Livret A : retour en grâce

Depuis le printemps, le taux d’épargne des Français a augmenté de 0,5 point (de mars à juin) et passe ainsi de 13,7 à 14,2 % du revenu disponible brut. Le Livret A et l’assurance-vie sont les locomotives de cette épargne. Les gains de pouvoir d’achat (+0,7 % au deuxième trimestre), ont donc été alloués aux produits d'épargne et non à la consommation, qui recule de 0,1 % sur la même période.
Lire (1 min.)

3/4 des Français veulent une assurance-vie transférable

L'assurance-vie transférable est souhaitée par 74% des français, selon un sondage réalisé par YouGov pour Nalo. Favorables à une évolution réglementaire permettant la transférabilité des contrats, les épargnants affichent une volonté de dynamiser leurs contrats et de réduire leurs frais.
Lire (1 min.)

Livrets bancaires : de moins en moins rémunérés ?

Philippe Crevel
En juillet dernier, les livrets bancaires présentaient un taux de rémunération moyen de 0,26 %, en baisse de 0,01 point par rapport au mois précédent.
Lire (1 min.)

Capfinances entre au capital de Groupe Premium

Laurent et Didier Zerbib, les dirigeants de Capfinances, rejoidront le directoire et entreront au capital de Groupe Premium.

Fondée en 2004, Capfinances, leader en France dans la distribution de contrats d’assurance vie et de solutions retraite, dispose d’un réseau de 100 collaborateurs et mandataires d’assurances. Le société, qui compte plus de 20 000 clients, réalise un chiffre d’affaires de plus de 15 millions d’euros au cours de la dernière année.

Avec plus de 400 collaborateurs et mandataires indépendants, le Groupe Premium, via sa principale filiale Predictis, propose une gamme complète de solutions patrimoniales et assurantielles au service des particuliers et des professionnels. Avec un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros, en juin 2018, le groupe enregistre une croissance continue depuis plusieurs années.

Le Groupe Premium, grâce à cette opération, devrait voir son chiffre d'affaires porté à plus de 43 millions d’euros.

 
Lire (1 min.)

Amiral Gestion renforce son pôle Développement

Pierre-Antoine Door est nommé Responsable des Relations Investisseurs Institutionnels et Jean-Christophe Drillaud rejoint Amiral Gestion en tant que Directeur Marketing et Communication, dans l'optique de mieux répondre aux exigences des investisseurs en termes de transparence.

Amiral Gestion developpement Pierre-Antoine Door

Diplômé en Droit (Université d’Orléans) et après une formation à l’ESG Paris, Pierre-Antoine Door a d’abord été consultant de 2000 à 2008 (chez CDC AM, Maaf Assurances, BNP Paribas CIB, Natixis AM,…) avant d'épauler le développement de Tocqueville Finance de 2008 à 2014. Il rejoint ensuite Métropole Gestion pour gérer la clientèle institutionnelle.

Amiral gestion developpement Jean-Christophe Drillaud

Diplômé de Kedge - Marseille après des études économiques, Jean-Christophe Drillaud débute sa carrière au marketing chez Société Générale AM. En 2005, il devient chargé de relations investisseurs chez Lombard Odier Investment Manager, avant d'intégrer OFI Asset Management en 2007. Il y occupe différents postes avant d'être nommé Directeur adjoint du développement international en 2017.

      Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/amiral-gestion-se-renforce-espagne-12498
Lire (1 min.)

Dorval Manageurs Small Cap Euro supprime les droits d’entrée

Depuis son lancement en 2014, le succès commercial du fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro, éligible au PEA et au PEA-PME, avait porté sa taille proche de sa capacité maximale de gestion. C’est pourquoi Dorval Asset Management avait pris, le 19 mai 2017, la décision d’introduire des droits d’entrée de 4% acquis au fonds. Cette démarche visait à limiter la taille de l’encours du fonds nécessaire à une gestion des investissements respectant les critères du PEA et du PEA PME. Le fonds ayant retrouvé de la capacité de gestion, les droits d’entrée acquis au fonds sont supprimés à compter du 20 septembre 2018.

Un positionnement original

La sélection de titres de petites et moyennes capitalisations de la zone Euro, fondée sur une analyse de la qualité des dirigeants et du tandem "manageur- entreprise". Au sein de la gamme « Manageurs » 100 % actions, le fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro permet aux investisseurs de bénéficier du dynamisme des petites et moyennes capitalisations françaises et européennes positionnées sur des marchés de niche ou en forte croissance selon les gérants de Dorval Asset Management.

Depuis 2010, ces valeurs sont les principales bénéficiaires de la reprise économique européenne. Ainsi, entre le 28 mai 2010 et le 30 août 2018, l’indice MSCI Emu Small Cap Eur a enregistré une hausse de +155% pour une croissance des bénéfices par action de l’ordre de 130%, contre une progression de l’indice MSCI Emu Large Cap Eur de + 82.0% pour une croissance des bénéfices de 25%.

Depuis son lancement le 10 janvier 2014, le fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro a réalisé une performance cumulée de +113.7% soit une performance annualisée de 17.8% (Part R au 31 août 2018), contre une progression de son indicateur de référence MSCI Emu Small Cap EUR (NR) de  +60.9% (performance cumulée). Le fonds (part R) affiche une volatilité de 10,8% sur 1 an et 11,1% sur 3 ans contre respectivement 10,1% et 13,7% pour son indicateur de référence.

Un fonds éligible au PEA, au PEA-PME et à l’assurance-vie

L’investissement du fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro en valeurs de petites capitalisations européennes dont notamment françaises le rend particulièrement attractif pour une clientèle recherchant un placement PEA ou PEA-PME. Au 31 août 2018, les sociétés dont la capitalisation boursière est inférieure à 500 M€ et celles comprises entre 500 M€ et 1 Md€ représentent respectivement 52,6% et 28,8 % de l’actif net du fonds.

Investir dans les petites capitalisations à travers le fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro permet donc à la fois d’investir dans l’économie et de soutenir des sociétés souvent positionnées sur des marchés très ciblés ou de nouveaux marchés, tout en bénéficiant d’un cadre fiscal attractif sur le moyen terme.

      Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/dorval-asset-management-renforce-son-comite-dinvestissement-1059
Lire (3 min.)

Les agents généraux appuient la réforme des retraites

Lors de son Assemblée générale, le 15 juin dernier, agéa, Fédération nationale des syndicats d’agents généraux d’assurance, a réuni ses membres pour faire le point sur la réforme des retraites et l’épargne retraite.
Lire (2 min.)

L’assurance-vie au plus haut en juillet

Les arbitrages réalisés avant les vacances par les épargnants, ainsi que le versement de primes à la fin du premier semestre, ont boosté la collecte, jusqu'à atteindre 12,4 milliards d’euros au mois de juillet. 9,3 milliards d'euros concernent les prestations et les rachats, soit un milliard de moins qu'au mois de juin. En l'absence de réformes en vue, le contexte est porteur pour l'assurance-vie.

L’assurance-vie conforte ainsi sa position de produit d’épargne favori des Français, avec un encours de 1712 milliards d’euros à fin juillet 2018, soit une hausse de 3 % sur un an. Les incertitudes économiques et sociales conduisent nos concitoyens à renforcer leur épargne, et à privilégier le Livret A et l’assurance-vie. La menace inflationniste et la perspective du prélèvement à la source contribuent à confirmer cet effort d'épargne.

(Source : Le Cercle de l'Epargne)     Vous aimerez aussi https://www.lecourrierfinancier.fr/patrimoine/breve/assurance-vie-forte-croissance-de-la-collecte-20576
Lire (1 min.)

Pour promouvoir l’épargne-retraite, développons l’épargne individuelle

Philippe Crevel
Pour développer l’épargne-retraite, l’épargne individuelle (assurance-vie, PERP, PREFON) est préférée à l’épargne collective en entreprise (PERCO, PERE, article 83), que ce soit au niveau du pays tout entier ou qu’il s’agisse de sa préférence personnelle.
Lire (1 min.)

Le Plan d’Epargne Logement en baisse

Le changement de fiscalité pour les nouveaux plans souscrits depuis le 1er janvier 2018 (introduction du PFU à 30 %) et la rémunération fixée à 1 % pour ceux ouverts depuis le 1er août 2016 ont conduit les épargnants à se détourner de ce placement. Cette réorientation est, en grande partie, irrationnelle car la très grande majorité des souscripteurs de PEL ne sont pas concernés et qu’en moyenne, ils bénéficient d’une rémunération de 2,69 % et qu’ils ne sont assujettis qu’aux prélèvements sociaux de 19,2 %.

PEL
Lire (1 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : CERENICIMO

 

A-Notations Anacofi Serrvices Cerenicimo

Depuis sa création en 1995, le volume d’actifs immobiliers commercialisé représente plus de 7,8 milliards d’euros (chiffres 2017).

Une offre différenciée est proposée : elle concerne des programmes de résidences médicalisées, de résidences de tourisme, de résidences seniors, de résidences étudiantes ou encore locatives. CERENICIMO propose également via une filiale-LB2S- une formule de gestion sous mandat.

Des équipes fortes de 70 collaborateurs contribuent au développement depuis la phase de sourcing jusqu’à la commercialisation. Celles-ci s’appuient sur le renfort opérationnel d’un pôle juridique, d’un pôle actabilité, ainsi que d’un pôle financement et d’un pôle après-vente, constitués au sein du Groupe.

Basée en Loire Atlantique, CERENICIMO a structuré une organisation bâtie autour de représentations régionales au nombre de 8. Une importante logistique commerciale (25 collaborateurs) permet un maillage territorial auprès des CGP. Les fonctions logistiques ont été renforcées par le développement de CRM et logiciels propriétaires.

Lire (1 min.)

BlackRock se développe à Paris

Le bureau parisien de Simmons & Simmons, cabinet international d'avocats d'affaires, a accompagné BlackRock dans ses nouvelles ambitions. Si BlackRock, plus important gestionnaire d'actifs du monde, créé une filiale française de sa société de gestion de portefeuille, c'est essentiellement pour développer ses activités en Europe.

Lire (<1 min.)

La Maison de l’Epargne : un voyage aux origines de la finance

À la croisée des chemins entre le musée pittoresque et pédagogique, le cabinet de curiosité, le cinéma d’antan et le lieu de convivialité, la Maison de l’Epargne offre une excursion exceptionnelle dans le monde de l’épargne et de la fiscalité, pour comprendre les rapports entre les émetteurs et les souscripteurs, du 19ème siècle à nos jours.
Lire (3 min.)

L’épargne en Europe : la France, l’irréductible village Gaulois

Guillaume-Olivier Doré
Rendre transparente toute la chaîne économique pour les épargnants français. Tel était l’objectif initial fixé par la réforme européenne des marchés des instruments financiers (MIFID II). Une occasion parfaite de redonner aux épargnants la confiance dont ils ont besoin pour investir dans l’économie réelle.
Lire (2 min.)