European Funds Trophy : EGAMO reçoit le prix de la meilleure société de gestion française

EGAMO, filiale du Groupe VYV, a été primée le 7 mars dernier à Paris pendant l'édition 2019 de l’European Funds Trophy, dans la catégorie des sociétés gérant moins de 7 fonds. EGAMO est spécialisée dans la gestion sous mandat et la gestion de fonds dédiés pour le compte des mutuelles et des acteurs institutionnels de l’économie sociale. Le Groupe VYV a racheté EGAMO en novembre 2018, afin d'en faire sa filiale centralisant la gestion des actifs du groupe.

Parmi 190 sociétés de gestion gérant entre 4 et 7 fonds en Europe, EGAMO a été identifiée comme la plus performante en France. La filiale du Groupe VYV est aussi classée 5e en Europe. L’European Funds Trophy est organisé depuis 2007 par un groupe de médias européens. Ce concours récompense les meilleurs fonds et sociétés de gestion en Europe pour la constance de leurs performances.

Une offre d'assurance vie à partir de septembre 2019

« L’European Funds Trophy met en valeur la régularité et la robustesse des performances dans la durée, ce qui correspond tout à fait à la philosophie de gestion d’EGAMO» réagit Nicolas Demont, Directeur Général d’EGAMO. Au sein du Groupe VYV, EGAMO gère les unités de compte de l’offre d’assurance vie qui sera proposée dès septembre 2019.

Les Organismes de Placements Collectifs (OPC) — instruments financiers mis au point par EGAMO pour gérer les actifs liés à cette nouvelle offre — sont les mêmes qui lui ont valu la distinction de la 13e édition de l’European Funds Trophy.

Lire (2 min.)

Coworking : KKR et Tivoli Capital veulent développer de nouveaux lieux en région

KKR — gestionnaire d'actifs de carrure international — et Tivoli Capital — spécialiste marseillais de l'investissement immobilier — annoncent ce mardi 12 mars la signature d'un accord pour développer des immeubles de bureaux nouvelle génération dans les grandes villes de France. Objectif, s'imposer sur le marché français des nouveaux lieux de vie professionnels.

Le marché des lieux de travail alternatifs en France

Le marché du coworking et des Tiers-Lieux en France continue de se structurer. Né aux États-Unis il y a plus de 15 ans, le concept s'est pleinement épanoui à Londres, Amsterdam, Francfort ou Madrid. Ce marché connaît aussi une forte croissance en France, avec une hausse de + 80% entre 2016 et 2017 indique JLL. 

Ces dernières années sont marquées par une explosion de l’entrepreneuriat, un développement du travail en mode projet, une nomadisation des collaborateurs, et la volonté d’une meilleure harmonie entre vie professionnelle et vie personnelle. Dans le détail, 30 % des plus de 18 ans résidant en France se seraient engagés dans une dynamique entrepreneuriale, rapporte l’IEF 2018.

Proposer en région « le bureau idéal des années 2020 »

Tivoli Capital s'est bien implanté sur ce segment grâce au déploiement d’iLOV’iT. Ce centre de coworking et d'espaces de travail implanté à Marseille rassemble près de 3 700 m2 de bureaux privatifs, espaces partagés, salles de réunion et services associés au bien-être au travail. Tivoli Capital compte poursuivre sa forte croissance sur ce marché.

« Depuis l’origine nous souhaitons nous développer en région. Nous avons privilégié un vrai partenaire, KKR, capable de nous accompagner sur le développement de nos espaces et pas uniquement sur l’aspect financier (...) Notre vocation est de pouvoir proposer, dans toutes les grandes métropoles françaises, le bureau idéal des années 2020 », explique Guillaume Pellegrin, Fondateur de Tivoli Capital.

Lire (3 min.)

7e Assises de la gestion de patrimoine et du conseil aux entreprises : « Le cash-out de la cinquantaine »

Les 7e assises de la gestion de patrimoine et du conseil aux entreprises se dérouleront le 3 avril 2019 au Pavillon Dauphine à Paris, sous le thème “ Le cash-out de la cinquantaine”. Luc Ferry, philosophe et ancien Ministre, clôturera la journée par une conférence sur la révolution numérique des métiers.
Lire (2 min.)

L’assurance vie démarre l’année du bon pied

Philippe Crevel
L'assurance vie reste le produit d'épargne préféré des Français en ce début d'année. La collecte brute progresse tandis que la part en unités de compte recule. Quelles perspectives se dessinent en 2019 ? Philippe Crevel, Président du Cercle de L'Epargne, passe au crible ce début d'année.
Lire (3 min.)

Critères ESG : les PRI et le CFA Institute analysent les meilleures pratiques

Le CFA Institute et les Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) publient ce lundi 18 mars leur 3e rapport sur l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans le monde. Plus d'une vingtaine d'ateliers ont été organisés à travers le monde, et 1 100 professionnels de la finance interrogés. L'enquête s’appuie aussi sur de précédents travaux, publiés en septembre 2018.

Le nouveau rapport — « ESG Integration in Europe, the Middle East and Africa : Markets, Practices and Data » (en anglais) — se penche sur la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) et analyse notamment 8 grands marchés. Parmi eux figurent l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud et les pays du Golfe. Le 4e et dernier rapport de cette série, couvrant la région Asie-Pacifique, sera publié dans le courant de l’année 2019.

Quelles conclusions tirer de ce nouveau rapport ?

  • Il n’existe pas de « solution miracle » ni de pratiques uniformes permettant et facilitant l’intégration des critères ESG.
  • Les investisseurs devraient se concentrer davantage sur l’analyse plutôt que sur l’investissement ESG. L'analyse ESG constitue un élément fondamental de l’analyse des investissements. Elle exige une approche disciplinée et basée sur des données pour être pleinement intégrée dans le processus d’investissement.
  • Bien que les gérants de portefeuille et les analystes intègrent souvent les facteurs ESG dans leur processus d’investissement, ils ajustent rarement leurs modèles en fonction des données ESG.
  • La gestion des risques et la demande des clients constituent les principaux moteurs de l’intégration des critères ESG. En revanche, une faible compréhension des problématiques ESG et l’absence de données ESG comparables restent les principaux freins à cette intégration des critères ESG.
  • La gouvernance est le principal critère ESG que les investisseurs intègrent dans leurs processus, même si les critères environnementaux et sociaux prennent de l’ampleur.
  • L’intégration des critères ESG est beaucoup plus avancée dans l’univers des actions que dans l’univers des obligations.

Focus sur le marché français

Le nouveau rapport consacre une large section à l’intégration des critères ESG sur le marché français. Dans l'Hexagone, la gouvernance d’entreprise reste l’enjeu ESG le plus intégré dans le processus d’investissement, à la fois pour les actions et les obligations. Cependant, les répondants à l'enquête estiment que les facteurs environnementaux devraient dépasser le sujet de gouvernance d’ici à 2022. Selon eux, les sujets environnementaux affecteront principalement les actions et les obligations d’entreprise.

Par ailleurs, comme dans la plupart des autres marchés, la demande des clients et la gestion des risques constituent les principaux moteurs de l’intégration des facteurs ESG. D'après les répondants à l'enquête, les évolutions réglementaires devraient gagner une influence croissante en France, plus que dans les autres marchés.

Servir d'exemple aux investisseurs du monde entier

« La zone EMEA est la région où l’intégration des critères ESG est la plus sophistiquée, de nombreux analystes et investisseurs institutionnels en Europe faisant même figure de pionnier en intégrant ces facteurs ESG depuis de nombreuses années. Nous espérons que ce rapport, ainsi que les autres rapports de la série, pourront offrir des conseils et des lignes directrices aux investisseurs et analystes du monde entier », explique Paul Smith, Président et Directeur général du CFA Institute.

Lire (5 min.)

Keys REIM renforce ses équipes immobilières avec l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs

Dans le cadre de son développement, le groupe Keys Asset Management a annoncé le 15 mars dernier la nomination de deux nouveaux collaborateurs. Ils rejoignent la filiale française Keys REIM, afin de contribuer à la mise en œuvre des stratégies Core et Core+. « Ces renforts s’insèrent dans le cadre d’une évolution de notre organisation, afin de nous adapter au cycle de marché et répondre aux besoins grandissants de nos clients », explique Pierre Mattei, Président de Keys REIM.

Focus sur les parcours de Vincent Evenou et de Simon Gauchot

Keys REIM renforce ses équipes immobilières avec l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs

Vincent Evenou (36 ans) est diplômé de Kedge Business School Bordeaux, membre de la RICS et certifié AMF. Il bénéficie de 13 ans d'expérience acquises successivement chez CBRE Investors comme Asset manager commerce, Ciloger comme responsable des investissements, puis Groupama Immobilier comme Asset manager senior en charge de plusieurs restructurations immobilières, notamment le projet du 150 Avenue des Champs Elysées.

Keys REIM renforce ses équipes immobilières avec l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs

Simon Gauchot (41 ans) est diplômé de l’ISG. Il bénéficie de plus de 15 années d’expérience dans les métiers de l’immobilier. Simon Gauchot a notamment travaillé chez BNP, JLL et Eurosic. Son parcours lui a permis d'acquérir une culture de la transaction, notamment sur des opérations à création de valeur.

Lire (2 min.)

Amundi Immobilier acquiert un immeuble de bureaux à Paris

Amundi Immobilier a annoncé ce lundi 11 mars — pour le compte des fonds qu’elle gère — l'acquisition en "Vente en l’état futur d’achèvement" (VEFA) d'un immeuble de bureaux à Paris. Situé au 39 avenue de Trudaine dans le IXe arrondissement, le bien dispose d'une surface de 7 307 m².

Bureaux atypiques dans un bâtiment historique

La restructuration porte sur un bâtiment historique — une ancienne école de 1860 — ce qui en fait un immeuble de bureaux atypique. Une fois rénové, l’immeuble disposera d’une verrière magistrale couvrant la cour intérieure principale, ainsi que d’un mur végétal et d’une toiture végétalisée en R+7.

Très bien situé, cet actif se trouve à 5 minutes à pied des lignes de métro 2 et 12. Les bureaux devraient être livrés en 2020. Un bail a déjà été signé avec WeWork, société de mise à disposition d’espaces de travail partagés. Dans le cadre de cette acquisition, Amundi Immobilier a été conseillée par Cheuvreux, Gide et Nerco.

Lire (1 min.)

Private Equity : comment la France finance sa transition énergétique et environnementale

La Commission Climat de France Invest, Association des Investisseurs pour la Croissance, publie ce vendredi 8 mars son baromètre des investissements réalisés par les acteurs français du capital-investissement dans le secteur des Cleantech en 2018, en collaboration avec le site GreenUnivers et EY.

« En 2018 les professionnels du capital-investissement français ont franchi pour la 1ère fois le cap du milliard d’euros de financement dans les cleantech, dont plus de la moitié dans les énergies renouvelables. Ils seront très certainement à nouveau au rendez-vous pour répondre aux besoins croissants induits par la transition écologique », estime Sophie Paturle, Présidente de la Commission Climat de France Invest.

Évolution des investissements

93 opérations de financement ont été réalisées en 2018 auprès d’entreprises actives dans le secteur de la transition énergétique et environnementale. C'est un record historique depuis le lancement du baromètre en 2009. Les montants connus pour 92 de ces opérations portent pour la première fois au-delà du milliard d’euros les capitaux propres apportés par les professionnels du capital-investissement français. Avec 1,226 milliard d’euros investis en 2018, ils doublent le record de 629 millions d'euros précédemment établi en 2016.

Private Equity : comment la France finance sa transition énergétique et environnementale

Investissements par secteur

Les énergies renouvelables concentrent à elles seules 53 % (646 millions d’euros) des investissements réalisés par le capital-investissement français dans les cleantech en 2018, avec 16 opérations. Ces énergies vertes ont atteint un palier de maturité que traduit l’amélioration très significative de leur coût de production. Il permet désormais de produire un kWh à un prix compétitif pour les plus matures, et qui rencontre une demande croissante de consommateurs. En 2018, les énergéticiens ainsi que les utilities nationaux et régionaux sont montés en puissance.

Private Equity : comment la France finance sa transition énergétique et environnementale

Les marchés boursiers deviennent, aux côtés du capital-investissement français, des sources de financement en capital pour les entreprises de ce secteur. De son côté, le jeune secteur de l’AgTech n’arrive qu’en 5e position en montants investis (91 millions d’euros) sur la même période. Il réalise cependant une très forte percée, avec des investissements multipliés par plus de 4 en un an (21 millions d’euros en 2017).

Private Equity : comment la France finance sa transition énergétique et environnementale

En 2018, les professionnels du capital-développement ont investi 728 millions d’euros, soit 59 % du montant total, au travers de 15 opérations. Ce résultat traduit la forte proportion du financement d’entreprises arrivées à un stade de maturité.


Lire (4 min.)

Gras Savoye Willis Towers Watson France nomme une responsable de l’activité Cinéma et audiovisuel

Gras Savoye Willis Towers Watson France, courtier en assurances créé à Lille en 1907, annonce ce jeudi 7 mars la nomination d'une responsable du pôle Cinéma et audiovisuel de Gras Savoye Willis Towers Watson France. A ce titre, elle est rattachée à Olivier Porte, Directeur adjoint de la Direction Affinitaire et des Marchés Spécialisés.

Focus sur le parcours de Donia Boucenna

Diplômée de l’Institut d'Etudes Politiques de Paris, Donia Boucenna a également étudié l’écriture et l’analyse de scénario à UCLA (University of California Los Angeles). Elle a réalisé une grande partie de sa carrière chez Axa Life Invest, en tant que responsable des partenariats avant de rejoindre Gras Savoye Willis Towers Watson France.

Donia Boucenna (38 ans) aura pour mission de conduire le développement de cette activité pour le groupe, spécialiste des assurances de niche et risques spéciaux, et qui poursuit ses investissements dans le domaine. Son objectif principal sera d’accélérer le développement de l’activité, notamment en renforçant la diffusion des offres de Gras Savoye vers les sociétés de production dans le cinéma, la télévision et la publicité. 

Lire (1 min.)

Financière Apsys lève 25,5 millions d’euros via un placement privé euro

Financière Apsys, spécialiste de l’immobilier en France et en Pologne, annonce ce mercredi 6 mars la réalisation d’une tranche obligataire assimilable d’un placement de type Euro Private Placement « Euro PP » pour un montant de 25,5 millions d’euros.

Ce placement privé contribuera notamment au financement de son portefeuille de projets de développement tels que Steel (Saint-Etienne), Neyrpic (Grenoble) et Bordeaux Saint-Jean.

Des obligations cotées sur le Marché Access d'Euronext Paris

Cette émission, venant à échéance le 14 novembre 2023, a été souscrite par des investisseurs institutionnels européens de premier plan. Les obligations sont cotées sur le Marché Access d’Euronext Paris.

Financière Apsys a été accompagnée dans cette opération par le Groupe Allinvest (Invest Corporate Finance SAS et Invest Securities SA), respectivement conseil et teneur de livre. Le cabinet De Pardieu Brocas Maffei a été le conseil juridique de l’émetteur. Le cabinet Gide Loyrette Nouel a été le conseil juridique de l’arrangeur.

Lire (1 min.)

Horizon AM annonce une prise de participation dans un projet immobilier à Saint-Witz réalisé par ELGEA

La société de gestion Horizon AM — spécialisée dans le financement projets de réhabilitation, de transformation et de promotion immobilière — a annoncé ce vendredi 15 mars sa prise de participation dans une nouvelle opération située à Saint-Witz (Val-d'Oise) en partenariat avec ELGEA.

Il s'agit du premier projet immobilier dans lequel le fonds Performance Pierre 4 est investi. Ce fonds d’investissement alternatif (FIA) est ouvert à la souscription jusqu'au 13 juin prochain. Avec un objectif de collecte de 20 millions d’euros, le fonds sera prochainement investi sur d’autres projets semblables, en Ile-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

33 appartements livrés à un bailleur social

Le nouvel investissement se situe dans un quartier résidentiel du centre-ville. Proche de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, du centre commercial Aéroville et du Parc Astérix, Saint-Witz est accessible depuis Paris en 20 minutes via le RER D.

L’opération inclut 33 appartements livrés à un bailleur social du groupe Action Logement. Le bâtiment sera construit selon les dernières normes environnementales et de construction, en privilégiant des matériaux durables, afin de réduire les coûts énergétiques.

Ce projet est réalisé en partenariat avec ELGEA, spécialiste de la construction et de la promotion. Son offre s'adresse aux primo-accédants dont les revenus sont trop faibles pour acquérir un bien immobilier aux prix du marché, mais trop élevés pour bénéficier d'un logement social. ELGEA vise surtout les jeunes couples qui travaillent à Paris ou sa périphérie, et qui désirent fonder une famille.

Un objectif de marge brute de 10 % à 15 %

Le fonds Performance Pierre 4 — qui vise à délivrer pour les investisseurs un rendement annuel de 6 % net de frais de gestion — participe au financement de ce projet. Ce véhicule participera également dans les prochaines semaines au financement de 8 opérations similaires, en partenariat avec ELGEA.

Ces programmes de construction de logements neufs et de réhabilitation, à forte dimension socialement responsable, seront situés en Île-de-France (Hauts-de-Seine, Val-de-Marne, Val-d'Oise) et dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Marseille, Aix-en-Provence).

Au total, les neufs projets financés par le fonds Performance Pierre 4 permettront la construction de 250 lots pour une surface totale de 14 358 m2. Dans le détail, 85 % des lots ont déjà été commercialisés auprès des acheteurs finaux. L’objectif de marge brute pour le fonds se situe entre 10 % et 15 %.

Lire (3 min.)

Ardian Private Debt soutient l’investissement de HgCapital dans A-Plan

Ardian, acteur mondial de l’investissement privé, diversifie encore ses investissements. La société a annoncé le 15 mars dernier avoir arrangé une dette subordonnée afin de soutenir l’investissement de HgCapital (« Hg ») dans A-Plan, l'un des principaux courtiers en assurance pour particuliers au Royaume-Uni.

Focus sur le positionnement de A-Plan

Fondé en 1963, A-Plan est un acteur majeur du courtage en assurance multicanal au Royaume-Uni. Il se positionne principalement sur des produits d’assurance pour particuliers, et développe également une gamme de services dédiée aux PME. La valorisation du groupe s’articule autour d’une qualité de service élevée et d’une proximité forte avec sa clientèle, à travers un réseau d'agences locales. A-Plan gère aujourd'hui 1,5 million de polices d’assurance à l’échelle nationale.

Mark Brenke, Managing Director & Responsable de l’activité Private Debt d’Ardian, déclare : « L’équipe de management a démontré sa capacité à faire croître rapidement la société, tant au niveau organique, qu’au travers d’acquisitions. Cette équipe s’appuie sur le CEO, Carl Shuker, membre d’A-Plan depuis près de 30 ans, et sur sa connaissance approfondie du marché. »

Lire (2 min.)

Crédit Agricole Ile-de-France nomme une Directrice de la Prévention des Risques et du Secrétariat Général

La caisse Crédit Agricole Ile-de-France accueille ce lundi 4 mars une nouvelle Directrice de la Prévention des Risques et du Secrétariat Général en remplacement de Rémi de Laveaucoupet. Véronique Martinez (54 ans) occupait précédemment le poste de Directrice Marketing, digital et organisation/informatique au sein de la Caisse Régionale Crédit Agricole de Normandie Seine. Son périmètre d'activité intègre désormais, en plus des fonctions existantes, le Département du développement mutualiste.

Focus sur le parcours de Véronique Martinez

Diplômée de Kedge Business School, Véronique Martinez débute sa carrière en 1988 à la Caisse Régionale du Midi — aujourd'hui Languedoc — dans des fonctions de Marketing et Ressources Humaines pendant 6 ans. Elle intègre ensuite l'Inspection Générale de Crédit Agricole S.A. pendant 8 ans comme inspectrice puis chef de mission.

Véronique Martinez poursuit son parcours chez Crédit Agricole Leasing and Factoring en 2002, comme Directrice de la gestion, du recouvrement et de la cession d'actifs pendant 3 ans. Après cela, elle intègre Crédit Agricole Payment Services à nouveau pendant 3 ans, comme Directrice du fonctionnement (Ressources Humaines, finances et organisations).

Elle a rejoint la Caisse Régionale de Normandie Seine en 2008, au sein de laquelle elle a occupé successivement les fonctions de Directrice financière et pilotage, de Directrice Marketing, Back Office (assurances et épargne) et financement des particuliers, et enfin de Directrice Marketing, digital et organisation/informatique.

Lire (2 min.)

La CNCGP invite les CGP à participer à son 22e congrès

La CNCGP organise son 22e congrès le 28 mars prochain à Paris. L'événement est ouvert à tous les CGP, quelle que soit leur association d'affiliation. Venez vous inscrire !
Lire (2 min.)