La progression des dépôts à vue s’achève-t-elle ?

Jean-Pierre Thomas
Les dépôts à vue ont atteint, à la fin du mois de septembre 2018, plus de 447 milliards d’euros, ce qui constitue un nouveau record. Dix ans auparavant, ils ne s’élevaient qu’à 244 milliards d’euros. La progression des dépôts à vue intervient, en 2012, après le début de la crise des dettes souveraines. Elle s’explique par l’aversion des Français aux risques.
Lire (1 min.)

Livret A : première decollecte de l’année

Philippe Crevel
Au mois de septembre, le Livret A a enregistré sa première décollecte de l’année, -410 millions d’euros. Le mois de septembre est en règle générale peu porteur pour le Livret A. Déjà, en 2017, une décollecte avait été constatée (-120 millions d’euros).
Lire (1 min.)

Assurance-vie : quelle collecte en septembre ?

La collecte nette de l’assurance vie, avec + 900 millions d’euros, est, selon la Fédération Française de l’Assurance, restée positive en septembre. En net retrait par rapport à celle du mois d’août 2018, elle est, en revanche, en phase avec le résultat moyen de ces dix dernières années (925 millions d’euros) et nettement supérieure à la collecte du mois de septembre de l’année dernière (500 millions d’euros).
Lire (2 min.)

SCPI en démembrement : un placement judicieux pour préparer sa retraite

Jean Pitois
Souscrire des parts de SCPI en démembrement permet de compléter ses revenus à un horizon déterminé en profitant d’une décote au moment de l’achat. Pendant la période transitoire, le nu-propriétaire devra en revanche renoncer aux loyers qui seront perçus par l’usufruitier.
Lire (3 min.)

LFDE se renforce au Benelux

Présente en Belgique et au Luxembourg depuis 2004, en Suisse depuis plus de 12 ans, LFDE entend défendre ses ambitions européennes en renforçant sa présence auprès des clientèles de banques, tiers gérants, assureurs et investisseurs institutionnels sur deux marchés particulièrement stratégiques pour la société.

Christèle de Waresquiel

Christèle de Waresquiel a commencé sa carrière chez Morgan Stanley à Londres, avant de rejoindre Calyon et JP Morgan. Elle devient manager de projet pour GE Capital à Paris en 2011, puis intègre les équipes de Rivoli Fund Management. Diplômée de Centrale Supélec et du Royal Institute of Technology de Stockholm, Christèle est également titulaire d’un MBA de l’Institut d’études supérieures de commerce (IESE) de Barcelone.

Frédéric Jacob

Frédéric Jacob dispose d’une expérience étoffée de l’asset management. Après avoir été consultant pour Odyssey Financial Technologies, il devient responsable du développement commercial de Derivative, puis de Dexia Asset Management. Il rejoint Carmignac en 2010 en qualité de responsable commercial pour la Belgique avant d’être nommé responsable de la clientèle Institutionnelle en 2015. Frédéric est diplômé en Economie et Finance de l’ICHEC Brussels Management School.

Lire (1 min.)

Swiss Life REIM nomme un Senior Advisor

Swiss Life REIM Senior Advisor

Rattaché à Fabrice Lombardo, Directeur de la Structuration et de la Gestion de Portefeuille, il apportera son soutien et sa grande expérience dans de nombreux domaines et notamment les sujets liés à la valorisation des actifs immobiliers.

Diplômé des Etudes Supérieures de Droit Privé, de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix et de l’Institut du Droit des Affaires, Denis François a 35 ans d’expérience dans l’évaluation d’immobilier d’entreprise et résidentiel. Président de Bourdais Expertises puis de CBRE Valuation Advisory France, il était dernièrement Senior Advisor de CBRE.

Tout au long de sa carrière il a apporté sa contribution, en liaison avec les autorités de contrôle et les organisations professionnelles, dans les évolutions législatives et professionnelles concernant l’immobilier (SCI, OPCI, SIIC, Charte de l’Expertise).

Lire (1 min.)

Novaxia appelle l’Etat à proposer un « PLAN D’EPARGNE URBAIN »

Joachim Azan
Depuis des décennies, le constat est clair : les relations entre les ménages et l’immobilier sont turbulentes. Même si la tendance actuelle est plus dirigée vers la jouissance d’un bien que sa propriété, il en reste tout de même que le logement est la principale préoccupation d’une majorité des Français.
Lire (3 min.)

Michel Dinet - Edmond de Rothschild AM : Investir sur le Big Data pour trouver de la performance

Où aller chercher de la performance en 2019 ? Si la transformation initiée par le Big Data n'en est qu'à ses prémices, l'exploitation des données se révèle déjà source de valeur dans de nombreux secteurs, comme la santé à distance, la maintenance prédictive ou encore la voiture autonome.
Voir (<3 min.)

Jean-François Charrier - Fiducial Gérance : Miser sur les petits actifs pour assurer le rendement

En se concentrant sur des actifs de petite taille, s'échelonnant de 3 à 15 millions d'euros et réduisant la concurrence des autres SCPI, Fiducial Gérance parvient à dégager un rendement moyen de 6,4%.
Voir (<3 min.)

Livret A : retour en grâce

Depuis le printemps, le taux d’épargne des Français a augmenté de 0,5 point (de mars à juin) et passe ainsi de 13,7 à 14,2 % du revenu disponible brut. Le Livret A et l’assurance-vie sont les locomotives de cette épargne. Les gains de pouvoir d’achat (+0,7 % au deuxième trimestre), ont donc été alloués aux produits d'épargne et non à la consommation, qui recule de 0,1 % sur la même période.
Lire (1 min.)

Massena Partners passe sous pavillon Natixis Wealth Management

Cette opération permettra à Natixis Wealth Management de se renforcer dans les domaines du private equity et des clubs deals immobiliers, en capitalisant sur des partenariats noués de longue date entre Massena Partners et des acteurs de référence dans ces domaines.

Menée en parfaite cohérence avec le plan New Dimension annoncé par Natixis fin 2017, cette initiative, qui intervient après la cession par Natixis Wealth Management de Sélection 1818, permettra également de compléter les solutions proposées aux clients des réseaux du Groupe BPCE.

Par cette opération, Massena Partners devient une filiale de Natixis Wealth Management. La société conservera son autonomie dans la gestion de ses clients et dans le choix de ses investissements. Ses principaux managers, associés au développement de la société en leur qualité d’actionnaires, conservent leurs fonctions. Avec l’appui de Natixis, ils entendent préserver l’ADN de la société : une gestion en architecture ouverte et une offre sophistiquée en investissements non-cotés (Private Equity, immobilier). Massena Partners bénéficiera de la couverture financière internationale de Natixis et de ses outils digitaux.

      Vous aimerez aussi https://www.lecourrierfinancier.fr/asset-management/video/maxime-gohin-natixis-wealth-management-7604  
Lire (1 min.)

Trois nouveaux ETF ISR chez Amundi

Les stratégies d’investissement ESG représentent environ un quart des actifs sous gestion globaux, soit une croissance de près de 25% au cours des deux dernières années. Depuis sa création, Amundi considère l'investissement responsable comme l'un de ses quatre piliers fondateurs. Avec le plan d'action ESG annoncé début octobre, Amundi confirme son engagement en tant qu'investisseur responsable, grâce à une analyse extra-financière enrichie, une politique de vote renforcée et des activités de conseil ESG plus spécifiques.

Dans le cadre de ce plan, Amundi annonce le lancement d'une gamme d’ETF ISR sur les marchés actions et obligataires, offrant aux investisseurs des outils ISR à prix compétitif. Cette gamme comprend trois nouveaux ETF actions répliquant les indices MSCI World SRI, MSCI USA SRI et MSCI Europe SRI, dont les frais de gestion sont les plus compétitifs en Europe. Ces fonds seront ultérieurement complétés par un quatrième ETF permettant de répliquer l’indice MSCI Emerging Markets SRI.

Cette gamme actions vient renforcer les expositions obligataires ISR d’Amundi ETF, répliquant des indices Bloomberg Barclays d’obligations d’entreprises européennes et américaines et mettant en œuvre la méthodologie ISR de MSCI.

Lire (1 min.)

3/4 des Français veulent une assurance-vie transférable

L'assurance-vie transférable est souhaitée par 74% des français, selon un sondage réalisé par YouGov pour Nalo. Favorables à une évolution réglementaire permettant la transférabilité des contrats, les épargnants affichent une volonté de dynamiser leurs contrats et de réduire leurs frais.
Lire (1 min.)

Livrets bancaires : de moins en moins rémunérés ?

Philippe Crevel
En juillet dernier, les livrets bancaires présentaient un taux de rémunération moyen de 0,26 %, en baisse de 0,01 point par rapport au mois précédent.
Lire (1 min.)