Loi Pacte : Emmanuel Macron organise le fléchage des fonds

Mi-mars, les députés ont voté le projet de loi Pacte porté par le gouvernement. Ce texte de loi — fruit d'une promesse de campagne d'Emmanuel Macron — comporte plusieurs amendements au sujet de l'épargne retraite et de l'assurance-vie. Le Président organise le fléchage d'une partie des fonds collectés vers de nouveaux segments de l'économie.
Lire (3 min.)

Swiss Life AM lance un nouveau fonds hôtelier européen pour les investisseurs institutionnels internationaux

Swiss Life Asset Managers (AM) a annoncé le 12 mars dernier le lancement d'un nouveau fonds, baptisé « Swiss Life REF (LUX) European Hotel Fund S.A., SICAF-SIF ». Destiné aux investisseurs institutionnels internationaux, ce véhicule vise un encours d'1 milliard d'euros. Il a obtenu l'agrément de l'autorité luxembourgeoise du marché (CSSF) et des autorités de tutelle locales, dont l'AMF en France.

Le fonds est géré par Swiss Life Fund Management (LUX) SA et conseillé par le centre de compétences hôtellerie de Swiss Life AM à Paris (Swiss Life REIM France). Il sera dédié à l'hôtellerie de 3 et 4 étoiles dans les métropoles européennes dynamiques, avec un endettement cible de 40 %.

Constituer un portefeuille hôtelier européen

Le fonds prévoit de constituer un portefeuille européen. Il ciblera les principaux marchés hôteliers du Vieux Continent comme la France, l'Allemagne et les Pays-Bas, ainsi que le sud de l'Europe, qui offre un fort potentiel de croissance du revenu moyen par chambre disponible (RevPAR). Objectif, sélectionner les actifs qui répondent à la demande des voyageurs soucieux de leur budget, avec des attentes élevées en termes de rapport qualité-prix.

Swiss Life AM dispose d'un total de 79 hôtels, soit plus de 1,4 milliard d'euros d'actifs sous gestion au 31 décembre 2018. Le groupe a acheté 17 hôtels ces 18 derniers mois. « C'est le quatrième fonds que nous avons lancé sur cette typologie d'actifs très appréciée de nos investisseurs. Ce fonds bénéficiera de l'expertise de Swiss Life Asset Managers en matière d'investissement hôtelier, de gestion d'actifs, de structuration et de recherche », précise Frédéric Bôl, CEO de Swiss Life AM France.

D'autres investissements devraient suivre en 2019

« Les modèles d'allocations d'actifs montrent l'intérêt d'une exposition sur le secteur hôtelier en Europe, notamment la diversification géographique et sectorielle, qui sont des éléments clés pour minimiser les risques. La France reste la première destination touristique en nombre de visiteurs, l'Espagne la plus populaire en termes de nuitées de loisir devant l'Italie. L'Allemagne offre un large spectre de villes où le tourisme d'affaires est synonyme de stabilité des revenus », détaille Béatrice Guedj, Directrice de la Recherche et de l'Innovation de Swiss Life REIM France.

« Ce fonds bénéficie déjà du soutien de Swiss Life en tant qu'investisseur puisque deux hôtels situés à Munich et Düsseldorf devraient être apportés courant 2019. Par ailleurs, un sourcing très actif en Europe nous a permis de nous positionner, à la fin de l'année dernière, sur l'acquisition de deux hôtels situés dans le centre-ville de Lisbonne. D'autres investissements devraient suivre en 2019 car nous continuons à chercher des actifs de grande qualité », conclut Johanna Capoani, Responsable du Pôle Hôtels.

Lire (3 min.)

Dette privée : Crédit Agricole Auvergne Rhône-Alpes lance avec Amundi un fonds pour les entreprises en croissance

Cinq caisses régionales du groupe Crédit Agricole en région Auvergne Rhône Alpes (AURA) annoncent ce mercredi 14 mars le lancement du fonds « Dette Privée AURA by CA » géré par Amundi. Ce produit sera proposé par les caisses Centre-Est, Centre-France, Loire Haute-Loire, des Savoie et Sud Rhône-Alpes. Ce fonds de dette privée est dédié au financement de la croissance des entreprises de la région AURA.

Une première levée de 60 millions d'euros vient d’être conclue avec la souscription des 5 caisses régionales. Un second tour de table sera réalisé dans le courant de l’année avec des investisseurs institutionnels, principalement régionaux. Ce nouveau véhicule illustre la stratégie du groupe Crédit Agricole pour financer l'économie des territoires, que ce soit en termes de sourcing ou d'abondement du fonds.

Mise en œuvre du plan « Ambition stratégique 2020 »

Le fonds Dette Privée AURA by CA investira sur des prêts à moyen terme et à remboursement in fine, pour financer les PME et ETI régionales en développement. Il disposera d'une gérante dédiée, Stéphanie Canova. Les 5 caisses régionales contribueront à identifier les opérations. Ce partenariat « constitue une nouvelle illustration très concrète de la mise en œuvre du plan « Ambition stratégique 2020 » du groupe Crédit Agricole », précise Yves Perrier, Directeur général d’Amundi.

Le pôle dette privée d’Amundi a été créé en 2012 et intégré depuis 2016 au sein de la plateforme d’actifs réels et alternatifs. Dirigé par Thierry Vallière, il totalise 7 milliards d’euros sous gestion à fin décembre 2018. La gestion d’Amundi Dette Privée fait appel à une équipe d’investissement de 20 professionnels expérimentés avec 17 ans d’expérience en moyenne.

Lire (2 min.)

Neuberger Berman crée un fonds UCITS Long Short Equity et le confie à Steve Eisman

Neuberger Berman, société de gestion indépendante détenue par ses salariés, lance ce mardi 5 mars au format UCITS le Neuberger Berman Absolute Alpha Fund, un fonds Long Short Equity géré par l'investisseur Steve Eisman et son équipe. Le fonds est un nouveau compartiment de la sicav UCITS Neuberger Berman Investment Funds plc domicilié en Irlande.

Neuberger Berman Absolute Alpha Fund est une stratégie Long Short Equity gérée selon une approche fondamentale. L'équipe de gestion cherche à générer de l'alpha aussi bien dans les positions longues que dans les positions courtes du portefeuille. Aux côtés de Steve Eisman, l'équipe cherchera à explorer les opportunités — aussi bien positives que négatives — générées par les changements et les disruptions au sein de divers secteurs, sociétés ou équipes de direction.

Une stratégie de rendement Long Short Equity déjà existante

L'équipe va mettre en place un processus d'analyse et de construction de portefeuille en quatre étapes, qui repose principalement sur une couverture des systèmes financiers. Il permet d’évaluer les données clés comme les spreads de crédit et leur qualité, qui, selon l'équipe, sont essentiels pour repérer des indicateurs avancés de stress économiques généralisés.

Neuberger Berman Absolute Alpha Fund n'a pas pour objectif d'être constamment neutre par rapport au marché. Le fonds pourra prendre un biais directionnel positif ou négatif via son exposition nette. Ce taux devrait se situer entre 65 % en position acheteuse nette et -20 % en position vendeuse nette.

Le fonds s'appuiera sur une stratégie Long Short Equity déjà existante, gérée par Steve Eisman et lancée le 1er novembre 2016. Depuis sa création jusqu'à fin décembre 2018, la stratégie a dégagé un rendement net de 11,42 %, en USD, contre seulement 1,27 % pour l'indice HFRX Equity Hedge Index.

Mettre l'accent sur des capitaux propres à long terme

« Nous pensons qu'il est important de réévaluer les structures de rémunération, en mettant l'accent sur le rendement des capitaux propres à long terme plutôt que sur le volume. Il est également crucial de comprendre les risques sous-jacents. » explique Steve Eisman, devenu célèbre pour s’être positionné du bon côté au moment de l'effondrement des marchés il y a plus d'une décennie.

En plus de leur expertise, les gérants tirent parti des connaissances et des ressources du département de recherche en actions internationales de Neuberger Berman, composé de 41 professionnels de l’investissement. Cette équipe organise plus de 2 000 réunions d'entreprise par an. Elle couvre ainsi un large univers, ce qui permet aux gérants de disposer d'un éventail d’idées variées à exploiter au sein de cette stratégie.

Lire (3 min.)

Muzinich & Co recrute une Spécialiste Crédit Structuré

Muzinich & Co — société de gestion indépendante — annonce ce lundi 25 mars le recrutement d'une nouvelle Spécialiste Crédit Structuré, avec effet immédiat. Basée à Zurich (Suisse), Laurence Kubli sera chargée de lancer les premières stratégies de crédit structuré de la société. Cette création de poste illustre la stratégie actuelle de Muzinich & Co, qui élargit désormais sa couverture de produits de crédit d'entreprises.

Intégration d'ABS dans la gamme de produits

« L’intégration d’ABS dans notre gamme de produits constitue un excellent complément à nos capacités existantes, alors que nous continuons de rechercher de nouvelles solutions novatrices pour atteindre les objectifs de placement de nos clients », précise Tatjana Greil-Castro, gérante de portefeuille.

« Les titres ABS peuvent aider les investisseurs à diversifier leurs portefeuilles, car ils tendent à être moins corrélés aux obligations d’entreprises et loans traditionnels, et présentent des caractéristiques de risques différentes », ajoute Laurence Kubli.

Focus sur la carrière de Laurence Kubli

Durant sa carrière, Laurence Kubli a occupé différents postes chez Clariden Leu Bank, Man Group, Merrill Lynch Capital Markets et Credit Suisse. Avant de rejoindre Muzinich & Co en 2019, elle a travaillé pendant 11 ans chez GAM Investments au poste de Gérante Senior de portefeuilles dans l’équipe de financements structurés et corporate credit.

Lire (2 min.)

ESG : le Groupe Lombard Odier obtient la certification B Corp

Le Groupe Lombard Odier — groupe bancaire suisse indépendant — annonce ce lundi 25 mars avoir obtenu la certification B Corp pour ses pratiques de durabilité d’entreprise. L'entreprise devient ainsi le premier gestionnaire de fortune et d’actifs mondial à obtenir le prestigieux label. Cette récompense est délivrée par l’organisme à but non lucratif B Lab, expert international dans le domaine de la durabilité.

La certification B Corp fait suite à une évaluation rigoureuse et approfondie des performances environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) d'une société. Elle évalue la gestion des employés, mesure l'empreinte écologique des entreprises, leurs produits, leurs fournisseurs, et leurs interactions avec les communautés.

Une longue tradition dans la durabilité en entreprise

Lombard Odier revendique une longue tradition en matière de durabilité d’entreprise, notamment en termes de causes sociales et humanitaires. En 1910, la banque fut l’une des premières sociétés privées suisses à créer un fonds de pension pour ses employés. Afin de réduire son empreinte environnementale, le Groupe va lancer plusieurs initiatives en 2019.

Le nouveau siège mondial de Lombard Odier à Bellevue — sur les bords du lac Léman — répondra à des normes environnementales très strictes dès son inauguration en 2022. La qualité des conditions de travail fera également partie intégrante de cet écosystème. « La certification B Corp est une nouvelle preuve que la durabilité est au cœur de notre philosophie d’investissement et de nos valeurs d’entreprise », déclare Patrick Odier, Associé-gérant Senior chez Lombard Odier.

Lire (2 min.)

Axiom AI lance un fonds crédit non-directionnel avec un objectif de rendement à deux chiffres

Axiom Alternative Investments, société de gestion basée à Paris et à Londres qui gère 1,2 milliard d’euros, annonce ce jeudi 21 février le lancement de son nouveau fonds. Axiom Credit Opportunity vise un rendement net annuel de 12% et un ratio de Sharpe supérieur à 2. Ce fonds non-directionnel sera investi dans des dérivés de crédit, un marché de 8 400 milliards de dollars (Source : BRI).

Laurent Henrio devient gérant du fonds Axiom Credit Opportunity

La stratégie sera axée sur deux sources d’opportunités : capturer la valeur des anomalies structurelles de prix sur le marché de dérivés de crédit, et capturer l’opportunité issue de la réglementation en vigueur, qui oblige les banques à céder des risques pour améliorer leur retour sur fonds propres. Axiom Credit Opportunity vise à générer des rendements stables, non corrélés aux classes d'actifs traditionnelles. Le fonds se concentre sur les marchés crédit Investment Grade et High Yield en Europe et en Amérique du Nord. La stratégie vise à maintenir un profil neutre au marché tout en intégrant des couvertures pour résister à des scénarios extrêmes.

La gestion d'Axiom Credit Opportunity est confiée à Laurent Henrio, ancien responsable mondial du trading de crédit à la Société Générale, qui a rejoint Axiom en septembre 2018. Avec ses 16 ans d’expérience en structuration et pricing de dérivés de crédit chez JP Morgan puis chez Société Générale, Laurent Henrio est un expert des dérivés de crédit en Europe. Il sera épaulé par Adrian Paturle, gérant de portefeuille chez Axiom depuis sa création, qui compte plus de 20 ans d'expérience dans la gestion de fonds crédit.

De nombreuses opportunités grâce aux exigences règlementaires

Axiom dispose d’un cadre opérationnel complet, avec réseau de contreparties capable d’offrir aux investisseurs un accès à des stratégies dont les barrières à l’entrée sont importantes. « Diversifier la gamme de nos fonds existants avec Axiom Credit Opportunity nous permet d’étoffer le spectre des solutions d'investissement non-directionnelles et peu corrélées aux classes d’actifs traditionnelles. De plus, c’est l’opportunité de renouer avec notre base d’investisseurs historique à la recherche de rendements à deux chiffres », explique David Benamou, Associé-Gérant d’Axiom AI.

« Nous sommes très satisfaits du très bon démarrage du fonds, tant en termes de performance qu’en termes de progression des encours. Il s’agit d’une proposition unique sur un marché en croissance, qui offre de nombreuses opportunités grâce notamment aux exigences réglementaires qui pèsent sur les banques. Nous y voyons une source de valeur qui offre de la diversité et de la décorrélation par rapport aux classes d’actifs traditionnelles », explique Laurent Henrio, Gérant du fonds Axiom Credit Opportunity.

Lire (3 min.)

ICAMAP et Ivanhoé Cambridge lancent le fonds d’investissement ICAWOOD

ICAMAP et Ivanhoé Cambridge annoncent ce mardi 12 février le lancement d'ICAWOOD. Ce fonds géré par ICAMAP vise à développer des bureaux de nouvelle génération à faible émission de carbone dans la Métropole du Grand Paris. Il mettra en œuvre les technologies constructives développées par WO2 (filiale du groupe Woodeum) afin de réduire l’empreinte carbone et les nuisances de construction des bâtiments.

Le fonds réunit 12 investisseurs de carrure internationale

ICAWOOD dispose de 750 millions d’euros de fonds propres, pour une capacité globale d’investissement de 1,6 milliard d’euros. Cette somme devrait permettre la réalisation de 200 000 à 300 000 m2 de bureaux ayant une faible empreinte carbone, d’ici à 2028.

Ivanhoé Cambridge SICAV SIF, filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec, sera l’actionnaire de référence de ce fonds. ICAWOOD rassemble 12 investisseurs de carrure internationale, institutionnels et family office. Ivanhoé Cambridge SICAV SIF préside le Conseil des Investisseurs.

S'implanter sur le marché stratégique du Grand Paris

Karim Habra, Directeur Général Europe d’Ivanhoé Cambridge, déclare : « Ce fonds illustre notre capacité déjà démontrée à s’engager dans des opérations de développement à forte création de valeur dans les grandes métropoles européennes et plus particulièrement au sein du Grand Paris, qui constitue pour nous un marché stratégique ».

Lire (2 min.)

Mandarine Gestion : 2 nouveaux fonds obtiennent le label ISR

La société Mandarine Gestion compte désormais 3 fonds ISR, indique une déclaration officielle publiée ce lundi 11 février. Après Mandarine Entrepreneurs en 2018, les fonds Mandarine Active et Mandarine Opportunités ont obtenu le label ISR. Cette labellisation s’inscrit dans la démarche d’investisseur responsable menée par Mandarine Gestion depuis 2012, en réaction à la signature des Principes pour l'Investissement Responsables (PRI) de l’ONU.

Les pratiques ESG des fonds Mandarine Active et Mandarine Opportunités

Le fonds Mandarine Active sélectionne les sociétés de la zone Euro qui associent préoccupation actionnariale et préoccupation sociétale dans leur stratégie de développement. Il suit une méthodologie propriétaire qui intègre l’action sociétale comme levier de création de valeur, à partir d’une quinzaine de critères ESG répartis en 2 grandes thématiques : la recherche d’impact positif sur les individus (clients, employés, fournisseurs) et sur la collectivité (communautés locales, environnement, intérêt public).

De son côté, le fonds Mandarine Opportunités accompagne dans le temps la croissance des sociétés françaises qui répondent à certaines exigences sur les fondamentaux financiers et extra-financiers. Le fonds sélectionne les sociétés à travers une approche fondamentale, qui intègre qualitativement une notation ESG propriétaire à la sélection de titres et à la construction du portefeuille. L’engagement actionnarial sert également de levier pour encourager les entreprises à adopter de meilleures pratiques ESG.

Un éclairage ESG pour tous les portefeuilles

Au-delà de ces 3 fonds ISR, Mandarine pratique l’intégration ESG depuis sa création pour les autres fonds de la gamme Actions. Cet éclairage ESG s'appuie sur un pôle d’analyse ESG indépendant des équipes de gestion, et un outil propriétaire, ESG-View. Il recense depuis plus de 5 ans les notations extra-financières de 2000 entreprises européennes. L’éclairage ESG de tous les portefeuilles s’impose comme une source de valeur ajoutée, en conciliant performance économique et prise en compte de l'impact sociétal.

Cet engagement de Mandarine Gestion se traduit enfin par une participation active aux organisations de place, du FIR (Forum pour l'Investissement Responsable) à l’AFG ou encore au comité du label TEEC (Transition énergétique et écologique pour le climat), afin d’intégrer les enjeux ESG au cœur des activités d’investissement.

Lire (3 min.)

RSE : près de 60 milliards d’euros dans des fonds d’actifs verts non cotés

Novethic, avec le soutien de l’ADEME, présente ce 29 janvier les résultats de l'étude « Les promesses des fonds verts non cotés européens ». Ce document quantifie les montants investis dans des actifs verts par 223 fonds européens non cotés : infrastructure, capital investissement, immobilier, etc.

L’étude présente les caractéristiques environnementales d’un champ encore peu exploré de la finance durable. Les informations disponibles sur ce type de fonds sont bien plus limitées que dans l’univers coté, et pourtant indispensables pour attirer les investisseurs institutionnels qui s’intéressent de manière croissante à cette petite portion de marché.

https://www.youtube.com/watch?v=JT8huCVqZf8&feature=youtu.be&utm_source=Novethic+Presse+FR&utm_campaign=f40df297f5-EMAIL_CAMPAIGN_EVENT_FONDS_VERTS_NC_ERRATUM_COPY_0&utm_medium=email&utm_term=0_2958c0036a-f40df297f5-171273957

L’impulsion de l'accord de Paris

La majorité des 223 fonds environnementaux d’actifs non cotés ont été lancés ces 4 dernières années. Ils témoignent de l’élan nouveau impulsé par l’Accord de Paris : l’année 2016 a ainsi enregistré un record de collecte avec 12 Mds€ investis sur 35 fonds. Les fonds verts représentent moins de 10 % des fonds non cotés mais leur part reste plus importante que celle des fonds verts cotés (moins de 1 % des fonds européens).

Les pays leaders concernant la gestion de fonds verts non cotés sont le Royaume-Uni, suivi à distance par la France et l’Allemagne. Ce sont eux qui concentrent aussi la majorité des projets d’énergie renouvelables et d’efficacité énergétique.

Les énergies renouvelables en tête

Plus de la moitié des fonds d’actifs verts non cotés recensés par Novethic sont dédiés aux énergies renouvelables dont les encours représentent plus de 26 Mds€ d’actifs. Ces fonds, qui misent plutôt sur le refinancement d’actifs en production désormais très matures comme les parcs éoliens terrestres, peuvent offrir des rendements moins élevés. Les produits les plus attractifs d’un point de vue financier sont ceux qui interviennent plus en amont dans la chaîne de financement des projets, ou qui se positionnent sur des thèmes d’investissement plus innovants comme les smart cities.

Une demande verte encore faible du côté des institutionnels

Si la tendance générale est à la diversification vers des investissements dits alternatifs comme les infrastructures, la demande de fléchage vert reste modeste chez les investisseurs qui souscrivent à cette offre de fonds d’actifs non cotés. Ils sont peu exigeants sur la qualité du reporting environnemental, qu’il s’agisse d’émissions évitées ou de puissance installée, à l’exception de la Banque Européenne d’Investissements (BEI) et de quelques investisseurs à dominante publique très engagés sur le climat. Pour eux, le label Transition Energétique et Ecologique pour le Climat (TEEC) proposé par le gouvernement français et dont Novethic est auditeur est un élément d’attractivité.

Des perspectives prometteuses

La mise en œuvre du plan d’action sur la finance durable de la Commission européenne devrait apporter de nouveaux développements à ce marché encore émergent. La publication d’une taxonomie standardisée des activités vertes permettra de mieux orienter les flux financiers vers la transition énergétique et écologique. Cela suppose que les investisseurs montent en puissance dans la définition de leurs stratégies vertes et leurs exigences de reporting. Ils devraient être incités à le faire par les nouvelles obligations de transparence sur la prise en compte de critères ESG et de gestion des risques climat.

Lire (5 min.)

Assurance vie : Binck Vie reçoit l’oscar du meilleur nouveau contrat 2019

Binck Vie a remporté ce jeudi 21 mars l’Oscar du Meilleur Nouveau Contrat d’Assurance Vie, décerné tous les ans par le magazine Gestion de Fortune à travers un jury de professionnels et de journalistes indépendants. Afin d'innover dans le secteur de l'assurance vie, les équipes de Binck.fr et Generali proposent une gestion sous mandat Horizon 100% personnalisée, ou une gestion libre nouvelle génération. Grâce à la signature électronique, le client peut choisir une souscription 100% digitale.

« Nous avons d’abord mis à disposition des particuliers une plateforme d’investissements boursiers aussi performante que pour les professionnels. Avec Binck Vie nous proposons à tous les Français un produit d’assurance vie réservé habituellement aux très grandes fortunes, et ce avec des frais dignes d’une néo-banque et à la souscription intégralement dématérialisée », assure Matthias Baccino, Directeur Général de Binck.fr.

Un contrat majoritairement souscrit en titres vifs et ETF

Le contrat Binck Vie permet d'investir dans plus d'une centaine d'actions, avec une approche d'analyse patrimoniale pour déterminer les meilleurs choix. La plateforme met en avant son « robo advisor » qui lui permet de remplir son devoir de vigilance, la qualité de sa relation clients et de sa plateforme de trading. Binck Vie compterait déjà plusieurs centaines de clients, avec devant lui un bel avenir de croissance.

Les titres vifs et les ETF représentent une part significative des souscriptions. Les clients plébiscitent également la Gestion de Mandat individualisée. Contrat d’assurance vie de groupe à adhésion individuelle et facultative, Binck Vie est libellé en euros et/ou en unités de compte (UC) et/ou en engagements donnant lieu à la constitution d’une provision de diversification assuré par Generali Vie. Pour rappel, cette entreprise est régie par le Code des assurances.

Lire (2 min.)

Economie mondiale : vers un triple changement de cap en 2019 et 2020 ?

Euler Hermes — société d'assurance-crédit française — a publié le 21 mars dernier son étude intitulée « The Big Switch » (en anglais), qui présente ses prévisions macroéconomiques pour 2019 et 2020. Euler Hermes — marque du groupe Allianz — estime que l’économie internationale va croître de +2,9 % en 2019 et +2,7 % en 2020 (+3,1 % en 2018), et qu’elle connaîtra un triple changement de cap majeur.

Trois changements de cap majeur

  • La Chine devrait devenir le premier moteur de la croissance mondiale, au détriment des Etats-Unis. Euler Hermes prévoit une rapide décélération pour l’économie américaine, dont la croissance passerait de +2,9 % en 2018 à +2,5 % en 2019 et +1,7 % en 2020. Dans le même temps, la croissance chinoise devrait rester relativement résiliente, aux alentours de +6,4 %, grâce à un stimulus budgétaire et monétaire proactif. La Chine sera donc la principale contributrice à la croissance mondiale en 2019 et 2020, en lieu et place des Etats-Unis.
  • La politique monétaire devrait changer d’orientation à l’échelle mondiale. Après une phase généralisée de resserrement monétaire, le déclin de l’inflation pousse les banques centrales à changer leur fusil d’épaule en explorant à nouveau la piste expansionniste. La plupart d’entre elles, dont la FED et la BCE, ont déjà significativement changé de ton dans leur communication, avec une orientation plus accommodante.
  • Cette année, le commerce mondial pourrait également connaître un changement important, avec une réduction de l’incertitude relative aux tractations sino-américaines, qui a coûté -0,45 point à la croissance des échanges internationaux en 2018. Une issue positive aux discussions entre la Chine et les Etats-Unis devrait jouer stabiliser la croissance de l’économie et du commerce mondial.

Bonnes perspectives pour l'Europe et les pays émergents

Dans son étude, Euler Hermes se penche également sur les pays émergents. Ces derniers semblent les mieux positionnés pour profiter de la combinaison des trois changements majeurs définis ci-dessus. Le leader mondial de l’assurance-crédit estime ainsi que les émergents seront les grands gagnants économiques des années 2019 et 2020. Par exemple, la croissance brésilienne devrait accélérer à +2% en 2019 et +2,5 % en 2020 (+1,1 % en 2018).

Le triple changement de cap qui attend l’économie mondiale lors des deux prochaines années est également une bonne nouvelle pour les économies exportatrices, dont les pays européens. Ces derniers ont particulièrement souffert face aux déclarations de guerre commerciale sino-américaine et aux menaces de hausse des taxes américaines sur les importations automobiles. Pour l’Allemagne notamment, qui est tombée en récession industrielle au second semestre 2018, Euler Hermes estime que le pire est désormais passé.

Lire (3 min.)

LFDE déploie l’intégration ESG sur toute sa gamme

La Financière de l'Echiquier renforce son engagement en faveur de l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance en étendant sa portée. 100% des valeurs détenues en portefeuille recevront une notation ESG, un projet à grande échelle qui vise à rapprocher au fil du temps les pratiques de l’ensemble de la gamme de fonds avec celles déployées au cœur de la gestion des fonds labellisés ISR, Echiquier Major SRI Growth Europe et Echiquier Positive Impact.

La méthodologie propriétaire conçue par LFDE en 2007 s’est enrichie au fil du temps, conservant le même point d’ancrage : l’attention particulière accordée à la gouvernance. Cette méthode, appliquée aux valeurs présentes dans les fonds ISR, a été adaptée afin de permettre d’analyser 100% des valeurs investies dans les autres fonds de la gamme. A ce jour elle, s’applique à 94% des valeurs en portefeuille (63 % au 31.12. 2017).

    Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/intelligence-artificielle-lfde-19273
Lire (1 min.)

REPORTAGE - ISR / ESG : qu'attend le marché pour généraliser l'investissement responsable ?

ISR, ESG, labellisé ou non, intégré ou via une approche spécifique... Sur toutes les lèvres mais encore très abstrait, l'investissement responsable peut-il être généralisé ? Comment accélérer la transition écologique ?
Voir (<4 min.)