3000 euros, le salaire brut moyen en France

Philippe Crevel
Selon l’INSEE, en 2015, en France, le salaire brut horaire moyen d’un salarié du secteur privé (y compris les entreprises publiques) s’élève à 19,5 euros, contre 19,2 euros en 2014. Pour la même année, le montant moyen du salaire a été en France, de 35 979 euros, soit un salaire brut mensuel de 2 998,25 euros.
Lire (4 min.)

Les États-Unis, entre calme et tempête

Hervé Goulletquer
Ce matin les marchés d’actions en Asie se maintiennent sur la trajectoire positive dessinée aux États-Unis en fin de semaine dernière.
Lire (3 min.)

Les consommateurs français retrouvent confiance

Dans le monde et particulièrement en Europe, l'année 2017 s'est achevée sur une note positive en matière de confiance des consommateurs. En France, elle atteint même un niveau record, confortée par de meilleures perspectives d'emploi et un sentiment de récession qui recule.
Lire (3 min.)

États-Unis : jusqu’ici tout va bien

Hervé Goulletquer
Les bons indicateurs économiques américains actuels vont-ils perdurer face à la nouvelle tendance protectionniste voulue par Donald Trump?
Lire (3 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : AGEAS PATRIMOINE

Ageas patrimoine

AGEAS France est enregistrée auprès de l’ACPR et bénéficie de la notation de sa maison mère (A, selon Fitch) ; la collecte brute en 2017 s’est établie à 410 M€. Basée à Paris-La Défense, la société s’articule autour du Conseil d’Administration, de comités et des fonctions clés, conformément au dispositif Solvabilité 2.

AGEAS PATRIMOINE mobilise une équipe de quelques 15 personnes. Une équipe commerciale organisée autour de 9 commerciaux en régions est en charge du développement.

AGEAS France s’appuie également sur sa structure filiale : Sicavonline et des partenariats.

    Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/immobilier/breve/a-notations-anacofi-services-cerenicimo-5364
Lire (1 min.)

5 nouveaux labels ISR pour Aviva Investors

Cette démarche reflète la volonté affichée d’Aviva Investors France de poursuivre ses efforts pour développer une large gamme de fonds et mandats à dominante ESG. AIF souhaite ainsi accompagner sur le long terme les épargnants, qui sont de plus en plus demandeurs de placements qui ont du sens pour leur avenir ainsi que les Investisseurs Institutionnels dans le respect des dispositions de l’article 173 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV).

A l’échelle mondiale, Aviva Investors est précurseur dans l’intégration des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans son processus d’investissement. Parmi l’un des premiers signataires des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) des Nations Unies le groupe, qui possède une équipe de 16 spécialistes de l’investissement responsable soutenue par une quarantaine d’Ambassadeurs Responsables, souhaite franchir une nouvelle étape en proposant une large gamme de fonds ISR dans ses produits d’épargne et de retraite.

Les fonds labellisés

Aviva Actions Euro ISR - FR0007022108 ; Aviva Investors Actions Euro - FR0007045604 ; Aviva Small et Mid Caps Euro ISR - Part A - FR0010821462 / Part I - FR0010838607 ; Aviva Investors Valeurs Europe - FR0007082920 & Aviva Actions Europe ISR - FR0007473798.

Lire (1 min.)

Patrimoine : les jeunes actifs ont du mal à épargner

Philippe Crevel
La crise de 2008 et la modification de la structure de l’emploi auraient-elles des conséquences sur la constitution du patrimoine des ménages ? Plusieurs études soulignent que les jeunes actifs éprouvent des difficultés croissantes à épargner.
Lire (3 min.)

Les mots-clés de la Fed : « robuste » et « davantage »

Hervé Goulletquer
La « grande affaire » de la soirée de mercredi a évidemment été la publication du communiqué de la Fed, au sortir du comité de politique monétaire américain (FOMC). Aucun changement de réglage n’était attendu. Ce fût bien le cas. En fait, l’attention se portait sur l’après : confirmation des anticipations d’une nouvelle hausse du taux directeur en mars prochain et meilleure compréhension de ce que pourrait être l’attitude de la banque centrale au cours des prochains trimestres. En gardant à l’esprit que Jay Powell s’installe aux commandes dès le weekend prochain et que le FOMC est en passe de connaître un profond remaniement de ses membres.
Lire (3 min.)

Zone euro : une baisse de chômage qui se généralise

Matthieu Grouès
Le taux de chômage dans la zone euro a poursuivi sa baisse pour atteindre 8,7% en novembre dernier. Il s’agit du niveau le plus bas depuis début 2009. Il se rapproche du niveau moyen de la période 2000-2009. La baisse de 1,1 point sur un an constitue le mouvement le plus rapide depuis plus de vingt ans. A ce rythme, le taux de chômage de la zone euro pourrait retrouver son point bas du cycle passé (7,3% début 2008) courant 2019.
Lire (1 min.)

La croissance face à son plafond de verre

Philippe Crevel
Plusieurs pays dont les Etats-Unis, l’Allemagne et le Japon sont en situation de plein emploi ou presque ce qui fait craindre à certains que leur croissance s’étiole assez rapidement.
Lire (4 min.)

LFDE se renforce au Benelux

Présente en Belgique et au Luxembourg depuis 2004, en Suisse depuis plus de 12 ans, LFDE entend défendre ses ambitions européennes en renforçant sa présence auprès des clientèles de banques, tiers gérants, assureurs et investisseurs institutionnels sur deux marchés particulièrement stratégiques pour la société.

Christèle de Waresquiel

Christèle de Waresquiel a commencé sa carrière chez Morgan Stanley à Londres, avant de rejoindre Calyon et JP Morgan. Elle devient manager de projet pour GE Capital à Paris en 2011, puis intègre les équipes de Rivoli Fund Management. Diplômée de Centrale Supélec et du Royal Institute of Technology de Stockholm, Christèle est également titulaire d’un MBA de l’Institut d’études supérieures de commerce (IESE) de Barcelone.

Frédéric Jacob

Frédéric Jacob dispose d’une expérience étoffée de l’asset management. Après avoir été consultant pour Odyssey Financial Technologies, il devient responsable du développement commercial de Derivative, puis de Dexia Asset Management. Il rejoint Carmignac en 2010 en qualité de responsable commercial pour la Belgique avant d’être nommé responsable de la clientèle Institutionnelle en 2015. Frédéric est diplômé en Economie et Finance de l’ICHEC Brussels Management School.

Lire (1 min.)

Swiss Life REIM nomme un Senior Advisor

Swiss Life REIM Senior Advisor

Rattaché à Fabrice Lombardo, Directeur de la Structuration et de la Gestion de Portefeuille, il apportera son soutien et sa grande expérience dans de nombreux domaines et notamment les sujets liés à la valorisation des actifs immobiliers.

Diplômé des Etudes Supérieures de Droit Privé, de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix et de l’Institut du Droit des Affaires, Denis François a 35 ans d’expérience dans l’évaluation d’immobilier d’entreprise et résidentiel. Président de Bourdais Expertises puis de CBRE Valuation Advisory France, il était dernièrement Senior Advisor de CBRE.

Tout au long de sa carrière il a apporté sa contribution, en liaison avec les autorités de contrôle et les organisations professionnelles, dans les évolutions législatives et professionnelles concernant l’immobilier (SCI, OPCI, SIIC, Charte de l’Expertise).

Lire (1 min.)

La croissance sur fond d’endettement

Philippe Crevel
Dans sa note de conjoncture du mois de décembre, l’INSEE souligne que l’économie française est bien entrée dans un cycle de croissance, ce qui ne l’empêche pas de pointer quelques problèmes et risques. L’apparition de goulots d’étranglement au niveau des capacités de production et l’augmentation de l’endettement des entreprises sont des menaces à prendre en compte. Par ailleurs, l’institut statistique indique que les prélèvements obligatoires continueraient d’augmenter l’année prochaine pesant ainsi sur la consommation des ménages.
Lire (7 min.)

À la poursuite de l’inflation mystère

"La persistance d'inflation faible est un mystère". L'aveu de faiblesse de Janet Yellen, Président de la Réserve Fédérale, concédé fin septembre, dépeint la détresse générale des Banques Centrales des grandes zones économiques développées. Achat massif de titres, injection de liquidités et abaissement durable des taux ne se seront pas révélés des stratégies payantes : aux Etats-Unis, en zone euro et au Japon, l'inflation stagne désespérément, loin des 2% espérés.

Pour Janet Yellen, Mario Draghi, Président de la BCE et Haruhiko Kuroda, Président de la BoJ, l'incompréhension réside dans le paradoxe : si la reprise économique est belle et bien lancée (appuyée par des chiffres rassurants, sur l'emploi et la consommation), elle n'est toujours pas visible sur la croissance des prix. 
Lire (<1 min.)