Coupe du monde : victoire et croissance du PIB sont-elles réellement corrélées ?

La victoire des bleus en finale de la Coupe du Monde de Football aura-t-elle un effet durable sur la croissance française ? Si Bruno Lemaire, ministre de l'économie, souhaite voir cette prophétie se réaliser, les économistes s'accordent plutôt pour soutenir le contraire.
Lire (1 min.)

Réforme des retraites 2019 : fin de l’histoire ou éternel retour ?

Luigi Delmet
Le 19 avril dernier se tenait au Sénat un colloque sur la future réforme des retraites. C’est le point de départ d’une grande bataille qui s’annonce pour le Gouvernement. L’ambition est claire : transformer entièrement le modèle pour aboutir à un « système universel ». Après presque 30 ans de réformes successives, allons-nous assister à la fin de l’histoire, ou bien au contraire, à un éternel retour ?
Lire (4 min.)

Financement des PME : quel avenir ?

Convaincu que les réformes fiscales enclenchées vont réorienter l'épargne des français vers les PME, le gouvernement a annoncé la fin du dispositif ISF-PME, qui permettait de déduire de son impôt de solidarité 50% des sommes investies dans les entreprises. En dépit des restrictions imposées par l'Europe, ce dispositif avait permis, en 2016, de diriger, via les FIP et FCPI, plus de 500 millions d'euros vers les PME. Emmanuel Macron, qui avait fait de l'investissement productif et du financement des entreprises des sujets centraux de sa campagne, sème le doute sur ses intentions.
Lire (<1 min.)

Le New Deal fiscal d’Emmanuel Macron !

Philippe Crevel
Emmanuel Macron s’est engagé non pas à révolutionner notre système fiscal mais à déplacer un certain nombre de curseurs. Quelles sont les conséquences possibles de cette politique tant pour les ménages que pour les entreprises ?
Lire (4 min.)

Un nouveau gérant privé chez Amiral Gestion

Gérant privé Amiral gestion  

Diplômé de la Macquarie University, Dorian a commencé sa carrière en 2012 comme analyste financier actions au sein du Groupe BNP Paribas. En 2014, il rejoint Bryan Garnier & Co où il était en charge du suivi des sociétés européennes du secteur des semi-conducteurs et où il s'est notamment vu décerner le prix du meilleur analyste européen du secteur technologie par Thomson Reuters.

Forte de la reconnaissance de sa gestion collective développée depuis 2002 via la gamme de fonds Sextant, Amiral Gestion gère depuis près de 10 ans le patrimoine d’investisseurs privés au sein d’un pôle de Gestion Privée totalement intégré à l’équipe d’investissement de la société de gestion. Centrée sur la sélection de titres au niveau européen et mondial ainsi que sur l’allocation d’actifs, l’expertise développée par les gérants privés d’Amiral Gestion bénéficie ainsi de l’apport de l’ensemble des équipes de gestion. Acteur indépendant et dont chaque collaborateur est investi au capital et dans les fonds gérés, Amiral Gestion propose une offre complète pour un accompagnement haut de gamme des investisseurs privés qui partagent ses valeurs : alignement d’intérêts, curiosité et goût pour l’analyse fondamentale.

    Vous aimerez aussi  https://lecourrierfinancier.fr/actualites/breve/amiral-gestion-renforce-son-pole-developpement-21612
Lire (1 min.)

Jupiter AM lance un nouveau fonds Equity Long Short

Le fonds Jupiter US Equity Long Short constituera un portefeuille concentré de 40 à 60 actions d’entreprises basées ou exerçant la plupart de leurs activités aux États-Unis. Le fonds détiendra des positions longues et des positions courtes, offrant la possibilité de se protéger contre les périodes baissières des marchés, tout en cherchant à réduire la corrélation avec la performance globale des marchés et à limiter la volatilité mensuelle des rendements du portefeuille. L'exposition nette du fonds aux actions sera normalement d’environ 25% de l'actif net, tandis que l'exposition brute sur les actions devrait avoisiner les 200%.

Darren dispose de plus de 10 ans d’expérience dans la gestion de portefeuilles actions US long-short chez UBS, SAC Global Investors et Caxton. Basé à Londres, il collabore étroitement avec les autres gérants actions long-short et long-only de Jupiter.

Magnus Spence, Directeur des investissements alternatifs chez Jupiter commente : « Le lancement de ce fonds est une étape importante de notre démarche stratégique visant à renforcer nos capacités en matière de solutions alternatives liquides. Darren est un investisseur en actions US très expérimenté avec une grande expertise de l’investissement en actions long-short et en gestion des risques. Nous sommes ravis de le compter dans notre équipe.

L’univers des solutions alternatives liquides a connu une croissance rapide au cours des dernières années, malgré des rendements assez médiocres. De nombreux investisseurs ont été déçus par les faibles niveaux de prise de risque, les frais élevés et les fortes corrélations avec les marchés actions. Le fonds Jupiter US Equity Long Short a été spécialement conçu pour répondre à ces préoccupations. Nous pensons que ce fonds apportera de la valeur ajoutée dans l’univers des fonds alternatifs liquides ».

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/jupiter-dynamic-bond-fete-5-ans-9862
Lire (2 min.)

Suppression de l’ISF en 2018… vers une invitation à revenir en France ?

La boutade belge, qui consiste à faire référence à l'ISF comme l'Invitation à Sortir de France, sera-t-elle bientôt caduque ? C'est ce qui se trame derrière le projet de réforme fiscale d'Emmanuel Macron, qui envisage de remplacer l'Impôt de Solidarité sur la Fortune par un impôt sur la fortune immobilière dès janvier prochain. L'objectif de ce recentrage : limiter les fuites de capitaux et encourager les Français à investir davantage en actions. 2018 sera-t-elle l'année du retour au pays des exilés fiscaux ?
Lire (<1 min.)

Investissements étrangers en France… ça va mieux !

"Ça va mieux !" En mai 2016, quand François Hollande clamait dans les médias, par cette formule désormais célèbre, que la situation économique de la France s'était améliorée, il s'était attiré les railleries de l'opposition et des citoyens. Un an plus tard, il semble que les chiffres lui aient donné raison. 
Lire (1 min.)

Elections françaises : un gagnant qui devra faire ses preuves

Stephen Mitchell
Lors du sprint final dans la course à l’Elysée, l’élément clé s’est avéré être davantage ce calamiteux taux de chômage français de 10% - le double de ses voisins européens du nord - que l’immigration. Les votants ont élu Emmanuel Macron pour ses propositions pro-business qui pourraient déverrouiller l’investissement et stimuler les marchés français.
Lire (2 min.)

Momentum - Tour d'horizon des marchés

Emmanuel Macron relance la construction européenne. Trump ne s'enlise pas. Le Chine tient le choc. Les planètes semblent alignées pour les marchés financiers. Les déséquilibres persistent, mais ils sont identifiés. Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<4 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Sunny AM

A-Notations Anacofi Services Sunny AM

Fin 2017, SUNNY AM détenait 619 M€ d’encours en gestion collective, gestion conseillée et mandats.

La société a choisi le statut de SA (2008) et obtenu son agrément auprès de l’AMF ; le capital, détenu par les trois associés-fondateurs, a été renforcé en 2014 ; elle a su développer un modèle particulier dédié aux Conseillers en gestion de patrimoine (87% de la clientèle).

L’équipe, très concentrée, œuvre au développement avec 4 gérants-analystes ainsi qu’un service commercial épaulé d’une Direction du développement.

La gamme de portefeuilles proposée en plus de la gestion conseillée et sous mandat, s’articule autour de 4 OPCVM ouverts, répondant à une échelle de risque comprise entre 3 et 5. Les derniers exercices ont montré une forte progression du volume de collecte des OPCVM, multiplié par 5 entre 2016 et 2017. Le chiffre d’affaires de la société progresse également de quelques 40% sur l’année 2017.

Lire (1 min.)

Vatel Capital renforce ses équipes

Jean-Michel Ycre

Diplômé de l’ESSEC et de l’Université de Mannheim, titulaire d’une Maîtrise LLCE d’Allemand de l’Université de Cergy, Jean-Michel Ycre, 44 ans, totalise 17 ans d’expérience sur les marchés financiers et le conseil. En septembre 2001, il intègre le pôle gestion de fortune du Crédit Lyonnais, où il contribue à la mise en place de l’activité de Gestion Conseillée, puis gère des portefeuilles actions de clients discrétionnaires. Après un passage en Vente Institutionnelle au Crédit Agricole Asset Management, il rejoint en janvier 2006 MEGA International où il réalise et supervise des missions de conseil en organisation et architecture d’entreprise, en France et en Europe.

A partir de 2011, il poursuit cette activité au sein de Crédit Agricole Assurances. Après avoir obtenu un Mastère Big Data - Gestion et Analyse des Données Massives à Telecom ParisTech, il rejoint Vatel Capital en tant que Directeur d’Investissement

Benoît Gueguen

Diplômé du Master Trading, Finance et Négoce international et Gestion d'Actifs de l'ESLSCA, Benoît Gueguen, 29 ans, débute sa carrière en tant qu'assistant gérant au sein de la société de gestion Quantology Capital Management en 2016. Il est également titulaire d’une certification en Finance d’entreprise d'HEC, du niveau 1 du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst) et suit actuellement un MBA Comptabilité et Finance d'entreprise. Il intègre Vatel Capital en qualité de Chargé d’Affaires.

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/immobilier/breve/vatel-capital-investit-porto-vecchio-19648
Lire (1 min.)

Emmanuel Macron endiguera-t-il la vague populiste ?

Michael Browne
Malgré la qualification de Marine Le Pen au deuxième tour des élections présidentielles françaises (21,3% des voix), les investisseurs semblent pour l’instant rassurés par la solide performance d’Emmanuel Macron (plus de 24% des voix) et par la tournure qui se dessine pour le second tour.
Lire (3 min.)

Pour les marchés, Macron a déjà gagné

Euphorie sur la place parisienne ! Sans attendre les résultats finaux de l'élection présidentielle française, les marchés se sont emballés au lendemain du premier tour. L'absence d'un duel anti-européen anti-capitaliste au second tour a rassuré les investisseurs, et poussé les bourses de Paris et Berlin vers des plus hauts. Si les financiers sont rassérénés et célèbrent par anticipation la victoire du candidat centriste Emmanuel Macron, le risque Le Pen n'est pourtant pas écarté avec certitude... Gare à la glissade !
Lire (<1 min.)