Zone Euro : vers une croissance ralentie ?

Matthieu Grouès
Alors que les indices PMI1 de la zone euro s’étaient maintenus à un bon niveau durant l’été, les chiffres avancés pour le mois d’octobre montrent une baisse marquée : le PMI composite perd 1,4 point à 52,7. A ce niveau, il est cohérent avec une croissance entre 1,0% et 1,5%. C’est la première fois depuis fin 2016.
Lire (1 min.)

Liquidité : le marché risque-t-il la surchauffe ?

La Rédaction
Avec des taux historiquement bas, la Banque centrale européenne et sa politique monétaire offrent une abondance de liquidité. Cette situation favorise une croissance dynamique dans la plupart de la zone euro, mais dans le même temps, elle fait aussi craindre une potentielle surchauffe du marché.
Lire (2 min.)

Actions et taux : bilan mensuel des marchés

L'équipe de gestion d'Aviva Investors
Les actifs à risque ont vécu un mois de mai particulièrement agité, dominé en fin de période par les risques politiques en Italie et les nouvelles craintes de guerre commerciale.
Lire (3 min.)

Zone euro : les indices PMI ont-ils fait le pont ?

Matthieu Grouès
La publication avancée des indices PMI pour le mois de mai fait état d’une nouvelle dégradation, le PMI composite baissant de 55,1 à 54,1. La baisse concerne aussi bien les services (de 54,7 à 53,9) que le secteur manufacturier (de 56,2 à 55,5) et est plus forte en Allemagne et en France que dans le reste de la zone euro.
Lire (1 min.)

LFDE se renforce au Benelux

Présente en Belgique et au Luxembourg depuis 2004, en Suisse depuis plus de 12 ans, LFDE entend défendre ses ambitions européennes en renforçant sa présence auprès des clientèles de banques, tiers gérants, assureurs et investisseurs institutionnels sur deux marchés particulièrement stratégiques pour la société.

Christèle de Waresquiel

Christèle de Waresquiel a commencé sa carrière chez Morgan Stanley à Londres, avant de rejoindre Calyon et JP Morgan. Elle devient manager de projet pour GE Capital à Paris en 2011, puis intègre les équipes de Rivoli Fund Management. Diplômée de Centrale Supélec et du Royal Institute of Technology de Stockholm, Christèle est également titulaire d’un MBA de l’Institut d’études supérieures de commerce (IESE) de Barcelone.

Frédéric Jacob

Frédéric Jacob dispose d’une expérience étoffée de l’asset management. Après avoir été consultant pour Odyssey Financial Technologies, il devient responsable du développement commercial de Derivative, puis de Dexia Asset Management. Il rejoint Carmignac en 2010 en qualité de responsable commercial pour la Belgique avant d’être nommé responsable de la clientèle Institutionnelle en 2015. Frédéric est diplômé en Economie et Finance de l’ICHEC Brussels Management School.

Lire (1 min.)

Swiss Life REIM nomme un Senior Advisor

Swiss Life REIM Senior Advisor

Rattaché à Fabrice Lombardo, Directeur de la Structuration et de la Gestion de Portefeuille, il apportera son soutien et sa grande expérience dans de nombreux domaines et notamment les sujets liés à la valorisation des actifs immobiliers.

Diplômé des Etudes Supérieures de Droit Privé, de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix et de l’Institut du Droit des Affaires, Denis François a 35 ans d’expérience dans l’évaluation d’immobilier d’entreprise et résidentiel. Président de Bourdais Expertises puis de CBRE Valuation Advisory France, il était dernièrement Senior Advisor de CBRE.

Tout au long de sa carrière il a apporté sa contribution, en liaison avec les autorités de contrôle et les organisations professionnelles, dans les évolutions législatives et professionnelles concernant l’immobilier (SCI, OPCI, SIIC, Charte de l’Expertise).

Lire (1 min.)

MiFID II : Bien perçue mais incomprise

Lancé en mars 2014, l’Observatoire de la banque privée, réalisée cette année par l’Institut Opinion Way pour Swiss Life Banque Privée, a rendu ses enseignements : une image globalement positive pour l’activité, une relation phygitale plébiscitée et un a priori plutôt positif concernant la nouvelle réglementation européenne MiFID II.
Lire (3 min.)

Actions européennes : 7e semaine de hausse consécutive !

Yannick Jamot
Les marchés d’actions ont fait mieux que résister sur la semaine pourtant marquée par de nouvelles tensions géopolitiques et par la hausse du pétrole.
Lire (3 min.)

L’Europe est-elle incapable de participer à la nouvelle économie ?

Jean-Pierre Thomas
Pas de Google, pas de Facebook, pas de Netflix, pas d’Alibaba ou de Tacent européen… Ce constat semble souligner l’incapacité du vieux continent de participer activement à la nouvelle économie.
Lire (2 min.)

Sous les pavés, la dette

Olivier de Berranger
164 000 Mds $ : c’est le nouveau record atteint fin 2016 par la dette mondiale totale d’après le FMI. Cet Everest de dettes, c’est 225% du PIB mondial et 12 points de plus qu’en 2009. Les stigmates de la crise financière de 2008 sont encore bien présents dans les comptes publics et les nouvelles perspectives de croissance relancent l’appétit du secteur privé pour le levier financier.
Lire (3 min.)

Massena Partners passe sous pavillon Natixis Wealth Management

Cette opération permettra à Natixis Wealth Management de se renforcer dans les domaines du private equity et des clubs deals immobiliers, en capitalisant sur des partenariats noués de longue date entre Massena Partners et des acteurs de référence dans ces domaines.

Menée en parfaite cohérence avec le plan New Dimension annoncé par Natixis fin 2017, cette initiative, qui intervient après la cession par Natixis Wealth Management de Sélection 1818, permettra également de compléter les solutions proposées aux clients des réseaux du Groupe BPCE.

Par cette opération, Massena Partners devient une filiale de Natixis Wealth Management. La société conservera son autonomie dans la gestion de ses clients et dans le choix de ses investissements. Ses principaux managers, associés au développement de la société en leur qualité d’actionnaires, conservent leurs fonctions. Avec l’appui de Natixis, ils entendent préserver l’ADN de la société : une gestion en architecture ouverte et une offre sophistiquée en investissements non-cotés (Private Equity, immobilier). Massena Partners bénéficiera de la couverture financière internationale de Natixis et de ses outils digitaux.

      Vous aimerez aussi https://www.lecourrierfinancier.fr/asset-management/video/maxime-gohin-natixis-wealth-management-7604  
Lire (1 min.)

Trois nouveaux ETF ISR chez Amundi

Les stratégies d’investissement ESG représentent environ un quart des actifs sous gestion globaux, soit une croissance de près de 25% au cours des deux dernières années. Depuis sa création, Amundi considère l'investissement responsable comme l'un de ses quatre piliers fondateurs. Avec le plan d'action ESG annoncé début octobre, Amundi confirme son engagement en tant qu'investisseur responsable, grâce à une analyse extra-financière enrichie, une politique de vote renforcée et des activités de conseil ESG plus spécifiques.

Dans le cadre de ce plan, Amundi annonce le lancement d'une gamme d’ETF ISR sur les marchés actions et obligataires, offrant aux investisseurs des outils ISR à prix compétitif. Cette gamme comprend trois nouveaux ETF actions répliquant les indices MSCI World SRI, MSCI USA SRI et MSCI Europe SRI, dont les frais de gestion sont les plus compétitifs en Europe. Ces fonds seront ultérieurement complétés par un quatrième ETF permettant de répliquer l’indice MSCI Emerging Markets SRI.

Cette gamme actions vient renforcer les expositions obligataires ISR d’Amundi ETF, répliquant des indices Bloomberg Barclays d’obligations d’entreprises européennes et américaines et mettant en œuvre la méthodologie ISR de MSCI.

Lire (1 min.)

Frédéric TASSIN - AVIVA INVESTORS FRANCE

Frédéric Tassin, responsable de la gestion actions chez Aviva Investors, expose le scénario du gérant sur les marchés mondiaux. L'Europe, le Japon et les pays émergents sont privilégiés par rapport aux actions nord-américaines. Le principal risque, pour ce scénario plutôt positif, serait une remontée trop rapide des taux d'intérêt.
Voir (<4 min.)

Le dollar : pourquoi baisse-t-il encore ?

Ahmed Behdenna
La hausse des taux d’intérêt américains n’a pas réussi à mettre un terme à la baisse du dollar pour le quatorzième mois consécutif.
Lire (8 min.)