ESG : Invesco lance 3 nouveaux ETFs

Invesco — société de gestion d'actifs située à Atlanta — a annoncé ce vendredi 28 juin le lancement de trois nouveaux fonds indiciels, cotés en bourse (ETF) et qui intègrent les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Cette opération permet à Invesco d'étendre son offre en matière d’investissement durable et responsable.

Indices de référence et exclusion de certains secteurs

Les trois fonds s’appuieront sur la méthodologie développée par MSCI ESG Universal. Elle vise à obtenir une exposition à des entreprises qui présentent un profil ESG en amélioration. Ces ETFs visent à répliquer — à la hausse comme à la baisse — respectivement l’indice MSCI ESG1 pour le Monde, les Etats-Unis et l’Europe :

  • Invesco MSCI World ESG Universal Screened UCITS ETF ;
  • Invesco MSCI USA ESG Universal Screened UCITS ETF ;
  • Invesco MSCI Europe ESG Universal Screened UCITS ETF ;

A cette méthodologie s’ajoutent des exclusions supplémentaires, qui concernent les secteurs de l’armement et du tabac ainsi que les entreprises actives sur les segments des sables bitumeux et du charbon thermique. Ces nouveaux fonds s’adressent aux clients qui souhaitent bénéficier d’une approche ESG tout conservant une exposition aux principaux indices de référence (« indices parents »).

Forte demande pour l'investissement responsable

Thibaud de Cherisey, Directeur du développement des ETF en Europe chez Invesco, présente ces trois nouveaux ETFs comme un « prélude à une gamme de véhicules d’investissement ESG toujours plus importante. La demande pour les produits d’investissement responsable ne cesse d’augmenter et il nous tenait à cœur de mettre à disposition des investisseurs de nouvelles solutions, avec un accès facilité grâce au format ETF et sans avoir à payer de prime pour l’intégration des critères ESG. »

Ces produits exposent l’investisseur à un risque lié aux marchés actions. La valeur des investissements et les revenus qui en découlent peuvent diminuer comme augmenter. Ces produits comportent un risque en capital. Chacun des fonds va investir dans des titres d’émetteurs qui gèrent mieux leur exposition aux risques ESG que leurs pairs. Cette stratégie peut avoir une incidence sur l’exposition à certains émetteurs et impliquer de renoncer à certaines opportunités d’investissement. Le fonds peut avoir un rendement différent de celui d’autres fonds, y compris inférieur à celui d’autres fonds qui n'investissent pas en fonction de la notation ESG.

Lire (3 min.)

ISR : BNP Paribas Asset Management obtient le label pour 3 de ses ETFs

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) annonce ce jeudi 12 juin avoir obtenu le label Investissement Socialement Responsable (ISR) pour trois ETFs — en anglais Exchange Traded Fundsde sa gamme BNP Paribas Easy. Pour rappel, un ETF est un OPCVM indiciel coté sur les marchés réglementés d'Euronext.

Ces 3 fonds sont les premiers ETFs en France à être labellisés. Ces labels ont été délivrés pour une durée de 3 ans, à la suite de l’audit réalisé par Ernst & Young France. Les ETFs concernés couvrent les principaux marchés actions mondiaux. Ils suivent une approche ISR, qui vise à privilégier les meilleures pratiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). Il s'agit de :

  • BNP Paribas Easy MSCI Europe SRI UCITS ETF ;
  • BNP Paribas Easy MSCI Japan SRI UCITS ETF ;
  • BNP Paribas Easy MSCI KLD 400 US SRI UCITS ETF ;

3e fournisseur d'ETFs ISR en Europe

Les parts indicielles non cotées (non ETF) de ces 3 fonds ont également obtenu le label ISR. En France, le label ISR a été créé par le ministère des Finances. Il permet d'offrir une meilleure visibilité aux épargnants sur les produits socialement responsables. Le label garantit que la gestion s’appuie sur des méthodologies solides, avec une exigence de transparence forte et une information de qualité. Ces critères visent à intégrer les critères ESG dans ses processus d’investissement.

« Cela confirme notre position de force en matière d’investissement durable, alors que nous nous classons au 3e rang des fournisseurs d’ETFs ISR en Europe. Nous poursuivons dans ce sens nos développements, notamment sur notre gamme indicielle qui dépasse aujourd’hui les 23 milliards d’euros d’encours (à la date du 30 avril 2019, NDLR) », déclare Isabelle Bourcier, Responsable des Gestions quantitative & indicielle de BNPP AM. Pour rappel, les derniers

Lire (2 min.)

ISR : BNP Paribas lance un ETF pour passer d’une économie linéaire à une économie circulaire

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) lance cette semaine le premier ETF consacré à l'économie circulaire, où le déchet devient une ressource. Ce fonds permet de s'exposer à 50 actions internationales de grande capitalisation boursière, sélectionnées pour leur implication dans un modèle économique basé sur la circularité des biens, des matériaux et des matières premières.
Lire (3 min.)

ETF : J.P. Morgan AM élargit son offre obligataire

J.P. Morgan Asset Management (JPMAM) annonce ce vendredi 3 mai l'élargissement de son offre obligataire. Le gérant enrichit sa gamme « BetaBuilders Fixed Income » avec le lancement de deux nouveaux ETF, dénommés JPM BetaBuilders US Treasury Bond UCITS ETF [BBTR] et JPM BetaBuilders EUR Govt Bond OPCITS ETF [BBEG].

Ces deux fonds sont déjà cotés sur les places London Stock Exchange, Deutsche Boerse Xetra, Borsa Italiana et SIX Swiss Exchange. Ils s'appuient sur l'expérience de JPMAM en matière de réplication d'indices, de gestion de portefeuille et de solutions technologiques sur-mesure. BBTR et BBEG viseront un ratio du total des frais (TER) de 10 points de base chacun.

Une exposition liquide et à faibles coûts au bêta

L’ETF BBTR offre aux investisseurs une exposition liquide et à faibles coûts au bêta des bons du Trésor libellés en dollars émis par le gouvernement américain, sur tout le spectre de la courbe des taux. BBTR vise à répliquer l'indice J.P. Morgan Government Bond Index United States.

L’ETF BBEG a pour objectif d’offrir aux investisseurs une exposition liquide et à faibles coûts au bêta des obligations d'État libellées en euros émises par les pays de la zone euro sur tout le spectre de la courbe des taux. BBEG vise à répliquer l'indice J.P. Morgan EMU Government Bond.

Plus de 20 milliards de dollars d'actifs sous gestion

« Les ETF obligataires sont de plus en plus appréciés. Ils permettent d’ajouter une exposition obligataire diversifiée et liquide aux portefeuilles, avec un niveau de transparence qu’il n'est pas possible d’obtenir en investissant directement sur les marchés obligataires internationaux », explique Bryon Lake, Directeur international ETF chez JPMAM. L'offre ETF BetaBuilders est conçue pour offrir des solutions pondérées selon la capitalisation boursière.

Ces placements permettent aux investisseurs d'augmenter leur exposition à une vaste gamme de marchés obligataires : dette des marchés émergents (en devises dures et locales), obligations de qualité (Investment Grade) ou encore stratégies pondérées selon la capitalisation boursière, bêta stratégique ou les stratégies actives. La gamme mondiale des ETF de JPMAM compte plus de 45 produits et plus de 20 milliards de dollars d'actifs sous gestion à fin décembre 2018.

Lire (3 min.)

France : les réserves nettes de change augmentent de 5 720 M€

Le Ministère de l'économie et des finances a publié ce lundi 15 juillet avec la Banque de France une note sur le montant des réserves nettes de change de l'Etat. Bercy rappelle que depuis mai 2000, en conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI — telle qu’appliquée au sein du Système Européen de Banques Centrales — les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont valorisés en euros, sur la base des cours de change de fin de mois.

Les réserves nettes de change de la France s'élèvent à la fin du mois de juin 2019 à 163 769 M€ (186 368 M$), contre 158 049 M€ (176 241 M$) à la fin du mois de mai 2019. Cela représente une augmentation de 5 720 M€, qui intègre l’incidence des modalités de valorisation aux cours de change de fin de mois. Les réserves nettes de l'Etat se répartissent comme suit :

  • Réserves nettes en devises : 50 514 M€ ;
  • Position de réserve au FMI : 4 611 M€ ;
  • Avoirs en DTS : 10 049 M€ ;
  • Autres avoirs de réserve : 1 298 M€ ;

La différence constatée avec les réserves officielles de change — publiées le 5 juillet 2019 — résulte de la prise en compte de sorties temporaires d’actifs financiers en devises, d’un montant net de 133 M€.

Lire (2 min.)

Obligations : Muzinich & Co. lance le fonds Global Short Duration Investment Grade

Muzinich & Co. — société de gestion indépendante, spécialisée dans la dette publique et privée d’entreprises — lance ce mardi 16 juillet le fonds Global Short Duration Investment Grade. Son encours s'élève à 352 millions d’euros en date du 9 juillet 2019, d'après les chiffres publiés par Muzinich. Ce véhicule d'investissement vise à générer une performance tout en limitant les risques de crédit et de taux d’intérêt.

Répondre à la demande des clients

Proposé au sein d'une structure UCITS, le fonds fournit une liquidité quotidienne. Il sera géré avec une duration maximale de 1,5 an et une notation moyenne minimum BBB. Le fonds considère les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) comme une partie intégrante du processus de recherche et respecte la liste d’exclusion de la Norges Bank Investment Management.

« La création de stratégies de crédit sur mesure en ligne avec les besoins de nos clients est la pierre angulaire de notre activité. Nous avons constaté une forte demande pour ce type de fonds de la part de nombreux clients dans différents pays », a déclaré Tom Douie, Global Head of Distribution. « Cela reflète les exigences actuelles des investisseurs européens qui cherchent à contrecarrer le pool croissant d'actifs à rendement négatif d’une grande partie du marché investment grade », ajoute-il.

Objectif de duration courte

Tatjana Greil-Castro dirige l'équipe de gestion, qui gère 13 Mds$ américains — données publiées le 30 juin 2019 — au sein des stratégies investment grade et crossover. Anthony DeMeo et Ian Horn seront co-gérants du fonds. « Nous pensons que le marché mondial des obligations investment grade offre de nombreuses opportunités pour les investisseurs qui adoptent une approche bottom-up sur le crédit, capables d’identifier des obligations d’entreprises de courte maturité dotées de fondamentaux solides », explique Tatjana Greil-Castro.

La gérante principale du fonds s'appuie sur sa longue expérience en investissement sur le marché des obligations d’entreprise. « Nous avons une longue expérience dans la gestion de portefeuilles de courte duration depuis le lancement de notre stratégie phare crossover en 2003. L’un de nos principaux points différenciants est que nous cherchons à atteindre l’objectif d’investissement du Fonds de duration courte en achetant uniquement des obligations. Nous n'utilisons pas d'instruments dérivés ou synthétiques pour réduire la duration dans nos portefeuilles », précise-t-elle.

Lire (3 min.)

ETF : J.P. Morgan AM étoffe sa gamme avec une stratégie sur les actions américaines

J.P. Morgan Asset Management (AM) annonce ce mercredi 10 avril JPM BetaBuilders US Equity UCITS ETF. Ce produit vient étoffer la gamme ETF du gérant grâce à une exposition large et à faible coût au marché des actions américaines. La gamme globale d’ETF de J.P. Morgan AM comporte plus de 45 produits pour 20 milliards de dollars d’actifs sous gestion à fin décembre 2018. Le nouvel ETF dispose d’une part de capitalisation (BBUS) et d’une part distribuante (BBUD).

Domiciliés en Irlande, BBUS et BBUD sont cotés sur les places London Stock Exchange (LSE), Deutshe Boerse Xetra et Borsa Italiana. Ils sont confiés à une équipe expérimentée en stratégies actions toutes capitalisations. Le portefeuille offre une exposition diversifiée aux grandes et moyennes valeurs du marché américain. Objectif, générer des résultats proches de l’indice Morningstar US Target Market Exposure. Ces ETF visent un ratio du total des frais (TER) de 4 points de base.

Des briques d’allocation simples

« Notre nouvel ETF offrira aux investisseurs une exposition plus efficiente aux actions américaines, segment où il existe déjà de nombreuses offres. Notre gamme d’ETF BetaBuilders est conçue pour offrir des briques d’allocation simples et dont les tarifs correspondent parfaitement à l’environnement de marché actuel », déclare Bryon Lake, Directeur international ETF chez J.P. Morgan AM.

Par ailleurs, J.P. Morgan Asset Management a également lancé une part de capitalisation pour les ETF cotée sur la LSE. Il s'agit de JPM USD Ultra-Short Income UCITS (JPSA) et JPM GBP Ultra-Short Income UCITS (JGSA), qui sont domiciliés en Irlande. Ces véhicules ont été lancés pour répondre à la demande client. JPSA et JGSA viseront un TER de 18 bp.

Lire (2 min.)

ETF : WisdomTree lance un fonds US en obligations à taux variable

WisdomTree — fournisseur d’Exchange-Traded Fund (ETF) et d’Exchange-Traded Product (ETP) — annonce ce mardi 26 mars sur la bourse de Londres (LSE) le lancement de WisdomTree USD Floating Rate Treasury Bond UCITS ETF (désigné par l’acronyme USFR). Ce nouveau produit offre une exposition aux obligations à taux variable (dites FRN) émises depuis 2014 par le Trésor américain. Pour la première fois en Europe, les investisseurs peuvent accéder à ces obligations par le biais d’un ETF.

Ces FRN du Trésor américain versent des coupons trimestriels dont le montant dépend de l’évolution des taux courts. Ils répondent aux besoins des investisseurs qui cherchent des moyens de réduire l’exposition globale au risque de taux d’intérêt de leurs portefeuilles obligataires, et qui ne trouvent pas leur compte parmi les bons du Trésor américain à échéance courte — qui ne versent pas de coupons — ni parmi les obligations du Trésor à taux fixe et à échéance longue.

Réduire l'exposition globale au risque

« Pour les investisseurs à la recherche de titres de créance publics destinés à remplacer une partie de leur exposition aux bons du Trésor à faible rendement commercialisés sur de nombreux marchés développés, les FRN du Trésor américain peuvent stimuler la performance d’un portefeuille d’autant que la courbe des rendements américains est actuellement plate », commente Christopher Gannatti, Responsable de la recherche de WisdomTree.

« Les obligations à taux variable du Trésor américain disposent généralement d’une duration plus faible que les FRN émis par les entreprises. Elles peuvent aussi servir à réduire l’exposition à la dette corporate dans les portefeuilles des investisseurs. Les versements d’intérêts des FRN émis par les entreprises sont exposés au risque de crédit ou au risque de défaut de l’émetteur » ajoute Lidia Treiber, Responsable de la Recherche Obligataire chez WisdomTree.

Lire (2 min.)

ETF : UniCredit et Axiom AI lancent le premier fonds global investi sur les obligations « CoCo »

UniCredit — via sa filiale Structured Invest S.A — et Axiom Alternative Investments (AI) annoncent ce mardi 19 mars le lancement de l’ETF UC AXI Global CoCo Bonds UCITS. Ce premier ETF mondial négocié en bourse (FNB) offre une exposition globale et réelle au marché des obligations Contingente Convertible, dites « CoCos ».

Le fonds a été développé et lancé en coopération avec Axiom AI — société de gestion indépendante, spécialiste du secteur financier — qui compte 1,2 milliard d’euros d'actifs sous gestion, et dispose de professionnels de l'investissement basés à Londres et à Paris. Depuis plus de 10 ans, la société gère des fonds investis sur des instruments financiers émis par des banques et des compagnies d’assurance.

Accéder à l'ensemble du marché des obligations « CoCo »

Le fonds sera coté sur la bourse allemande (le Xetra), sous le ticker CCNV. Il s’agit du premier ETF à offrir aux investisseurs un accès à l’ensemble du marché des obligations « CoCo » en incluant les instruments de capital Additional Tier 1 (AT1) et Restricted Tier 1 (RT1).

« Les investisseurs qui peuvent dorénavant avoir une exposition pondérée en fonction de la valeur de marché sur ces instruments de façon simple et économiquement efficiente tout en bénéficiant d'une structure UCIT », explique Laurent Dupeyron, Managing Director, chez UniCredit.

Un indice de référence spécifique

Le fonds suivra la performance de l'indice Solactive AXI Liquid Contingent Capital Global Market TR– EUR hedged (ticker bloomberg SOLAXICC). Ce premier indice de référence est couvert contre le risque de devises, et pondéré en fonction de la valeur de marché.

L’indice SOLAXICC a été conçu pour offrir l'exposition la plus large et la plus liquide à l’univers des « CoCos » émises par des émetteurs notés Investment Grade (en dette senior). Il s'agit de l’indice de référence le plus important en termes de capitalisation boursière, avec 141 milliards d’euros. Il reflète la performance d’obligations AT1 et RT1 libellées en EUR et en USD.

Des rendements particulièrement attractifs

Les obligations de type Contingent Convertible sont capables de générer des rendements particulièrement attractifs par rapport aux obligations d'entreprise à haut rendement, plus stables que les actions bancaires tout en bénéficiant d’une meilleure qualité de crédit. Leur notation moyenne est de BB contre BB- respectivement.

« Les récents résultats des tests de résistance effectués sur les banques européennes, montrent des niveaux de capital supérieurs à 3 % au-dessus du seuil de conversion, malgré des hypothèses de scenario historiquement sévères. De plus, la dynamique actuelle de rehaussement des notes de crédit des banques européennes par les agences de notation constitue un signal très positif pour la classe d'actifs », ajoute David Benamou, Associé-gérant chez Axiom AI

Lire (3 min.)

Amundi veut doubler ses encours en ETF, Indiciel et Smart Beta d’ici 2023

Amundi, premier asset manager en termes d'actifs sous gestion en Europe, publie ce mercredi 13 mars ses nouvelles ambitions de croissance d'ici 2023. L'objectif consiste à doubler les encours de sa ligne métier ETF, Indiciel et Smart Beta en 5 ans. Amundi annonce également le lancement d'une nouvelle gamme d'ETF à prix très compétitif, dénommée Amundi Prime.

« Nous chercherons à atteindre nos objectifs en développant de nouveaux marchés tout en continuant à amplifier notre présence en Europe, où le potentiel de croissance est encore important », déclare Fannie Wurtz, responsable d'Amundi ETF, Indiciel et Smart Beta. Pour rappel, tous les ETF Amundi Prime sont conformes à la réglementation UCITS et offrent une réplication physique.

Source : Amundi

Amundi mise sur 3 moteurs de croissance

Amundi ambitionne d'atteindre 200 milliards d'euros en encours ETF, Indiciel et Smart Beta d'ici 2023. La ligne métier se concentrera sur trois moteurs de croissance : l'augmentation de la couverture clients en Europe et en Asie, l’enrichissement de l'offre de produits et de solutions d'investissement et le renforcement de sa présence sur le marché retail.

Dans le cadre de ce dernier axe stratégique, Amundi lance la gamme Amundi Prime ETF avec 0,05 % de frais sur l'ensemble des fonds. Ces 9 premiers ETF offriront des expositions aux principales briques d’allocation, pour constituer un portefeuille diversifié sur des indices actions et obligations au niveau Monde, Europe, États-Unis et Japon. Les ETF répliqueront des indices conçus et calculés par Solactive.

Lire (2 min.)

La SCPI Pierval Santé acquiert 2 EHPADs en Irlande

Euryale Asset Management (AM) — filiale du Groupe Elience, spécialisée dans la gestion des SCPI — a confirmé le 11 juillet dernier l’ancrage européen de sa stratégie d’investissement. Sa SCPI Pierval Santé — déjà présente en France et en Allemagne — annonce l’acquisition de 2 nouveaux EHPADs situés à Dublin, en Irlande. Cette opération porte à 14 le nombre de ces établissements dans le patrimoine de Pierval Santé en Irlande.

Une stratégie européenne

Dernières acquisitions en dates, ces deux nouveaux établissements sont exploités par le Groupe Virtue selon un bail d’une durée ferme de 25 ans. Ils proposent des prestations haut de gamme — tant en qualité de l’exploitation qu’en qualité du bâti — et ont été acquis pour un prix de revient global de 66,6 M€. L’un des deux actifs ne sera livré qu’après la fin des travaux, d’ici novembre prochain.

Le volet irlandais de la stratégie d’acquisition de la SCPI Pierval Santé a permis — depuis son lancement en mai 2018 — d’investir un montant global frais inclus de près de 151 M€. Au 30 juin 2019, le patrimoine de Pierval Santé est détenu à près de 41 % en France, 34 % en Allemagne et 25 % en Irlande. La Société de Gestion démontre ainsi sa capacité à générer un deal flow qualitatif au niveau européen.

Immobilier neuf de santé

Euryale AM mise sur des baux sécurisés à très long terme avec ses locataires-exploitants d’établissements de santé, dans la perspective d’aligner le plus possible les intérêts du bailleur et des preneurs. Cette stratégie d’accompagnement des exploitants — par le portage de l’immobilier de santé — permet à la fois des perspectives de croissance du patrimoine sous gestion à la SCPI, mais également une plus grande maîtrise de la qualité de son parc immobilier.

Euryale AM renforce cette stratégie avec des opérations de construction d’établissement neufs, qui garantissent une meilleure adéquation des actifs aux pratiques des utilisateurs de cet immobilier spécifique. Euryale AM gère pour la compte de Pierval Santé 32 EHPADs en Europe. La société compte aujourd'hui un total de 79 actifs sous gestion. Les EHPADs représentent pour elle un axe majeur de développement.

Lire (2 min.)

Natixis Wealth Management annonce deux nominations

Natixis Wealth Management — banque privée filiale de Natixis — annonce ce lundi 15 juillet la mise en place d'une nouvelle organisation pour favoriser un fonctionnement plus intégré entre la France, le Luxembourg et la Belgique. Le Groupe nomme Audrey Koenig (45 ans) Directrice générale déléguée de Natixis Wealth Management et Philippe Guénet (50 ans) Directeur général des implantations de la banque au Luxembourg et en Belgique.

Focus sur les enjeux de ces nominations

Audrey Koenig sera en charge de la nouvelle direction Développement Wealth, qui regroupe la direction commerciale, les expertises métier ainsi qu’un département business management permettant d’assurer une qualité de service optimale aux clients. Elle sera responsable de la filière Développement Wealth sur le périmètre France, Luxembourg et Belgique.

Philippe Guénet aura notamment pour mission de contribuer au renforcement de la transversalité des activités Wealth au Luxembourg et en Belgique et d’accompagner le développement de l’activité à l’international, en lien étroit avec les instances de Place locales.

Focus sur le parcours d'Audrey Koenig

Audrey Koenig est titulaire d’un DESS, ingénierie juridique et financière (IGR – IAE de Rennes). Elle débute sa carrière en 1997, en tant que conseillère en gestion de patrimoine à la Banque Populaire, puis comme banquier privé au CIC (2000-2001). En 2001, Audrey Koenig intègre la Banque Privée Saint Dominique, devenue Banque Privée 1818 puis Natixis Wealth Management en 2017.

Elle y exerce successivement les postes de banquier privé – Gestion de Fortune (de 2001 à 2011), Directrice du développement – gestion de Fortune (de 2011 à 2013) et Directrice de la gestion de fortune (de 2014 à ce jour). 

Focus sur le parcours de Philippe Guénet

Philippe Guénet est diplômé de l’EM Lyon et titulaire d’un DECF. Il commence sa carrière en 1994 comme auditeur au département inspection de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel (CNCM). Il rejoint en 1997 le Groupe IONIS, en tant que responsable de l’audit interne, puis responsable de la valorisation des OPC et des portefeuilles institutionnels.

A partir de 2001, il exerce successivement différentes fonctions dans plusieurs entités de Natixis : Responsable des risques et de la compliance puis directeur administratif chez VEGA Finance (de 2001 à 2005), directeur de la production bancaire à La Compagnie 1818 (de 2006 à 2008), secrétaire général chez Sélection 1818 (de 2008 à 2012) puis COO chez Natixis Wealth Management (de 2012 à ce jour).

Lire (3 min.)

Blockchain : Invesco lance un ETF avec Elwood AM

La Blockchain existe depuis une dizaine d'années, mais reste souvent associée aux seules cryptomonnaies. Invesco annonce ce lundi 11 mars le lancement d'un ETF spécialisé, pour cibler les sociétés connectées à cette technologie. L’ETF Invesco Elwood Global Blockchain UCITS ETF a été développé en partenariat avec Elwood Asset Management (AM), spécialiste de l’économie numérique et de la Blockchain.

Un potentiel énorme mais souvent inexploité

La Blockchain se présente sous la forme d'un grand livre (« ledger ») qui permet de transférer des actifs en toute transparence, de manière inaltérable, traçable et permanente. Elle peut concerner des actifs physiques, des dossiers médicaux, des contrats juridiques ou toute autre information qui circule entre plusieurs parties.

« Cette technologie commence à être utilisée dans les services financiers et d'autres industries. L’influence de la Blockchain dans l’économie mondiale est aujourd’hui sous-estimée », explique Kevin Beardsley, responsable du développement commercial chez Elwood.

Chris Mellor, en charge du Product Management Actions EMEA ETF chez Invesco, ajoute : « nous pensons que le potentiel de la Blockchain est énorme, mais il est souvent mal exploité. Cet ETF offre aux investisseurs l'accès à des sociétés déjà bénéficiaires, mais ayant un potentiel d’upside supplémentaire grâce à la Blockchain. »

L'indice Elwood Blockchain Global Equity

L’ETF réplique l'indice Elwood Blockchain Global Equity en investissant physiquement dans ses composantes. L'indice offre une exposition aux sociétés — issues de marchés développés et émergents — qui participent ou ont le potentiel pour participer à l'écosystème Blockchain. Il est conçu pour être exposé au potentiel de croissance de cette technologie.

Kevin Beardsley commente : « L’indice est actuellement majoritairement constitué de sociétés au sein desquelles la Blockchain est soit en phase de développement, soit en phase potentielle. Avec le temps, cependant, nous nous attendons à ce que l'équilibre se déplace naturellement vers les sociétés qui sont exposées plus directement aux bénéfices liés à la Blockchain. »

23 % d'allocations dans les services financiers

Parmi les allocations sectorielles les plus importantes, l'indice en compte actuellement 46 % dans les technologies de l'information, 23 % dans les services financiers, 9 % dans les services de communication et 8 % dans les secteurs des matériaux et de la consommation discrétionnaire.

En tête des affectations géographiques les plus importantes se trouvent les États-Unis (39 %), le Japon (29 %) et Taïwan (12 %). L'indice est calculé pour Elwood Asset Management par Solactive AG, un fournisseur mondial spécialisé dans les indices sur mesure. L'indice est revu et rebalancé trimestriellement.

ETFInvesco Elwood Global Blockchain UCITS ETF
Code BloombergBCHN
Place de cotation2LSE
Indice de référenceElwood Blockchain Global Equity Index
Devise du fonds / de cotationUSD / USD and GBP
Frais courants (par an)0,65 %
Lire (4 min.)

ESG : BlackRock lance sa gamme d’ETF durables

BlackRock poursuit ses efforts pour introduire l'investissement durable auprès du grand public, en Europe et dans le monde. Le gestionnaire d'actifs annonce ce jeudi 7 mars le lancement de six nouveaux fonds durables négociés en bourse (exchange traded funds, ETF). BlackRock fournit un accès au reporting de données environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) à travers sa gamme iShares.

L'Europe à l'avant-garde de l'investissement durable

« De nombreux clients européens poursuivent le double objectif de répondre aux besoins sociétaux et environnementaux du monde, tout en générant des rendements ajustés au risque à long terme nécessaires pour atteindre leurs objectifs financiers », déclare Philipp Hildebrand, Vice-Président de BlackRock. Selon BlackRock, les actifs européens en ETF ESG seraient multipliés par 20 d’ici 2028, avec un encours de 250 milliards de dollars d'actifs, contre 12 milliards aujourd’hui. Cela représente 60 % des actifs de 400 milliards de dollars qui devraient être collectés dans le monde.

Une récente étude de Greenwich Associates montre que près de la moitié des investisseurs institutionnels européens interrogés – et près de 60 % des fonds institutionnels et des compagnies d'assurance – s'attendent à ce que plus de 50 % de leurs actifs soient gérés selon les critères ESG d'ici cinq ans. 44 % des participants à l’étude et la moitié des gestionnaires de placements interrogés utilisent les ETF comme principal vecteur d’exposition aux facteurs ESG.

Nouveaux venus dans la gamme iShares Sustainable Core

Les nouveaux fonds iShares ESG Enhanced ETFs s'appuient sur le lancement de six ETF ESG l’année dernière. Ils sont conçus pour les investisseurs qui cherchent à améliorer les performances des scores ESG de leurs portefeuilles et à réduire l’intensité de carbone et d’autres gaz à effet de serre (GES), tout en conservant un faible écart de suivi par rapport aux indices parents.

Les six fonds suivent les indices MSCI qui pondèrent les titres, afin de maximiser les scores ESG en restant proches des indices de référence. Ils sont optimisés pour réduire l’impact carbone et des émissions de GES de 30 % par rapport à l’indice parent. Ils filtrent les entreprises qui ont une exposition aux armes controversées et nucléaires, aux armes à feu civiles, au tabac, au charbon thermique et aux sables bitumineux, mais aussi celles impliquées dans des controverses très graves et celles qui agissent en violation des principes du Pacte Mondial des Nations Unies.

Nom des fondsListingTotal de frais sur encours
iShares MSCI USA ESG Enhanced UCITS ETF EEDS (Distr) EEUS (Acc)0,10 %
iShares MSCI Europe ESG Enhanced UCITS ETF EEUD (Distr) EEUA (Acc)0,15 %
iShares MSCI EMU ESG Enhanced UCITS ETFEMUD (Distr) EEUM (Acc)    0,15 %
iShares MSCI World ESG Enhanced UCITS ETF EEWD (Distr) EEWA (Acc)0,20 %
iShares MSCI Japan ESG Enhanced UCITS ETF EEJD (Distr) EEJA (Acc)0,20 %
iShares MSCI EM ESG Enhanced UCITS ETFEEDM (Distr) EEEM (Acc)0,23 %

Un ETF pour chaque investisseur durable en Europe

Avec 26 UCITS Sustainable ETF couvrant une gamme complète de résultats et de classes d’actifs, la gamme iShares de fonds durable se présente comme la plus importante du secteur. Elle devrait continuer à s’enrichir. En 2018, les investisseurs européens ont investi plus de 1,4 milliard de dollars dans les ETF durables d’iShares, soit le flux annuel net le plus élevé jamais atteint.

Les investisseurs peuvent consulter les données ESG essentielles sur les ETF d’iShares sur les pages web produits — telles que les données sur l'intensité carbone —  et sélectionner les entreprises selon leur exposition en termes d’engagement. 45 % des participants à l’étude Greenwich ont déclaré qu’ils pourraient utiliser davantage d’informations et d’aide pour comprendre comment appliquer l’ESG à leurs portefeuilles.

Lire (4 min.)