L’AFG et l’AMAFI publient un Guide sur les produits financiers ESG

Les thématiques environnementales, sociales ou de gouvernance (ESG) sont un sujet de préoccupation au cœur du développement actuel de l’économie. Elles suscitent non seulement l’intérêt croissant des investisseurs mais aussi la recherche par les adhérents de l’AFG et de l’AMAFI de solutions adaptées permettant de répondre à cet intérêt.

C’est dans cette perspective que l’AFG et l’AMAFI ont mis en place le Guide dans le cadre d’échanges avec l’AMF.

Lire (<1 min.)

Un printemps propice à l’investisseur

Igor de Maack
Les marchés sont entrain de traverser la période de publication du premier trimestre sans véritable encombre. En Europe les effets change sont toutefois terribles et peuvent facilement enlever plus de 5% de croissance de chiffre d’affaires. Certes, le premier trimestre 2018 est celui qui souffre de l’effet de base le plus défavorable.
Lire (1 min.)

J.P. Morgan AM lance trois nouveaux ETF obligataires

Après le lancement de deux ETF dits « alternatifs liquides », les trois ETF obligataires ci-dessous viennent renforcer la gamme existante :

  • JPMorgan ETFs (Ireland) ICAV – USD Ultra Short Income UCITS ETF [JPST]
  • JPMorgan ETFs (Ireland) ICAV – USD Emerging Markets Sovereign Bond ETF [JPMB]
  • JPMorgan ETFs (Ireland) ICAV – BetaBuilders Eur Govt Bond 1-3yr UCITS ETF [JE13]

« Nous continuons de nous appuyer sur le meilleur des ressources de J.P. Morgan pour faire évoluer notre activité ETF et offrir notre expertise d’investissement existante à nos clients sous forme d’ETF. Les investisseurs montrent un fort intérêt pour la gestion active et les stratégies obligataires smart mais aussi pour des stratégies moins corrélées aux marchés leur permettant ainsi de naviguer dans des environnements volatils. Par ailleurs, les investisseurs européens adhèrent de plus en plus à la liquidité, la transparence et le rapport coût / efficacité des ETF en cherchant à construire des portefeuilles plus robustes », déclare Bryon Lake, Directeur international ETF.

  • L’ETF JPMorgan USD Ultra Short Income UCITS [JPST], géré par l’équipe J.P. Morgan Global Liquidity Managed Reserves, a pour objectif d’offrir une exposition diversifiée aux obligations de très courte maturité et aux instruments de dette dans l’univers des obligations d’entreprise et d’État notées investment-grade. Cette stratégie adoptera une approche conservatrice afin de réduire la volatilité et limiter l’exposition à la duration. L’ETF vise en effet une duration en portefeuille de moins d’un an. Cette stratégie, qui peut investir dans tous les secteurs, va d’abord se concentrer sur le crédit corporate et investment-grade. Elle vise un rendement supérieur aux fonds monétaires avec un ratio du total des frais (TER) pouvant aller jusqu’à 22 points de base, ramenés à 18 points de base jusqu’au 28 février 2021.
  • L’ETF JPMorgan USD Emerging Markets Sovereign Bond [JPMB] a pour objectif de suivre les performances de l’indice obligataire JPMorgan Emerging Market Risk-Aware Bond, nouvellement créé par l’équipe Quantitative Beta Strategies (QBS) et publié par la banque d’investissement de J.P. Morgan. Dérivé de l’indice vedette JPMorgan EMBI Global Diversified, JPMB offre une exposition à la dette souveraine émergente libellée en dollar US. Cet ETF a pour objectif de suivre le benchmark et vise un TER pouvant aller jusqu’à 39 points de base.
  • L’ETF JPMorgan BetaBuilders Eur Govt Bond 1-3yr UCITS [JE13] vise à suivre l’indice JPMorgan EMU Government Bond 1-3 Year et aura un TER pouvant aller jusqu’à 10 points de base. La gamme beta builder de J.P. Morgan Asset Management offre une exposition précise à des secteurs stratégiques et spécifiques du marché.

Pour rappel, J.P. Morgan Asset Management a largement étoffé son activité ETF au cours des derniers mois en nommant Olivier Paquier au poste de Responsable de la distribution d’ETF pour l’Europe Continentale et Ivan Durdevic au poste de Responsable de la distribution d’ETF pour la Suisse en janvier 2018. John Adu et Tom Stephens ont été recrutés en septembre 2017, respectivement aux postes de Responsable de la distribution d’ETF pour le Royaume-Uni et Responsable des marchés de capitaux ETF, et Bryon Lake est devenu Directeur international ETF en mars 2017. Bryon Lake, John Adu, Tom Stephens et Olivier Paquier sont basés à Londres, Ivan Durdevic est lui basé en Suisse.

 
Lire (3 min.)

Le pétrole au secours de la « value »

Benoît Peloille
Comme chaque année, le style « value » démarre l’année en tête, tiré cette fois par l’automobile, les matières premières et les banques. Et comme chaque année, la question se pose de savoir si ce début de rotation est soutenable.
Lire (3 min.)

Un premier fonds aux Etats-Unis pour Brickvest

Dernier né de la gamme de fonds d'investissement alternatifs (AIF) mono-stratégie proposée par Brickvest, HV8 est le premier à offrir aux investisseurs européens une exposition au marché américain en se concentrant sur les immeubles de prestige.

Le premier actif sélectionné par HV8 est le futur hôtel Hilton, estimé à 134,4 millions de dollars, et situé sur l'emblématique Navy Pier de Chicago.  Cette opportunité découle du partenariat établi entre BrickVest et ACRON AG, l'un des principaux gestionnaires de biens immobiliers basés en Suisse, avec un volume de transactions d'environ 1,7 milliard de francs suisses.

L'hôtel, actuellement en construction et dont l'ouverture est prévue pour l'été 2019, comptera 222 chambres offrant une vue sur la ville, le lac Michigan et la jetée. Il abritera le plus grand bar et « roof-top » restaurant d'Amérique, d'une superficie 2800 mètres carrés. Il s’agira du le seul hôtel à être construit sur le Navy Pier de Chicago, qui attire plus de neuf millions de touristes par an.

HV8 est proposé aux membres de la plateforme BrickVest « Access », sa plateforme de liquidité AIFM, dédiée aux investisseurs professionnels individuels et family offices.

Il s'agit du deuxième partenariat avec ACRON.  En juin 2018, BrickVest avait réalisé le premier closing de Harvest Investment 5 (HV5), un fonds d'investissement alternatifs (AIF) gérée par BrickVest et dont la stratégie de rendement dédiée au marché immobilier Suisse avait été développée en partenariat avec la firme Suisse.

Emmanuel Lumineau, PDG de BrickVest, commente : « La stratégie de HV8 répond à une demande croissante de nos investisseurs pour des opportunités d'investissement aux Etats-Unis, afin de profiter de la croissance et de la vigueur de l'économie Outre-Atlantique. Nous avons sélectionné cet actif parce qu’il offre un niveau élevé de liquidité aux investisseurs qui cherchent à diversifier géographiquement leur portefeuille.»

Lire (2 min.)

APRIL en négociations pour entrer au capital de La Centrale de Financement

La Centrale de Financement a été créée en 2013 par Sylvain Lefevre et Philippe Girou avec le support d’Artémis, société d’investissement de la famille Pinault. Dans le cadre de ce changement de partenaire, les dirigeants de La Centrale de Financement souhaitent renforcer leur participation au capital, en passant de 38 % à 44 %, tout en ouvrant 2 % du capital à son réseau. Après l’opération, APRIL disposera de 54 % du capital. Ce partenariat industriel avec APRIL permettra de réaliser des synergies fortes sur le marché du crédit immobilier et de son écosystème.

La conclusion de cette opération est subordonnée à la consultation préalable des instances représentatives du personnel de La Centrale de Financement, ainsi qu’aux approbations légales, réglementaires, juridiques et financières usuelles. Sous ces réserves, sa finalisation est attendue d’ici la fin du mois de septembre 2018.
Lire (1 min.)

Amundi ETF affiche 50% de croissance organique en 2017

Amundi ETF, un des fournisseurs européens d’ETF leaders du marché, annonce des encours sous gestion en 2017 de 38 milliards d’euros, grâce à des flux records dépassant les 10 milliards d’euros.
Lire (3 min.)

« Trop tôt pour vendre »

Warin Buntrock
La publication d’excellents résultats par les entreprises, l’espoir toujours présent de la réforme fiscale aux Etats-Unis et la normalisation de la politique de la Fed dans un contexte économique favorable ont enrayé, dès septembre, la correction des marchés et la chute du dollar.
Lire (3 min.)

Faut-il investir dans la dette émergente?

Michael Hood
La dette émergente (EMD) a bien performé en 2017. Elle reste attractive comme élément de portefeuilles multi-actifs. Les fondamentaux des marchés émergents étant dans l’ensemble stable et leurs valorisations un peu moins chères que le crédit U.S.
Lire (3 min.)

Tout ne va-t-il pas trop bien madame la marquise ?

Philippe Crevel
Depuis le début de l’année, une douce euphorie semble gagner les milieux économiques. La bonne orientation des indices de confiance au sein de l’Union européenne semble prédire un affermissement de la croissance économique. L’amélioration du niveau de confiance s’illustre également par les bons résultats des indices boursiers tant aux États-Unis qu’en Europe. En s’appuyant sur ces bons indices, l’INSEE, dans ses dernières prévisions, parie sur un taux de croissance de l’économie française de 0,3 % pour le 1er trimestre et de 0,5 % pour le 2e.
Lire (3 min.)

Construction : tassement au deuxième trimestre

Les logements individuels poursuivent leur baisse (- 8,8 % après -0,9 %) quand les logements collectifs (y compris en résidence) continuent d'augmenter (+5,1 % après +2,5 %). Toujours en données trimestrielles CVS-CJO, les mises en chantier sont en baisse (-2,8 % après - 3,6 %) aussi bien dans l'individuel (-4,9 % après +1,4 %) que dans le collectif, y compris en résidence (-1,3 % après -7,0 %).

Selon le Ministère de la transition écologique et solidaire, sur douze mois, de juillet 2017 à juin 2018, le nombre de logements autorisés à la construction (486 600 unités) baisse de 0,7 % quand celui des mises en chantier (422 700 unités) augmente de 5,2 % par rapport à la même période, un an plus tôt (de juillet 2016 à juin 2017).

  (Source : Le Cercle de l'Epargne)
Lire (1 min.)

Le Plan d’Epargne Logement en baisse

Le changement de fiscalité pour les nouveaux plans souscrits depuis le 1er janvier 2018 (introduction du PFU à 30 %) et la rémunération fixée à 1 % pour ceux ouverts depuis le 1er août 2016 ont conduit les épargnants à se détourner de ce placement. Cette réorientation est, en grande partie, irrationnelle car la très grande majorité des souscripteurs de PEL ne sont pas concernés et qu’en moyenne, ils bénéficient d’une rémunération de 2,69 % et qu’ils ne sont assujettis qu’aux prélèvements sociaux de 19,2 %.

PEL
Lire (1 min.)

ETF et risques associés : l’AMF apporte un éclairage

Ces dernières années, le marché des fonds indiciels cotés (exchange traded funds ou ETF) a connu un essor important en Europe, comme à l’échelle mondiale. Dans une étude réalisée sur le marché français des ETF, l’Autorité des marchés financiers analyse les conséquences de son essor sur la liquidité et la stabilité des marchés.
Lire (3 min.)

20 000

Didier Le Menestrel
Trump candidat n'aimait ni les banquiers ni les marchés. La hausse des indices boursiers en 2016 n'était pour lui qu'une « big fat ugly bubble ». La vision du président Trump a bien changé et le franchissement des 20 000 points par l'indice Dow Jones la semaine dernière a été salué par un joyeux tweet présidentiel : « Great ! »
Lire (2 min.)