2020 : les enjeux de l’IA pour les experts comptables

Thomas Bourgeois
Les cabinets comptables sont-ils prêts à affronter 2020 ? Juste avant la grande échéance de clôture des comptes — entre février et avril — il est primordial pour leurs experts d'être prêts pour ce rendez-vous. Les cabinets s'équipent massivement de solutions numériques pour optimiser leurs pratiques. Parmi elles, celles qui reposent sur l'IA pourraient bien leur permettre de nourrir, pour 2020, de nouvelles et plus grandes ambitions…
Lire (4 min.)

IA : Smart Speakers – La voix de son maître

Rolando Grandi
Parmi les objets les plus populaires de ces dernières fêtes de Noël, les enceintes connectées révèlent les tendances d’un marché en plein essor. Un nouvel eldorado pour les investisseurs en intelligence artificielle (IA) ? Quelle part de marché ce segment de la tech est-il appelé à prendre dans les années à venir ?
Lire (3 min.)

IA : DWS prend une participation dans Arabesque AI

Le groupe DWS — gérant d’actifs mondial pour les institutionnels et clients privés — annonce ce jeudi 9 janvier l'acquisition d'une participation minoritaire de 24,9 % dans Arabesque AI. Cette société basée au Royaume-Uni est dédiée à l'utilisation de l’Intelligence Artificielle (IA) dans la gestion de portefeuille et la finance. Arabesque AI prévoit l'évolution des cours actions grâce à son moteur IA propriétaire. Cet outil combine big data, machine learning et technologies informatiques de haut-niveau.

Exploiter le potentiel de l'IA

Les deux parties souhaite maintenir la confidentialité sur le prix de la transaction et les autres détails financiers. La clôture de la transaction a déjà eu lieu. Ce partenariat reposera sur le développement continu du moteur d'IA. Il combinera l'expertise de DWS en matière d'investissement avec les capacités d'Arabesque AI en machine learning et calcul haute performance. Les deux parties vont créer un groupe de travail d'experts pour une collaboration continue.

Cette coopération concernera exclusivement de nouveaux projets. DWS va ainsi renforcer son expertise en IA et accélérer sa digitalisation, comme annoncé lors du dernier Investor Update de DWS début décembre 2019. « Le partenariat stratégique avec Arabesque AI est la prochaine étape vers la numérisation de DWS. Il renforcera clairement nos capacités numériques et notre savoir-faire en matière d’IA. Nous serons en mesure d'exploiter à notre avantage la technologie de rupture au sein de l’industrie de la gestion d’actifs », déclare Asoka Woehrmann, Directeur Général de DWS.

Vers un développement de l'ESG

A l'avenir, « le moteur d'IA délivrera des signaux innovants qui nous aideront à identifier des sources d’alpha, et nous permettra de prendre des décisions plus intelligentes », précise le DG de DWS. « L'intelligence artificielle façonne la gestion d'actifs mondiale de plus en plus vite, les investisseurs explorant toujours plus la manière d'exploiter la puissance de la technologie AI dans le but d’obtenir un avantage concurrentiel », ajoute Yasin Rosowsky, Co-Directeur Général d'Arabesque AI.

« L'IA va transformer la gestion de portefeuille. Elle a aussi le potentiel de favoriser l'intégration de l'ESG sur les marchés mondiaux », anticipe Yasin Rosowsky. En 2019, DWS a acquis une participation minoritaire dans Arabesque S-Ray GmbH — fournisseur de données ESG — et a conclu également un partenariat stratégique pour le développement de nouveaux produits et services de données ESG. Avec cette série d'investissements, DWS poursuit le renforcement de ses capacités ESG et numériques, comme annoncé lors de l'Assemblée générale (AG) annuelle de l'année dernière.

Lire (3 min.)

Chine : beaucoup de pépites de l’IA encore à découvrir

Tobias Rommel
L'interlligence artificielle (IA) représente un secteur technologique en pleine expansion. Si les Etats-Unis restent encore en tête, la Chine les talonne de près. Comment appréhender le marché chinois ? Pourquoi les investisseurs thématiques devraient-ils garder un œil sur ce segment ? Tobias Rommel, gérant du fonds DWS Invest Artificial Intelligence, partage son analyse.
Lire (5 min.)

Le groupe Advenis nomme un directeur des opérations

Le groupe Advenis — spécialisé dans la gestion d’actifs immobiliers et financiers — annonce ce mercredi 15 janvier la nomination d'un directeur des opérations. Dans ce cadre, Romain Lourtioux (32 ans) devient responsable de la coordination des différentes filiales du groupe Advenis, et de l’élaboration et du suivi des feuilles de route par fonction/métier, en accord avec les axes stratégiques de l’entreprise.

Il pilote également la conduite de projets transverses tels que les acquisitions, partenariats, etc. En outre, Romain Lourtioux intervient pour le compte de la filiale Advenis Gestion Privée, où il apporte son soutien à la définition des orientations stratégiques et organisationnelles. Il est aussi responsable des produits et des partenariats.

Focus sur le parcours de Romain Lourtioux

Romain Lourtioux est titulaire d’un diplôme d’Ingénieur généraliste de l’ICAM de Nantes et d’un mastère spécialisé Strategy & Management of International Business de l’ESSEC Business School. Il possède plus de 7 ans d’expérience dans le domaine de la construction et de l’immobilier. Entre 2011 et 2017, il travaille comme responsable commercial Grand Ouest, puis directeur des partenariats Grand Ouest de PERL.

Pendant cette période, il pilote le développement commercial de la région Grand-Ouest. Il assume également la réorganisation interne de la région, en vue d’optimiser son efficacité commerciale. En 2018, il contribue au développement de la start-up OCUS où il est en charge du développement de la Business unit « Promotion & Immobilier ».

Lire (2 min.)

Foncia Pierre Gestion est rachetée par BlackFin Capital Partners

Foncia Pierre Gestion — spécialiste de la gestion des SCPI — annonce ce jeudi 16 janvier prendre son indépendance du groupe Foncia. La société de gestion accélère sa stratégie de croissance avec le soutien du fonds de capital-développement BlackFin Capital Partners. Le groupe Foncia détenait 100 % de la société jusqu'à l'acquisition par BlackFin. Basée à Paris, l'équipe de Foncia Pierre Gestion compte 28 professionnels expérimentés.

Créée en 1964, Foncia Pierre Gestion dispose d'une expertise reconnue en asset management et property management. Elle détient le record de la plus ancienne société de gestion de SCPI. Foncia Pierre Gestion gère 5 SCPI pour une capitalisation de près de 1,2 Md€. Ces fonds sont détenus par près de 19 000 associés, avec près de 500 actifs immobiliers sous gestion (bureaux, commerces, hôtels) qui représentant une surface de près de 450 000 m2.

Renforcement des équipes

Ce changement d’actionnaire permet à Foncia Pierre Gestion d’accéder à un portefeuille de clients institutionnels plus large, de développer son réseau de distribution — conseillers en gestion de patrimoine, banques privées, sites Internet spécialisés — et de renforcer la visibilité de son offre. Foncia Pierre Gestion souhaite fortement accélérer son développement.

Dans ce but, la taille des équipes notamment commerciales et marketing seront renforcées. « Proximité, réactivité, ces principes que nous partageons avec BlackFin Capital Partners sont les piliers de la relation de confiance que nous avons su créer avec nos investisseurs depuis plus de 30 ans », déclare Danielle François Brazier, directrice générale de Foncia Pierre Gestion.

Lire (2 min.)

Intelligence artificielle : cybersanté, la nouvelle frontière

Rolando Grandi
Dans l'univers de l'intelligence artificielle (IA), la santé représente un nouveau champ de possibles. Biotechnologie, e-thérapie, épidémiologie, robotique chirurgicale, prothèses intelligentes, pharmacovigilance... Quelles avancées concrète l'IA promet-elle dans dans le domaine de l'e-santé ? Quel est le poids économique de ce marché en devenir ?
Lire (5 min.)

Machine learning : J.P. Morgan AM lance un fonds thématique Actions Europe

J.P. Morgan Asset Management (JPMAM) annonce ce jeudi 14 novembre le lancement en Europe du JPMorgan Funds - Thematics - Genetic Therapies, le premier fonds en gestion active de JPMAM qui associe les capacités de machine learning aux convictions de nos spécialistes actions. Ce nouveau fonds s'appuie sur les recherches menées par le Chief Investment Office (CIO) d'UBS Global Wealth Management dans le cadre de sa stratégie d’investissements à long terme. UBS assurera la distribution initiale.

Le fonds sera co-géré par Yazann Romahi, Berkan Sesen et Aijaz Hussein. Cette équipe fait partie du groupe Quantitative Beta Strategies (QBS) de JPMAM. Spécialiste de la gestion quantitative de portefeuille et du développement de solutions technologiques innovantes basées sur le machine learning, l’équipe est notamment composée de plusieurs membres titulaires d'un doctorat en intelligence artificielle.

L'équipe de gestion sera assistée par cinq analystes spécialistes du secteur de la santé avec une expérience moyenne de 19 ans. De plus, les gérants pourront faire appel à l'expertise de l'ensemble de la communauté des analystes actions de JPMAM, composée de 51 spécialistes sectoriels.

Focus sur les thérapies géniques

Les thérapies géniques pourraient être la percée technologique la plus importante de notre génération dans le domaine de la médecine. Ces traitements ont le potentiel de guérir les patients atteints de maladies héréditaires graves, en modifiant l'information génétique et en attaquant ainsi les causes sous-jacentes de la maladie. J.P. Morgan AM estime être actuellement à un point d'inflexion important avec le passage des tests cliniques à la distribution commerciale.

Ce développement devrait générer des taux de croissance forts pour les sociétés du secteur, et pourrait s'avérer disruptif pour les sociétés pharmaceutiques établies si de nouvelles applications plus larges de ces technologies sont découvertes. Le fonds « Genetic Therapies » de JPMAM offre aux investisseurs la possibilité d'obtenir une exposition diversifiée à ce nouveau thème, et aide à se couvrir contre un risque de disruption pour les portefeuilles existants investis dans le secteur santé.

Le fonds a été conçu pour combiner la force et la large couverture du moteur thématique exclusif de JPMAM - ThemeBot - avec les capacités de gestion de portefeuille et de recherche de la plateforme actions mondiales de JPMAM. ThemeBot permet d'identifier efficacement les titres exposés à une gamme de thèmes d'investissement, y compris les thérapies géniques.

Le rôle du ThemeBot

Fondé sur le traitement du langage, ThemeBot examinera plus de 10 000 titres à travers le monde, et par l’analyse rapide de centaines de millions de sources de données, comprenant des articles d'actualité, des profils de sociétés, des notes de recherche et des documents réglementaires, permettra d’identifier les titres les plus exposés au thème choisi et ainsi de constituer un portefeuille pertinent, prenant en compte la liquidité, la capitalisation boursière et la rentabilité.

L'ensemble de la capitalisation boursière sera pris en compte pour que le portefeuille offre une exposition diversifiée aux pionniers innovants mais aussi aux acteurs établis de la santé. ThemeBot s'assure en continu de la pertinence des titres inclus en portefeuille sur la base de mesures aussi bien textuelles que financières.

Une fois que ThemeBot aura sélectionné les actions qu'il juge les plus pertinentes pour le thème des thérapies géniques, l'équipe QBS travaillera en collaboration avec des analystes expérimentés de l’équipe de gestion sur les actions mondiales de JPMAM pour examiner et valider les résultats issus du ThemeBot, afin que seuls les titres les plus pertinents pour le thème soient intégrés au portefeuille.

Lire (4 min.)

Intelligence artificielle : 700 millions d’algorithmes et moi, et moi, et moi

Rolando Grandi
Le développement économique repose de plus en plus sur celui de la technologie du Big Data. Quel est le rôle économique de l'intelligence artificielle (IA) ? Quelles sont les perspectives de développement du secteur ? Quel rôle social pour l'IA ?
Lire (4 min.)

ESG et intelligence artificielle : DWS renforce sa position

DWS Group — gestionnaire d'actifs pour les institutionnels et clients privés — a annoncé le 18 juillet dernier l'acquisition d'une participation minoritaire de 2,68 % dans la plateforme de notation ESG Arabesque S-Ray GmbH, basée à Francfort. Les deux sociétés souhaitent également collaborer dans le futur. Les parties gardent confidentiels le prix et autres aspects financiers de la transaction, qui est déjà clôturée.

Développer la finance durable

Arabesque S-Ray propose une large gamme de produits et services dans le domaine de l’ESG. Son outil S-Ray — collecte et analyse de données — permet aux clients de suivre et d’évaluer les performances en matière de développement durable de plus de 7 000 sociétés cotées. Grâce au machine learning (apprentissage automatique) et au big data, S-Ray combine systématiquement plus de 200 indicateurs ESG avec des données qui proviennent de plus de 30 000 sources dans plus de 170 pays. À l’aide de ses algorithmes, l’outil peut ainsi calculer différents scores.

DWS prévoit d’utiliser les scores de S-Ray comme source de données complémentaire à son outil ESG existant. Le Groupe entend ainsi renforcer sa capacité à fournir des solutions sur-mesure à ses clients. Grâce à cette collaboration et à l’expertise d’Arabesque en matière de développement durable et de notation, DWS pourra s’appuyer sur la prochaine génération de systèmes de notation ESG. Objectif, face aux défis à venir dans le cadre de son engagement en faveur de l’investissement durable.

Miser sur l'intelligence artificielle

DWS entre également en négociations exclusives avec Arabesque pour une prise de participation minoritaire significative dans son moteur d’IA, afin de renforcer ses compétences en la matière. En combinant le big data, le machine learning et le high performance computing (calcul de haute performance), cette solution constitue un système intelligent d’analyse prédictive, notamment sur l’évolution du cours des actions.

En associant le savoir-faire d’Arabesque en matière de digital et de machine learning et l’expertise de DWS sur les marchés financiers, les deux partenaires entendent développer davantage le moteur d’IA d’Arabesque. Le secteur de la gestion d’actifs s’oriente chaque jour un peu plus vers l’automatisation et la digitalisation. La collaboration entre Arabesque et DWS pourrait aboutir à de nouvelles offres de stratégie d’investissement, notamment des solutions sophistiquées d’IA.

Lire (3 min.)

Capital-investissement : Vatel Capital primé par Gestion de Fortune

Vatel Capital — société de gestion indépendante — annonce ce mercredi 15 janvier avoir été récompensée lors du 27e Palmarès des Fournisseurs organisé par le magazine Gestion de Fortune. Agréée par l'AMF, Vatel Capital investit dans les PME cotées et non cotées. La société de gestion revendique plus de 450 M€ d’actifs sous encours.

Elle investit dans des entreprises de nombreux secteurs : santé, énergies renouvelables, services aux entreprises et internet notamment. Vatel Capital propose également une offre financière sur les actifs tangibles tels que la forêt, les terres agricoles et les énergies renouvelables.

Focus sur le palmarès de Vatel Capital

Vatel Capital a obtenu la 2e place dans la catégorie Capital-investissement, suite à une enquête quantitative et qualitative menée auprès de 4 500 conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) répartis sur toute la France. Le travail des gérants est régulièrement récompensé :

  • En mars 2017, Vatel Capital a été élu 3e société préférée des CGPI dans la catégorie « Capital-Investissement » du journal Investissements Conseils ;
  • En janvier 2016 et 2017, Vatel Capital a été noté 4 étoiles par Gestion de Fortune pour sa qualité de service ;
  • En 2015 et en 2018 le FCP Vatel Flexible a obtenu le Lipper Fund Award ;
  • En 2011, Vatel Capital a été élue société de gestion de portefeuille la plus dynamique, dans la catégorie « non coté » des Tremplins Morningstar.
Lire (2 min.)

Amiral Gestion recrute un Responsable Institutionnels et Grands comptes

Amiral Gestion —  société de gestion indépendante — annonce ce mercredi 15 janvier la nomination d'un nouveau Responsable Institutionnels et Grands comptes. Fin décembre 2019, la société revendiquait 3,9 Mds€ d'encours sous gestion. Basé à Paris, Ugo Emrinian (32 ans) travaillera en collaboration avec Benjamin Biard, Directeur du développement et Pierre-Antoine Door, Responsable Institutionnels et Grands comptes. Il poursuivra les développements auprès des clients institutionnels et grands comptes.

Ugo Emrinian supervisera également le développement commercial sur le marché italien, où la gamme Sextant est disponible depuis 2019. Ce recrutement s'inscrit dans la stratégie de développement d’Amiral Gestion. « L'international est un axe de développement sur lequel nous avons beaucoup d'ambition. L'expérience d'Ugo sur le marché italien nous sera précieuse », précise Benjamin Biard, Directeur du développement chez Amiral Gestion.

Focus sur le parcours d'Ugo Emrinian

Ugo Emrinian possède un Master en Finance de Marchés de l’INSEEC Business School de Paris. Après une première expérience d'Assistant trader chez Natixis, il développe une expertise de plus de 10 ans dans le développement commercial des grands comptes et institutionnels en France et en Italie. En 2010, il rejoint l'équipe commerciale institutionnelle de Swiss Life Asset Management. En 2015, Ugo Emrinian intègre Metropole Gestion. Il y est nommé Directeur commercial adjoint en 2019.   

Lire (2 min.)

Rolando Grandi - LFDE Echiquier Artificial Intelligence : « L'ère de l'IA ne fait que commencer »

Depuis un an, La Financière de l'Echiquier développe un fonds mondial qui investit dans l'intelligence artificielle (IA). Sur quels piliers repose cette gestion thématique ? Comment les valeurs en portefeuille sont-elles sélectionnées ? Quelles perspectives d'avenir se dessinent pour ce secteur ? Rolando Grandi, gérant chez La Financière de l'Echiquier (LFDE), nous présente le fonds Echiquier Artificial Intelligence.
Voir (<3 min.)

Jean-Georges Dressel - LFDE : investir dans les thématiques ISR et intelligence artificielle (IA)

A l'occasion de la convention ANACOFI 2019, Jean-Georges Dressel, Directeur commercial CGP & Echiquier Club chez LFDE, nous présente l'actualité de sa structure.

Voir (<4 min.)