Actions européennes : 7e semaine de hausse consécutive !

Yannick Jamot
Les marchés d’actions ont fait mieux que résister sur la semaine pourtant marquée par de nouvelles tensions géopolitiques et par la hausse du pétrole.
Lire (3 min.)

Vous reprendrez bien un peu de Donald Trump …

Guillaume Brusson
Des mesures fiscales aux diatribes protectionnistes, en passant par ses attaques à l’égard de la Corée du Nord, la Chine ou la Russie, pas un mois ne se passe sans que l’inénarrable Président du pays de l’oncle Sam ne monopolise les premières pages des éditoriaux… Sa dernière en date ? Donald Trump s’est retiré de l’accord iranien !
Lire (2 min.)

Nucléaire iranien : Trump a-t-il fait l’erreur du siècle ?

La Rédaction
En sortant son pays de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, Donald Trump a peut-être fait la première vraie erreur diplomatique de son mandat : l’Union européenne, sur fond d’enjeux économiques, semble prête à tenir tête au géant américain. Plus inquiétant encore pour la Maison Blanche, les dirigeants du Vieux Continent pourraient se tourner vers Moscou et Pékin pour défendre leurs intérêts face à une Amérique plus isolée et belliqueuse que jamais.
Lire (4 min.)

Divorce en Iran, lune de miel en Corée

Didier Le Menestrel
Aucun dirigeant européen n’aura finalement réussi à dissuader Donald Trump de se désengager de l’Accord sur le nucléaire iranien. Une décision à l’impact majeur tant au niveau économique que géopolitique.
Lire (2 min.)

Primonial propose une gamme complète de modes de gestion dans ses contrats d’assurance-vie

La gestion libre permet au client de choisir ses supports d’investissement sur les recommandations de son conseiller, alors qu’avec le mandat d’arbitrage (ou gestion pilotée), la gestion d’une partie -ou de la totalité- de ses supports d’investissement est confiée à une société de gestion.

Les contrats Sérénipierre Vie et Capi, conçus et gérés en partenariat avec Suravenir, ont ainsi récemment évolué en bi-compartiment, pour les nouvelles souscriptions comme pour les contrats existants, offrant la possibilité de choisir entre gestion libre et mandat d’arbitrage (gestion pilotée) ou les deux au sein du même contrat. Cette évolution bénéficie donc à l’ensemble des adhérents.

Investi à 100% en UC, exclusivement en fonds La Financière de l’Echiquier (LFDE), partenaire stratégique de Primonial, ce mandat se décline en 2 profils : Perspectives 50 - 100% UC, dont 50% maximum en actions et Perspectives 75 - 100% UC, dont 75% maximum en actions.

La gestion sous mandat est, quant à elle, accessible pour les contrats d’assurance-vie Luxembourgeois, tel que Target + Lux. Ici, la société de gestion, LFDE en l’espèce, exécute une stratégie d’investissement personnalisée selon les objectifs, profils et horizons de placement du client.

Lire (1 min.)

Deux nouveaux gérants privés chez Inocap Gestion

Des Brosses Pelard Inocap Gestion

« Avec plus de 30 ans d’expérience chacun, Xavier et Bruno sont des spécialistes de la gestion personnalisée adaptée au besoin de chaque client et du conseil patrimonial. Leurs formations académiques ainsi que leurs longues expériences dans des établissements reconnus, permettent de consolider la stratégie mise en place au sein de l’équipe de gestion privée d’INOCAP Gestion. » commente Vincent Godfroid, directeur de la gestion privée.

 
Lire (1 min.)

L’or noir reprend des couleurs

Philippe Crevel
Au mois de mars, le baril de Brent a franchi la barre des 70 dollars. Le cours du pétrole profite non seulement de l’accélération de la croissance de l’économie mondiale mais aussi des tensions internationales.
Lire (1 min.)

Dans une histoire, c’est la morale qui compte

Hervé Goulletquer
Il y a de ces histoires qui commencent pareil et qui se finissent différemment. C’est la vie dit-on. Au-delà de ce qui peut être pris soit pour de la sagesse, soit pour de la résignation, c’est bien de cette façon que cela s’est passé sur les marchés de capitaux au cours de la première journée effective de l’année.
Lire (3 min.)

Momentum - La Turquie dans la tourmente

Sur fond d'engouement des investisseurs pour les marchés émergents, la lire turque décroche. La tension monte avec les Etats-Unis, qui voient d'un mauvais oeil les liens de la Turquie avec l'Iran, mais aussi avec la Chine. Décryptage. Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<4 min.)

Pétrole, demain est un autre monde

Philippe Crevel
Le sommet de l’OPEP qui s’est tenu à Vienne, le 25 mai dernier, a, sans surprise, abouti à une prolongation de neuf mois de l’accord de novembre 2016. À court terme, cette simple prorogation est jugée insuffisante pour peser à la hausse sur les cours du pétrole. Néanmoins, contre toute attente, l’Iran pourrait accepter de signer cet accord ce qui en renforcerait la portée.
Lire (4 min.)

Julien Martin rejoint AERIUM France

Julien Martin Aerium France

Agé de 30 ans, Julien Martin a pour mission, l’Asset Management et la valorisation de différents actifs du groupe, dont 11 immeubles prime et prestigieux à usages de bureaux, de commerces et d’activités, situés dans des emplacements de premier plan à Paris, faisant partie de l’OPPCI IRAME financé par Natixis en décembre 2017.

Précédemment, Julien Martin a travaillé pendant 3 ans au sein de l’équipe Asset Management de Primonial Real Estate Investment Management comme Asset Manager. Il a exercé également la fonction de Fund et Asset Manager chez Atemi (aujourd’hui Freo Group) et Ardian.

Julien Martin est titulaire d’un Master en ingénierie financière et de stratégie fiscale ainsi qu’un magistère de finance de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Lire (1 min.)

L’ACPR/AMF lancent une consultation sur les investisseurs vulnérables

Dans un contexte de vieillissement démographique et de mutation digitale du secteur financier, le Pôle commun présente un état des lieux général des pratiques de commercialisation des produits financiers aux personnes âgées : besoins et difficultés éventuelles, mécanismes de protection et usages du marché. Le rapport vise à constituer une première base de réflexion et à ouvrir le débat, par le biais d’un appel à contributions, sur une série de questions-clés.

L’objectif est de trouver, en collaboration avec les consommateurs, les professionnels et les acteurs du vieillissement, les moyens d’identifier les bonnes pratiques de commercialisation à l’égard des personnes vieillissantes et vulnérables, au regard notamment de difficultés cognitives. L’ambition de ces travaux est double : s’assurer qu’un conseil adapté est délivré par les professionnels et qu’un consentement éclairé est donné par cette clientèle lors de la souscription de produits financiers.

L’ACPR et l’AMF invitent toutes les personnes intéressées à envoyer leurs contributions, qui nourriront les réflexions du Pôle commun pour la suite des travaux en 2019.

 
Lire (1 min.)

L’Euro Finance Week se penche sur l’avenir de Saman Bank (Iran)

L'Euro Finance Week fait parti des plus grandes conférences bancaires et financières en Europe. Et pour la première fois en dix-huit édition, elle s'est intéressée aux relations économiques entre l'Iran et l'Europe en invitant à s'exprimer Vali Zarabiyeh, président du conseil d'administration de Saman Bank. Celui-ci a pu détailler les éléments caractérisant le climat des affaires en Iran. "En dépit des prix du pétrole restent bas l'année prochaine, la croissance économique de l'Iran va se poursuivre et le climat sera propice aux investissements étrangers" estime-t-il. Son intervention a aussi été l'occasion d'aborder les liens économiques entre l'Iran et l'Europe. Sans surprise, il s'est attardé sur les défis liés au ré-établissement de relations bancaires entre l'Iran et l'Europe. "Nous avons adopté toutes les mesures nécessaires pour attirer les investissements étrangers et encourager la participation à des projets économiques dans l'ère post-sanctions, et nous sommes prêts à renforcer notre coopération bancaire, même à un niveau plus élevé que dans l'ère pré-sanctions" a déclaré le président de Saman Bank. Cette démarche de normalisation des relations économiques s'accompagne d'une adaptation des lois iraniennes pour lutter contre le blanchiment d'argent . "La question de la lutte contre le blanchiment d'argent est un des sujets qui sont sous le feu des projecteurs dans le secteur bancaire ainsi que les relations internationales, constate Vali Zarabiyeh. Par conséquent, des efforts considérables ont été faits pour améliorer notre connaissance de la banque sur les nouvelles règles et les approches sur la lutte contre le blanchiment d'argent". A suivre...  
Lire (1 min.)