Momentum - La stratégie de la déstabilisation

Alors que Trump bouscule ses partenaires au G7 qui vient de se tenir au Canada, les Chinois poursuivent leur réorganisation du monde lors du dernier sommet de l'Organisation de Coopération de Shanghaï. Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<4 min.)

Industrie automobile allemande : Donald Trump tente le strike ?

Récemment mise à mal par les velléités écologiques du Maire de Hambourg, qui a interdit certains tronçons de la ville aux véhicules diesel, l'industrie automobile allemande se heurte à un nouvel ennemi, en la personne de Donald Trump. Dans la guerre commerciale qu'il a entamée avec ses principaux partenaires, le président américain tire tous azimuts, et menace désormais de taxer lourdement les véhicules importés d'Allemagne. L'industrie automobile allemande, qui représente 13% de la richesse nationale et 14 % des salariés du secteur industriel, se destine à 80% à l'export. Le G7 qui s'ouvre ce jour à Ottawa promet d'être houleux, au moins entre Angela et Donald.
Lire (<1 min.)

Momentum - Vers un nouvel accord du Plaza

Au sommet du G7 qui se tiendra au Canada à partir de vendredi, les négociations commerciales engagées par Donald Trump seront au coeur des débats. Les chinois gardent leur calme, quand les allemands, dont l'industrie automobile est menacée, pourraient perdre le leur. Ce contexte rappelle étrangement l'année 1985. Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<4 min.)

Sauver l’Italie, combien ça coûte ?

Stéphane Déo
Combien ça coûte de sauver l’Italie ? Beaucoup. Mais alors vraiment beaucoup !
Lire (2 min.)

Un nouveau gérant privé chez Amiral Gestion

Gérant privé Amiral gestion  

Diplômé de la Macquarie University, Dorian a commencé sa carrière en 2012 comme analyste financier actions au sein du Groupe BNP Paribas. En 2014, il rejoint Bryan Garnier & Co où il était en charge du suivi des sociétés européennes du secteur des semi-conducteurs et où il s'est notamment vu décerner le prix du meilleur analyste européen du secteur technologie par Thomson Reuters.

Forte de la reconnaissance de sa gestion collective développée depuis 2002 via la gamme de fonds Sextant, Amiral Gestion gère depuis près de 10 ans le patrimoine d’investisseurs privés au sein d’un pôle de Gestion Privée totalement intégré à l’équipe d’investissement de la société de gestion. Centrée sur la sélection de titres au niveau européen et mondial ainsi que sur l’allocation d’actifs, l’expertise développée par les gérants privés d’Amiral Gestion bénéficie ainsi de l’apport de l’ensemble des équipes de gestion. Acteur indépendant et dont chaque collaborateur est investi au capital et dans les fonds gérés, Amiral Gestion propose une offre complète pour un accompagnement haut de gamme des investisseurs privés qui partagent ses valeurs : alignement d’intérêts, curiosité et goût pour l’analyse fondamentale.

    Vous aimerez aussi  https://lecourrierfinancier.fr/actualites/breve/amiral-gestion-renforce-son-pole-developpement-21612
Lire (1 min.)

Jupiter AM lance un nouveau fonds Equity Long Short

Le fonds Jupiter US Equity Long Short constituera un portefeuille concentré de 40 à 60 actions d’entreprises basées ou exerçant la plupart de leurs activités aux États-Unis. Le fonds détiendra des positions longues et des positions courtes, offrant la possibilité de se protéger contre les périodes baissières des marchés, tout en cherchant à réduire la corrélation avec la performance globale des marchés et à limiter la volatilité mensuelle des rendements du portefeuille. L'exposition nette du fonds aux actions sera normalement d’environ 25% de l'actif net, tandis que l'exposition brute sur les actions devrait avoisiner les 200%.

Darren dispose de plus de 10 ans d’expérience dans la gestion de portefeuilles actions US long-short chez UBS, SAC Global Investors et Caxton. Basé à Londres, il collabore étroitement avec les autres gérants actions long-short et long-only de Jupiter.

Magnus Spence, Directeur des investissements alternatifs chez Jupiter commente : « Le lancement de ce fonds est une étape importante de notre démarche stratégique visant à renforcer nos capacités en matière de solutions alternatives liquides. Darren est un investisseur en actions US très expérimenté avec une grande expertise de l’investissement en actions long-short et en gestion des risques. Nous sommes ravis de le compter dans notre équipe.

L’univers des solutions alternatives liquides a connu une croissance rapide au cours des dernières années, malgré des rendements assez médiocres. De nombreux investisseurs ont été déçus par les faibles niveaux de prise de risque, les frais élevés et les fortes corrélations avec les marchés actions. Le fonds Jupiter US Equity Long Short a été spécialement conçu pour répondre à ces préoccupations. Nous pensons que ce fonds apportera de la valeur ajoutée dans l’univers des fonds alternatifs liquides ».

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/jupiter-dynamic-bond-fete-5-ans-9862
Lire (2 min.)

Ce n’est pas trop taux !

Laurent Michel
La semaine dernière a été rythmée par de nombreuses rencontres internationales, notamment l’OTAN, le G7 et l’OPEP… De ces évènements, nous retiendrons principalement le problème relationnel entre la chancelière allemande et le président américain ainsi qu’une prolongation de neuf mois (jusqu’à fin mars) de l’accord sur la réduction de la production pétrolière des pays de l’OPEP.
Lire (1 min.)

Un G7 en rodage en Sicile

Philippe Crevel
La moitié des dirigeants du G7 qui se tenait en Sicile, ce week-end, en étaient à leur première participation. Plusieurs des dirigeants présents avaient des sujets de préoccupation variés, pas toujours en lien avec l’ordre du jour du sommet : Donald Trump empêtré dans ses relations avec la Russie, Theresa May devant gérer l’épineux dossier du Brexit, Emmanuel Macron à la recherche de sa majorité parlementaire et l’Italien Paolo Gentiloni qui devra faire face à ces élections législatives délicates en fin d’année. De son côté, Angela Merkel participait à son 12e sommet.
Lire (2 min.)