Léger recul du taux d’épargne des ménages au sein de la zone euro

Philippe Crevel
Au premier trimestre 2018, le taux d'épargne des ménages a été de 12,0 % du revenu disponible brut dans la zone euro, contre 12,2 % au quatrième trimestre 2017.
Lire (1 min.)

Les fonds de pension privilégient les solutions passives

Selon une enquête sponsorisée par DWS, la majorité des fonds de pension considèrent désormais les investissements passifs comme une part importante de leur portefeuille.
Lire (1 min.)

Les assureurs et les fonds de pension misent sur les actifs alternatifs

Cette étude, conduite auprès de plus de 250 régimes de retraite et compagnies d’assurance en Europe et au Royaume-Uni, révèle que ce sont les fonds de pension britanniques qui envisagent d’augmenter le plus leur allocation aux classes d’actifs alternatives : leur exposition se rapprochera de celle des assureurs britanniques, ainsi que des fonds de pension et assureurs d’Europe continentale.

Parmi les principales conclusions :

  • Les régimes de retraite britanniques prévoient d’augmenter de 51 % leur allocation aux actifs alternatifs, la portant de 4,3 % à 6,5 %.
  • Les assureurs britanniques devraient renforcer de 14 % leur allocation, qui passerait de 7,3 % à 8,3 %.
  • En Europe continentale, les assureurs et les fonds de pension envisagent d’accroître cette allocation de plus de 40 % : les assureurs prévoient d’allouer 9,2 % de leur portefeuille aux actifs alternatifs, contre 6,5 % actuellement, tandis que les fonds de pension envisagent de porter celle-ci de 5,2 % à 7,3 %.
  • Ces projets s’expliquent par la volonté de bénéficier du profil de risque de ces actifs alternatifs (pour 34 % des répondants), ainsi que de leurs avantages en matière de diversification (33 %) et de leur prime d’illiquidité (30 %).
  • La plupart des investisseurs interrogés pensent trouver les meilleures opportunités en-dehors de leur marché local.
  • Malgré cette tendance en faveur d’allocations plus importantes, plusieurs freins à l’investissement demeurent, parmi lesquels l’illiquidité des actifs (31 %), le coût élevé des stratégies (29 %), la difficulté d’identifier des opportunités adaptées (27 %) et la réglementation (27 %).

Actifs alternatifs : des niveaux de popularité variés

La dette privée d’entreprises correspond à la classe d’actifs alternatifs la plus répandue dans les portefeuilles des assureurs et des fonds de pension (57 % et 55 % respectivement). Le succès de cette classe d'actifs ne se dément pas, puisque 42 % des assureurs et 26 % des fonds de pension prévoient d’y augmenter leurs expositions au cours des 12 prochains mois. Parallèlement, 31 % des assureurs envisagent d’accroître leur exposition à la dette d'infrastructure au cours des 3 prochaines années, une tendance qui est peut-être confortée par un traitement du capital plus favorable sous le régime Solvabilité II.

Mark Versey, Directeur des investissements, Actifs Réels, Aviva Investors, a déclaré :

« En Europe, l’intérêt pour les solutions de rendements alternatifs s’est nettement développé parmi les régimes de retraite et les compagnies d’assurance ces dix dernières années. Les investisseurs institutionnels sont séduits par la prime d’illiquidité qu'offrent les actifs non cotés, ainsi que par d’autres avantages comme leur pouvoir de diversification et leur profil de risque. À l’heure de la fin de l’assouplissement quantitatif et de la hausse des taux, notre enquête révèle que les investisseurs osent s’exposer à de nouveaux secteurs et territoires. Cette tendance transparaît également dans nos conversations avec nos clients. »
Lire (2 min.)

Fusion entre FRANKFURT-TRUST et ODDO BHF Asset Management

FRANKFURT-TRUST Investment-Gesellschaft mbH a fusionné avec ODDO BHF Asset Management GmbH le 30 avril 2018. Avec un encours cumulé de près de 61 milliards EUR, ODDO BHF Asset Management devient le troisième plus grand acteur indépendant de la gestion d’actifs en Europe. Le groupe ODDO BHF confirme son ambition sur le marché allemand et son engagement de long terme dans le métier de la gestion d'actifs. Le développement de l’ensemble des expertises de gestion est un objectif central de cette fusion (actions, obligations et allocation d'actifs). ODDO BHF AM compte désormais près de 300 collaborateurs et trois centres d'investissement à Paris, Düsseldorf et Francfort. ODDO BHF AM offre à ses clients un large éventail de solutions d'investissement : portefeuilles actions générateurs d’alpha, basés notamment sur des expertises en sélection fondamentale des titres et gestion quantitative multifactorielle, crédit européen, solutions multi-actifs, portefeuilles long/short et Total Return et plus récemment Private Equity. En parallèle, la société intègre de plus en plus les critères ESG au sein de ses portefeuilles. 70% des clients de ODDO BHF AM sont de grands acteurs institutionnels tels que des compagnies d'assurance et des fonds de pension, et près de 30% sont des banques privées et des distributeurs. Nicolas Chaput, Global CEO et co-CIO de ODDO BHF Asset Management, explique : « Avec la fusion de FRANKFURT-TRUST et ODDO BHF AM GmbH, nous voulons renforcer notre modèle unique de gestion d'actifs franco-allemand. Nous partageons maintenant une même identité, une même marque, une même organisation et une même offre de produits combinée, qui donne à nos clients une vaste palette d’expertises. Notre ambition est d'étendre notre partenariat avec les clients distributeurs, tout en approfondissant notre relation avec les investisseurs institutionnels. » Karl Stäcker, Managing Director de ODDO BHF AM et ancien CEO de FRANKFURT-TRUST, confirme : « Cette fusion nous permet de renforcer notre position de partenaire de long terme, en offrant à nos clients des services de grande qualité à tous les niveaux. »
Lire (2 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : AGEAS PATRIMOINE

Ageas patrimoine

AGEAS France est enregistrée auprès de l’ACPR et bénéficie de la notation de sa maison mère (A, selon Fitch) ; la collecte brute en 2017 s’est établie à 410 M€. Basée à Paris-La Défense, la société s’articule autour du Conseil d’Administration, de comités et des fonctions clés, conformément au dispositif Solvabilité 2.

AGEAS PATRIMOINE mobilise une équipe de quelques 15 personnes. Une équipe commerciale organisée autour de 9 commerciaux en régions est en charge du développement.

AGEAS France s’appuie également sur sa structure filiale : Sicavonline et des partenariats.

    Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/immobilier/breve/a-notations-anacofi-services-cerenicimo-5364
Lire (1 min.)

5 nouveaux labels ISR pour Aviva Investors

Cette démarche reflète la volonté affichée d’Aviva Investors France de poursuivre ses efforts pour développer une large gamme de fonds et mandats à dominante ESG. AIF souhaite ainsi accompagner sur le long terme les épargnants, qui sont de plus en plus demandeurs de placements qui ont du sens pour leur avenir ainsi que les Investisseurs Institutionnels dans le respect des dispositions de l’article 173 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV).

A l’échelle mondiale, Aviva Investors est précurseur dans l’intégration des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans son processus d’investissement. Parmi l’un des premiers signataires des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) des Nations Unies le groupe, qui possède une équipe de 16 spécialistes de l’investissement responsable soutenue par une quarantaine d’Ambassadeurs Responsables, souhaite franchir une nouvelle étape en proposant une large gamme de fonds ISR dans ses produits d’épargne et de retraite.

Les fonds labellisés

Aviva Actions Euro ISR - FR0007022108 ; Aviva Investors Actions Euro - FR0007045604 ; Aviva Small et Mid Caps Euro ISR - Part A - FR0010821462 / Part I - FR0010838607 ; Aviva Investors Valeurs Europe - FR0007082920 & Aviva Actions Europe ISR - FR0007473798.

Lire (1 min.)

France : bilan 2017 de l’activité des fonds d’infrastructure

L’AFG (Association Française de la Gestion financière) et France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) ont publié les résultats de l’étude d’activité des fonds d’infrastructures gérés en France en 2017.
Lire (3 min.)

Naissance du plus grand fonds d’obligations émergentes vertes

Avec un encours de 1,42 milliards de dollars, ce fonds prévoit d’investir près de 2 milliards de dollars dans des obligations vertes dans les pays émergents durant sa durée de vie. Avec un engagement de 256 millions de dollars, IFC est le plus grand investisseur dans le fonds qui vise à financer des projets focalisés sur le changement climatique dans les pays émergents. Amundi Planet EGO adopte une approche intégrée en investissant dans des obligations vertes de pays émergents tout en favorisant la création d’un marché d’obligations vertes de qualité par la mise en place de mesures d’accompagnement des émetteurs. Un programme d’assistance technique géré par IFC avec une subvention initiale de 7,5 millions de dollars émanant du SECO (Secrétariat d’Etat à l’économie suisse) aidera en effet à la création de nouveaux marchés pour le financement climatique en développant des standards d’obligations vertes et en proposant des programmes de formation pour les institutions financières cibles. Cela facilitera l’adoption par ces dernières des « Green Bond Principles » et des meilleures pratiques internationales. Plusieurs grands fonds de pension (Alecta, AP3, AP4, APK Pensionkasse, APK Vorsorgekasse AG, ERAFP, MP Pension), compagnies d’assurances (Crédit Agricole Assurances, LocalTapiola General Mutual Insurance Company, LocalTapiola Mutual Life Insurance Company), gestionnaires d’actifs,  banques de développement international, et autres institutions ont manifesté un grand intérêt pour ce projet de finance verte et leur engagement démontre l’appétit croissant des investisseurs pour l’investissement climatique. « Avec environ 500 millions de dollars américains d'émissions par les institutions financières du secteur privé à ce jour, les marchés de capitaux verts dans les pays d'opérations de la BERD sont encore à un stade naissant. Ce nouveau fonds devrait contribuer à étendre considérablement la disponibilité de financements verts dans les régions où la BERD est présente, sensibiliser les investisseurs locaux aux investissements verts et soutenir les institutions financières locales dans l'émission d'obligations vertes adhérant aux Green Bond Principles »,  déclare Sir Suma Chakrabarti, Président de la BERD. Un comité scientifique composé d’experts de la finance verte issus d’institutions de développement a été mis en place pour conseiller Amundi en tant que gérant du fonds. La politique ESG du fonds reflète les Standards de Performance 2012 d’IFC et les « Activités Exclues » par IFC. La signature de l’Accord de Paris sur le Climat créé des opportunités d’investissement significatives. Une étude récente d’IFC portant sur 21 pays émergents, recense près de 23 trillions de dollars d’opportunités d’investissements d’ici 2030 en lien avec la lutte contre le dérèglement climatique.
Lire (2 min.)

Fonds de pension US : les prévisions de rendements sont-elles réalistes ?

Lukas Daadler
Les fonds de pension américains tablent sur des rendements futurs extrêmement élevés. Des performances passées boostées par d'importants dividendes et des bénéfices en hausse, mais rien de tout cela ne semble pouvoir se répéter dans les prochaines décennies.
Lire (6 min.)

Fonds de pension : 2016, une nouvelle année record !

Jean-Pierre Thomas
À côté des régimes par répartition, de nombreux pays se sont dotés d’un système de retraite par capitalisation à travers la mise en place de fonds de pension. Publics ou privés, les fonds de pension sont des structures juridiques destinées à recueillir les cotisations versées par les adhérents en vue de leur constituer des compléments de revenus pour leur retraite.
Lire (5 min.)

LFDE se renforce au Benelux

Présente en Belgique et au Luxembourg depuis 2004, en Suisse depuis plus de 12 ans, LFDE entend défendre ses ambitions européennes en renforçant sa présence auprès des clientèles de banques, tiers gérants, assureurs et investisseurs institutionnels sur deux marchés particulièrement stratégiques pour la société.

Christèle de Waresquiel

Christèle de Waresquiel a commencé sa carrière chez Morgan Stanley à Londres, avant de rejoindre Calyon et JP Morgan. Elle devient manager de projet pour GE Capital à Paris en 2011, puis intègre les équipes de Rivoli Fund Management. Diplômée de Centrale Supélec et du Royal Institute of Technology de Stockholm, Christèle est également titulaire d’un MBA de l’Institut d’études supérieures de commerce (IESE) de Barcelone.

Frédéric Jacob

Frédéric Jacob dispose d’une expérience étoffée de l’asset management. Après avoir été consultant pour Odyssey Financial Technologies, il devient responsable du développement commercial de Derivative, puis de Dexia Asset Management. Il rejoint Carmignac en 2010 en qualité de responsable commercial pour la Belgique avant d’être nommé responsable de la clientèle Institutionnelle en 2015. Frédéric est diplômé en Economie et Finance de l’ICHEC Brussels Management School.

Lire (1 min.)

Swiss Life REIM nomme un Senior Advisor

Swiss Life REIM Senior Advisor

Rattaché à Fabrice Lombardo, Directeur de la Structuration et de la Gestion de Portefeuille, il apportera son soutien et sa grande expérience dans de nombreux domaines et notamment les sujets liés à la valorisation des actifs immobiliers.

Diplômé des Etudes Supérieures de Droit Privé, de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix et de l’Institut du Droit des Affaires, Denis François a 35 ans d’expérience dans l’évaluation d’immobilier d’entreprise et résidentiel. Président de Bourdais Expertises puis de CBRE Valuation Advisory France, il était dernièrement Senior Advisor de CBRE.

Tout au long de sa carrière il a apporté sa contribution, en liaison avec les autorités de contrôle et les organisations professionnelles, dans les évolutions législatives et professionnelles concernant l’immobilier (SCI, OPCI, SIIC, Charte de l’Expertise).

Lire (1 min.)

Les jeunes face au péril de la retraite

En matière de retraite, ce sont les 25-34 ans qui manifestent de manière plus affirmée leurs craintes sur leurs conditions de vie future. Ils sont ainsi 85 % à estimer que leur pension sera insuffisante pour vivre correctement quand 71 % des Français partagent cet avis. Ce sentiment tient principalement au fait que les actifs, et plus encore les nouveaux entrants dans la vie active, éprouvent des difficultés à évaluer leurs futures pensions et leurs besoins à la retraite.
Lire (3 min.)

Les actifs des fonds de pension en recul pour la première fois depuis la crise financière mondiale

Les actifs totaux des 300 plus importants fonds de pension mondiaux ont diminué de 3 % en 2015 (contre une hausse de plus de 3 % en 2014) pour atteindre un montant de 14 800 milliards de dollars US selon l'étude menée par Pensions & Investments de Willis Towers Watson. En dépit de ce premier recul des actifs depuis le début de la crise financière mondiale, leur croissance cumulée depuis lors est de près de 19 %.
Lire (5 min.)