responsable (ISR). Née du constat du manque d’information et de formation sur l’ISR, L’Ecole de l’ISR vise à donner aux conseillers en gestion de patrimoine et banquiers privés — notamment des réseaux bancaires clients de LFDE — tous les outils pour appréhender le sujet et sélectionner les fonds.

Disponible dans toute la France

Ce format pédagogique et gratuit était en bêta-test depuis mai 2019. Il fonctionne en présentiel et en petits groupes. Il sera proposé dans toute la France à partir de septembre 2019. Plus de 40 heures de formation ont déjà été dispensées en interne, auprès des équipes de gestion et des équipes commerciales de LFDE. Par ailleurs, 130 partenaires ont également pu profiter de la formation prodiguée par l’équipe ISR de LFDE.

« L'essor de l'ISR passe nécessairement par l'adhésion des investisseurs particuliers. Nos partenaires sont un maillon essentiel pour sensibiliser et informer ces épargnants. Mais pour y parvenir, ils doivent eux-mêmes être convaincus. C'est le but de l'Ecole de l'ISR », commente Sonia Fasolo, Gérante ISR de LFDE. « Cet enjeu de formation est essentiel pour que l’investissement responsable se démocratise. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de notre engagement ISR », ajoute Christophe Mianné, Directeur Général de LFDE.

Lire (2 min.)

Blockchain : la France adopte une réglementation pour les services financiers

Le ministère de l'Economie et des Finances annonce ce vendredi 22 novembre l'adoption par la France d'un cadre règlementaire qui régit les applications de la Blockchain aux services financiers. Le décret n° 2019-1213 publié ce jour étend notamment cette législation aux prestataires de services sur actifs numériques (PSAN). La France souhaite conforter sa position de pionnier européen en la matière.

« Le cadre issu de la loi PACTE va favoriser le développement d’un écosystème Blockchain en France dynamique et robuste, qui allie capacité d’innovation, transparence et haut niveau de sécurité pour les épargnants et investisseurs. En étant l’un des premiers pays à se doter d’un tel cadre, Paris se donne les moyens de devenir la première place européenne de la Blockchain et conforte son engagement en faveur de l’innovation financière », déclare Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances.

Cadre créé par la loi PACTE

L'Hexagone a été l’un des premiers pays au monde à donner force de loi à l’utilisation de la technologie Blockchain en matière d’inscription et de transfert de titres financiers. La France complète ainsi « l’un des cadres les plus exhaustifs au monde en matière d’actifs numériques, qui couvre aussi bien les aspects réglementaires que fiscaux ou encore comptables », indique le ministère dans un communiqué. Le nouveau décret vient le cadre juridique spécifique à ces actifs numériques créé par la loi PACTE.

Sur le marché primaire, il était déjà possible pour les émetteurs de solliciter auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) un visa préalablement à leur émission d’actifs numériques (Initial Coin Offering – ICO), en application directe de la loi PACTE. Sur le marché secondaire, le décret vient préciser les contours des statuts applicables aux prestataires sur actifs numériques. Il leur ouvre la possibilité de s’enregistrer et de solliciter un agrément auprès de l’AMF.

Obtention de l'agrément AMF

L’obtention de cet agrément est conditionnée au respect de dispositions prévues par la loi. Il s’agit notamment d’obligations sur la sécurité des systèmes informatiques —  en termes de fonds propres ou d’assurance —  et d’obligations spécifiques à chaque service. Un service de conservation devra par exemple restituer la maîtrise des actifs numériques conservés. Cet agrément optionnel impose à certains prestataires de s'enregistrer, dans le cadre de la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

Par ailleurs, le décret renforce l’accès aux services bancaires pour les émetteurs qui ont reçu un visa de l’AMF sur leur émission. C'est aussi le cas pour les prestataires de services sur actifs numériques enregistrés ou agréés. En cas de refus injustifié — même implicite —  d’accès aux services de comptes et de dépôts, les émetteurs ou prestataires pourront exercer un recours auprès de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) en vue de déclencher une procédure de droit au compte.

Lire (3 min.)

OPPCI Impact Investing : Swiss Life AM France et Cedrus & Partners acquièrent une résidence étudiante

Swiss Life Asset Managers (AM) France — filiale du groupe Swiss Life — annonce ce mercredi 20 novembre avoir signé la vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) d’une résidence étudiant à Dijon (Côtes-d'Or) pour le compte de l’OPPCI Immobilier Impact Investing. Le gérant réalise ainsi la première acquisition pour ce fonds, créé en partenariat avec Cedrus & Partners.

Près du centre historique de Dijon

La résidence de 144 lots (T1) se situe au cœur du nouveau pôle de la Cité internationale de la gastronomie et du vin, qui se déploiera sur un terrain de 6,5 hectares sur le site de l'ancien hôpital général, aux portes du centre historique de Dijon. La résidence étudiante sera exploitée par le groupe Réside Etudes. Sa livraison est prévue pour la rentrée universitaire 2021. L’immeuble bénéficiera d’une performance énergétique RT 2012-10 %.

Conçu par l'agence d'architecture Anthony Béchu, cet ensemble développera plus de 70 000 m². Il sera notamment composé d’un pôle de culture et d’expositions, d’un espace de formation, de cinémas, commerces, d’un hôtel 4 étoiles, d’une résidence services senior, d’une résidence étudiants et de logements réhabilités. La société de gestion a réalisé cette acquisition auprès d’Eiffage Immobilier Est.

Premier fonds immobilier à impact social

Lancé en janvier dernier, l’OPPCI Immobilier Impact Investing est le premier fonds immobilier à impact lancé par Swiss Life AM France et Cedrus & Partners. Sa poche sociale rassemblera 20 % des actifs totaux du fonds. Dans ce cadre, les actifs résidentiels seront sélectionnés en accord avec les partenaires associatifs (Samusocial de Paris et Habitat & Humanis) à Paris et première couronne.

La même logique prévaudra dans les grandes métropoles françaises. Ces actifs seront mis à leur disposition pour un loyer nul. Parallèlement à la poche sociale du portefeuille, la poche à rendement représente 80 % de l’actif net cible du fonds. Elle est investie dans des actifs de bureaux et des résidences gérées : résidences seniors, étudiantes, etc.

Lire (2 min.)

Primonial finalise l’acquisition à 100 % de La Financière de l’Echiquier

Le groupe Primonial — gestionnaire d'actifs indépendant, spécialiste de l'épargne en architecture ouverte — annonce ce jeudi 25 juillet avoir finalisé l’acquisition des derniers 60 % des titres de La Financière de l’Echiquier (LFDE). Cette opération fait suite à l’obtention de la levée des conditions suspensives par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et l’approbation de l’Autorité de la Concurrence. Le groupe Primonial est désormais actionnaire à 100 % de La Financière de l’Echiquier.

Poursuivre une gestion de conviction

« Cette opération dote Primonial d’une des plus belles marques d’asset management financier en France, et nous offre une occasion unique de créer un acteur de référence en France et en Europe. La qualité des équipes en place va nous permettre de renforcer nos positions (...) notamment en matière de relation client. Les excellentes performances des fonds de la gamme depuis le début de l’année illustrent la capacité des équipes de gestion à continuer de porter la gestion de conviction qui a fait le succès de LFDE depuis 28 ans », , déclare Stéphane Vidal, Président du groupe Primonial.

Pour rappel, Primonial intervient principalement dans les domaines de l’assurance vie, de l’asset management et de l’immobilier. Le groupe revendique près de 37 milliards d’euros d’actifs gérés ou conseillés dans plusieurs pays, notamment en Europe. D'après les chiffres publiés le 31 décembre dernier, Primonial affiche une collecte brute de 9,71 milliards d'euros sur l'année dernière. Avec l'acquisition de LFDE, le groupe Primonial emploie désormais 878 personnes.

Lire (2 min.)

Rolando Grandi - LFDE Echiquier Artificial Intelligence : « L'ère de l'IA ne fait que commencer »

Depuis un an, La Financière de l'Echiquier développe un fonds mondial qui investit dans l'intelligence artificielle (IA). Sur quels piliers repose cette gestion thématique ? Comment les valeurs en portefeuille sont-elles sélectionnées ? Quelles perspectives d'avenir se dessinent pour ce secteur ? Rolando Grandi, gérant chez La Financière de l'Echiquier (LFDE), nous présente le fonds Echiquier Artificial Intelligence.
Voir (<3 min.)

Investir en Bourse : pourquoi (re)lire Le Guide du Routard avec LFDE ?

Les éditions Hachette et La Financière de l'Echiquier publient en juillet 2019 une nouvelle version du « Guide du Routard de l'investissement en Bourse ». L'occasion pour les investisseurs de se plonger dans les arcanes de la finance. Un seul mot d'ordre, tout cela n'est pas bien sorcier !
Lire (8 min.)

LFDE : Echiquier Artificial Intelligence fête sa première année d’existence

La Financière de l'Echiquier (LFDE) célèbre la première année d'existence de son fonds Echiquier Artificial Intelligence, qui a été lancé le 20 juin 2018. Ce fonds thématique cherche à bénéficier de la croissance exponentielle de l’Intelligence Artificielle (IA). Il investit partout dans le monde, dans des valeurs de croissance qui développent ou adoptent cette technologie.

Première stratégie de stock-picking dédiée à l’IA

« Nous sommes à l’aube de la plus grande révolution technologique et économique de l’Histoire et sommes heureux de permettre à nos clients et partenaires de s’exposer à cette thématique d’avenir », déclare Christophe Mianné, Directeur Général de La Financière de l’Echiquier.

La Financière de l’Echiquier (LFDE) a été la première société de gestion française à proposer une solution de stock-picking dédiée à l’IA. Gérée par Rolando Grandi — certifié CFA — elle est à ce jour composé de 32 valeurs, au profil fondamental robuste, avec une croissance annuelle attendue du chiffre d’affaires de +23 % les trois prochaines années.

Investissement qualitatif et quantitatif

Echiquier Artificial Intelligence affiche depuis sa création une performance de 13,8 % — contre 7,8 % pour son indice de référence, le MSCI WORLD NR EUR — et une performance de 32,5 % depuis le début 2019 contre 18,6 % pour l’indice. « Notre discipline d’investissement se nourrit de notre expertise actions internationales, et réunit au sein d’un portefeuille de conviction, des  leaders dont la dynamique d’innovation va soutenir leur croissance pérenne. L’ère de l’Intelligence Artificielle ne fait que commencer ! », commente Rolando Grandi, CFA, gérant d’Echiquier Artificial Intelligence.

Echiquier Artificial Intelligence suit un processus d'investissement à la fois quantitatif et qualitatif. Le gérant utilise des algorithmes sémantiques pour constituer un univers d’investissement exhaustif, à partir duquel 4 profils d’entreprises sont éligibles : celles qui développent l’IA, celles qui l’adoptent, celles qui fournissent l’infrastructure et celles qui dotent l’IA de capacités sensorielles. Une approche disciplinée de valorisation permet ensuite de sélectionner les sociétés qui présentent un potentiel d’appréciation important sur 3 ans.

Lire (3 min.)

AGCS nomme un Directeur Mondial des Lignes Financières

Allianz Global Corporate & Specialty SE (AGCS) — assureur en risques industriels et risques de spécialité du groupe Allianz — annonce ce vendredi 22 novembre la nomination Directeur mondial des Lignes Financières. Shanil Williams (39 ans) a pris ses fonctions le 15 novembre 2019. Il succède à Bernard Poncin, qui quitte le groupe.

Dans ce cadre, Shanil Williams est basé à Munich en Allemagne. Il reporte directement à Thomas Sepp, Directeur de la souscription des risques industriels (CUO -Chief Underwriting Officer) au sein du Conseil d’administration d'AGCS SE.

Focus sur le parcours de Shanil Williams

AGCS nomme un Directeur Mondial des Lignes Financières
Shanil Williams

De nationalité néo-zélandaise, Williams Shanil est diplômé en commerce et en finance de l'Université de Canterbury. Au cours de sa carrière, il passe 14 ans chez AIG. Il occupe un certain nombre de postes de direction régionale de Souscription Lignes Financières de plus en plus importants, à Londres, Paris, Johannesburg (Afrique du Sud) et Auckland (Nouvelle-Zélande).

Shanil Williams rejoint AGCS en 2016 en tant que Directeur Général pour la Nouvelle Zélande. En 2018, il s'installe à Munich où il occupe à partir du mois d'août le poste de Directeur mondial de la branche commerciale en assurance Lignes Financières. En novembre 2019, il devient Directeur mondial des Lignes Financières.

Lire (2 min.)

Audacia nomme une Directrice de la Communication

Audacia — société de gestion indépendante fondée en 2006, spécialiste de l’investissement en Private Equity — annonce ce mercredi 20 novembre la nomination d'une nouvelle Directrice de la Communication. Dans ce cadre, Eléonore de Rose (40 ans) est en poste depuis début novembre 2019.

Elle doit promouvoir les trois métiers d’investissement d’Audacia : capital développement (financement des PME-ETI), capital innovation (funds venture dédié aux technologies quantiques), et capital élévation (fonds immobilier dédié au financement de résidences de Coliving).

Focus sur le parcours d'Eléonore de Rose

Eléonore de Rose

Diplômée de droit à Paris II - Assas et de l’Institut Français de Presse, c’est aux relations presse de Benetton France, puis en tant que Responsable de l’information économique du Medef auprès de Laurence Parisot, que cette communicante fait ses classes.

En 2011, elle part pour Madrid où elle met sa plume notamment au service de l’agence Nota Bene avant de revenir à Paris en 2016 en tant que Concepteur-Rédacteur. Son arrivée chez Audacia est un retour à son cœur de métier : la stratégie de communication.

Lire (2 min.)

Echiquier Alpha Major : LFDE lance une offre à volatilité contenue

La Financière de l’Echiquier (LFDE) annonce ce mardi 18 juin le lancement de son offre Echiquier Alpha Major, qui investit dans les acteurs européens de la croissance durable. Créé le 9 avril 2019, Echiquier Alpha Major sélectionne les entreprises où investir en fonction de leur excellence environnementale, sociale et de gouvernance (ESG).

Un produit éligible au PEA

Echiquier Alpha Major est un compartiment de SICAV de droit français, éligible au PEA. C'est aussi un fonds long couvert : cette catégorie de placements vise à réduire le risque notamment par l’utilisation de stratégies de couverture.

Echiquier Alpha Major bénéficie de du savoir-faire d’Echiquier Major SRI Growth Europe, dont la performance annualisée depuis sa création en 2005 est de 6,8 % — ce chiffre revient à 3,8 % pour son indice de référence, MSCI Europe NR.

L'expertise ISR de LFDE

Echiquier Alpha Major s’appuie sur la stratégie déployée par l’équipe de gestion d’Echiquier Major SRI Equity Growth — avec un niveau de risque plus faible — grâce à une stratégie de couverture simple, via des futures sur les indices Eurostoxx 50 et d’autres indices européens.

L’exposition nette aux actions pourra varier de 0 % à 40 %. « Cette nouvelle solution permet de s’exposer pour partie aux actions, avec une volatilité réduite et de bénéficier de l’expertise ISR de La Financière de l’Echiquier », déclare Olivier de Berranger, Directeur de la Gestion d’actifs de LFDE.

Lire (2 min.)

Le Grand Forum du Patrimoine : LFDE reçoit le Grand Prix de la Philanthropie

La Financière de l'Echiquier (LFDE) a reçu le Grand Prix de la Philanthropie — catégorie Sociétés de Gestion — au Grand Forum du Patrimoine (GFP), qui s'est tenu le 11 juin dernier à Paris. Cette récompense est une nouveauté 2019, pour la 3e édition du salon organisé par Gestion de Fortune, Investissement Conseils et Profession CGP.

Monde de la finance et fondations

Le Grand Prix de la Philanthropie met en avant les meilleures collaborations entre mécènes du monde de la finance et fondations. Il récompense l'action de la Fondation Financière de l’Echiquier, créée en 2004. Sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Financière de l’Echiquier agit pour les personnes en difficulté sociale ou professionnelle.

Cette structure — dirigée par Bénédicte Gueugnier — soutient des projets dans trois domaines : l’éducation, l’insertion et la lutte contre la grande exclusion. La Fondation Financière de l’Echiquier est financée par un mécanisme de partage des frais de gestion de trois fonds d’investissement, ainsi que par des dons externes.

Collaborateurs, clients et partenaires

« Cette belle distinction nous encourage à poursuivre notre action de solidarité, qui fédère les collaborateurs de l’entreprise et démontre que finance peut rimer avec bienveillance », déclare Bénédicte Geugnier, Directrice de la Fondation Financière de l’Echiquier.

« Ce prix (...) est la reconnaissance du formidable travail accompli par la Fondation Financière de l’Echiquier comme de l’implication de nos collaborateurs, qui s’engagent sur le terrain en faveur de projets solidaires, mais aussi celle de nos clients et partenaires qui soutiennent notre engagement », ajoute Christophe Mianné, Directeur Général de La Financière de l’Echiquier.

Lire (2 min.)