Chine : un nouveau départ ?

Johannes Müller
Dans le cadre du nouvel accord commercial, la Chine sera contrainte de gérer ses échanges commerciaux de manière encore plus rigoureuse. C'est un pas dans la mauvaise direction, tant pour la Chine que pour le reste du monde. Johannes Müller, directeur de la recherche macroéconomique chez DWS, propose son éclairage.
Lire (3 min.)

Marché obligataire : Bpifrance entre sur le marché sterling

Bpifrance — organisme français de financement et de développement des entreprises — annonce avoir réalisé ce jeudi 23 janvier une réalisé le 23 janvier 2020 une émission obligataire de 250 millions de livres sterling de maturité juillet 2022, avec un coupon de 0,75 %. Il s’agit de la première opération de Bpifrance dans cette devise. L'opération répond à une très forte attente des investisseurs, notamment de banques centrales.

La transaction — notée Aa2 par Moody’s et AA par Fitch — a été réalisée par Bpifrance Financement qui bénéficie de la garantie de l’EPIC Bpifrance. NatWest Markets a été mandaté par Bpifrance en tant que chef de file. Cette opération a permis à l'institution d’emprunter sur une maturité courte, une option inaccessible sur le marché euro à cause des taux. Après couverture, l'opération contribue à abaisser le prix moyen du panier de ressources.

Reconnaissance à l'international

La transaction a été très largement sursouscrite. Bpifrance a élargi son panel d’investisseurs internationaux : environ 34 % de la transaction a été placée au Royaume-Uni, 28 % dans les pays nordiques, 24 % au Moyen-Orient et en Afrique et 10 % en Asie. En termes de répartition par type d’investisseur, la signature Bpifrance profite d’une forte base de banques centrales et institutions officielles (42 %) et de gestionnaires d’actifs (31 %).

Ce succès témoigne de la reconnaissance à l’international de la signature Bpifrance. La banque d'investissement publique est parvenue à susciter une demande soutenue sur un marché de niche. Elle a également atteint des niveaux de financement similaires au marché euro. Bpifrance a clôturé son émission à un spread de 39 bps au-dessus du Gilt, ce qui correspond à un spread de 26,5 bps au-dessus du rendement de l’OAT interpolée.

Lire (2 min.)

Stratégie d’investissement : le mouton et le chameau

Igor de Maack
L'analyse du comportement des investisseurs sur les marchés financiers ressemble parfois à une fable de La Fontaine. Que retenir des valeurs de croissance ? Quelles perspectives pour la gestion value ? Les explications d'Igor de Maack, Gérant et porte-parole de la gestion chez DNCA Finance.
Lire (3 min.)

Guerre commerciale : armistice ou cessez-le-feu ?

Julien-Pierre Nouen
La semaine dernière, les Etats-Unis et la Chine ont signé l'accord commercial de « phase 1 ». La guerre commerciale touche-t-elle réellement à sa fin ? Quelle sera la prochaine étape des négociations entre les deux pays ? Julien-Pierre Nouen, Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée chez Lazard Frères Gestion, partage son analyse.
Lire (2 min.)

Fox Gestion d’actifs lance le fonds Dividende Durable

Fox Gestion d’actifs — qui se rapproche de Flornoy & Associés Gestion pour former Flornoy — annonce ce lundi 27 janvier le lancement de Dividende Durable. Ce fonds actions zone euro investit dans des entreprises qui se distinguent par de solides politiques de versement de dividende. Il offre une alternative de rendement dans un environnement de taux bas durables.

« Dividende Durable s’inspire d’un concept connu aux Etats-Unis qui regroupe les valeurs ayant systématiquement versé un dividende égal ou supérieur à celui de l’année précédente pendant un longue période. Nous avons adapté ces critères de taille aux marchés européens. Lancé dans la foulée de Valeurs Féminines Global en novembre dernier, cette gamme de fonds thématiques s’enrichira de 2 nouveaux fonds après le rapprochement avec la société de gestion Flornoy & Associés Gestion : Flornoy Valeurs Familiales et Flornoy MidCap Europe », déclare Benoit Jauvert, Président de Fox Gestion d'actifs.

Stratégie face au ralentissement économique

Depuis près de 50 ans, les dividendes représentent 40 % de la rémunération totale des actions européennes. Les dividendes ne sont pas garantis, leur versement sur les années antérieures ne préjuge pas des futurs versements. Le fonds s’intéresse aux sociétés matures, qui profitent d’importantes parts de marchés et versent des dividendes stables ou croissants avec un rendement supérieur à celui des obligations.

Il est notamment centré sur le rendement de valeurs boursières européennes peu cycliques. Grâce à sa construction équipondérée, le portefeuille permet d’amortir les retournements de marché. En outre, il comporte des filtres ESG actifs et s’inscrit ainsi dans l’effort de place en matière de finance responsable. Dividende Durable propose une protection contre les périodes de stress boursier, la génération d’un revenu prévisible, et une stratégie d’investissement adaptée au ralentissement économique.

4 filtres forts appliqués à un échantillon de 600 valeurs

Dividende Durable s’adresse aujourd’hui à un univers d’environ 146 valeurs en sélectionnant au sein de l’indice Stoxx600 des entreprises qui affichent :

  • au moins 10 années successives de versement de dividendes stables ou en croissance ;
  • une capitalisation boursière supérieure à 1,9 Md€ ;
  • des volumes d’échanges quotidiens supérieurs à 2 M€ ;
  • des critères ESG, selon les filtres actifs relatifs à l’environnement, le social et la gouvernance des valeurs éligibles au portefeuille. Ces derniers respectent la charte ESG de FOX Gestion d’Actifs. La société de gestion est par ailleurs en cours de signature des UNPRI.

Géré par Christophe Blanchot, Dividende Durable fait l’objet en un second temps d’un processus de gestion qui intègre différents éléments d’affinage tels que la révision des perspectives de bénéfices par action, la volatilité, les programmes de rachat d’actions, etc.

Il est composé d’une quarantaine de valeurs de même poids au sein du portefeuille. Il est produit en deux versions, Capitalisation et Distribution, ce qui permet à l’investisseur d’avoir le choix entre recevoir son dividende ou le réinvestir automatiquement.

Lire (3 min.)

Levée d’amorçage : France Active lance un fonds pour les entrepreneurs de l’innovation sociale

France Active — réseau associatif d'aide à la création d'entreprise — annonce ce lundi 27 janvier le lancement du premier fonds d’amorçage dédié à 100 % aux entrepreneurs qui se lancent dans l'innovation sociale. La phase d'amorçage se révèle souvent délicate pour l'entrepreneur. Le fonds vise à leur faciliter l'accès au financement.

D'après un récent sondage OpinionWay pour France Active, si 42 % des 18-30 ans déclarent avoir envie de créer leur propre entreprise, près de 80 % d’entre eux reconnaissent que cela est impossible sans aide pour amorcer et concrétiser leur projet : besoin de financement (31 %), appui d’un réseau professionnel (21 %), suivi par un coach (20 %), etc.

10 millions d'euros investis

Le fonds sera lancé le 4 février à 17h30 au Hasard Ludique dans le XVIIIe arrondissement de Paris, en présence de Christophe Itier, Haut-commissaire à l’Economie sociale et solidaire et à l’innovation sociale. Dans ce cadre, 6 entrepreneurs ayant bénéficié d’une levée de fonds auprès de France Active — Simplon, Label Emmaüs, Moulinot, ÉcoMégot, Écov et Le Drive tout nu — partageront leur expérience.

Placé sous la bannière French Impact, ce fonds a été sélectionné par la Commission Européenne (CE) pour renforcer la capacité de France Active en conseil et investissement. France Active accélère son action auprès des entrepreneurs sociaux en phase d’amorçage, avec :

  • la mobilisation de 12 conseillers qui vont apporter dans chaque région des conseils sur-mesure aux entrepreneurs qui placent l’innovation sociale au cœur de leur projet ;
  • la création de ce Fonds d’amorçage, offre de capital-amorçage solidaire dédiée aux structures d’innovation sociale qui va leur permettre d’obtenir des financements en fonds propres entre 50 000 euros et 200 000 euros, ainsi qu'un accompagnement à la première levée de fonds.

L’ambition de France Active est de financer et d’accompagner 100 startups de l’innovation sociale en 2 ans sur l’ensemble des territoires, pour un montant total investi de 10 millions d’euros.

Lire (2 min.)

Etats-Unis : Pyrrhus 1 – Chine 0

Olivier de Berranger
Les marchés américains et chinois comptent parmi les plus haussiers depuis le début de l’année. Et pour cause : annoncé comme un cadeau de Noël le 13 décembre dernier, l’accord commercial tant attendu entre la Chine et les Etats-Unis a été signé mardi 15 janvier ! Il libère les marchés d’une incertitude qui a marqué l’année entière.
Lire (5 min.)

Les marchés restent portés par de solides forces de rappel

Jean-Jacques Friedman
Malgré les risques géopolitiques, certains impacts positifs de 2019 se font encore sentir sur les marchés financiers. Les actions bénéficient notamment de la politique accommodante des banques centrales, mais également d'une stabilisation du cycle économique. Quelles forces soutiennent les marchés en 2020 ? Jean-Jacques Friedman, Chief Investment Officer chez Natixis Wealth Management, partage son analyse.
Lire (6 min.)

Etats-Unis : forte réduction du déficit commercial

Julien-Pierre Nouen
Fin 2019, les Etats-Unis ont enregistré une nette amélioration de leur balance commerciale. Cette évolution reflète la baisse des importations, notamment en provenance de Chine. Quel impact cette situation va-t-elle avoir sur la croissance américaine ? Julien-Pierre Nouen, Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée chez Lazard Frères Gestion, partage son analyse.
Lire (1 min.)

Bourse : peut-on encore prévoir ?

Jacques de Panisse-Passis
Les principaux indices actions ont enregistré sur 2019 des performances insolentes. Un tel parcours peut-il se poursuivre sur 2020 ou appelle-t-il une consolidation ? Que peut-on prévoir pour l'année qui commence ? Jacques de Panisse-Passis, Président du Directoire, Gérant et Associé d'Optigestion, partage son analyse.
Lire (4 min.)

Allemagne : CAPZA nomme un Directeur Flex Equity

CAPZA — spécialiste de l’investissement privé dans les petites et moyennes entreprises (PME) — annonce ce lundi 27 janvier la nomination d'un Directeur Associé Flex Equity en Allemagne. Oliver Nell a pris ses fonctions en janvier 2020. Cette nomination s'inscrit dans le cadre du développement soutenu de CAPZA en Europe, et du renforcement de sa présence en Allemagne. CAPZA est le nom commercial d'Atalante SAS, société de gestion de portefeuille.

Marché des PME européennes

Fort d’une solide expérience dans les mid-cap du marché allemand, Oliver Nell sera responsable de l'origination, de l'exécution et du suivi des investissements dans la région Allemagne-Autriche-Suisse pour la stratégie Flex Equity de CAPZA. Les fonds Flex Equity de CAPZA offrent des solutions de financement flexibles — combinant capital majoritaire ou minoritaire, obligations convertibles et mezzanine — pour soutenir les projets de développement des PME dont l'EBITDA varie entre 3 et 10 M€.

« Ce marché [des PME européennes, NDLR] étant par nature fragmenté, la présence d'équipes locales capables d'établir des relations locales est essentielle. L'Allemagne est la plus grande économie d'Europe et les PME allemandes en sont la pierre angulaire. Plus de 99 % des entreprises allemandes sont des entreprises du Mittelstand, qui génèrent plus d'un tiers du chiffre d'affaires total des entreprises allemandes », explique Christophe Karvelis-Senn, Président de CAPZA.

Développement de CAPZA

Avec ce recrutement, CAPZA poursuit l’élargissement de l'exposition géographique de sa stratégie Flex Equity et étend son offre aux petites et moyennes entreprises de la région DACH. CAPZA est présente en Allemagne depuis novembre 2017, où une équipe de deux experts de la dette privée basée à Munich a déjà réalisé avec succès trois financements Unitranche.

CAPZA a connu une croissance significative ces dernières années. La société de gestion revendique avoir franchi le cap des 3 Mds€ d'actifs sous gestion le 30 septembre 2019. En tant que société de gestion entrepreneuriale, CAPZA s'est développée grâce au soutien d'investisseurs français et européens. Elle a étendu son empreinte géographique en 2019 en ouvrant un quatrième bureau à Milan, après ceux de Madrid et de Munich.

Lire (2 min.)

Economie bas-carbone : Sanso IS signe un partenariat avec EcoTree

Sanso Investment Solutions (IS) — société de gestion — annonce ce vendredi 24 janvier un partenariat stratégique avec la startup EcoTree, qui est spécialisée dans le renouvellement et la gestion durable des forêts françaises. Objectif de cet accord, proposer aux clients de contribuer à des puits carbone à travers leurs investissements.

Le lancement de cette offre s’inscrit dans la politique ISR globale de Sanso IS. Pour mémoire, cette politique a pour objectif d’accompagner les clients — notamment institutionnels — dans le cadre de leurs obligations qui découlent de la loi sur la transition énergétique (article 173-VI) et sur les engagements pris lors de l’Accord de Paris, afin de contenir le réchauffement climatique « nettement en dessous de 2 °C ».

Une démarche en trois étapes

L’urgence climatique impose d’utiliser l’ensemble des outils disponibles. Dans ce contexte, la démarche de Sanso IS se résume en 3 points :

  • Le calcul des émissions de gaz à effet de serre des portefeuilles gérés ;
  • La recherche de réduction de ces émissions ;
  • Le financement de la transition grâce à l’acquisition de crédits carbone et le développement de projets de contribution à des puits carbone (réduction d’émissions ou séquestration de carbone).

L'empreinte carbone de l'épargne

Sanso IS s’appuiera sur l’expertise forestière d’EcoTree, qui consiste à récompenser la conscience éco-responsable à travers des solutions innovantes d’investissement dans la plantation d’arbres en France. Ces projets forestiers se référeront à une méthodes approuvée par le ministère de la Transition écologique et solidaire afin de bénéficier à terme du Label bas-Carbone.

Ils feront également l’objet d’une vérification par un tiers indépendant (Bureau Veritas). Sanso IS propose par l’intermédiaire d’EcoTree de contribuer à la création de puits carbone équivalents à tout ou partie des émissions de CO2 calculées pour les fonds de sa gamme. Sanso IS offre ainsi à ses clients une solution clé en main et locale pour limiter l’empreinte carbone générée par leur épargne.

Lire (3 min.)

Croissance mondiale : une fin prochaine du ralentissement de la conjoncture ?

Guy Wagner
Quelques signes de stabilisation de l’activité dans le secteur manufacturier et l’accord partiel entre les Etats-Unis et la Chine ont entretenu les espoirs concernant une fin prochaine du ralentissement de la conjoncture mondiale. Guy Wagner, chief investment officer de BLI - Banque de Luxembourg Investments, et son équipe partagent leur analyse mensuelle, les « Highlights ».
Lire (3 min.)

Marchés financiers : tout est bien qui finit bien

Tomas Hildebrandt
La fin de l'année 2019 a posé les bases d'une situation macroéconomique positive sur les marchés actions. En revanche, les politiques monétaires accommodantes et les enjeux climatiques posent question. Quelles perspectives s'ouvrent en 2020 pour les investisseurs ? Tomas Hildebrandt, Gérant Senior en charge de la gestion institutionnelle d’actifs français, partage son analyse.
Lire (5 min.)