Keys REIM renforce ses équipes immobilières avec l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs

Dans le cadre de son développement, le groupe Keys Asset Management a annoncé le 15 mars dernier la nomination de deux nouveaux collaborateurs. Ils rejoignent la filiale française Keys REIM, afin de contribuer à la mise en œuvre des stratégies Core et Core+. « Ces renforts s’insèrent dans le cadre d’une évolution de notre organisation, afin de nous adapter au cycle de marché et répondre aux besoins grandissants de nos clients », explique Pierre Mattei, Président de Keys REIM.

Focus sur les parcours de Vincent Evenou et de Simon Gauchot

Keys REIM renforce ses équipes immobilières avec l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs

Vincent Evenou (36 ans) est diplômé de Kedge Business School Bordeaux, membre de la RICS et certifié AMF. Il bénéficie de 13 ans d'expérience acquises successivement chez CBRE Investors comme Asset manager commerce, Ciloger comme responsable des investissements, puis Groupama Immobilier comme Asset manager senior en charge de plusieurs restructurations immobilières, notamment le projet du 150 Avenue des Champs Elysées.

Keys REIM renforce ses équipes immobilières avec l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs

Simon Gauchot (41 ans) est diplômé de l’ISG. Il bénéficie de plus de 15 années d’expérience dans les métiers de l’immobilier. Simon Gauchot a notamment travaillé chez BNP, JLL et Eurosic. Son parcours lui a permis d'acquérir une culture de la transaction, notamment sur des opérations à création de valeur.

Lire (2 min.)

Horizon AM annonce une prise de participation dans un projet immobilier à Saint-Witz réalisé par ELGEA

La société de gestion Horizon AM — spécialisée dans le financement projets de réhabilitation, de transformation et de promotion immobilière — a annoncé ce vendredi 15 mars sa prise de participation dans une nouvelle opération située à Saint-Witz (Val-d'Oise) en partenariat avec ELGEA.

Il s'agit du premier projet immobilier dans lequel le fonds Performance Pierre 4 est investi. Ce fonds d’investissement alternatif (FIA) est ouvert à la souscription jusqu'au 13 juin prochain. Avec un objectif de collecte de 20 millions d’euros, le fonds sera prochainement investi sur d’autres projets semblables, en Ile-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

33 appartements livrés à un bailleur social

Le nouvel investissement se situe dans un quartier résidentiel du centre-ville. Proche de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, du centre commercial Aéroville et du Parc Astérix, Saint-Witz est accessible depuis Paris en 20 minutes via le RER D.

L’opération inclut 33 appartements livrés à un bailleur social du groupe Action Logement. Le bâtiment sera construit selon les dernières normes environnementales et de construction, en privilégiant des matériaux durables, afin de réduire les coûts énergétiques.

Ce projet est réalisé en partenariat avec ELGEA, spécialiste de la construction et de la promotion. Son offre s'adresse aux primo-accédants dont les revenus sont trop faibles pour acquérir un bien immobilier aux prix du marché, mais trop élevés pour bénéficier d'un logement social. ELGEA vise surtout les jeunes couples qui travaillent à Paris ou sa périphérie, et qui désirent fonder une famille.

Un objectif de marge brute de 10 % à 15 %

Le fonds Performance Pierre 4 — qui vise à délivrer pour les investisseurs un rendement annuel de 6 % net de frais de gestion — participe au financement de ce projet. Ce véhicule participera également dans les prochaines semaines au financement de 8 opérations similaires, en partenariat avec ELGEA.

Ces programmes de construction de logements neufs et de réhabilitation, à forte dimension socialement responsable, seront situés en Île-de-France (Hauts-de-Seine, Val-de-Marne, Val-d'Oise) et dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Marseille, Aix-en-Provence).

Au total, les neufs projets financés par le fonds Performance Pierre 4 permettront la construction de 250 lots pour une surface totale de 14 358 m2. Dans le détail, 85 % des lots ont déjà été commercialisés auprès des acheteurs finaux. L’objectif de marge brute pour le fonds se situe entre 10 % et 15 %.

Lire (3 min.)

Swiss Life AM lance un nouveau fonds hôtelier européen pour les investisseurs institutionnels internationaux

Swiss Life Asset Managers (AM) a annoncé le 12 mars dernier le lancement d'un nouveau fonds, baptisé « Swiss Life REF (LUX) European Hotel Fund S.A., SICAF-SIF ». Destiné aux investisseurs institutionnels internationaux, ce véhicule vise un encours d'1 milliard d'euros. Il a obtenu l'agrément de l'autorité luxembourgeoise du marché (CSSF) et des autorités de tutelle locales, dont l'AMF en France.

Le fonds est géré par Swiss Life Fund Management (LUX) SA et conseillé par le centre de compétences hôtellerie de Swiss Life AM à Paris (Swiss Life REIM France). Il sera dédié à l'hôtellerie de 3 et 4 étoiles dans les métropoles européennes dynamiques, avec un endettement cible de 40 %.

Constituer un portefeuille hôtelier européen

Le fonds prévoit de constituer un portefeuille européen. Il ciblera les principaux marchés hôteliers du Vieux Continent comme la France, l'Allemagne et les Pays-Bas, ainsi que le sud de l'Europe, qui offre un fort potentiel de croissance du revenu moyen par chambre disponible (RevPAR). Objectif, sélectionner les actifs qui répondent à la demande des voyageurs soucieux de leur budget, avec des attentes élevées en termes de rapport qualité-prix.

Swiss Life AM dispose d'un total de 79 hôtels, soit plus de 1,4 milliard d'euros d'actifs sous gestion au 31 décembre 2018. Le groupe a acheté 17 hôtels ces 18 derniers mois. « C'est le quatrième fonds que nous avons lancé sur cette typologie d'actifs très appréciée de nos investisseurs. Ce fonds bénéficiera de l'expertise de Swiss Life Asset Managers en matière d'investissement hôtelier, de gestion d'actifs, de structuration et de recherche », précise Frédéric Bôl, CEO de Swiss Life AM France.

D'autres investissements devraient suivre en 2019

« Les modèles d'allocations d'actifs montrent l'intérêt d'une exposition sur le secteur hôtelier en Europe, notamment la diversification géographique et sectorielle, qui sont des éléments clés pour minimiser les risques. La France reste la première destination touristique en nombre de visiteurs, l'Espagne la plus populaire en termes de nuitées de loisir devant l'Italie. L'Allemagne offre un large spectre de villes où le tourisme d'affaires est synonyme de stabilité des revenus », détaille Béatrice Guedj, Directrice de la Recherche et de l'Innovation de Swiss Life REIM France.

« Ce fonds bénéficie déjà du soutien de Swiss Life en tant qu'investisseur puisque deux hôtels situés à Munich et Düsseldorf devraient être apportés courant 2019. Par ailleurs, un sourcing très actif en Europe nous a permis de nous positionner, à la fin de l'année dernière, sur l'acquisition de deux hôtels situés dans le centre-ville de Lisbonne. D'autres investissements devraient suivre en 2019 car nous continuons à chercher des actifs de grande qualité », conclut Johanna Capoani, Responsable du Pôle Hôtels.

Lire (3 min.)

Pyramides de la Gestion 2019 : Norma Capital reçoit le prix de l’innovation pour sa SCPI Fair Invest

Dans le cadre de l'édition 2019 des « Pyramides de la Gestion » — organisée par la rédaction d’Investissement Conseils — Norma Capital a reçu ce mardi 12 mars le Prix de l’Innovation, dans la catégorie Pierre Papier pour sa SCPI Fair Invest. Lancé en novembre 2018, ce véhicule favorise les activités socialement utiles, sans effet de levier.

Fair Invest se fixe deux objectifs principaux : favoriser les activités socialement utiles et réduire les consommations de fluides. Pour y parvenir, la SCPI améliore la qualité des immeubles et mène des opérations de sensibilisation auprès des locataires. Par ailleurs, Fair Invest n’a pas recours à la dette. La SCPI place l'usage des locaux qu'elle acquiert et gère au cœur de ses préoccupations patrimoniales.

Valoriser l'immobilier avec l'investissement socialement utile

La SCPI Fair Invest favorise les locataires dont les activités sont en lien avec des secteurs socialement utiles :

  • Le réseau associatif à but de promotion de la cohésion sociale ;
  • L'insertion à l'emploi ;
  • La promotion des énergies renouvelables ;
  • L'entraide sociale ;
  • La santé, le bien-être et la petite enfance ;

Fair Invest investit sur l’ensemble du territoire français dans des immeubles de bureaux, de commerces, ou d’activités tertiaires. L’objectif financier consiste à assurer du rendement tout en revalorisant les actifs immobiliers. « L’investissement socialement utile reste pour nous une priorité générationnelle fondée sur des critères environnementaux et sociaux, qui sont totalement applicables à l’immobilier tertiaire », explique Thibault Feuillet, Directeur Commercial et Associé chez Norma Capital.

Lire (2 min.)

Critères ESG : les PRI et le CFA Institute analysent les meilleures pratiques

Le CFA Institute et les Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) publient ce lundi 18 mars leur 3e rapport sur l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans le monde. Plus d'une vingtaine d'ateliers ont été organisés à travers le monde, et 1 100 professionnels de la finance interrogés. L'enquête s’appuie aussi sur de précédents travaux, publiés en septembre 2018.

Le nouveau rapport — « ESG Integration in Europe, the Middle East and Africa : Markets, Practices and Data » (en anglais) — se penche sur la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) et analyse notamment 8 grands marchés. Parmi eux figurent l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud et les pays du Golfe. Le 4e et dernier rapport de cette série, couvrant la région Asie-Pacifique, sera publié dans le courant de l’année 2019.

Quelles conclusions tirer de ce nouveau rapport ?

  • Il n’existe pas de « solution miracle » ni de pratiques uniformes permettant et facilitant l’intégration des critères ESG.
  • Les investisseurs devraient se concentrer davantage sur l’analyse plutôt que sur l’investissement ESG. L'analyse ESG constitue un élément fondamental de l’analyse des investissements. Elle exige une approche disciplinée et basée sur des données pour être pleinement intégrée dans le processus d’investissement.
  • Bien que les gérants de portefeuille et les analystes intègrent souvent les facteurs ESG dans leur processus d’investissement, ils ajustent rarement leurs modèles en fonction des données ESG.
  • La gestion des risques et la demande des clients constituent les principaux moteurs de l’intégration des critères ESG. En revanche, une faible compréhension des problématiques ESG et l’absence de données ESG comparables restent les principaux freins à cette intégration des critères ESG.
  • La gouvernance est le principal critère ESG que les investisseurs intègrent dans leurs processus, même si les critères environnementaux et sociaux prennent de l’ampleur.
  • L’intégration des critères ESG est beaucoup plus avancée dans l’univers des actions que dans l’univers des obligations.

Focus sur le marché français

Le nouveau rapport consacre une large section à l’intégration des critères ESG sur le marché français. Dans l'Hexagone, la gouvernance d’entreprise reste l’enjeu ESG le plus intégré dans le processus d’investissement, à la fois pour les actions et les obligations. Cependant, les répondants à l'enquête estiment que les facteurs environnementaux devraient dépasser le sujet de gouvernance d’ici à 2022. Selon eux, les sujets environnementaux affecteront principalement les actions et les obligations d’entreprise.

Par ailleurs, comme dans la plupart des autres marchés, la demande des clients et la gestion des risques constituent les principaux moteurs de l’intégration des facteurs ESG. D'après les répondants à l'enquête, les évolutions réglementaires devraient gagner une influence croissante en France, plus que dans les autres marchés.

Servir d'exemple aux investisseurs du monde entier

« La zone EMEA est la région où l’intégration des critères ESG est la plus sophistiquée, de nombreux analystes et investisseurs institutionnels en Europe faisant même figure de pionnier en intégrant ces facteurs ESG depuis de nombreuses années. Nous espérons que ce rapport, ainsi que les autres rapports de la série, pourront offrir des conseils et des lignes directrices aux investisseurs et analystes du monde entier », explique Paul Smith, Président et Directeur général du CFA Institute.

Lire (5 min.)

Ardian Private Debt soutient l’investissement de HgCapital dans A-Plan

Ardian, acteur mondial de l’investissement privé, diversifie encore ses investissements. La société a annoncé le 15 mars dernier avoir arrangé une dette subordonnée afin de soutenir l’investissement de HgCapital (« Hg ») dans A-Plan, l'un des principaux courtiers en assurance pour particuliers au Royaume-Uni.

Focus sur le positionnement de A-Plan

Fondé en 1963, A-Plan est un acteur majeur du courtage en assurance multicanal au Royaume-Uni. Il se positionne principalement sur des produits d’assurance pour particuliers, et développe également une gamme de services dédiée aux PME. La valorisation du groupe s’articule autour d’une qualité de service élevée et d’une proximité forte avec sa clientèle, à travers un réseau d'agences locales. A-Plan gère aujourd'hui 1,5 million de polices d’assurance à l’échelle nationale.

Mark Brenke, Managing Director & Responsable de l’activité Private Debt d’Ardian, déclare : « L’équipe de management a démontré sa capacité à faire croître rapidement la société, tant au niveau organique, qu’au travers d’acquisitions. Cette équipe s’appuie sur le CEO, Carl Shuker, membre d’A-Plan depuis près de 30 ans, et sur sa connaissance approfondie du marché. »

Lire (2 min.)

SCPI : Foncia Pierre Gestion réouvre les souscriptions en capital variable pour Placement Pierre

Depuis le 5 mars 2019, la SCPI Placement Pierre est de nouveau accessible à la souscription. La société Foncia Pierre Gestion — spécialisée dans l’investissement en immobilier de bureaux et gérante du fonds — a pris cette décision à l'occasion de l'assemblée générale extraordinaire du 19 décembre dernier. Lors de cet événement, Placement Pierre a entériné son passage en capital variable, approuvé à 94 % des voix par les associés.

Dynamiser son développement et maîtriser la collecte

La SCPI réouvre ainsi son capital au prix de souscription de 350 euros par part. La commission de souscription de 9 % est comprise dans le prix de souscription. Ce changement de statut capitalistique apporte un nouvel élan à Placement Pierre, afin d'augmenter la distribution de ses parts et de dynamiser son développement, tout en maîtrisant la collecte.

La SCPI Placement Pierre se range parmi les meilleures SCPI de sa catégorie, avec un taux de distribution en 2018 de 4,73 % — contre 4,18 % en moyenne pour les autres SCPI de la même catégorie. Elle présente sur une période de 5 ans l’un des meilleurs taux de rendement interne du marché (TRI) avec 6,96 % et se classe ainsi en 7e position sur 67 SCPI.

Lire (1 min.)

Coworking : KKR et Tivoli Capital veulent développer de nouveaux lieux en région

KKR — gestionnaire d'actifs de carrure international — et Tivoli Capital — spécialiste marseillais de l'investissement immobilier — annoncent ce mardi 12 mars la signature d'un accord pour développer des immeubles de bureaux nouvelle génération dans les grandes villes de France. Objectif, s'imposer sur le marché français des nouveaux lieux de vie professionnels.

Le marché des lieux de travail alternatifs en France

Le marché du coworking et des Tiers-Lieux en France continue de se structurer. Né aux États-Unis il y a plus de 15 ans, le concept s'est pleinement épanoui à Londres, Amsterdam, Francfort ou Madrid. Ce marché connaît aussi une forte croissance en France, avec une hausse de + 80% entre 2016 et 2017 indique JLL. 

Ces dernières années sont marquées par une explosion de l’entrepreneuriat, un développement du travail en mode projet, une nomadisation des collaborateurs, et la volonté d’une meilleure harmonie entre vie professionnelle et vie personnelle. Dans le détail, 30 % des plus de 18 ans résidant en France se seraient engagés dans une dynamique entrepreneuriale, rapporte l’IEF 2018.

Proposer en région « le bureau idéal des années 2020 »

Tivoli Capital s'est bien implanté sur ce segment grâce au déploiement d’iLOV’iT. Ce centre de coworking et d'espaces de travail implanté à Marseille rassemble près de 3 700 m2 de bureaux privatifs, espaces partagés, salles de réunion et services associés au bien-être au travail. Tivoli Capital compte poursuivre sa forte croissance sur ce marché.

« Depuis l’origine nous souhaitons nous développer en région. Nous avons privilégié un vrai partenaire, KKR, capable de nous accompagner sur le développement de nos espaces et pas uniquement sur l’aspect financier (...) Notre vocation est de pouvoir proposer, dans toutes les grandes métropoles françaises, le bureau idéal des années 2020 », explique Guillaume Pellegrin, Fondateur de Tivoli Capital.

Lire (3 min.)

Etats-Unis : BrickVest clôture son premier FIA investi dans l’immobilier de prestige

BrickVest, spécialiste de l'immobilier en ligne basé à Londres, annonce ce mardi 12 mars la clôture finale de son premier fonds d'investissement alternatif (FIA) investi aux Etats-Unis. Le véhicule Harvest Investments 8 (“HV8”) se concentre sur des immeubles de prestige, avec pour actif sous-jacent est le futur hôtel Hilton. Ce bien estimé à 134,4 millions de dollars se situe sur l'emblématique Navy Pier de Chicago, dans l'Illinois.

L'attrait des actifs immobiliers commerciaux américains

L’opération découle du partenariat établi entre BrickVest et ACRON AG, l'un des principaux gestionnaires de biens immobiliers basés en Suisse, avec un volume de transactions d'environ 1,7 milliard de francs suisses. Harvest Investments 8 est le deuxième fonds investi avec ACRON AG. C'est aussi le premier fonds d’investissement alternatif de BrickVest qui offre à ses investisseurs une exposition sur le marché américain.  

Le mandat d'investissement initial de 15 millions d'euros a été entièrement souscrit en moins de 4 mois, sur la plateforme BrickVest et auprès du pool d'investisseurs d'ACRON AG. Ce succès révèle l'intérêt des investisseurs européens pour les actifs immobiliers commerciaux américains de classe institutionnelle. Le fonds a été distribué par BrickVest « Access », la plateforme d’investissement en ligne dédiée aux investisseurs professionnels individuels et aux Family Offices.

D'autres opportunités comparables dans les prochains mois

Le futur hôtel Hilton, actuellement en construction, ouvrira dans le courant de l’été 2019. Il compte 222 chambres, qui offrent une vue sur la ville de Chicago et le lac Michigan. L'hôtel abritera le plus grand bar et « roof top » restaurant d'Amérique, d'une superficie de 2 800 mètres carrés. Il est à ce jour le seul hôtel à être construit sur le Navy Pier de Chicago, qui attire plus de 9 millions de touristes par an.

« Le Navy Pier Hotel s'est avéré être un actif extrêmement recherché auprès des investisseurs (...) La vitesse à laquelle nous avons atteint la clôture finale a dépassé nos attentes (...) Grâce à notre partenariat avec ACRON AG, nous allons continuer de proposer à nos investisseurs de nouvelles opportunités d'investissement de ce type au cours des prochains mois », conclut Emmanuel Lumineau, PDG de BrickVest.

Lire (3 min.)

Amundi Immobilier acquiert un immeuble de bureaux à Paris

Amundi Immobilier a annoncé ce lundi 11 mars — pour le compte des fonds qu’elle gère — l'acquisition en "Vente en l’état futur d’achèvement" (VEFA) d'un immeuble de bureaux à Paris. Situé au 39 avenue de Trudaine dans le IXe arrondissement, le bien dispose d'une surface de 7 307 m².

Bureaux atypiques dans un bâtiment historique

La restructuration porte sur un bâtiment historique — une ancienne école de 1860 — ce qui en fait un immeuble de bureaux atypique. Une fois rénové, l’immeuble disposera d’une verrière magistrale couvrant la cour intérieure principale, ainsi que d’un mur végétal et d’une toiture végétalisée en R+7.

Très bien situé, cet actif se trouve à 5 minutes à pied des lignes de métro 2 et 12. Les bureaux devraient être livrés en 2020. Un bail a déjà été signé avec WeWork, société de mise à disposition d’espaces de travail partagés. Dans le cadre de cette acquisition, Amundi Immobilier a été conseillée par Cheuvreux, Gide et Nerco.

Lire (1 min.)

Afrique : l’AFD lance Choose Africa pour accélérer la croissance des PME

Le Président de la République Emmanuel Macron avait promis en 2017 à accompagner la révolution de l'entrepreneuriat et de l'innovation en Afrique. Le 13 avril dernier, l'Agence française de développement (AFD) a annoncé le lancement de l'initiative Choose Africa, qui consacrera 2,5 milliards d'euros au financement et à l'accompagnement des startups, TPE et PME africaines d'ici 2022.

L'AFD et sa filiale dédiée au secteur privé Proparco accompagneront près de 10 000 entreprises, dont 600 via des prises de participation. Emmanuel Macron a promis d'investir 1 milliard d'euros en fonds propres dans des startups, TPE et PME africaines. Choose Africa consacrera aussi un budget de 1,5 milliard d'euros à faciliter l'accès au crédit des PME au travers d'institutions financières locales publiques ou privées : microfinance, banques, sociétés de leasing, etc.

Financer les PME pour l'emploi et la croissance

Startups et PME jouent un rôle clé dans la création d'emplois, la croissance économique et l'innovation. En Afrique, ces entreprises seront en première ligne pour l'insertion des 450 millions de jeunes qui rejoindront le marché du travail d'ici 2050. Le manque de financement adaptés reste cependant un obstacle majeur. Aujourd'hui, seules 20 % des PME en Afrique ont accès au prêt bancaire et 87 % des startups n'ont accès à aucun financement.

Afin d'assurer le développement économique du continent, Choose Africa propose 3 formes d'accompagnement aux entreprises africaines, en fonction de leurs besoins :

  • Des financements pour répondre aux besoins des entrepreneurs en fonction du stade de développement de leur entreprise. L'AFD propose des investissements en fonds propres et des outils pour faciliter l'accès des PME au crédit : lignes de crédit dédiées ou garanties accordées aux banques pour couvrir le risque ;
  • Un accompagnement technique pour soutenir les institutions financières dans leurs activités d'appui aux PME, pour former les entreprises et les entrepreneurs dans l'amélioration de leurs pratiques environnementales, sociales ou de gouvernance (ESG), et enfin développer les réseaux d'accélérateurs et d'incubation locaux ;
  • Des actions d'appui à l'écosystème pour développer un environnement favorable à l'entreprenariat et aux PME.
Lire (3 min.)

ISR : le groupe OFI place la finance responsable au cœur de sa stratégie

Ce jeudi 14 mars, le Groupe OFI publie le bilan 2018 de son positionnement dans le secteur de la finance responsable. Le Groupe annonce une collecte nette de 2,9 milliards d’euros, essentiellement sur le non coté. Spécialiste français de la gestion ISR, OFI AM déploie un process de suivi du risque climatique sur l’ensemble des gestions cotées. Le Groupe met aussi en place une politique charbon pour l’ensemble de ses fonds ouverts.

Les 3/4 des encours gérés au sein du Groupe OFI intègrent les enjeux de la finance responsable. Cette thématique constitue un axe stratégique prioritaire et transverse. A ce titre, OFI AM a reçu la note « A+ » décernée par les Principles for Responsible Investment (PRI) des Nations Unies. Les performances de l'offre dédiée OFI Responsible Solutions (OFI RS) ont su résister dans un contexte difficile. La quasi-totalité des fonds OFI AM ouverts classés 1er quartile sur l’année 2018 entrent dans la gamme OFI RS.

Institutionnels et clientèle individuelle intermédiée

En 2018, les investisseurs institutionnels restent le socle de la clientèle historique du Groupe, qui témoigne aussi d’un fort dynamisme dans le développement de son activité destinée à la clientèle individuelle intermédiée. Dans le déploiement de sa stratégie multicanale à destination de ce segment, le Groupe OFI a ainsi pris une participation dans Finaveo Partenaires à hauteur de 33 %. Elle vient s’ajouter à sa prise de participation dans le Groupe Crystal en 2017.

Pour répondre aux enjeux réglementaires, OFI AM a déployé auprès de plusieurs partenaires assureurs une offre de gestion pilotée. La collecte 2018 en gestion collective sur les actifs cotés bénéficie d’une forte contribution de ce segment de clientèle. Ce dynamisme se traduit par une hausse des encours, qui s’élèvent à 2,1 milliards d’euros à fin 2018.

Vers un nouveau plan stratégique à horizon 2021-2023

Le Groupe OFI se tourne aussi vers l'international. Le développement commercial en Europe figure parmi les priorités d’OFI AM. Le Groupe est déjà présent dans 5 pays : l'Allemagne, l'Autriche, le Portugal, l'Italie et l'Espagne. Des partenariats ont été noués en Allemagne et Autriche avec OLB, et au Portugal avec Bluemint. Le Groupe OFI développe ainsi une offre locale adaptée à chaque pays, et capitalise sur son savoir-faire dans la finance responsable et en gestion assurantielle sous contraintes.

« En 2019, nous allons engager le Groupe OFI dans l’élaboration d’un nouveau plan stratégique 2021-2023 autour de trois volets : l’entrée dans une nouvelle ère de la finance responsable, plus que jamais incontournable, une accélération du développement sur les nouvelles cibles de clientèles et un développement de nos services », explique Jean-Pierre Grimaud, Directeur Général du Groupe OFI.

Lire (3 min.)

Plan Climat 2030 : PERIAL dévoile ses ambitions environnementales

Le groupe PERIAL, société de gestion de SCPI, investit dans la thématique du développement durable depuis les années 2000. Le groupe applique aujourd'hui cette stratégie à l’ensemble de son patrimoine, dans un contexte où la maîtrise de l'impact environnemental des immeubles s'impose au cœur des enjeux immobiliers.

Dans le cadre de cet engagement, PERIAL publie ce lundi 11 mars son Plan Climat 2030. Cette feuille de route stratégique se présente sous la forme d'un document de 24 pages, qui détaille les engagements de PERIAL sur toute la chaîne de création de valeur de l'immobilier : gestion d’actifs avec PERIAL Asset Management, gestion d’immeubles d’entreprise avec PERIAL Property Management et promotion avec PERIAL Développement.

PERIAL publie son Plan Climat 2030 

Le Plan Climat mis en place par le groupe PERIAL vise à décarbonner son activité d'ici 2030 grâce à 5 axes majeurs d'intervention :

  • Réduire de 60 % les émissions de gaz à effet de serre de ses immeubles sous gestion ;
  • Réduire les émissions carbone de ses programmes neufs et restructurations ;
  • Engager 100 % de ses parties-prenantes, et notamment ses fournisseurs, dans la démarche ;
  • Atteindre la neutralité carbone de la holding PERIAL ;
  • Cartographier l’impact des risques climatiques sur le patrimoine sous gestion ;

Une stratégie historique initiée avec la SCPI PFO2

PERIAL a concrétisé sa stratégie environnementale pour la première fois en 2009, avec la création de la 1ère SCPI verte du marché baptisée PFO₂. Au bout de 8 ans, PERIAL s’engage à ce que chaque immeuble de bureaux acquis par PFOréduise sa consommation d’énergie primaire de 40 % et sa consommation en eau de 30 %. Cette politique a permis d'anticiper les contraintes réglementaires : en 2019, huit immeubles sur dix gérés au sein de PFO2 sont en avance sur les objectifs de la loi ELAN.

« L’amélioration de la qualité environnementale comme moteur de performance est validée par le succès rencontré par PFO2 avec notamment une capitalisation de près de 2 milliards d’euros, 216 immeubles sous gestion pour un total de 798 000 m2, ce qui en fait la SCPI verte la plus importante de France », assure Eric Cosserat, Président du Groupe PERIAL. « Nos actions sont au cœur d’une conviction partagée : les performances durables sont les seules qui comptent », martèle Eric Cosserat.

Vers la labellisation ISR Immobilier en 2019

PERIAL applique depuis 2016 une stratégie d'Investissement Socialement Responsable (ISR) volontaire. Objectif, prendre en compte les critères ESG en phase d’acquisition et de gestion des actifs. PERIAL a développé sa propre grille ISR pour évaluer et de suivre les nouvelles acquisitions : performances des systèmes de chauffage, type d’éclairage, accès en transports en communs ou en mobilité douce, etc.

En 2017, PERIAL a signé les PRI des Nations Unies. Dès sa première année d’adhésion, le groupe a obtenu la note A dans les deux catégories présentées : « Stratégie et gouvernance » et « Immobilier direct ». PERIAL a également participé à la rédaction de la Charte d’engagement en faveur du développement de la gestion ISR en immobilier de l’ASPIM, à laquelle elle adhère. Enfin, le Groupe a développé un ensemble d’outils digitaux au service de cette démarche de développement durable :

  • Le Bon Geste, un mini site web ludique et pédagogique visant à sensibiliser les locataires et les gestionnaires d’immeubles aux bonnes pratiques environnementales.
  • EMILE, une plateforme de pilotage de performances énergétiques qui proposera des tableaux de bord permettant de suivre l’avancée des actions d’amélioration et d’en évaluer les résultats.

Pour conforter son positionnement historique sur le développement durable, PERIAL a l'intention de postuler à la labellisation ISR Immobilier dès sa création en 2019.

Lire (5 min.)

La FSIF nomme une nouvelle Déléguée Générale

La Fédération des sociétés immobilières et foncières (FSIF) annonce ce lundi 11 mars la nomination d'une nouvelle Déléguée Générale, qui sera chargée de « donner une nouvelle impulsion à notre Fédération et poursuivre un dialogue constructif avec les pouvoirs publics sur les enjeux de la ville de demain, innovante et durable », précise Christophe Kullmann, Président de la FSIF. Delphine Charles-Péronne assurera désormais cette fonction.

Focus sur le parcours de Delphine Charles-Péronne

Diplômée d’un DESS de Fiscalité des Entreprises, Delphine Charles-Péronne a commencé sa carrière en 1986 chez PwC en tant qu’avocate spécialisée en droit fiscal, où elle a été nommée associée en charge de clients du secteur financier et responsable du marketing et de la communication. Elle a été détachée au sein des bureaux de Londres et de New-York, et auprès du département « prix de transfert » de l’OCDE.

Delphine Charles-Péronne rejoint en 2003 le réseau d’avocats fiscalistes « L’alliance fiscale » puis, en 2010, l’Association française de la gestion financière (AFG) en tant que directrice des affaires fiscales et comptables. Elle préside alors la commission fiscale de Paris Europlace et représente le secteur de la gestion au sein du groupe d’experts de la Commission Européenne sur les échanges automatiques d’informations.

Elle a créé et présidé l’association française des femmes fiscalistes (A3F) et a été auditeur du Cycle des hautes études pour le développement économique (CHEDE), sous le patronage du ministère de l’Economie. Delphine Charles-Péronne a reçu le grade de chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur.

Lire (2 min.)