Amundi veut doubler ses encours en ETF, Indiciel et Smart Beta d’ici 2023

Amundi, premier asset manager en termes d'actifs sous gestion en Europe, publie ce mercredi 13 mars ses nouvelles ambitions de croissance d'ici 2023. L'objectif consiste à doubler les encours de sa ligne métier ETF, Indiciel et Smart Beta en 5 ans. Amundi annonce également le lancement d'une nouvelle gamme d'ETF à prix très compétitif, dénommée Amundi Prime.

« Nous chercherons à atteindre nos objectifs en développant de nouveaux marchés tout en continuant à amplifier notre présence en Europe, où le potentiel de croissance est encore important », déclare Fannie Wurtz, responsable d'Amundi ETF, Indiciel et Smart Beta. Pour rappel, tous les ETF Amundi Prime sont conformes à la réglementation UCITS et offrent une réplication physique.

Source : Amundi

Amundi mise sur 3 moteurs de croissance

Amundi ambitionne d'atteindre 200 milliards d'euros en encours ETF, Indiciel et Smart Beta d'ici 2023. La ligne métier se concentrera sur trois moteurs de croissance : l'augmentation de la couverture clients en Europe et en Asie, l’enrichissement de l'offre de produits et de solutions d'investissement et le renforcement de sa présence sur le marché retail.

Dans le cadre de ce dernier axe stratégique, Amundi lance la gamme Amundi Prime ETF avec 0,05 % de frais sur l'ensemble des fonds. Ces 9 premiers ETF offriront des expositions aux principales briques d’allocation, pour constituer un portefeuille diversifié sur des indices actions et obligations au niveau Monde, Europe, États-Unis et Japon. Les ETF répliqueront des indices conçus et calculés par Solactive.

Lire (2 min.)

Blockchain : Invesco lance un ETF avec Elwood AM

La Blockchain existe depuis une dizaine d'années, mais reste souvent associée aux seules cryptomonnaies. Invesco annonce ce lundi 11 mars le lancement d'un ETF spécialisé, pour cibler les sociétés connectées à cette technologie. L’ETF Invesco Elwood Global Blockchain UCITS ETF a été développé en partenariat avec Elwood Asset Management (AM), spécialiste de l’économie numérique et de la Blockchain.

Un potentiel énorme mais souvent inexploité

La Blockchain se présente sous la forme d'un grand livre (« ledger ») qui permet de transférer des actifs en toute transparence, de manière inaltérable, traçable et permanente. Elle peut concerner des actifs physiques, des dossiers médicaux, des contrats juridiques ou toute autre information qui circule entre plusieurs parties.

« Cette technologie commence à être utilisée dans les services financiers et d'autres industries. L’influence de la Blockchain dans l’économie mondiale est aujourd’hui sous-estimée », explique Kevin Beardsley, responsable du développement commercial chez Elwood.

Chris Mellor, en charge du Product Management Actions EMEA ETF chez Invesco, ajoute : « nous pensons que le potentiel de la Blockchain est énorme, mais il est souvent mal exploité. Cet ETF offre aux investisseurs l'accès à des sociétés déjà bénéficiaires, mais ayant un potentiel d’upside supplémentaire grâce à la Blockchain. »

L'indice Elwood Blockchain Global Equity

L’ETF réplique l'indice Elwood Blockchain Global Equity en investissant physiquement dans ses composantes. L'indice offre une exposition aux sociétés — issues de marchés développés et émergents — qui participent ou ont le potentiel pour participer à l'écosystème Blockchain. Il est conçu pour être exposé au potentiel de croissance de cette technologie.

Kevin Beardsley commente : « L’indice est actuellement majoritairement constitué de sociétés au sein desquelles la Blockchain est soit en phase de développement, soit en phase potentielle. Avec le temps, cependant, nous nous attendons à ce que l'équilibre se déplace naturellement vers les sociétés qui sont exposées plus directement aux bénéfices liés à la Blockchain. »

23 % d'allocations dans les services financiers

Parmi les allocations sectorielles les plus importantes, l'indice en compte actuellement 46 % dans les technologies de l'information, 23 % dans les services financiers, 9 % dans les services de communication et 8 % dans les secteurs des matériaux et de la consommation discrétionnaire.

En tête des affectations géographiques les plus importantes se trouvent les États-Unis (39 %), le Japon (29 %) et Taïwan (12 %). L'indice est calculé pour Elwood Asset Management par Solactive AG, un fournisseur mondial spécialisé dans les indices sur mesure. L'indice est revu et rebalancé trimestriellement.

ETFInvesco Elwood Global Blockchain UCITS ETF
Code BloombergBCHN
Place de cotation2LSE
Indice de référenceElwood Blockchain Global Equity Index
Devise du fonds / de cotationUSD / USD and GBP
Frais courants (par an)0,65 %
Lire (4 min.)

ESG : BlackRock lance sa gamme d’ETF durables

BlackRock poursuit ses efforts pour introduire l'investissement durable auprès du grand public, en Europe et dans le monde. Le gestionnaire d'actifs annonce ce jeudi 7 mars le lancement de six nouveaux fonds durables négociés en bourse (exchange traded funds, ETF). BlackRock fournit un accès au reporting de données environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) à travers sa gamme iShares.

L'Europe à l'avant-garde de l'investissement durable

« De nombreux clients européens poursuivent le double objectif de répondre aux besoins sociétaux et environnementaux du monde, tout en générant des rendements ajustés au risque à long terme nécessaires pour atteindre leurs objectifs financiers », déclare Philipp Hildebrand, Vice-Président de BlackRock. Selon BlackRock, les actifs européens en ETF ESG seraient multipliés par 20 d’ici 2028, avec un encours de 250 milliards de dollars d'actifs, contre 12 milliards aujourd’hui. Cela représente 60 % des actifs de 400 milliards de dollars qui devraient être collectés dans le monde.

Une récente étude de Greenwich Associates montre que près de la moitié des investisseurs institutionnels européens interrogés – et près de 60 % des fonds institutionnels et des compagnies d'assurance – s'attendent à ce que plus de 50 % de leurs actifs soient gérés selon les critères ESG d'ici cinq ans. 44 % des participants à l’étude et la moitié des gestionnaires de placements interrogés utilisent les ETF comme principal vecteur d’exposition aux facteurs ESG.

Nouveaux venus dans la gamme iShares Sustainable Core

Les nouveaux fonds iShares ESG Enhanced ETFs s'appuient sur le lancement de six ETF ESG l’année dernière. Ils sont conçus pour les investisseurs qui cherchent à améliorer les performances des scores ESG de leurs portefeuilles et à réduire l’intensité de carbone et d’autres gaz à effet de serre (GES), tout en conservant un faible écart de suivi par rapport aux indices parents.

Les six fonds suivent les indices MSCI qui pondèrent les titres, afin de maximiser les scores ESG en restant proches des indices de référence. Ils sont optimisés pour réduire l’impact carbone et des émissions de GES de 30 % par rapport à l’indice parent. Ils filtrent les entreprises qui ont une exposition aux armes controversées et nucléaires, aux armes à feu civiles, au tabac, au charbon thermique et aux sables bitumineux, mais aussi celles impliquées dans des controverses très graves et celles qui agissent en violation des principes du Pacte Mondial des Nations Unies.

Nom des fondsListingTotal de frais sur encours
iShares MSCI USA ESG Enhanced UCITS ETF EEDS (Distr) EEUS (Acc)0,10 %
iShares MSCI Europe ESG Enhanced UCITS ETF EEUD (Distr) EEUA (Acc)0,15 %
iShares MSCI EMU ESG Enhanced UCITS ETFEMUD (Distr) EEUM (Acc)    0,15 %
iShares MSCI World ESG Enhanced UCITS ETF EEWD (Distr) EEWA (Acc)0,20 %
iShares MSCI Japan ESG Enhanced UCITS ETF EEJD (Distr) EEJA (Acc)0,20 %
iShares MSCI EM ESG Enhanced UCITS ETFEEDM (Distr) EEEM (Acc)0,23 %

Un ETF pour chaque investisseur durable en Europe

Avec 26 UCITS Sustainable ETF couvrant une gamme complète de résultats et de classes d’actifs, la gamme iShares de fonds durable se présente comme la plus importante du secteur. Elle devrait continuer à s’enrichir. En 2018, les investisseurs européens ont investi plus de 1,4 milliard de dollars dans les ETF durables d’iShares, soit le flux annuel net le plus élevé jamais atteint.

Les investisseurs peuvent consulter les données ESG essentielles sur les ETF d’iShares sur les pages web produits — telles que les données sur l'intensité carbone —  et sélectionner les entreprises selon leur exposition en termes d’engagement. 45 % des participants à l’étude Greenwich ont déclaré qu’ils pourraient utiliser davantage d’informations et d’aide pour comprendre comment appliquer l’ESG à leurs portefeuilles.

Lire (4 min.)

Amundi enrichit sa gamme d’ETF ISR d’une nouvelle exposition aux actions émergentes

Amundi complète sa gamme d'ETF dédiés à l'investissement responsable et lance Amundi Index MSCI Emerging Markets SRI – UCITS ETF DR permettant de s’exposer aux actions des marchés émergents. Proposé à des frais courants de seulement 0,25%, ce nouvel ETF arrive sur le marché européen au prix le plus bas sur l’indice MSCI Emerging Markets SRI.

Un intérêt croissant des investisseurs pour la thématique ESG

Les investisseurs intègrent progressivement les critères ESG dans leur allocation d’actifs, et sont à la recherche de solutions clés en main pour investir de manière responsable, tout en maintenant un faible niveau de « tracking error ». Il s'agit de "répondre à la demande croissante des investisseurs pour des solutions passives bénéficiant de filtres ISR à prix très compétitifs" , explique Fannie Wurtz, Directrice de la ligne métier ETF, Indiciel et Smart Beta d’Amundi.

Ce nouvel ETF répond à ces besoins en renforçant les briques d'allocation déjà existantes dans la gamme ISR d'Amundi ETF, qui compte trois ETF actions répliquant les indices MSCI World SRI, MSCI USA SRI et MSCI Europe SRI, et deux expositions obligataires SRI, répliquant des indices Bloomberg Barclays d’obligations d’entreprises européennes et américaines et mettant en œuvre la méthodologie SRI de MSCI.

Lire (2 min.)

Label ISR : AllianceBernstein l’obtient pour 2 de ses fonds

AllianceBernstein (AB)  — acteur mondial de la gestion d'actifs avec 547 milliards de dollars US d'encours clients  — annonce ce mercredi 20 mars avoir obtenu à deux reprises le label ISR promu par le gouvernement français. Cette récompense a été attribuée à 2 des fonds AB axés sur le développement durable, à savoir AB Sustainable Global Thematic Portfolio et AB Sustainable US Thematic Portfolio.

Le Label ISR impose un ensemble de critères stricts relatifs au développement durable. Il est accordé après un processus complet d’audit réalisé par un organe de certification indépendant. Cette distinction a été créée et soutenue par le ministère des Finances français. Le label vise à rendre plus visibles les produits d’investissement socialement responsables (ISR) pour les épargnants en France et en Europe.

Une stratégie exclusivement alignée sur les ODD

« Chez AB, l’intégration ESG (Environnement, Social, Gouvernance) fait partie du processus d’investissement. Les fonds Sustainable Thematic vont au-delà, en sélectionnant uniquement des entreprises qui contribuent à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ODDs) », déclare Olivier Herson, Vice President of retail and institutional sales, France.

« Notre stratégie s’aligne exclusivement sur les ODD qui proposent une définition complète du développement durable et mettent en évidence des domaines clés d’opportunité pour les entreprises du secteur privé. Chaque entreprise en portefeuille doit contribuer directement à la réalisation d’un ODD au moins, et être validée par une analyse minutieuse de ses pratiques environnementales, sociales et de gouvernance», confirme Dan Roarty, CIO – Sustainable and Thematic Equities et Portfolio Manager des deux fonds.

Lire (2 min.)

CBRE : les investisseurs internationaux plébiscitent l’immobilier résidentiel

CBRE — acteur mondial du conseil en immobilier d’entreprise — présente ce mercredi 20 mars les principaux enseignements de son enquête annuelle « Investors Intentions Survey » (en anglais) sur les perspectives d’investissements de ses clients en 2019. L'enquête a été réalisée entre novembre 2018 et janvier 2019, auprès d'un panel de plus de 900 investisseurs répartis dans le monde entier.

L'attractivité du marché de l'immobilier résidentiel

Après deux années record, l’incertitude économique domine les intentions d’investissements en 2019. Plus d'un investisseur sur trois (36 %) prévoit d’investir moins que l’année dernière, contre seulement un sur dix (12 %) en 2018. Les prix élevés et la disponibilité limitée des actifs restent les deux principaux freins à l’investissement immobilier, notamment en Europe. Dans le détail, 58 % des investisseurs citent le niveau élevé des prix comme le principal obstacle à l'acquisition d'actifs immobiliers.

Seuls 12 % des investisseurs s’attendent à une croissance de la valeur en capital en 2019, contre 37 % en 2016. Cependant, l’immobilier industriel et logistique et les classes d’actifs alternatives restent des marchés attractifs. Pour 27 % des investisseurs, le marché de l’immobilier résidentiel est le plus attractif.  Pour la 1ère fois, ce marché se classe 2devant l’immobilier de bureau (26 %) et derrière l’immobilier industriel et logistique (29 %).

Différentes stratégies face au ralentissement économique

Le ralentissement économique mondial est désormais tangible, que ce soit aux États-Unis, en Chine ou en Europe. Les investisseurs sont de plus en plus préoccupés par la perspective d’une crise économique mondiale. Contrairement aux Amériques et à l’Asie, la région EMEA — Europe, Moyen-Orient et Afrique — affiche des motivations d’investissement plus défensives, en recherche de diversification et d’un revenu pérenne.

Les fondamentaux immobiliers restent toutefois solides : niveau d’endettement sous contrôle, pas de hausse significative à court terme des taux et relative abondance des capitaux. C’est pourquoi l’immobilier devrait jouer son rôle d’amortisseur en cas de choc externe.

Lire (3 min.)

Natixis lance Magenta Climat et Transition Énergétique

Cet instrument financier offre une protection du capital à hauteur de 90 % à tout moment. Il est ouvert à la commercialisation jusqu’au 31 juillet 2018. Magenta Climat et Transition Energétique est un instrument financier dont les fonds levés dans le cadre de l’émission ne seront pas spécifiquement alloués au financement de projets en lien avec le climat et la transition énergétique. Il est important de noter que seul l’Indice est construit de façon à sélectionner les actions des entreprises les plus engagées en faveur du climat et de la transition énergétique. Magenta Climat et Transition Energétique ne constitue pas une obligation verte. Disponible en contrats d’assurance vie ou de capitalisation, et en compte titres, Magenta Climat et Transition Énergétique est indexé à l’indice Euronext Climate Objective 50 Equal Weight Decrement 5 % (« Euronext Climate Objective 50 EWD5 »), sponsorisé par Euronext et composé de 50 valeurs européennes sélectionnées en fonction de l’importance de leurs engagements en faveur du climat par rapport aux pratiques de leur secteur. Le montant du remboursement final de Magenta Climat et Transition Énergétique est conditionné à l’évolution de l’Indice, et à l’absence de défaut de l’Emetteur et de son Garant. À tout moment en cours de vie, l’investisseur bénéficie d’une valeur de rachat supérieure ou égale à 90 % de son investissement initial.  
Lire (1 min.)

Les entreprises familiales en bourse : la nouvelle initiative d’Euronext

Euronext, principale Bourse paneuropéenne de la zone euro, annonce le lancement d’une série d’initiatives destinées à renforcer l’accompagnement et à assurer la promotion des entreprises familiales sur les marchés financiers.
Lire (2 min.)