J.P. Morgan AM lance ses premiers ETF actions ESG gérés activement

Ces trois nouveaux ETF offrent aux investisseurs la possibilité de disposer de portefeuilles qui répliquent les indices et dont les caractéristiques sont similaires à leurs benchmarks respectifs (profil de risque similaire et même cadre de construction de portefeuille par exemple). Les investisseurs disposeront en plus d’un avantage informationnel par rapport à un investissement purement passif. Ces nouveaux ETF s’appuieront sur la solide expertise de J.P. Morgan Asset Management ainsi que sur un historique de performance éprouvé en matière d’investissement dit « Research enhanced index » (REI), à savoir un processus différenciant de sélection de titres s’appuyant sur une recherche propriétaire.

Le processsus de pondération

L’équipe de recherche de J.P. Morgan Asset Management, qui se compose de 65 analystes fondamentaux, apporte aux équipes de gestion de portefeuille des informations précises sur les titres. En s’appuyant sur cet avantage, les gérants de portefeuille surpondèrent légèrement les titres qu’ils trouvent attractifs et sous-pondèrent légèrement ceux qu’ils trouvent moins attractifs. Les portefeuilles conservent ainsi les mêmes caractéristiques que les indices tout en cherchant à générer des performances positives et croissantes.

L’ETF JPM Europe Reserch Enhanced Index Equity (ESG) UCITS aura pour benchmark l’indice MSCI Europe, l’ETF JPM US Research Enhanced Index Equity (ESG) UCITS aura pour benchmark l’indice S&P 500 et l’ETF JPM Global Research Enhanced Index Equity (ESG) UCITS aura pour benchmark l’indice MSCI World. Les trois ETF afficheront un ratio du total des frais (TER) de 25 points de base.

L'intégration des critères ESG

Ces ETF intègreront également les critères ESG, de façon systématique et explicite ; ces critères feront dès le départ partie du processus de prise de décision d’investissement. De plus, ces trois nouveaux ETF actions gérés activement filtreront les titres en fonction du respect des règlementations et des critères sociaux, environnementaux et de gouvernance. De plus, les sociétés de certains secteurs, comme par exemple ceux de la fabrication d’armes controversées et du tabac, seront exclues.

      Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/actualites/breve/un-nouveau-responsable-de-la-distribution-etf-chez-j-p-morgan-21526
Lire (2 min.)

BNP Paribas AM renforce son équipe ETF et solutions indicielles

Maude Rivierre Bianchi a rejoint BNP Paribas Asset Management le 23 avril 2018 en tant que Spécialiste Produits ETF et Solutions indicielles. Maude est basée à Paris et rapporte à Bertrand Alfandari, responsable du développement ETF et Solutions indicielles.

Chiara Solazzo renforce l’équipe basée à Milan. Elle rejoint à compter du 2 mai 2018 BNP Paribas Asset Management au poste de Commerciale ETF et Solutions indicielles sous la supervision de Sabrina Principi, responsable de la vente ETF et Solutions indicielles pour l’Italie et l’Espagne.

Victor Volard et Nitharshini Thevathas viennent quant à eux respectivement renforcer l’équipe de vente dédiée à la clientèle francophone et l’équipe dédiée au développement produits ; tous deux étaient déjà présents dans les équipes depuis 2017.

Ces nominations font échos au plan stratégique annoncé en 2016 par Isabelle Bourcier, Responsable des gestions quantitative et indicielle de BNP Paribas Asset Management, visant un doublement des encours pour l’activité ETF et Solutions indicielles, et soutenu par un renforcement significatif des équipes dédiées au développement de ces solutions d’investissement.

« Après deux années de collectes soutenues, en 2016 et 2017, l'activité indicielle représente 19,5 milliards d'euros sous gestion à fin décembre 2017 et notre positionnement en Europe ne cesse de progresser. Nous comptons poursuivre cette dynamique avec de nouveaux recrutements d’ici à la fin de l’année», commente Isabelle Bourcier.

L’équipe ETF et Solutions indicielles de BNP Paribas Asset management compte aujourd’hui 28 collaborateurs, dont 10 gérants et 18 personnes dédiées au développement dans les pays francophones, germanophones et l’Italie.

Maude Rivierre Bianchi a débuté sa carrière en 2005 en tant qu’analyste hedge funds chez Natixis Asset Square, devenu Natixis Multimanager en 2007. En 2012, elle est nommée gérante dans l’équipe de multigestion alternative puis rejoint en juin 2015 le département Développement de VEGA Investment Managers en tant que Product Specialist. Maude détient le certificat Chartered Alternative Investment Analyst, et elle est diplômée de l’université Paris Dauphine et de l’IAE Gustave Eiffel.

Chiara Solazzo a commencé sa carrière en 2008 comme sales-trader ETF et ETC chez Unicrédit-HVB à Milan. En 2011, elle rejoint Crédit Suisse Italy SPA comme spécialiste produit ETF, avant d’être recrutée par Blackrock en 2013 au poste de commerciale ETF iShares. Chiara est diplômée d’un Master en Finance de l’Université italienne de Sienne.

Lire (2 min.)

J.P. Morgan AM lance trois nouveaux ETF obligataires

Après le lancement de deux ETF dits « alternatifs liquides », les trois ETF obligataires ci-dessous viennent renforcer la gamme existante :

  • JPMorgan ETFs (Ireland) ICAV – USD Ultra Short Income UCITS ETF [JPST]
  • JPMorgan ETFs (Ireland) ICAV – USD Emerging Markets Sovereign Bond ETF [JPMB]
  • JPMorgan ETFs (Ireland) ICAV – BetaBuilders Eur Govt Bond 1-3yr UCITS ETF [JE13]

« Nous continuons de nous appuyer sur le meilleur des ressources de J.P. Morgan pour faire évoluer notre activité ETF et offrir notre expertise d’investissement existante à nos clients sous forme d’ETF. Les investisseurs montrent un fort intérêt pour la gestion active et les stratégies obligataires smart mais aussi pour des stratégies moins corrélées aux marchés leur permettant ainsi de naviguer dans des environnements volatils. Par ailleurs, les investisseurs européens adhèrent de plus en plus à la liquidité, la transparence et le rapport coût / efficacité des ETF en cherchant à construire des portefeuilles plus robustes », déclare Bryon Lake, Directeur international ETF.

  • L’ETF JPMorgan USD Ultra Short Income UCITS [JPST], géré par l’équipe J.P. Morgan Global Liquidity Managed Reserves, a pour objectif d’offrir une exposition diversifiée aux obligations de très courte maturité et aux instruments de dette dans l’univers des obligations d’entreprise et d’État notées investment-grade. Cette stratégie adoptera une approche conservatrice afin de réduire la volatilité et limiter l’exposition à la duration. L’ETF vise en effet une duration en portefeuille de moins d’un an. Cette stratégie, qui peut investir dans tous les secteurs, va d’abord se concentrer sur le crédit corporate et investment-grade. Elle vise un rendement supérieur aux fonds monétaires avec un ratio du total des frais (TER) pouvant aller jusqu’à 22 points de base, ramenés à 18 points de base jusqu’au 28 février 2021.
  • L’ETF JPMorgan USD Emerging Markets Sovereign Bond [JPMB] a pour objectif de suivre les performances de l’indice obligataire JPMorgan Emerging Market Risk-Aware Bond, nouvellement créé par l’équipe Quantitative Beta Strategies (QBS) et publié par la banque d’investissement de J.P. Morgan. Dérivé de l’indice vedette JPMorgan EMBI Global Diversified, JPMB offre une exposition à la dette souveraine émergente libellée en dollar US. Cet ETF a pour objectif de suivre le benchmark et vise un TER pouvant aller jusqu’à 39 points de base.
  • L’ETF JPMorgan BetaBuilders Eur Govt Bond 1-3yr UCITS [JE13] vise à suivre l’indice JPMorgan EMU Government Bond 1-3 Year et aura un TER pouvant aller jusqu’à 10 points de base. La gamme beta builder de J.P. Morgan Asset Management offre une exposition précise à des secteurs stratégiques et spécifiques du marché.

Pour rappel, J.P. Morgan Asset Management a largement étoffé son activité ETF au cours des derniers mois en nommant Olivier Paquier au poste de Responsable de la distribution d’ETF pour l’Europe Continentale et Ivan Durdevic au poste de Responsable de la distribution d’ETF pour la Suisse en janvier 2018. John Adu et Tom Stephens ont été recrutés en septembre 2017, respectivement aux postes de Responsable de la distribution d’ETF pour le Royaume-Uni et Responsable des marchés de capitaux ETF, et Bryon Lake est devenu Directeur international ETF en mars 2017. Bryon Lake, John Adu, Tom Stephens et Olivier Paquier sont basés à Londres, Ivan Durdevic est lui basé en Suisse.

 
Lire (3 min.)

Amundi ETF affiche 50% de croissance organique en 2017

Amundi ETF, un des fournisseurs européens d’ETF leaders du marché, annonce des encours sous gestion en 2017 de 38 milliards d’euros, grâce à des flux records dépassant les 10 milliards d’euros.
Lire (3 min.)

L’ACPR/AMF lancent une consultation sur les investisseurs vulnérables

Dans un contexte de vieillissement démographique et de mutation digitale du secteur financier, le Pôle commun présente un état des lieux général des pratiques de commercialisation des produits financiers aux personnes âgées : besoins et difficultés éventuelles, mécanismes de protection et usages du marché. Le rapport vise à constituer une première base de réflexion et à ouvrir le débat, par le biais d’un appel à contributions, sur une série de questions-clés.

L’objectif est de trouver, en collaboration avec les consommateurs, les professionnels et les acteurs du vieillissement, les moyens d’identifier les bonnes pratiques de commercialisation à l’égard des personnes vieillissantes et vulnérables, au regard notamment de difficultés cognitives. L’ambition de ces travaux est double : s’assurer qu’un conseil adapté est délivré par les professionnels et qu’un consentement éclairé est donné par cette clientèle lors de la souscription de produits financiers.

L’ACPR et l’AMF invitent toutes les personnes intéressées à envoyer leurs contributions, qui nourriront les réflexions du Pôle commun pour la suite des travaux en 2019.

 
Lire (1 min.)

Janus Henderson lance un fonds sur la thématique des biotechs

Cette SICAV de droit luxembourgeois investira dans des sociétés innovantes du secteur de la biotechnologie, ou des sociétés liées à ce secteur, en ciblant plus particulièrement celles qui apportent une réponse aux importants besoins médicaux non satisfaits à travers le monde. Ce fonds ciblera les sociétés visant un développement de long-terme au sein d’un secteur très innovant et en rapide croissance.

Le nouveau fonds biotech de Janus Henderson sera co-géré par Andy Acker et Dan Lyons qui disposent, à eux deux, de plus de 40 ans d’expérience en matière d’investissement sur le secteur de la biotechnologie. Le fonds sera géré par une équipe d’experts issus du milieu scientifique et bénéficiera du soutien du reste de l’équipe d’investissement spécialisée dans le domaine de la santé de Janus Henderson.

Andy Acker constate : « Le rythme des progrès s’accélère dans l’industrie de la biotechnologie, ce qui signifie que les avancées médicales surviennent beaucoup plus rapidement. La FDA a, depuis le début de l’année, approuvé 55 nouvelles thérapies, établissant ainsi un record historique. Notre processus met l’accent sur les moteurs opérationnels et scientifiques essentiels à l’atténuation des risques et à l’identification des opportunités dont regorge ce secteur dynamique. »

Lire (1 min.)