Marchés : retour des investisseurs, le pire n’était donc pas certain…

Jean-Jacques Friedman
Ce mois-ci, l'optimisme revient sur les marchés et alimente une tendance haussière. Quels sont les secteurs économiques qui en profitent ? Quelles perspectives de croissance se dégagent ? Comment adapter sa stratégie d'investissement, et à quels indicateurs se fier ? Jean-Jacques Friedman, Chief Investment Officer de Natixis Wealth Management, partage son analyse.
Lire (6 min.)

Les marchés occultent la crise à Hong Kong

Axel Botte
En novembre 2019, les manifestations se poursuivent à Hong Kong sous le regard inquiet de la communauté internationale. Malgré les troubles politiques, les marchés actions s'affichent au plus haut. Le mouvement haussier peut-il se poursuivre malgré les risques politiques ? Quel impact sur l'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine ? Axel Botte, Stratégiste chez Ostrum Asset Management (AM), partage son analyse.
Lire (6 min.)

Descartes Finance signe un partenariat avec Invesco ETF

Descartes Finance AG — société suisse de gestion d'actifs, basée à Zurich — annonce ce mercredi 20 novembre que ses clients suisses peuvent désormais bénéficier de l'expertise de long terme du gérant Invesco, qui revendique plus de 1 100 Mds$ d'encours sous gestion. Les stratégies d’investissement en ETF développées par Invesco sont désormais disponibles sur la plateforme digitale de Descartes Finance.

« Il ne s’agit pas seulement d’une offre entièrement digitale. Descartes Finance a développé avec Invesco une solution alliant nouvelles technologies et conseil personnalisé, qui donne accès à l’ensemble de la gamme Invesco ETF dans le cadre de portefeuilles gérés activement », précise Bernard Aybran, Directeur général d’Invesco en France.

Maîtriser les frais de gestion

Les portefeuilles s’appuient sur la recherche d’Invesco et affichent des frais compétitifs grâce au format ETF. L’équipe de multigestion dirigée depuis la France par Bernard Aybran aura la charge des portefeuilles recommandés. Les portefeuilles Invesco suivent une stratégie multi-actifs, qui intègre les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Cela permet aux clients de Descartes Finance de bénéficier de solutions d’investissement professionnelles sur le long terme et avec un impact positif.

« Ce partenariat avec un investisseur de renommée mondiale répond à une importante demande », déclare Adriano B. Lucatelli, PDG et fondateur de Descartes Finance. « Les portefeuilles pilotés avec des ETF répondent aux défis actuels de maîtrise des frais de gestion et de conservation des marges nécessaire à la distribution », conclut Thibaud de Cherisey, Directeur du développement des ETF en Europe chez Invesco.

Lire (2 min.)

SCPI PFO : Perial AM acquiert un hôtel à Stuttgart

Perial Asset Management (AM) — spécialiste de l’épargne immobilière — annonce ce lundi 18 novembre l'acquisition d'un hôtel Star Inn Comfort à Stuttgart en Allemagne, pour le compte de sa SCPI PFO. Cet hôtel est loué dans le cadre d’un bail double net, d’une durée ferme de 25 ans. Perial a été conseillé par le cabinet d’avocat LPA. Cette opération a été réalisée par l’intermédiaire de Horizon Consulting Immobilien GmbH.

« Grâce à cette acquisition en Allemagne, Perial Asset Management — pour le compte de la SCPI qu’elle gère — poursuit sa stratégie de diversification en zone euro et renforce son développement dans l’hôtellerie. Cette classe d’actif bénéficie d’une conjoncture très favorable, et offre des flux long terme sur des durées supérieures à 20 ans », précise Yann Guivarc’h, Directeur Général de Perial AM. 

Un emplacement de choix

Cet immeuble récent, construit en 2015, développe une surface de 4 861 m² pour 159 chambres. L'hôtel trois étoiles est exploité par le groupe Star Inn Hotels GmbH master, franchisé du Groupe Choice Hotels, 7e groupe hôtelier mondial en nombre de chambres (près de 8000 chambres). Le groupe Star Inn exploite 20 hôtels en Allemagne et en Autriche.

L'actif jouit d’un emplacement privilégié dans le land du Bade-Wurtemberg, 3e région la plus riche d’Allemagne. Il est proche de l’aéroport international de Stuttgart (7e aéroport Allemand avec 12 millions de passagers en 2018), du centre des congrès et conventions « Messe Stuttgart », et à 13 kilomètres du centre-ville. Il est notamment relié à la gare centrale via le S-Bahn.

Lire (2 min.)

Blockchain : la France adopte une réglementation pour les services financiers

Le ministère de l'Economie et des Finances annonce ce vendredi 22 novembre l'adoption par la France d'un cadre règlementaire qui régit les applications de la Blockchain aux services financiers. Le décret n° 2019-1213 publié ce jour étend notamment cette législation aux prestataires de services sur actifs numériques (PSAN). La France souhaite conforter sa position de pionnier européen en la matière.

« Le cadre issu de la loi PACTE va favoriser le développement d’un écosystème Blockchain en France dynamique et robuste, qui allie capacité d’innovation, transparence et haut niveau de sécurité pour les épargnants et investisseurs. En étant l’un des premiers pays à se doter d’un tel cadre, Paris se donne les moyens de devenir la première place européenne de la Blockchain et conforte son engagement en faveur de l’innovation financière », déclare Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances.

Cadre créé par la loi PACTE

L'Hexagone a été l’un des premiers pays au monde à donner force de loi à l’utilisation de la technologie Blockchain en matière d’inscription et de transfert de titres financiers. La France complète ainsi « l’un des cadres les plus exhaustifs au monde en matière d’actifs numériques, qui couvre aussi bien les aspects réglementaires que fiscaux ou encore comptables », indique le ministère dans un communiqué. Le nouveau décret vient le cadre juridique spécifique à ces actifs numériques créé par la loi PACTE.

Sur le marché primaire, il était déjà possible pour les émetteurs de solliciter auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) un visa préalablement à leur émission d’actifs numériques (Initial Coin Offering – ICO), en application directe de la loi PACTE. Sur le marché secondaire, le décret vient préciser les contours des statuts applicables aux prestataires sur actifs numériques. Il leur ouvre la possibilité de s’enregistrer et de solliciter un agrément auprès de l’AMF.

Obtention de l'agrément AMF

L’obtention de cet agrément est conditionnée au respect de dispositions prévues par la loi. Il s’agit notamment d’obligations sur la sécurité des systèmes informatiques —  en termes de fonds propres ou d’assurance —  et d’obligations spécifiques à chaque service. Un service de conservation devra par exemple restituer la maîtrise des actifs numériques conservés. Cet agrément optionnel impose à certains prestataires de s'enregistrer, dans le cadre de la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

Par ailleurs, le décret renforce l’accès aux services bancaires pour les émetteurs qui ont reçu un visa de l’AMF sur leur émission. C'est aussi le cas pour les prestataires de services sur actifs numériques enregistrés ou agréés. En cas de refus injustifié — même implicite —  d’accès aux services de comptes et de dépôts, les émetteurs ou prestataires pourront exercer un recours auprès de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) en vue de déclencher une procédure de droit au compte.

Lire (3 min.)

OPPCI Impact Investing : Swiss Life AM France et Cedrus & Partners acquièrent une résidence étudiante

Swiss Life Asset Managers (AM) France — filiale du groupe Swiss Life — annonce ce mercredi 20 novembre avoir signé la vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) d’une résidence étudiant à Dijon (Côtes-d'Or) pour le compte de l’OPPCI Immobilier Impact Investing. Le gérant réalise ainsi la première acquisition pour ce fonds, créé en partenariat avec Cedrus & Partners.

Près du centre historique de Dijon

La résidence de 144 lots (T1) se situe au cœur du nouveau pôle de la Cité internationale de la gastronomie et du vin, qui se déploiera sur un terrain de 6,5 hectares sur le site de l'ancien hôpital général, aux portes du centre historique de Dijon. La résidence étudiante sera exploitée par le groupe Réside Etudes. Sa livraison est prévue pour la rentrée universitaire 2021. L’immeuble bénéficiera d’une performance énergétique RT 2012-10 %.

Conçu par l'agence d'architecture Anthony Béchu, cet ensemble développera plus de 70 000 m². Il sera notamment composé d’un pôle de culture et d’expositions, d’un espace de formation, de cinémas, commerces, d’un hôtel 4 étoiles, d’une résidence services senior, d’une résidence étudiants et de logements réhabilités. La société de gestion a réalisé cette acquisition auprès d’Eiffage Immobilier Est.

Premier fonds immobilier à impact social

Lancé en janvier dernier, l’OPPCI Immobilier Impact Investing est le premier fonds immobilier à impact lancé par Swiss Life AM France et Cedrus & Partners. Sa poche sociale rassemblera 20 % des actifs totaux du fonds. Dans ce cadre, les actifs résidentiels seront sélectionnés en accord avec les partenaires associatifs (Samusocial de Paris et Habitat & Humanis) à Paris et première couronne.

La même logique prévaudra dans les grandes métropoles françaises. Ces actifs seront mis à leur disposition pour un loyer nul. Parallèlement à la poche sociale du portefeuille, la poche à rendement représente 80 % de l’actif net cible du fonds. Elle est investie dans des actifs de bureaux et des résidences gérées : résidences seniors, étudiantes, etc.

Lire (2 min.)

Marchés financiers : with or without you

César Pérez Ruiz
Soumis à de nombreuses turbulences géopolitiques, les marchés financiers envoient des signaux contrastés. La hausse des marchés actions va-t-elle se poursuivre ? Quelles positions prendre vis-à-vis des marchés émergents ? César Pérez Ruiz, Responsable des Investissements et CIO chez Pictet Wealth Management, partage son analyse.
Lire (3 min.)

Immobilier coté : BNP Paribas Asset Management lance le premier ETF responsable

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) a annoncé le 14 novembre dernier le lancement du premier ETF sur l'immobilier coté, qui tient compte de la problématique du changement climatique. Le support « BNP Paribas Easy FTSE EPRA/NAREIT Developed Europe ex UK Green UCITS ETF » permet aux investisseurs de s’exposer aux sociétés immobilières cotées les plus respectueuses de l’environnement dans les pays développés d’Europe, à l'exception du Royaume-Uni.

Renforcer l'offre ESG de BNPP AM

Le nouveau fonds cote depuis le jeudi 14 novembre 2019 sur les bourses de Paris et de Francfort. Il vient renforcer l’offre ESG de BNPP AM, qui élargit ainsi sa gamme vers l’immobilier coté responsable en répliquant les indices FTSE EPRA Nareit Green. Les pondérations des titres s’appuient notamment sur des données en matière d’investissement durable propres aux parcs des foncières, à savoir la consommation d’énergie et l’obtention de la certification environnementale (« green certification »).

« La thématique de l’immobilier coté est présente au sein de notre gamme depuis plus de dix ans, avec plus d’1 Md€ d’actifs sous gestion. Très appréciée des investisseurs en format ETF, elle offre de solides atouts en termes de diversification de portefeuille, de rendement, de protection contre le risque d’inflation et de liquidité », indique Isabelle Bourcier, Responsable des gestions quantitatives et indicielles de BNPP AM.

Pionnier de l'investissement responsable

BNPP AM se positionne depuis 10 ans sur l’investissement responsable, avec notamment le premier ETF sur le bas carbone dès 2008, les premiers fonds indiciels excluant les armes controversées en 2014 et le premier ETF sur l’économie circulaire en mai dernier. BNPP AM se présente comme l'un des trois plus importants fournisseurs d’ETF ESG en Europe. La gamme d’ETF BNP Paribas Easy est notamment la première à avoir obtenu le label d’état français ISR sur trois de ses ETF.

L’équipe indicielle de BNPP AM gère actuellement près d’un tiers de ses encours sur des indices responsables. D'après les chiffres publiés en octobre 2019 par la société de gestion, cela représente 5 Mds€ sur l’ISR et les thématiques ESG. Les indices FTSE EPRA Nareit Green sont gérés par FTSE International en partenariat avec l’European Public Real Estate Association (EPRA), organisation à but non lucratif chargée de promouvoir et de développer le secteur immobilier européen, et l’Association nationale des fonds de placement immobilier (NAREIT), basée aux États-Unis.

Lire (3 min.)

Espagne : une revalorisation modérée du risque souverain

Julien-Pierre Nouen
La semaine dernière, les Espagnols ont voté dans le cadre des élections générales de novembre 2019. Les résultats révèlent une situation politique très chaotique. Quelles seront les relations à venir de Madrid avec l'Union européenne ? Quid du risque souverain espagnol ? Julien-Pierre Nouen, Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée chez Lazard Frères Gestion, partage son analyse.
Lire (3 min.)

Introduction en bourse : Mare Nostrum arrive sur Euronext Growth à Paris

Mare Nostrum — société indépendante, spécialiste de la gestion des ressources humaines pour les PME/ETI — a annoncé le 15 novembre dernier son introduction en bourse (IPO) sur Euronext Growth. Objectif, l'admission de Mare Nostrum aux négociations de ses actions sur le marché Euronext Growth Paris. L'opération inclut des engagements de souscription d'un montant de 5,3 M€, garantissant sa réalisation.

Cette IPO prendra la forme d'une augmentation de capital d'environ 6,9 M€ pouvant être portée à un maximum de 7,9 M€ en cas d'exercice de la clause d'extension. Le prix a été fixé entre 4,96 euros et 5,78 euros par action. Ces titres seront éligibles aux FCPI, PEA et PEA-PME. L'introduction en bourse doit durer jusqu'au 28 novembre 2019. Le début des négociations sur le marché Euronext Growth est fixé au 4 décembre 2019

Une activité en forte croissance

Mare Nostrum souhaite diversifier sa stratégie géographique, mais également « renforcer nos ventes croisées, déployer des plateformes Emploi innovantes, tout en associant davantage tous nos collaborateurs », indique Nicolas Cuynat, Président Directeur Général de Mare Nostrum. La société affiche depuis sa création une croissance forte de son activité.

En 2018, le groupe revendique 149 M€ de chiffre d'affaires. D'après les chiffres publiés par Mare Nostrum, elle a enregistré 23 % de croissance organique dans un marché de l'intérim en hausse de 1,8 % sur la même période. Cette tendance se confirme au 1er semestre 2019 avec un chiffre d'affaires de 81,6 M€, en hausse de 19 % dont 11 % à périmètre constant.

Lire (2 min.)

AGCS nomme un Directeur Mondial des Lignes Financières

Allianz Global Corporate & Specialty SE (AGCS) — assureur en risques industriels et risques de spécialité du groupe Allianz — annonce ce vendredi 22 novembre la nomination Directeur mondial des Lignes Financières. Shanil Williams (39 ans) a pris ses fonctions le 15 novembre 2019. Il succède à Bernard Poncin, qui quitte le groupe.

Dans ce cadre, Shanil Williams est basé à Munich en Allemagne. Il reporte directement à Thomas Sepp, Directeur de la souscription des risques industriels (CUO -Chief Underwriting Officer) au sein du Conseil d’administration d'AGCS SE.

Focus sur le parcours de Shanil Williams

AGCS nomme un Directeur Mondial des Lignes Financières
Shanil Williams

De nationalité néo-zélandaise, Williams Shanil est diplômé en commerce et en finance de l'Université de Canterbury. Au cours de sa carrière, il passe 14 ans chez AIG. Il occupe un certain nombre de postes de direction régionale de Souscription Lignes Financières de plus en plus importants, à Londres, Paris, Johannesburg (Afrique du Sud) et Auckland (Nouvelle-Zélande).

Shanil Williams rejoint AGCS en 2016 en tant que Directeur Général pour la Nouvelle Zélande. En 2018, il s'installe à Munich où il occupe à partir du mois d'août le poste de Directeur mondial de la branche commerciale en assurance Lignes Financières. En novembre 2019, il devient Directeur mondial des Lignes Financières.

Lire (2 min.)

Audacia nomme une Directrice de la Communication

Audacia — société de gestion indépendante fondée en 2006, spécialiste de l’investissement en Private Equity — annonce ce mercredi 20 novembre la nomination d'une nouvelle Directrice de la Communication. Dans ce cadre, Eléonore de Rose (40 ans) est en poste depuis début novembre 2019.

Elle doit promouvoir les trois métiers d’investissement d’Audacia : capital développement (financement des PME-ETI), capital innovation (funds venture dédié aux technologies quantiques), et capital élévation (fonds immobilier dédié au financement de résidences de Coliving).

Focus sur le parcours d'Eléonore de Rose

Eléonore de Rose

Diplômée de droit à Paris II - Assas et de l’Institut Français de Presse, c’est aux relations presse de Benetton France, puis en tant que Responsable de l’information économique du Medef auprès de Laurence Parisot, que cette communicante fait ses classes.

En 2011, elle part pour Madrid où elle met sa plume notamment au service de l’agence Nota Bene avant de revenir à Paris en 2016 en tant que Concepteur-Rédacteur. Son arrivée chez Audacia est un retour à son cœur de métier : la stratégie de communication.

Lire (2 min.)

L’AMF identifie les enjeux d’une communication extra-financière réussie

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a publié le 14 novembre dernier son nouveau rapport sur la responsabilité sociale, sociétale et environnementale des sociétés cotées. A cette occasion, le régulateur a mené une analyse sur les premières déclarations de performance extra-financière (DPEF) de 24 sociétés cotées françaises. Pour mieux les guider dans cette démarche vers une économie plus durable, l'AMF détaille les enjeux clés de ce reporting extra-financier.

Finance durable, l'axe de transition

Dans sa stratégie 2018-2022, l’AMF a fait de la finance durable un axe prioritaire pour accompagner le système financier dans sa transition. La qualité des données environnementales et sociales — et donc de l’information extra-financière des sociétés cotées — constitue un préalable à une telle avancée. Elle est indispensable à la décision des investisseurs et au suivi, par ces derniers, de leur politique d’engagement. 

Pour la quatrième édition de son rapport sur la responsabilité sociale, sociétale et environnementale des sociétés cotées, l’AMF s’est ainsi fixée pour objectif d’accompagner les entreprises dans l’élaboration de leurs futures déclarations de performance extra-financière. Dans le cadre de leur rapport de gestion pour l’exercice 2018, les entreprises doivent pour la première fois cette année élaborer cette déclaration. 

5 enjeux de communication

L’AMF a passé en revue l’information fournie dans la section dédiée à cette déclaration dans leur document de référence par un échantillon de 19 sociétés — qui appartiennent à l’indice CAC 40 — et de 5 sociétés du SBF 120. Dans cet exemple, l’AMF détaille les enjeux d’une communication extra-financière de qualité, que sont :

  • la structure, la concision et la cohérence d’ensemble de cette déclaration ;
  • le respect des dispositions légales concernant le périmètre de reporting, élargi le cas échéant pour prendre en compte les spécificités du modèle d’affaires ;
  • l’information sur le processus d’identification des enjeux et risques extra-financiers, et sur l’horizon de temps auquel ces risques peuvent se matérialiser, ainsi que leurs impacts éventuels ;
  • le choix d’indicateurs clés de performance pertinents et justifiés pour illustrer les politiques mises en place ;
  • la détermination d’objectifs pour mesurer les progrès réalisés dans le cadre des politiques mises en place.

Réflexion pour le cadre européen

Le rapport se penche également sur l'analyse de l’information extra-financière disponible chez plusieurs émetteurs européens du même secteur, afin de constater dans quelle mesure une convergence des pratiques s’opère. Le rapport consacre un chapitre à une comparaison internationale réalisée sur le secteur pétrolier. Les 9 constats issus de cette étude dessinent des pistes de réflexion pour l’avenir du reporting extra-financier, comme par exemple la nécessité d’encourager, au niveau européen, une meilleure harmonisation des méthodologies sous-jacentes aux indicateurs de performance extra-financiers.

Lire (4 min.)

Portugal : la SCPI Pierval Santé acquiert 6 actifs

La SCPI Pierval Santé — gérée par Euryale Asset Management (AM) — a annoncé le 13 novembre dernier son implantation au Portugal, avec l’acquisition de 6 actifs : un portefeuille mixte de 5 EHPADs et Résidences Services Seniors (dont 2 actifs en cours de réhabilitation et un à construire) ainsi qu’une Clinique Ophtalmologique. La SCPI était […]

La SCPI Pierval Santé — gérée par Euryale Asset Management (AM) — a annoncé le 13 novembre dernier son implantation au Portugal, avec l’acquisition de 6 actifs : un portefeuille mixte de 5 EHPADs et Résidences Services Seniors (dont 2 actifs en cours de réhabilitation et un à construire) ainsi qu’une Clinique Ophtalmologique. La SCPI était déjà implantée en France, en Allemagne, et en Irlande depuis fin 2018.

Phase de structuration

Ces investissements développent une surface globale d'environ 20 500 m2. Après travaux, ils porteront le patrimoine de Pierval Santé détenu au Portugal à près de 3 %. Cette part atteint 40 % en France, 37 % en Allemagne et 20 % en Irlande. La SCPI poursuit une démarche de diversification géographique, sur un marché de la santé en croissance et en phase de structuration.

Avec une croissance annuelle de 2,1 % de son PIB en 2018 au-dessus de la moyenne de la zone euro, la 4e population la plus vielle d’Europe et une proportion de personnes âgées qui ne cesse d’augmenter, le Portugal présente des caractéristiques démographiques et économiques favorables au déploiement du patrimoine de la SCPI Pierval Santé.

Stratégie d'accompagnement

« Nous avons choisi de nous implanter sur ce nouveau territoire pour une raison évidente de marché, mais également au regard de la qualité des exploitants avec qui nous avons noué un partenariat sur le long terme. L’association San Barnabé a choisi de nous confier la gestion de son patrimoine immobiliers afin d’accélérer son développement et devenir un acteur majeur de l’hébergement de personnes âgées au Portugal », explique David Finck, Directeur Général d'Euryale AM.

Cette stratégie d’accompagnement des exploitants de santé — par le portage de leur immobilier récent ou à construire — se traduit par la signature de baux de longue durée. Ils permettent notamment de sécuriser sur le long terme la perception des loyers mais également une meilleure maîtrise de la qualité intrinsèque du parc immobilier de la SCPI.

Lire (2 min.)