Nucléaire iranien : Trump a-t-il fait l’erreur du siècle ?

Luigi Delmet
En sortant son pays de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, Donald Trump a peut-être fait la première vraie erreur diplomatique de son mandat : l’Union européenne, sur fond d’enjeux économiques, semble prête à tenir tête au géant américain. Plus inquiétant encore pour la Maison Blanche, les dirigeants du Vieux Continent pourraient se tourner vers Moscou et Pékin pour défendre leurs intérêts face à une Amérique plus isolée et belliqueuse que jamais.
Lire (4 min.)

Divorce en Iran, lune de miel en Corée

Didier Le Menestrel
Aucun dirigeant européen n’aura finalement réussi à dissuader Donald Trump de se désengager de l’Accord sur le nucléaire iranien. Une décision à l’impact majeur tant au niveau économique que géopolitique.
Lire (2 min.)

L’or noir reprend des couleurs

Philippe Crevel
Au mois de mars, le baril de Brent a franchi la barre des 70 dollars. Le cours du pétrole profite non seulement de l’accélération de la croissance de l’économie mondiale mais aussi des tensions internationales.
Lire (1 min.)

Dans une histoire, c’est la morale qui compte

Hervé Goulletquer
Il y a de ces histoires qui commencent pareil et qui se finissent différemment. C’est la vie dit-on. Au-delà de ce qui peut être pris soit pour de la sagesse, soit pour de la résignation, c’est bien de cette façon que cela s’est passé sur les marchés de capitaux au cours de la première journée effective de l’année.
Lire (3 min.)

Montefiore Investment acquiert le Groupe Premium

Dans le cadre de cette recomposition, Arca Patrimoine devient Predictis afin de déployer plus largement son activité. Predictis intervient dans le domaine du Patrimoine (Epargne et Immobilier), de la Retraite et de la Prévoyance. Cette démarche de rebranding permettra à Predictis de développer ses expertises, au travers d’une large palette de produits conçus en collaboration avec des partenaires tels que Swiss Life ou Aviva.

Avec plus de 300 collaborateurs et mandataires indépendants, le Groupe Premium affiche un chiffre d’affaires 2017 supérieur à 25 millions d’euros et enregistre une croissance continue depuis plusieurs années.

 
Lire (1 min.)

BNP Paribas AM renforce son équipe ETF et solutions indicielles

Maude Rivierre Bianchi a rejoint BNP Paribas Asset Management le 23 avril 2018 en tant que Spécialiste Produits ETF et Solutions indicielles. Maude est basée à Paris et rapporte à Bertrand Alfandari, responsable du développement ETF et Solutions indicielles.

Chiara Solazzo renforce l’équipe basée à Milan. Elle rejoint à compter du 2 mai 2018 BNP Paribas Asset Management au poste de Commerciale ETF et Solutions indicielles sous la supervision de Sabrina Principi, responsable de la vente ETF et Solutions indicielles pour l’Italie et l’Espagne.

Victor Volard et Nitharshini Thevathas viennent quant à eux respectivement renforcer l’équipe de vente dédiée à la clientèle francophone et l’équipe dédiée au développement produits ; tous deux étaient déjà présents dans les équipes depuis 2017.

Ces nominations font échos au plan stratégique annoncé en 2016 par Isabelle Bourcier, Responsable des gestions quantitative et indicielle de BNP Paribas Asset Management, visant un doublement des encours pour l’activité ETF et Solutions indicielles, et soutenu par un renforcement significatif des équipes dédiées au développement de ces solutions d’investissement.

« Après deux années de collectes soutenues, en 2016 et 2017, l'activité indicielle représente 19,5 milliards d'euros sous gestion à fin décembre 2017 et notre positionnement en Europe ne cesse de progresser. Nous comptons poursuivre cette dynamique avec de nouveaux recrutements d’ici à la fin de l’année», commente Isabelle Bourcier.

L’équipe ETF et Solutions indicielles de BNP Paribas Asset management compte aujourd’hui 28 collaborateurs, dont 10 gérants et 18 personnes dédiées au développement dans les pays francophones, germanophones et l’Italie.

Maude Rivierre Bianchi a débuté sa carrière en 2005 en tant qu’analyste hedge funds chez Natixis Asset Square, devenu Natixis Multimanager en 2007. En 2012, elle est nommée gérante dans l’équipe de multigestion alternative puis rejoint en juin 2015 le département Développement de VEGA Investment Managers en tant que Product Specialist. Maude détient le certificat Chartered Alternative Investment Analyst, et elle est diplômée de l’université Paris Dauphine et de l’IAE Gustave Eiffel.

Chiara Solazzo a commencé sa carrière en 2008 comme sales-trader ETF et ETC chez Unicrédit-HVB à Milan. En 2011, elle rejoint Crédit Suisse Italy SPA comme spécialiste produit ETF, avant d’être recrutée par Blackrock en 2013 au poste de commerciale ETF iShares. Chiara est diplômée d’un Master en Finance de l’Université italienne de Sienne.

Lire (2 min.)

Momentum - La Turquie dans la tourmente

Sur fond d'engouement des investisseurs pour les marchés émergents, la lire turque décroche. La tension monte avec les Etats-Unis, qui voient d'un mauvais oeil les liens de la Turquie avec l'Iran, mais aussi avec la Chine. Décryptage. Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<4 min.)

Pétrole, demain est un autre monde

Philippe Crevel
Le sommet de l’OPEP qui s’est tenu à Vienne, le 25 mai dernier, a, sans surprise, abouti à une prolongation de neuf mois de l’accord de novembre 2016. À court terme, cette simple prorogation est jugée insuffisante pour peser à la hausse sur les cours du pétrole. Néanmoins, contre toute attente, l’Iran pourrait accepter de signer cet accord ce qui en renforcerait la portée.
Lire (4 min.)

L’Euro Finance Week se penche sur l’avenir de Saman Bank (Iran)

L'Euro Finance Week fait parti des plus grandes conférences bancaires et financières en Europe. Et pour la première fois en dix-huit édition, elle s'est intéressée aux relations économiques entre l'Iran et l'Europe en invitant à s'exprimer Vali Zarabiyeh, président du conseil d'administration de Saman Bank. Celui-ci a pu détailler les éléments caractérisant le climat des affaires en Iran. "En dépit des prix du pétrole restent bas l'année prochaine, la croissance économique de l'Iran va se poursuivre et le climat sera propice aux investissements étrangers" estime-t-il. Son intervention a aussi été l'occasion d'aborder les liens économiques entre l'Iran et l'Europe. Sans surprise, il s'est attardé sur les défis liés au ré-établissement de relations bancaires entre l'Iran et l'Europe. "Nous avons adopté toutes les mesures nécessaires pour attirer les investissements étrangers et encourager la participation à des projets économiques dans l'ère post-sanctions, et nous sommes prêts à renforcer notre coopération bancaire, même à un niveau plus élevé que dans l'ère pré-sanctions" a déclaré le président de Saman Bank. Cette démarche de normalisation des relations économiques s'accompagne d'une adaptation des lois iraniennes pour lutter contre le blanchiment d'argent . "La question de la lutte contre le blanchiment d'argent est un des sujets qui sont sous le feu des projecteurs dans le secteur bancaire ainsi que les relations internationales, constate Vali Zarabiyeh. Par conséquent, des efforts considérables ont été faits pour améliorer notre connaissance de la banque sur les nouvelles règles et les approches sur la lutte contre le blanchiment d'argent". A suivre...  
Lire (1 min.)