Horizon AM lance un nouveau Roadshow

Horizon AM, société de gestion française indépendante, spécialiste de l’investissement dans le secteur de l’immobilier résidentiel en France et en Allemagne, signe un nouveau partenariat avec AGAMA Conseil, cabinet de conseil spécialisé dans la conformité, et organise, du 23 mai au 28 juin, un Roadshow dans 6 villes : Montpellier, Toulouse, Nice, Aix-en-Provence, Lyon et Paris.
Lire (1 min.)

BNP Paribas Wealth Management renforce sa présence aux États-Unis

Bank of the West Wealth Management a annoncé aujourd’hui l’ouverture de son premier centre de banque privée à New York, au 787 7th Avenue, dans les bureaux de BNP Paribas USA. Une équipe d’experts proposera des produits et services de gestion de patrimoine sur-mesure à des familles, des chefs d’entreprise et des particuliers fortunés à New York et dans la région. Le nouveau centre, au cœur de Manhattan, mettra à disposition de ses clients toutes les compétences de Bank of the West en matière d’investissement. Il proposera également des services traditionnels de gestion de patrimoine tels que le brokerage, le conseil, la gestion de portefeuille, les services philanthropiques ou la planification financière et successorale.
Lire (1 min.)

Les Assises du patrimoine et du conseil : S. Fantuz, L. Delavaud, P-Y. Lagarde & J-L. Gagnadre

Transformer le choc réglementaire en valeur ajoutée métier, la promesse est ambitieuse, mais est-elle réaliste ? À l'occasion des Assises de la gestion de patrimoine et du conseil aux entreprises, les associations représentantes s'expriment sur les bénéfices et préjudices liés aux nouveaux textes.

Faudra-t-il investir dans l'Intelligence Artificielle ? Quels seront les effets sur les petits épargnants ? Quelle incidence sur la rémunération ?  Stéphane Fantuz (CNCIF), Loïc Delavaud (CNCIOB), Pierre-Yves Lagarde (CNCIF) et Jean-Louis Gagnadre (CNCEF) partagent leur ressenti.
Voir (<5 min.)

Convention ANACOFI 2018 : le programme

L'Association Nationale des Conseils Financiers (Anacofi) a dévoilé le programme sa convention annuelle, qui se tiendra le jeudi 15 mars au Carrousel du Louvre. Cette année, les conférences s'articulent autour du thème : Nos métiers autrement ?
Lire (2 min.)

Un nouveau gérant privé chez Amiral Gestion

Gérant privé Amiral gestion  

Diplômé de la Macquarie University, Dorian a commencé sa carrière en 2012 comme analyste financier actions au sein du Groupe BNP Paribas. En 2014, il rejoint Bryan Garnier & Co où il était en charge du suivi des sociétés européennes du secteur des semi-conducteurs et où il s'est notamment vu décerner le prix du meilleur analyste européen du secteur technologie par Thomson Reuters.

Forte de la reconnaissance de sa gestion collective développée depuis 2002 via la gamme de fonds Sextant, Amiral Gestion gère depuis près de 10 ans le patrimoine d’investisseurs privés au sein d’un pôle de Gestion Privée totalement intégré à l’équipe d’investissement de la société de gestion. Centrée sur la sélection de titres au niveau européen et mondial ainsi que sur l’allocation d’actifs, l’expertise développée par les gérants privés d’Amiral Gestion bénéficie ainsi de l’apport de l’ensemble des équipes de gestion. Acteur indépendant et dont chaque collaborateur est investi au capital et dans les fonds gérés, Amiral Gestion propose une offre complète pour un accompagnement haut de gamme des investisseurs privés qui partagent ses valeurs : alignement d’intérêts, curiosité et goût pour l’analyse fondamentale.

    Vous aimerez aussi  https://lecourrierfinancier.fr/actualites/breve/amiral-gestion-renforce-son-pole-developpement-21612
Lire (1 min.)

Jupiter AM lance un nouveau fonds Equity Long Short

Le fonds Jupiter US Equity Long Short constituera un portefeuille concentré de 40 à 60 actions d’entreprises basées ou exerçant la plupart de leurs activités aux États-Unis. Le fonds détiendra des positions longues et des positions courtes, offrant la possibilité de se protéger contre les périodes baissières des marchés, tout en cherchant à réduire la corrélation avec la performance globale des marchés et à limiter la volatilité mensuelle des rendements du portefeuille. L'exposition nette du fonds aux actions sera normalement d’environ 25% de l'actif net, tandis que l'exposition brute sur les actions devrait avoisiner les 200%.

Darren dispose de plus de 10 ans d’expérience dans la gestion de portefeuilles actions US long-short chez UBS, SAC Global Investors et Caxton. Basé à Londres, il collabore étroitement avec les autres gérants actions long-short et long-only de Jupiter.

Magnus Spence, Directeur des investissements alternatifs chez Jupiter commente : « Le lancement de ce fonds est une étape importante de notre démarche stratégique visant à renforcer nos capacités en matière de solutions alternatives liquides. Darren est un investisseur en actions US très expérimenté avec une grande expertise de l’investissement en actions long-short et en gestion des risques. Nous sommes ravis de le compter dans notre équipe.

L’univers des solutions alternatives liquides a connu une croissance rapide au cours des dernières années, malgré des rendements assez médiocres. De nombreux investisseurs ont été déçus par les faibles niveaux de prise de risque, les frais élevés et les fortes corrélations avec les marchés actions. Le fonds Jupiter US Equity Long Short a été spécialement conçu pour répondre à ces préoccupations. Nous pensons que ce fonds apportera de la valeur ajoutée dans l’univers des fonds alternatifs liquides ».

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/jupiter-dynamic-bond-fete-5-ans-9862
Lire (2 min.)

6èmes Assises de la gestion de patrimoine et du conseil aux entreprises

Le 14 mars 2018, au Pavillon Dauphine (Paris 16e), auront lieu les 6èmes Assises de la gestion de patrimoine et du conseil aux entreprises organisées par la Chambre nationale des conseils experts financiers et ses associations affiliées CNCIF, CNCIOB et CNCEIP. Le thème sera : « Transformer le choc de réglementation en valeur ajoutée métier et entrepreneuriale ».
Lire (1 min.)

6èmes Assises de la gestion de patrimoine et du conseil aux entreprises

Rassemblant les professionnels de la finance et de la gestion de patrimoine, cet événement - qui se déroulera sous forme de conférences et d'ateliers - a pour objectif d'échanger autour de l'actualité de la “planète finance”, d'apprécier les évolutions des métiers de la gestion de patrimoine et du conseil aux entreprises et de dégager une vision d'avenir au service des clients particuliers et professionnels.

Le thème sera : « Transformer le choc de réglementation en valeur ajoutée métier et entrepreneuriale». En effet, l'entrée en vigueur de la deuxième directive sur les marchés d'instruments financiers imposera dès le 3 janvier 2018 que toute rémunération dans la durée devra être justifiée par un service dans la durée. Cette directive sera suivie de celle sur la distribution d'assurances (DDA).

Ces 6èmes Assises dresseront donc un état de ce nouvel environnement réglementaire, en s'appuyant sur les contours techniques. Elles évoqueront également, à travers un focus, les évolutions professionnelles, techniques et organisationnelles indispensables des cabinets.

Plus d'infos : www.cncef.org/les-assises/

Lire (1 min.)

La CNCEF lance l’Académie des Experts-Financiers

S'adressant aux étudiants mais aussi aux personnes en reconversion professionnelle, la CNCEF lance l'Académie des Experts-Financiers. Mentorat, communauté d'experts, formations et outils sont mis à disposition pour accéder plus facilement aux métiers de la finance.
Lire (1 min.)

Equance acquiert le cabinet EPC

Elmlinger Patrimoine Conseil (EPC) est un cabinet de conseil en gestion de patrimoine, suivi fiscal et protection sociale, créé en 2003 par Sonia Elmlinger, également co-présidente de la Chambre des conseillers en gestion de patrimoine pour la région Ile de France-Paris.

Avec l’acquisition d’EPC, Equance entend poursuivre la croissance du groupe à Paris avec un portefeuille qui atteint désormais près de 1000 clients sur la capitale. « Nous nous félicitons de notre rapprochement avec le cabinet EPC et de notre collaboration avec sa fondatrice et gérante Sonia Elmlinger. Cette opération s’inscrit parfaitement dans notre stratégie de croissance : elle nous permettra d’asseoir notre présence sur Paris mais aussi de développer nos activités et de les étendre dans le domaine de la protection sociale du dirigeant d’entreprise », déclare Olivier Grenon-Andrieu, président d’Equance.

Côté EPC, le rapprochement avec une société comme Equance, qui compte 100 collaborateurs, une présence dans 48 pays et des clients répartis dans 91 pays, représente une belle opportunité de développement pour ce cabinet indépendant.

L’historique comme le portefeuille des anciens clients d’EPC sont désormais intégrés au back office d’Equance, baptisé « SaveTime », qui permet une gestion automatisée et dématérialisée des processus administratifs. « Libérée des contraintes administratives, je vais pouvoir me consacrer pleinement à ce qui est l’essence même de mon métier : la relation client et la dimension conseil. Je vais aussi pouvoir libérer du temps pour le développement commercial », conclut Sonia Elmlinger. Pour accompagner le développement du cabinet parisien, Equance prévoit d’ailleurs le recrutement de deux commerciaux d’ici à la fin de l’année.

Lire (2 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Sunny AM

A-Notations Anacofi Services Sunny AM

Fin 2017, SUNNY AM détenait 619 M€ d’encours en gestion collective, gestion conseillée et mandats.

La société a choisi le statut de SA (2008) et obtenu son agrément auprès de l’AMF ; le capital, détenu par les trois associés-fondateurs, a été renforcé en 2014 ; elle a su développer un modèle particulier dédié aux Conseillers en gestion de patrimoine (87% de la clientèle).

L’équipe, très concentrée, œuvre au développement avec 4 gérants-analystes ainsi qu’un service commercial épaulé d’une Direction du développement.

La gamme de portefeuilles proposée en plus de la gestion conseillée et sous mandat, s’articule autour de 4 OPCVM ouverts, répondant à une échelle de risque comprise entre 3 et 5. Les derniers exercices ont montré une forte progression du volume de collecte des OPCVM, multiplié par 5 entre 2016 et 2017. Le chiffre d’affaires de la société progresse également de quelques 40% sur l’année 2017.

Lire (1 min.)

Vatel Capital renforce ses équipes

Jean-Michel Ycre

Diplômé de l’ESSEC et de l’Université de Mannheim, titulaire d’une Maîtrise LLCE d’Allemand de l’Université de Cergy, Jean-Michel Ycre, 44 ans, totalise 17 ans d’expérience sur les marchés financiers et le conseil. En septembre 2001, il intègre le pôle gestion de fortune du Crédit Lyonnais, où il contribue à la mise en place de l’activité de Gestion Conseillée, puis gère des portefeuilles actions de clients discrétionnaires. Après un passage en Vente Institutionnelle au Crédit Agricole Asset Management, il rejoint en janvier 2006 MEGA International où il réalise et supervise des missions de conseil en organisation et architecture d’entreprise, en France et en Europe.

A partir de 2011, il poursuit cette activité au sein de Crédit Agricole Assurances. Après avoir obtenu un Mastère Big Data - Gestion et Analyse des Données Massives à Telecom ParisTech, il rejoint Vatel Capital en tant que Directeur d’Investissement

Benoît Gueguen

Diplômé du Master Trading, Finance et Négoce international et Gestion d'Actifs de l'ESLSCA, Benoît Gueguen, 29 ans, débute sa carrière en tant qu'assistant gérant au sein de la société de gestion Quantology Capital Management en 2016. Il est également titulaire d’une certification en Finance d’entreprise d'HEC, du niveau 1 du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst) et suit actuellement un MBA Comptabilité et Finance d'entreprise. Il intègre Vatel Capital en qualité de Chargé d’Affaires.

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/immobilier/breve/vatel-capital-investit-porto-vecchio-19648
Lire (1 min.)

Les nouveaux enjeux des banques privées

Après une année 2016 pénalisante pour les activités en gestion de patrimoine, 2017 s'annonce favorable pour les banques privées qui ont connu un gain d'image phénoménal. Toutefois, le secteur bancaire connaît une mutation dans son rapport au client, ce qui ouvre des perspectives stratégiques nouvelles. Une étude menée auprès de foyers dont les revenus annuels dépassent les 72 000 € met en évidence ces enjeux relationnels.
Lire (2 min.)

Natixis lance Autocall R Juin 2017, dédié à la gestion patrimoniale

Autocall R Juin 2017 est un produit de placement alternatif à un investissement dynamique de type actions, présentant un risque de perte en capital en cours de vie ou à l’échéance. Disponible en contrats d’assurance vie ou de capitalisation en unités de compte, et en compte titres, Autocall R Juin 2017 offre aux investisseurs un accès au marché actions français via l’indice CAC® Large 60 Equal Weight Excess Return (« CAC® Large 60 EWER »), sponsorisé par Euronext* et recouvrant les 60 plus grandes valeurs cotées à la Bourse de Paris. Dès la fin de la 1re année, à une date d’observation annuelle, dès lors que le niveau de clôture de l’indice CAC Large 60 EWER est supérieur ou égal à son niveau initial, un mécanisme de remboursement automatique anticipé est activé et l’investisseur reçoit : • Le capital initialement investi, • augmenté d’un gain de 10,00 % par année écoulée (soit un TRA maximum de 9,56 %2). À la date d’observation finale, le 16 juin 2027, le niveau de l’indice CAC® Large 60 EWER est comparé à son niveau initial. Dans le cas où les conditions de remboursement automatique anticipé ne seraient pas remplies précédemment : • Si le niveau de l’indice CAC Large 60 EWER est supérieur ou égal à son niveau initial, l’investisseur reçoit le 30 juin 2027 : le capital initialement investi, augmenté d’un gain de 10 % par année écoulée soit un gain final de 100 % (soit un TRA de 7,14 %). • Si le niveau de l’indice CAC Large 60 EWER est supérieur ou égal à 60 % de son niveau initial, l’investisseur reçoit le 30 juin 2027 : le capital initialement investi (soit un TRA de 0 %). • Si le niveau de l’indice CAC Large 60 EWER est strictement inférieur à 60 % de son niveau initial, l’investisseur subit une perte en capital et reçoit le 30 juin 2027 : le capital initialement investi diminué de la performance finale de l’indice. Dans ce scénario, l’investisseur subit une perte en capital à hauteur de l’intégralité de la baisse de l’indice. Cette perte en capital peut être partielle ou totale.  
Lire (2 min.)