La micro-économie tente d’éclipser la géopolitique

Didier Le Menestrel
Le spectre de la guerre commerciale plane depuis plusieurs semaines presque sans discontinuer sur les marchés. La période des publications d’entreprises, qui, après les Etats-Unis, débute en Europe, laissait espérer que l’actualité microéconomique reprendrait, un temps, le pas sur la géopolitique et la macroéconomie. Ce n’est finalement guère le cas.
Lire (2 min.)

États-Unis : Le retour du risque géopolitique ?

Frédéric Rollin
Le risque géopolitique fait de nouveau les gros titres.
Lire (1 min.)

Nucléaire iranien : Trump a-t-il fait l’erreur du siècle ?

La Rédaction
En sortant son pays de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, Donald Trump a peut-être fait la première vraie erreur diplomatique de son mandat : l’Union européenne, sur fond d’enjeux économiques, semble prête à tenir tête au géant américain. Plus inquiétant encore pour la Maison Blanche, les dirigeants du Vieux Continent pourraient se tourner vers Moscou et Pékin pour défendre leurs intérêts face à une Amérique plus isolée et belliqueuse que jamais.
Lire (4 min.)

Frédéric TASSIN - AVIVA INVESTORS FRANCE

Frédéric Tassin, responsable de la gestion actions chez Aviva Investors, expose le scénario du gérant sur les marchés mondiaux. L'Europe, le Japon et les pays émergents sont privilégiés par rapport aux actions nord-américaines. Le principal risque, pour ce scénario plutôt positif, serait une remontée trop rapide des taux d'intérêt.
Voir (<4 min.)

Crystal Partenaires devient Finaveo Partenaires

Cette opération marque l’ambition de ce nouvel ensemble de renforcer sa position d’acteur de référence sur le marché des services aux professionnels du conseil en investissement d’exercice libéral.

C’est aussi l’entrée de Finaveo dans une nouvelle phase de son développement avec une offre de services élargie et de nouvelles fonctionnalités pour ses utilisateurs. Dès ce mois-ci, les partenaires et clients de Finaveo auront accès à de nouveaux services.

Une accélération du développement digital

Le développement digital, qui est au cœur du succès de Finaveo, connaîtra une accélération significative dès les prochains mois. A titre d’exemple, la souscription de produits structurés en 100 % digital viendra très prochainement enrichir l’offre de services actuelle.

Sisouphan Tran, professionnel bien connu des conseillers en gestion de patrimoine, prend en charge dès à présent la direction opérationnelle de Finaveo Partenaires en qualité de Directeur Général Délégué.

Lire (1 min.)

BNP Paribas annonce le recrutement d’un stratégiste senior multi-actifs

Maximilian Moldaschl a rejoint l'équipe MAQS en septembre 2018 . Il supervise l’ensemble des communications et des publications réalisées sur les sujets multi-actifs, et s'occupe également de l’amélioration de la qualité de la recherche stratégique et thématique sur toutes les classes d’actifs et de l’intégration des recherches fondamentales, techniques et quantitatives au processus décisionnel.

De nationalité autrichienne, Maximilian Moldaschl est diplômé d’un Master en Ingénierie Aéronautique de l’Imperial College de Londres

Une expérience reconnue dans la recherche multi-actifs

Maximilian Moldaschl a contribué à de nombreuses recherches académiques dans ce domaine. Avant de rejoindre l’équipe Recherche et Stratégie de BNPP AM, il occupait le poste de directeur de la Stratégie Global Macro & Allocation d’actifs au sein de Citygroup Global Markets à Londres, société qu’il a intégrée en 2009. Dans ce rôle, il était notamment chargé d’études de marché sur toutes les classes d’actifs, d’identification d’idées commerciales, de l’allocation d’actifs et de la modélisation de portefeuille.

Guillermo Felices, responsable Recherche et Stratégie au sein du pôle de gestion MAQS de BNP Paribas Asset Management, a indiqué : « Maximilian Moldaschl possède une expérience éprouvée en matière d’études de marché sur plusieurs classes d’actifs et vient ainsi renforcer notre expertise et nos capacités de recherche au sein de l’équipe Multi-Actifs de MAQS. Nous sommes très heureux de l'accueillir au sein de BNP Paribas Asset Management. »

Lire (2 min.)

La récente hausse des prix du pétrole ne doit pas être surinterprétée

La dynamique de l'offre et de la demande, davantage que la géopolitique, semble expliquer les récents mouvements du marché pétrolier.
Lire (1 min.)

Marché : les regards braqués sur les risques commerciaux

Isabelle Mateos y Lago
La montée du protectionnisme à l’échelle mondiale suscite des inquiétudes et menace les marchés. Selon nous, les modestes mesures commerciales ne devraient pas affecter l’appétit pour le risque ni ébranler le régime de faible volatilité du marché.
Lire (3 min.)

Une bonne année en perspective malgré des risques financiers accrus

Vincent Guenzi
Les actifs risqués devraient encore l’emporter face aux actifs défensifs en 2018. L’environnement général mondial s’y prête toujours. Les marchés américains bénéficient de la réforme fiscale récemment votée. L’absence de tension inflationniste se prolonge pour l’instant et maintient un contexte favorable. Le risque de correction boursière est toujours latent. Mais s’il se manifeste en cours d’année, nous pensons qu’il n’empêcherait pas les indices boursiers de réaliser une année positive supplémentaire. Nous conservons une position tactique relativement prudente, avec une légère surpondération en action.  
Lire (2 min.)

Les facteurs politiques s’éclipsent face à la bonne conjoncture et aux résultats des entreprises

Vincent Guenzi
L’environnement économique et financier reste favorable. L’élection d’un candidat français pro-européen et réformateur a rassuré tous les marchés financiers. La surperformance enregistrée par les actions européennes et de la zone euro devrait se poursuivre, après une pause probable et salutaire dans leur tendance haussière. Nous avons relevé sensiblement les objectifs pour les indices actions, qui offrent un potentiel de hausse d’environ 5% à 12 mois. Nous maintenons notre surpondération à court terme sur les actions européennes et plus spécialement en zone euro. Nous la renforcerons à toute occasion
Lire (2 min.)

Gaspal Gestion accueille Albin Molines au poste de Responsable de la Distribution

Albin Molines, 30 ans, travaillera aux côtés de Christian Ginolhac, Président, en effectuant la promotion de l’ensemble de la gamme. Au contact de la clientèle distribution depuis 8 ans, son arrivée fait suite au renforcement des équipes débutée avec l’arrivée de Cédric Besson, en janvier 2018 comme gérant et conseiller du Président.

Albin Molines est titulaire d’un Master en Gestion de Patrimoine (Groupe INSEEC Paris). Après une première expérience en banque de détail puis dans un cabinet de gestion de patrimoine, il débute sa carrière dans l’asset management en 2011 chez Mandarine Gestion en tant qu’assistant commercial. Albin Molines rejoint ensuite Sanso IS comme responsable de l’équipe commerciale. Cofondateur de Salamandre AM, il était responsable commercial chez Amilton AM avant de rejoindre Gaspal Gestion.

Albin Molines est responsable du déploiement commercial de l’offre de Gaspal Gestion auprès des CGP, Family Offices et multigérants. Christian Ginolhac, président de Gaspal Gestion, déclare : « Albin nous apporte sa connaissance des acteurs du secteur de la distribution et de leurs besoins. Son arrivée nous conforte dans notre objectif de faire croitre notre encours en gestion d’actifs en s’appuyant notamment sur ce nouveau segment de clientèle. »

Depuis la création de Gaspal Gestion, les encours sous gestion ont connu une croissance régulière pour dépasser 600 millions d’euros, dont les deux-tiers pour une clientèle institutionnelle. Gaspal Gestion veille à générer des performances et à maîtriser les risques. Son objectif de gestion asymétrique consiste à capter l’essentiel de la hausse des marchés tout en ne subissant qu’une partie de la baisse, gage de performance sur la durée.

La gamme de Gaspal Gestion se décline autour de 6 stratégies de gestion, couvrant les principales classes d’actifs, de la trésorerie, aux actions européennes (dividendes en croissance et situations spéciales) en passant par les convertibles et la gestion flexible diversifiée. Gaspal Gestion met notamment l'accent sur la liquidité et la diversification des portefeuilles.


Lire (2 min.)

La CNCEF nomme une Déléguée Générale Adjointe

Christelle Mouchon a débuté ses fonctions au sein d'une institution de prévoyance « Identités Mutuelle », dans le domaine de la gestion/production et développement pendant 7 ans. Elle a ensuite rejoint l'Orias en qualité de gestionnaire début 2010.

Lors de la création du registre unique en 2013, elle a pris en charge la responsabilité de l'équipe gestion. L'Orias comptait alors au 31 décembre 2017, 58 357 intermédiaires.

Christelle accompagnera le développement de la CNCEF dans la création d'une association d'intermédiaires d'assurance, dans le cadre de l'autorégulation des courtiers en assurance.

Vous aimerez aussi

https://www.lecourrierfinancier.fr/patrimoine/article/cncef-lance-lacademie-experts-financiers-11475
Lire (2 min.)