Investissement éco-responsable : mieux accompagner les épargnants pour mieux investir

Hugo Bompard
L’épargne de demain sera numérique et sera verte. Mais pour l’heure, peu de Français se voient proposer des investissements ISR alors que leur intérêt pour ces placements éco-responsables ne cesse de croître.
Lire (3 min.)

Nalo lance un mandat de gestion éco-responsable

Nalo réalise ces investissements au sein d’un contrat d’assurance-vie.L'ISR (Investissement Socialement Responsable)  est peu proposé par les réseaux bancaires et par les conseillers financiers. Il l’est davantage sur les plateformes de financement participatif, mais le crowdfunding n’offre pas la même souplesse et les mêmes garanties que l’assurance-vie”, explique Hugo Bompard, Directeur Scientifique de Nalo. Au sein de leur contrat d’assurance-vie, les clients de Nalo pourront opter pour une allocation d’actifs éco-responsable, pour la totalité de leur placement ou pour un de leurs projets d’investissement uniquement. Nalo a opté pour des ETF (fonds indiciels cotés) investis dans des entreprises leaders du secteur des énergies renouvelables, ainsi que des entreprises sélectionnées en fonction de critères ESG (écologiques, sociaux et de gouvernance).
Lire (1 min.)

Le « strategic beta » : fin de la frontière entre ETF « investment grade » et « high yield » ?

Les investisseurs sur le marché obligataire américain se trouvent confrontés à un dilemme : les indices d'obligations corporate « investment grade » libellés en dollars sont populaires. Ils combinent la liquidité d'une classe d'actifs mature et la sécurité d'une bonne notation et de taux d'intérêt attractifs. Les obligations émergentes ou les obligations corporate « high yield » offrent des rendements nettement plus élevés, en contrepartie d’un profil de risque supérieur.
Lire (3 min.)

L’Inde : un exemple de marché émergent

Isabelle Mateos y Lago
Les actions émergentes restent attractives en dépit des risques liés aux échanges commerciaux. Elles bénéficient de l’environnement favorable de l’économie mondiale, tandis que les réformes structurelles génèrent une croissance auto-entretenue à l’échelon domestique dans des pays clés.
Lire (3 min.)

Banque Populaire et Bpifrance signent un partenariat autour de l’innovation

Banque Populaire et Bpifrance vont renforcer leur collaboration pour le financement et l’accompagnement des entreprises innovantes, lors d’opérations conjointes au niveau régional et via la promotion des dispositifs d’accompagnement dans les phases clés de la vie de ces entreprises (création et développement). Les deux banques vont analyser la complémentarité de leurs gammes de financement et mettre en place de nouveaux outils sur le thème de l’innovation.
   
Lire (<1 min.)

SOFIDY nomme un nouveau directeur de cabinet

Basé à Evry, siège social historique de la société, il est rattaché directement à Jean-Marc Peter, Directeur Général de SOFIDY. Il travaillera au sein de l’équipe de Direction aux projets de développement de la société. Bastien Marguerite, (27 ans), a commencé sa carrière en 2012 en tant que chargé de mission dans le cabinet de Frédéric Cuvillier, alors ministre délégué aux transports, à la mer et à la pêche. Il occupe ce poste jusqu’en 2014, moment où Frédéric Cuvillier retrouve ses fonctions de député et est nommé Président du CNER (Fédération des agences locales de développement économique). Il devient alors son collaborateur parlementaire jusqu’en 2017 et exerce en parallèle une activité de juriste en droit public au sein du cabinet Mialot Avocats durant l’année 2016. Diplômé de SciencesPo Paris, Bastien Marguerite est titulaire d’un Master en Affaires Publiques et d’un Master en Droit Economique, et a suivi une formation à la profession d’avocat à l’Ecole de Formation des Barreaux du ressort de la Cour d’Appel de Paris (EFB).
Lire (1 min.)

Un nouvel ETF obligations d’entreprise « Yield plus » chez Deustche AM

La cotation de l’ETF Xtrackers USD iBoxx Corporate Bond Yield Plus UCITS débutait début mars à la Bourse de Londres après sa cotation sur le marché allemand vendredi 9 mars 2018. L'ETF offre une exposition aux obligations d’entreprise libellées en dollars affichant les rendements les plus élevés au sein de la catégorie« investment grade ». L'ETF se concentre en particulier sur le tiers le plus rémunérateur des obligations au sein de l'indice Markit iBoxx USD Corporates. L’indice sous-jacent de l’ETF peut également inclure des obligations « fallen angels », ces obligations « investment grade » au moment de leur inclusion qui ont été rétrogradées depuis, mais qui peuvent rester dans l'indice tant que leur notation, fournie par IHS Markit, n’est pas inférieure à BB-. L'indice « yield plus » qui en résulte est composé d'environ 1 400 obligations et offre actuellement un rendement supplémentaire de 0,47% par rapport à l'indice global des obligations d’entreprise « investment grade », avec une duration similaire et une notation moyenne BBB+. « Les investisseurs à la recherche d’investissements obligataires améliorant le couple rendement-risque de leurs portefeuilles pourraient être intéressés par cette nouvelle offre génératrice de rendements plus élevés tout en limitant la prise de risque additionnelle. L’ETF permet en effet de s’exposer à des primes de risque plus élevées tout en restant dans la catégorie « investment grade » et en gardant une plus faible exposition aux taux d’intérêts que les ETF traditionnels » déclare Olivier Souliac, spécialiste Strategic Beta Fixed Income chez Deutsche AM. Ce nouvel ETF affiche des frais annuels de 0,25% et complète la gamme Xtrackers « yield plus » de Deutsche AM qui permet également de s’exposer aux obligations d'entreprises européennes et aux obligations d'État de la zone euro. La gamme Xtrackers « yield plus » totalise plus de 1,5 milliard d'euros d'actifs sous gestion. Depuis leur lancement, grâce à un environnement de marché favorable aux investissements à haut rendement, tous les ETF Xtrackers « yield plus » ont surperformé par rapport à la moyenne de leur catégorie.
Lire (2 min.)

S’orienter dans la jungle des obligations en dollars

Stefan Kreuzkamp
Les obligations libellées en dollars dominent le marché mondial, notamment sur le segment des obligations d'entreprises. Depuis 2000, la dette mondiale des entreprises « investment grade » a plus que quadruplé, atteignant l'équivalent de plus de 8 000 milliards de dollars.
Lire (4 min.)

J.P. Morgan AM lance trois nouveaux ETF obligataires

Après le lancement de deux ETF dits « alternatifs liquides », les trois ETF obligataires ci-dessous viennent renforcer la gamme existante :

  • JPMorgan ETFs (Ireland) ICAV – USD Ultra Short Income UCITS ETF [JPST]
  • JPMorgan ETFs (Ireland) ICAV – USD Emerging Markets Sovereign Bond ETF [JPMB]
  • JPMorgan ETFs (Ireland) ICAV – BetaBuilders Eur Govt Bond 1-3yr UCITS ETF [JE13]

« Nous continuons de nous appuyer sur le meilleur des ressources de J.P. Morgan pour faire évoluer notre activité ETF et offrir notre expertise d’investissement existante à nos clients sous forme d’ETF. Les investisseurs montrent un fort intérêt pour la gestion active et les stratégies obligataires smart mais aussi pour des stratégies moins corrélées aux marchés leur permettant ainsi de naviguer dans des environnements volatils. Par ailleurs, les investisseurs européens adhèrent de plus en plus à la liquidité, la transparence et le rapport coût / efficacité des ETF en cherchant à construire des portefeuilles plus robustes », déclare Bryon Lake, Directeur international ETF.

  • L’ETF JPMorgan USD Ultra Short Income UCITS [JPST], géré par l’équipe J.P. Morgan Global Liquidity Managed Reserves, a pour objectif d’offrir une exposition diversifiée aux obligations de très courte maturité et aux instruments de dette dans l’univers des obligations d’entreprise et d’État notées investment-grade. Cette stratégie adoptera une approche conservatrice afin de réduire la volatilité et limiter l’exposition à la duration. L’ETF vise en effet une duration en portefeuille de moins d’un an. Cette stratégie, qui peut investir dans tous les secteurs, va d’abord se concentrer sur le crédit corporate et investment-grade. Elle vise un rendement supérieur aux fonds monétaires avec un ratio du total des frais (TER) pouvant aller jusqu’à 22 points de base, ramenés à 18 points de base jusqu’au 28 février 2021.
  • L’ETF JPMorgan USD Emerging Markets Sovereign Bond [JPMB] a pour objectif de suivre les performances de l’indice obligataire JPMorgan Emerging Market Risk-Aware Bond, nouvellement créé par l’équipe Quantitative Beta Strategies (QBS) et publié par la banque d’investissement de J.P. Morgan. Dérivé de l’indice vedette JPMorgan EMBI Global Diversified, JPMB offre une exposition à la dette souveraine émergente libellée en dollar US. Cet ETF a pour objectif de suivre le benchmark et vise un TER pouvant aller jusqu’à 39 points de base.
  • L’ETF JPMorgan BetaBuilders Eur Govt Bond 1-3yr UCITS [JE13] vise à suivre l’indice JPMorgan EMU Government Bond 1-3 Year et aura un TER pouvant aller jusqu’à 10 points de base. La gamme beta builder de J.P. Morgan Asset Management offre une exposition précise à des secteurs stratégiques et spécifiques du marché.

Pour rappel, J.P. Morgan Asset Management a largement étoffé son activité ETF au cours des derniers mois en nommant Olivier Paquier au poste de Responsable de la distribution d’ETF pour l’Europe Continentale et Ivan Durdevic au poste de Responsable de la distribution d’ETF pour la Suisse en janvier 2018. John Adu et Tom Stephens ont été recrutés en septembre 2017, respectivement aux postes de Responsable de la distribution d’ETF pour le Royaume-Uni et Responsable des marchés de capitaux ETF, et Bryon Lake est devenu Directeur international ETF en mars 2017. Bryon Lake, John Adu, Tom Stephens et Olivier Paquier sont basés à Londres, Ivan Durdevic est lui basé en Suisse.

 
Lire (3 min.)

Invesco confirme son intention de passer à une seule marque mondiale

Le passage à une marque unifiée ne représente pas un changement de philosophie ou de processus d'investissement, mais signifie que les marques filiales disparaîtront progressivement après une transition réfléchie. Les marques concernées sont PowerShares, Perpetual et Trimark.

Rien ne change aujourd’hui : chaque marque filiale gérera cette transition au rythme correspondant à ses activités, mais l'objectif est d'achever la majeure partie de cette transition en 2018.

Dan Draper,  responsable de l’activité ETF d’Invesco au niveau mondial, déclare : « Avec l'acquisition de Source et le projet d'acquisition des activités ETF de Guggenheim Investments, Invesco a démontré son engagement à élargir sa gamme très diversifiée d'ETF. Nous nous concentrons sur l’apport de solutions pertinentes pour aider nos clients à atteindre leurs objectifs d'investissement, et allons donc nous intégrer à la marque Invesco, qui englobe notre gamme complète de solutions en gestion active, passive et alternative. Ce que nous n'abandonnerons pas, c'est notre héritage et notre réputation de pionnier et d’innovateur en matière de gestion factorielle et de smart beta, où nous avons fait preuve de leadership et restons déterminés à renforcer notre position en fournissant des solutions innovantes qui répondent aux besoins de nos clients. »

Lire (1 min.)

Natixis Wealth Management cède Sélection 1818 à Nortia

Cette opération serait accompagnée de la signature d'un partenariat pour la distribution en architecture ouverte d'OPC affiliés à Natixis Investment Managers. Sélection 1818 compte 6,3 milliards d’euros d’encours, investis en supports d’assurance vie et en comptes titres par plus de 35 000 clients. Pour accompagner les travaux de cession, Natixis Wealth Management s'est appuyé sur le conseil financier d'EY.
Lire (<1 min.)

Christian BERTRAND est nommé Directeur Général Délégué de PERIAL Property Management

Christian BERTRAND est nommé Directeur Général Délégué en charge du développement de la filiale de property management du Groupe PERIAL. Christian BERTRAND, âgé de 55 ans, est diplômé de Sciences Politique (IEP d’Aix-en-Provence), et d’un 3ème cycle de Droit de l’Immobilier (CERCOL Paris). Il est également membre de la RICS et chargé d’enseignement à l’ISTIA. Fort […]
Christian BERTRAND est nommé Directeur Général Délégué en charge du développement de la filiale de property management du Groupe PERIAL. Christian BERTRAND, âgé de 55 ans, est diplômé de Sciences Politique (IEP d’Aix-en-Provence), et d’un 3ème cycle de Droit de l’Immobilier (CERCOL Paris). Il est également membre de la RICS et chargé d’enseignement à l’ISTIA. Fort de 30 années d’expérience, Christian bénéficie d’un riche parcours dans les métiers de l’immobilier.Il a auparavant occupé les postes de Directeur de la Gestion au sein de NEXITY, Directeur des Opérations et Services au sein de GE Real Estate. Il rejoint ensuite SAVILLS en 2010 au poste de Secrétaire Général et Directeur du Property Management. Christian prend la responsabilité de l’ensemble des équipes de property management, 40 collaborateurs répartis dans 4 agences (Paris, Nantes, Bordeaux et Toulouse).Il a pour mission de poursuivre le développement des activités et déployer de nouvelles offres de service.
Lire (1 min.)

Deutsche AM étend sa gamme d’ETF obligataires Xtrackers

L'ETF, dont la cotation est assurée à la Bourse de Londres depuis ce matin et à la Deutsche Börse depuis vendredi dernier (9 février 2018), réplique l’indice Bloomberg Barclays High Yield Very Liquid Bond Index. L'indice de référence se compose d'environ 640 obligations de catégorie spéculative.

L’ETF affiche des frais de gestion totaux de 0,35% par an et passe par un système de réplication physique directe.

Blanca Koenig, stratégiste ETF obligataires chez Deutsche AM, déclare : « Les investisseurs continuent de chercher des placements en obligations à haut rendement tout en étant attentifs à leur exposition aux variations de taux d'intérêt. Ce nouvel ETF high-yield en dollars, avec un rendement d'environ 6% par an et une duration moyenne relativement faible de 4,1 ans, élargit la boîte à outils à disposition des investisseurs pour faire face aux défis actuels des marchés. Ce produit est complémentaire à l’ETF euro high-yield de la gamme Xtrackers ainsi qu’aux ETF libellés en dollars offrant une exposition aux obligations du Trésor américain, aux obligations de sociétés « investment grade » et aux obligations des marchés émergents ».

Deutsche AM dispose d'une gamme étendue de plus de 50 ETF répliquant la performance des marchés obligataires, ainsi que des classes de parts couvertes contre le risque de change. Environ deux tiers de la gamme utilise la réplication physique directe.

Lire (1 min.)

Amundi ETF affiche 50% de croissance organique en 2017

Amundi ETF, un des fournisseurs européens d’ETF leaders du marché, annonce des encours sous gestion en 2017 de 38 milliards d’euros, grâce à des flux records dépassant les 10 milliards d’euros.
Lire (3 min.)