ESG : Groupama AM obtient le label Greenfin pour G Fund Global Green Bonds

Groupama Asset Management (Groupama AM) annonce ce lundi 27 avril que le fonds « G Fund Global Green bonds » de sa gamme obligataire a obtenu le label Greenfin (anciennement label TEEC) le 1er avril dernier, suite à un audit mené par l’organisme certificateur AFNOR.

« L’obtention de ce label public est essentielle pour nous. La sélectivité du label Greenfin par rapport à d‘autres labels de place plus généralistes le rend particulièrement attractif. En particulier pour les investisseurs recherchant un label exigeant sur le plan environnemental tout en prenant en compte les piliers sociétaux et de gouvernance », souligne Jean-Louis Autant, Directeur de la RSE.

Un label sélectif

Créé sous l’égide du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, le « Label Greenfin » (ex « label TEEC ») est le premier label d’Etat dédié à la finance verte. Il garantit aux investisseurs — banques, assurances et épargnants — que les produits financiers auxquels il est attribué contribuent au financement de la transition énergétique et écologique.

Il analyse leur action dans au moins l’un de ces quatre domaines : changement climatique, eau, ressources naturelles, biodiversité. Ce label public est promu conjointement par Novethic, EY France et AFNOR certification. Attribué pour 3 ans, il inclut des audits de suivi une fois par an. L’objectif affiché consiste à mobiliser une partie significative de l’épargne au bénéfice de la transition énergétique et écologique.

Le « Label Greenfin » repose sur quatre critères spécifiques : la détermination de la part verte des investissements effectués par les émetteurs sélectionnés en portefeuille, des exclusions formelles de certaines activités, la prise en compte des critères environnementaux, sociaux/sociétaux et de gouvernance (ESG), ainsi qu’une mesure des impacts positifs des investissements.

Maturité des obligations vertes

« G Fund Global Green Bonds » est construit sur une gestion obligataire active, qui inclut une sélectivité rigoureuse des émetteurs. Le fonds investit principalement sur des titres obligataires « Green Bonds ». Ces obligations vertes représentent 80 % à 100% de l’actif net du fonds   ̶ de toutes zones géographiques. Le marché des Green Bonds représentait 750 milliards USD d'encours dans le monde à fin décembre 2019.

Les plus importants gisements d'émissions sont les marchés chinois, nord-américain et français. Une obligation verte est définie comme un emprunt obligataire émis sur les marchés par une entreprise, une entité publique ou un Etat, pour financer exclusivement des projets contribuant à la transition écologique ou ayant un impact positif sur l'environnement. Leur usage cible ainsi exclusivement le financement de « projets verts ».

Investissement dynamique

En termes de philosophie, le fonds « G Fund Global Green Bonds » accompagne les émetteurs dans leur dynamique de transition énergétique et écologique telles que : les énergies renouvelables, le contrôle de la pollution, les transports propres, la gestion des déchets, la préservation de l’eau, tout en visant la génération de performances financières.

La sélection des titres s'appuie sur les principes d'éligibilité définis par Groupama AM, appliqués aux caractéristiques du titre et de l'émetteur. L'équipe de recherche interne analyse ainsi les critères extra-financiers portant sur :

  • L'émission, à l'aune de la traçabilité et de la gestion des capitaux, du processus de sélection des projets et du respect des critères définis par les « Green Bond Principles » ;
  • L'émetteur, à l'aune de sa performance ESG ;
  • La qualité environnementale des projets ;
  • La transparence de l'émetteur et des projets.

« L'analyse propriétaire de Groupama AM, qui s’appuie sur une équipe d’analystes à la double compétente financière et extra-financière, observe ces 4 piliers de sélection pour intégrer ou exclure un certain nombre de titres et d'émetteurs au sein de l'univers d'investissement », souligne Marie-Pierre Peillon, Directrice de la recherche et de la stratégie ESG.

Lire (5 min.)

Label Greenfin : Montpensier Finance lance le fonds M Climate Solutions

Montpensier Finance — société de gestion indépendante française — a annoncé le 14 novembre dernier le lancement du fonds « M Climate Solutions », labellisé Greenfin. Objectif, investir dans les entreprises internationales qui apportent un réel impact positif dans la transition climatique. Montpensier Finance affirme ainsi son engagement environnemental, social et de gouvernance (ESG).

Entreprises et transition énergétique

Le fonds sera investi dans des entreprises européennes, américaines et asiatiques qui génèrent un réel impact dans la transition énergétique et écologique. D'après Montpensier Finance, ces entreprises — souvent très innovantes — peuvent bénéficier d’un « trend » de croissance pérenne et supérieure à celle de la moyenne des entreprises internationales. Ces entreprises performantes dans la transition climatique sont de plus en plus recherchées par les investisseurs internationaux.

Pour leurs choix d’investissement, les équipes de gestion du fonds ont identifié trois grands vecteurs de transformation : énergie responsable, préservation du capital terrestre et transport efficient. Au sein de ces vecteurs, les gérants et analystes vont sélectionner les entreprises qui allient impact climatique positif et perspectives de valorisation.

Politique ESG de Montpensier Finance

Le lancement de « M Climate Solutions » s’inscrit dans la politique ESG de Montpensier Finance. « Parallèlement aux règlementations internationales qui sont nécessaires, les entreprises et les investisseurs ont un rôle déterminant à jouer pour résoudre les enjeux du réchauffement climatique », déclare Guillaume Dard, Président de Montpensier Finance

« Montpensier Finance a pris un certain nombre d’initiatives en intégrant notamment des critères ESG dans les processus de gestion de l’ensemble de ses fonds. Le lancement du fonds « M Climate Solutions » constitue une nouvelle étape dans notre ambition de devenir un gérant d’actifs pleinement engagé et reconnu dans le domaine de l’ISR », ajoute-il.

Lire (3 min.)

Finance durable : BlackRock lance deux ETFs ESG obligataires High Yield

BlackRock — spécialiste multinational dans la gestion d’actifs — a annoncé le 14 novembre dernier le lancement de 2 fonds ETF d’obligations à haut rendement, qui intègrent des critères Environnementaux Sociaux et Gouvernance (ESG). Le gérant a également obtenu plusieurs labels de finance durable pour une large gamme de fonds distribués en France. D'après les chiffres d'octobre 2019, l’ensemble des fonds BlackRock ayant obtenus les labels ISR et Greenfin représente 8,4 Mds€ d’actifs sous gestion.

Basée à Paris et à Londres, l’équipe Européenne de BlackRock dédiée à la recherche thématique portant sur l’investissement durable (BlackRock Sustainable Investing), développe des outils d’analyse permettant d’évaluer les liens entre l’intégration des critères ESG et la performance financière à long terme. Ces analyses démontrent que les investisseurs n'ont pas besoin de faire un arbitrage entre ces deux considérations.

Développement de l'offre ESG

« Nous poursuivons le développement de notre plateforme d’investissement durable en France », déclare Bettina Mazzocchi-Mallarmé, Directrice BlackRock iShares & Wealth pour la France, la Belgique et le Luxembourg. « L’obtention des labels ISR et Greenfin, ainsi que le lancement d’une nouvelle solution d’investissement innovante dans le domaine de l’ESG, sont des étapes importantes pour répondre aux besoins de nos clients locaux et soutenir la croissance des flux d’investissement durables », ajoute-elle.

BlackRock renforce son offre d’investissement durable avec les deux fonds indiciels ESG UCITS d’obligations à haut rendement, « iShares Euro High Yield Corp Bond ESG UCITS ETF » et « iShares Dollar High Yield Corp Bond ESG UCITS ETF ». Ils sont les premiers de leur catégorie à être distribués en Europe. Ces fonds répondent à la demande des investisseurs de diversifier leur allocation obligataire avec une exposition aux valeurs de hauts rendements tout en conservant des critères ESG.

Succès de la finance durable

L’accroissement de la qualité et quantité des données ESG disponibles, les évolutions démographiques ainsi que les initiatives règlementaires telles que la Loi Pacte en France sont autant de facteurs déterminants pour faciliter l’essor des flux d’investissement durables dans le monde. Dans ce contexte, BlackRock estime que le marché des ETF intégrant les critères ESG représentera USD 400 milliards d’actifs sous gestion d’ici 2028, contre un peu plus de USD 45 milliards aujourd’hui.

« Initialement principalement concentré sur les marchés actions, l’intérêt des clients pour les solutions d’investissement durable s’étend à présent aux indices obligataires et à l’ensemble de la construction de portefeuilleNous avons constaté des flux records sur les ETF obligataires en 2019 (...) Nous estimons que la taille du marché ETG obligataire va doubler pour atteindre $2000 milliards d’ici 2024, avec une partie significative de ces flux générés par des solutions ESG », explique Arnaud Gihan, Directeur iShares France.

Focus sur les labels ISR et Greenfin

Créé en 2016, le label Investissement Socialement Responsable (ISR) est soutenu par le ministère de l’Economie et des Finances. Il distingue les fonds qui investissent dans des entreprises aux pratiques responsables en matière d'ESG. Il a pour objectif d’aider les investisseurs à choisir des placements responsables et durables. 

Dédié à la finance verte, le label Greenfin est soutenu Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire. Il se concentre sur le financement de la transition écologique et énergétique et la part « verte » des fonds d’investissement. Ces labels ont été octroyés aux fonds BlackRock et iShares détaillés ci-dessous pour une durée de trois ans renouvelables, à la suite d’un audit réalisé par EY (Ernst & Young), auditeur expert et indépendant agréé par les pouvoirs publics pour la labellisation.

Lire (4 min.)

RGreen Invest : le fonds INFRAGREEN IV obtient le Greenfin Label France Finance Verte

RGreen Invest — plateforme de financement d’infrastructures vertes — annonce ce jeudi 19 septembre l'obtention du Greenfin Label France Finance Verte pour son fonds INFRAGREEN IV. Il s'agit du premier label d’État dédié à la finance verte, l’ancien label TEEC pour « Transition énergétique et écologique pour le climat ». Il garantit la qualité « verte » des fonds d’investissement et rassemble les acteurs financiers en quête de pratiques transparentes et durables.

« INFRAGREEN IV actuellement en cours de levée est le quatrième millésime de notre de stratégie d’investissement en Equity et Quasi-Equity dans des projets d’infrastructures liés à la transition énergétique et écologique », rappelle Nicolas Rochon, Président d’RGreen Invest. La stratégie va poursuivre sa démarche d'accompagnement de la filière européenne de la transition énergétique et des énergies alternatives.

Focus sur le Greenfin Label France Finance Verte

Greenfin Label France Finance Verte a été créé par le ministère de la Transition écologique et solidaire en 2015. Il couvre les champs de la transition énergétique et écologique, ainsi que de la lutte contre le changement climatique. Notamment décerné par Novethic, ce label exclut de ses fonds labellisés les investissements dans des entreprises qui opèrent dans le secteur nucléaire et les énergies fossiles.

Lire (2 min.)

FCPI : le 25e Fonds de la gamme Alto sera totalement remboursé à fin mai 2020

Eiffel Investment Group — gérant d’actifs spécialisé dans le financement des entreprises — annonce ce jeudi 4 juin avoir remboursé à 100 % aux investisseurs privés un nouvel FCPI de sa gamme Alto. Il s'agit du FCPI Alto Innovation 10, qui affiche une performance finale depuis l’origine de + 43,17 % hors réduction fiscale. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

Après cette liquidation, un total de 25 fonds aura été intégralement remboursé dans une gamme qui compte 44 fonds (FCPI-FIP-FCPR). « Notre équipe démontre la pertinence de sa stratégie d’investissement portée vers le financement à long terme des PME-ETI européennes et innovantes. Dans les prochains mois, nous enrichirons notre gamme accessible à nos partenaires et à nos investisseurs que nous remercions pour leur confiance. », précise Huseyin Seving, Directeur de la Distribution d’Eiffel Investment Group.

Tissu économique européen

Parmi les premiers acteurs du secteur à avoir remboursé des FCPI avec plus-value, les fonds de la gamme Alto effectuent chaque année des distributions aux investisseurs privés. Au total, ce sont près de 446 millions d’euros remboursés aux investisseurs depuis l’origine. L’équipe d’investissement démontre ainsi sa capacité et sa régularité à investir puis céder les participations de ses fonds, et rendre le capital aux souscripteurs.

La régularité des performances de la gamme Alto illustre la pertinence de la gestion pragmatique et innovante d'Eiffel Investment Group. L’équipe d’investissement de cette gamme travaille ensemble depuis plus de 10 ans. Elle déploie une approche de terrain afin de rencontrer des centaines de PME-ETI chaque année en France, en Allemagne, au Royaume Uni, en Scandinavie, et partout en Europe. Sa connaissance du tissu économique européen lui permet d’identifier et de sélectionner les leaders de demain.

Lire (2 min.)

AG2R La Mondiale accueille une nouvelle membre dans son Comité de direction

AG2R La Mondiale — spécialiste de la protection sociale et patrimoniale en France — annonce ce jeudi 4 juin l'arrivée d'une nouvelle membre de son Comité de direction. Isabelle Hébert (47 ans) rejoindra AG2R La Mondiale à compter du 29 juin 2020. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, elle sera en charge de la stratégie, du digital, du marketing et de la relation client.

Focus sur le parcours d'Isabelle Hébert

AG2R La Mondiale accueille une nouvelle membre dans son Comité de direction
Isabelle Hébert

Franco-suisse, Isabelle Hébert est Normalienne (École Normale Supérieure Paris-Saclay), diplômée de l’École Nationale de la Statistique et de l’Administration Économique (Ensaé) et titulaire d’un Diplôme d’Études Approfondies (DEA) d’économie. En 1999, elle débute sa carrière aux États-Unis. En 2005, elle poursuit son parcours au Moyen-Orient au sein des groupes d’assurance santé CIGNA Corporation et Aetna Inc.

Elle y occupe les postes de Directrice développement produits et innovation US, puis de Directrice stratégie et marketing international. En 2010, Isabelle Hébert est Directrice stratégie, innovation et marketing du Groupe Malakoff-Médéric. En 2013, elle devient Directrice générale adjointe assurance et membre du Comité exécutif du Groupe MGEN.

En 2017, elle est nommée Directrice générale du Groupe MGEN et Directrice des services innovants du Groupe Vyv dont elle est membre du Comité de Direction Générale Groupe. Isabelle Hébert est par ailleurs membre de l’association Parité Assurance.

Lire (2 min.)