Portzamparc Gestion renforce son équipe commerciale

PORTZAMPARC Gestion équipe commerciale Matthieu Floc'h

Âgé de 29 ans, Matthieu Floc'h a commencé sa carrière en tant que Gérant Conseil, spécialisé dans l'accompagnement des investisseurs privés sur les marchés actions. Chez Portzamparc Gestion, il sera en charge de l'animation des conseillers en gestion de patrimoine sur la région Sud.

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/video/20504-20504
Lire (1 min.)

Un nouveau gérant chez Carmignac Investissement

Carmignac David Older gérant

David Older, initialement recruté pour son expertise sur les secteurs des technologies, des télécoms et des médias, a rejoint Carmignac en 2015 en tant que gérant actions senior. Nommé Responsable de l’équipe actions début 2017, il fait également partie de l'Equipe de Direction des Investissements aux côtés de Rose Ouahba, Frédéric Leroux et Didier Saint-Georges. Désormais gérant de Carmignac Investissement, et en charge du portefeuille actions de Carmignac Patrimoine, David contribuera à la performance globale des portefeuilles d’actions.

Lire (1 min.)

Un nouveau Responsable des relations institutionnelles chez Hexagone Finance

Responsable Relations Institutionnelles Hexagone Finance T. Amand  

Chez Hexagone Finance, Thibault Amand accompagnera les clients institutionnels, sera chargé de développer un portefeuille de prospects et endossera notamment la responsabilité des grands comptes distributeurs.

Titulaire d’un Master 2 Finance de l’Université Paris II Assas (1993) et diplômé de l’ESLSCA en 1991, Thibault Amand compte 25 ans d’expérience dans l'asset management.

Il débute sa carrière en qualité de chargé de Clientèle Corporate au sein de la banque Sanpaolo, de 1994-1998, avant de rejoindre la Gestion Privée de la Banque Worms de 1998 à 2001. Directeur des Ventes Institutionnelles chez Deutsche Asset Management de 2001 à 2009, il rejoint Mirabaud Gestion AM en 2009.  En 2014, il prend les fonctions de Directeur commercial Wholesale chez Aviva Investors France.

    Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/hexagone-finance-annonce-nouvel-accord-de-distribution-twentyfour-am-9646
Lire (1 min.)

Inocap gestion nomme un nouvel Analyste Gérant

Inocap gestion Analyste-gérant Geoffroy

Geoffroy Perreira, titulaire du CIIA de la SFAF, dispose de 12 ans d’expérience en analyse Actions Sell-Side. Il débute sa carrière en tant qu’Analyste Multi-secteurs/Stock-picking chez DSF Markets (ex-H. et Associés) en 2006. En 2014, il devient Analyste Small & Mid caps (IT / Software et aéronautique) chez Gilbert Dupont.

Chez Inocap Gestion, Geoffroy aura en charge la co-gestion du fonds Quadrige Rendement France Midcaps, dans le respect de la stratégie mise en place au sein de l'équipe de gestion et dans l'optique de renforcer l'approche terrain de l’investissement. Il siègera également au comité d’investissement de la société.

    Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/inocap-gestion-recrute-nouveau-gerant-16741
Lire (1 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : CERENICIMO

 

A-Notations Anacofi Serrvices Cerenicimo

Depuis sa création en 1995, le volume d’actifs immobiliers commercialisé représente plus de 7,8 milliards d’euros (chiffres 2017).

Une offre différenciée est proposée : elle concerne des programmes de résidences médicalisées, de résidences de tourisme, de résidences seniors, de résidences étudiantes ou encore locatives. CERENICIMO propose également via une filiale-LB2S- une formule de gestion sous mandat.

Des équipes fortes de 70 collaborateurs contribuent au développement depuis la phase de sourcing jusqu’à la commercialisation. Celles-ci s’appuient sur le renfort opérationnel d’un pôle juridique, d’un pôle actabilité, ainsi que d’un pôle financement et d’un pôle après-vente, constitués au sein du Groupe.

Basée en Loire Atlantique, CERENICIMO a structuré une organisation bâtie autour de représentations régionales au nombre de 8. Une importante logistique commerciale (25 collaborateurs) permet un maillage territorial auprès des CGP. Les fonctions logistiques ont été renforcées par le développement de CRM et logiciels propriétaires.

Lire (1 min.)

BlackRock se développe à Paris

Le bureau parisien de Simmons & Simmons, cabinet international d'avocats d'affaires, a accompagné BlackRock dans ses nouvelles ambitions. Si BlackRock, plus important gestionnaire d'actifs du monde, créé une filiale française de sa société de gestion de portefeuille, c'est essentiellement pour développer ses activités en Europe.

Lire (<1 min.)

Romain Burnand - Moneta Multi Caps : Le marché exagère dans ses amours et ses désamours

L'approche de gestion défendue par Romain Burnand, gérant chez Moneta AM, est, depuis toujours, de nager à contre-courant. Le portefeuille idéal, selon le fondateur de Moneta AM, se compose de petites valeurs inconnues qui ne donnent pas lieu à des conflits d'intérêt. Loin de la gestion value ou croissance pure, Romain Burnand défend une méthode pragmatique, qui s'éloigne des amours et désamours du marché, pas toujours justifiés. Dans ce nouvel épisode de / PERSPECTIVES /, Romain Burnand, fondateur de Moneta AM, nous dévoile sa philosophie de gestion.
Voir (<6 min.)

La dette d’infrastructures fait l’objet d’un nouveau fonds chez Aviva Investors

Florent Del Picchia, à Paris, et Sarah Wall, à Londres, tiendront les renes du fonds dédié à la dette d’infrastructures senior libellée en euro. Le fonds pourra investir dans l'énergie (production et renouvelables), les services aux collectivités, les transports ou encore les infrastructures sociales, avec un objectif de performance brute situé entre 180 à 200 points de base au-dessus du taux Euribor ou du mid-swap.

La dette d'infrastructures : une classe d'actifs attrayante

Le fonds a déjà clôturé sa première levée de fonds, grâce à l'accompagnement de cinq compagnies d’assurance européennes, et confirme ainsi l'intérêt croissant des investisseurs pour cette classe d'actifs. .

« Aviva Investors possède une longue expérience en matière d’origination des actifs et un historique de performance significatif sur le segment de la dette d’infrastructures. Le succès de cette première levée de fonds est révélateur de la forte demande des investisseurs institutionnels pour les actifs capables de générer des revenus stables à long terme assortis d’un faible niveau de volatilité », commente Antoine Maspétiol, Responsable de l’activité Dette Privée chez Aviva Investors France.

La dette d’infrastructures est l’une des composantes essentielles de la plateforme d’Aviva Investors, premier gestionnaire du Royaume-Uni et dixième européen en termes de gestion d'actifs d’infrastructures pan-européennes, en 2017. Désormais pleinement déployé, le premiers fonds de dette d’infrastructure d’Aviva Investors a été clôturé avec 450 millions d’euros d’engagements.

Avec près de 42 milliards d’euros en actifs réels, Darryl Murphy, Responsable de la dette d’infrastructures, dirige, entre Londres, paris et Toronto, une équipe de 26 professionnels, qui gère plus de 6 milliards d’euros d’actifs à l’échelle mondiale.

    Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/aviva-investors-annonce-le-closing-dun-nouveau-fonds-dedie-a-la-dette-immobiliere-19622
Lire (2 min.)

ODDO BHF AM intègre l’ESG à ses fonds obligataires

Dans un premier temps, le processus ESG identifie et exclut les émetteurs ayant des risques ESG très élevés, puis dans un second temps, l’analyse ESG viendra compléter l’analyse crédit fondamentale dans la construction du portefeuille. de la même manière que la note ESG des actions a des implications sur leur valorisation, la note ESG d’une émission obligataire a un impact sur le poids de cet émetteur dans le portefeuille. Dans les deux cas, l'objectif est de limiter les risques ESG spécifiques et d'atteindre des objectifs  de durabilité.

L'ESG : tendance de fonds et facteur de performance

“Les indices obligataires ESG génèrent des performances proches de celles des indices crédit standard. Mais sur le long terme, l’intégration des critères ESG réduit les risques d'exécution spécifiques d’une société.”  déclare Bastian Gries, Responsable de la gestion  Crédit Investment Grade chez ODDO BHF AM GmbH.

La mise en oeuvre d'une approche ESG dans les portefeuilles crédit euro investment grade répond par ailleurs à une demande croissante de la part des institutionnels.

L'intégration ESG s’appuie sur deux piliers : l'approche “best-in-universe” qui classe chaque titre en relation avec l’univers d’investissement entier : le gérant de portefeuille évalue ainsi les risques inhérents à chaque secteur et les opportunités liées aux critères ESG. Le second pilier est l’engagement auprès des entreprises, les gérants soutenant une dynamique ESG positive auprès des entreprises rencontrées.

Lire (1 min.)

Un nouveau fonds d’obligations internationales sans contraintes de gestion

Domicilié à Dublin, ce fonds obligataire sans contraintes géré activement sur la base d’une stratégie globale optimisée gérée par Brandywine Global depuis 2012. Il cherche à générer des performances absolues positives quelles que soient les conditions de marché et à surperformer l’indice FTSE 3-Month T-Bill de 600 pb par an (net de frais) sur une période glissante de 36 mois.

Les gérants (David Hoffman, Steve Smith, Jack McIntyre et Anujeet Sareen) pilotent un portefeuille concentré constitué des meilleures idées d’investissement de Brandywine Global sur les marchés obligataires internationaux, en donnant la priorité à la dette souveraine et aux devises. Compte tenu de son approche, l’équipe cherche à exploiter trois sources majeures d’alpha : l’exposition géographique, l’exposition aux devises et au crédit.

Les gérants utilisent un processus d'investissement macro top-down axé sur le niveau des valorisations pour initier des positions acheteuses ou vendeuses sur des pays ou des devises, et définir leurs allocations aux autres segments des marchés obligataires.

Le fonds peut prendre des positions acheteuses ou vendeuses sur des obligations internationales investment grade et non-investment grade, en fonction de leurs valorisations

La duration globale du portefeuille peut évoluer dans une fourchette allant de -10 à +10 ans, ce qui permet de générer des performances positives dans un environnement de hausse des taux.

L’équipe investira essentiellement sur les segments investment grade et non-investment grade des marchés internationaux de la dette souveraine, mais elle pourra prendre des positions sur la dette d’entreprise et le crédit structuré si elle identifie des opportunités intéressantes.

Les positions longues sont concentrées sur 10 à 20 marchés présentant les potentiels de performance les plus élevés et le processus de pondération géographique tient compte des facteurs fondamentaux, des tendances à long terme, des contextes politique et monétaire et des risques conjoncturels.

Au lancement du fonds, les trois pondérations géographiques les plus importantes sont les États-Unis (39,2 %), le Mexique (13,9 %) et la Malaisie (6,7 %). Les principales devises traitées sont le dollar américain (48,6 %), le peso mexicain (13,9 %) et la couronne suédoise (12,2 %).

La gestion active des devises ne fait l’objet d’aucune couverture et porte essentiellement sur les taux d'intérêt réels, les valorisations des devises et leur impact sur la conjoncture économique et l’inflation.

David Hoffman, l’un des gérants du fonds, commente : « Après une décennie marquée par des taux historiquement bas, l’environnement des investisseurs obligataires a fini par évoluer, ce qui leur permet désormais d’exploiter des opportunités d’investissement génératrices de performance. L’allocation de ce fonds n’étant pas limitée par un indice de référence, nous pouvons investir sur les segments de marché affichant les meilleurs potentiels de performance et exploiter les marchés obligataires et les devises que nous jugeons sous- ou survalorisés ».

Lire (3 min.)

Un nouveau Responsable de la distribution ETF chez J.P. Morgan

nouveau Responsable distribution ETF J.P. Morgan Le Léon

Alfred Le Léon prendra la responsabilité de la distribution ETF auprès des investisseurs professionnels, à Paris. Fort d'une solide expérience dans le domaine des ETF, initialement spécialiste produits ETF chez HSBC à Londres, Alfred Le Léon a fait ses armes chez Deutsche Bank, alors en charge de la commercialisation de la gamme ETF Xtrackers auprès de gérants, distributeurs et clients institutionnels.

Travaillant depuis 2017 à l'élaboration d'une plateforme internationale ETF, J.P. Morgan Asset Management souhaite renforcer ses équipes d'experts dédiés, enrichir sa gamme de produits, et accélérer son développement hexagonal en proposant aux investisseurs l’accès à des stratégies actives, strategic beta et passives au format ETF.

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/j-p-morgan-am-lance-trois-nouveaux-etf-obligataires-15870
Lire (1 min.)

Raise Investissement entre au capital du Groupe Artemis

Créé en 2009, le groupe Artémis courtage opère dans le secteur du courtage en crédit immobilier, de l’assurance emprunteur et du regroupement de crédits. Fort d'un réseau d’une quarantaine d’agences, qui ont négocié plus de 2,5 milliards d'euros de crédit en 2017, Artémis affiche aujourd’hui un chiffre d’affaires d’environ 40 millions d’euros.

Les 20 millions d’euros investis par RAISE Investissement aux côtés des six co-fondateurs d’Artémis courtage permettront de soutenir le développement du groupe, notamment l’ouverture de nouvelles agences en propre, l'équipement numérique et la croissance externe.

Lire (1 min.)

L’épargne en Europe : la France, l’irréductible village Gaulois

Guillaume-Olivier Doré
Rendre transparente toute la chaîne économique pour les épargnants français. Tel était l’objectif initial fixé par la réforme européenne des marchés des instruments financiers (MIFID II). Une occasion parfaite de redonner aux épargnants la confiance dont ils ont besoin pour investir dans l’économie réelle.
Lire (2 min.)

Petites et moyennes valeurs, quelle performance ? Karim Jellaba - Portzamparc Gestion

Si les petites et moyennes valeurs signent un premier semestre en demie-teinte, elles surperforment les grandes capitalisations 14 fois au cours des 18 dernières années. Un argument en faveur de l'investissement dans les small et mid caps selon Karim Jellaba de Portzamparc Gestion.
Voir (<5 min.)