Conformité réglementaire : la CNCIF déploie un nouvel outil pour les CGP

Etre en conformité réglementaire n'est pas chose aisée : gérer simultanément le parcours client, l'administratif, automatiser les obligations réglementaires et assurer une traçabilité sécurisée pour le client tout en répondant aux exigences du régulateur... Dans cette optique, la Chambre Nationale des Conseillers en Investissement Financiers, en association avec Happy Compliance propose à ses membres CGP un CRM multitâches.
Lire (1 min.)

Loi PACTE, DDA & digital : les actualités de l'Anacofi

Nouveaux outils numériques, évolutions réglementaires, événements en régions ou encore commission de réflexion, les actualités de l'Anacofi sont nombreuses à la veille de la pause estivale.
Voir (<4 min.)

Outils numériques & réseaux de CGP : quelle politique d’intégration ?

L’intégration des processus digitaux dans le monde de la distribution est à géométrie variable et revêt différents aspects. Réseaux bancaires, groupements de CGP ou cabinets indépendants… comment appréhendent-ils ces nouveaux outils ? Quel bénéfice en tirent-ils ? Quel est le coût de cette digitalisation ?
Voir (<5 min.)

La Banque Neuflize OBC et La Financière de l’Echiquier signent un accord de partenariat exclusif pour leur clientèle privée

La Financière de l’Echiquier, l’une des premières sociétés de gestion indépendante de France, a été retenue pour la qualité de son conseil et de ses services en gestion privée pour accueillir les clients de Neuflize OBC n’entrant plus dans son modèle. La Financière de l’Echiquier déploie depuis sa création en 1991 des solutions dédiées pour sa clientèle privée – service sur-mesure et mandats de gestion personnalisés.

Avec cette opération, la Banque Neuflize OBC confirme sa nouvelle stratégie qui repose sur trois piliers : un recentrage sur ses clients cibles auxquels seront proposés un dispositif commercial encore plus personnalisé et une large gamme de services ; l’amélioration de son efficacité opérationnelle pour favoriser la proactivité des services proposés ; et le développement de son offre digitale.

Sophie Breuil, Directrice de la Clientèle et membre du Directoire de la Banque Neuflize OBC, déclare : « Satisfaire avec qualité et pérennité les besoins évolutifs de nos clients est un enjeu prioritaire. Nous avons souhaité optimiser notre organisation pour servir au mieux l’intérêt de nos clients « cœur de cible », que sont les familles, les entreprises et les entrepreneurs. Nous avons décidé d’accompagner les clients amenés à détenir un actif financier inférieur à 500 000 euros vers La Financière de l’Echiquier, partenaire prestigieux et reconnu, à même de mieux les servir. »

Bertrand Merveille, Directeur de la gestion privée et membre du Comité de direction de La Financière de l’Echiquier, précise : « Nous remercions Neuflize OBC pour la confiance dont témoigne cet accord. Notre engagement auprès de nos nouveaux clients est total. Notre équipe de gestion privée est prête à les accueillir et accordera un soin particulier à la valorisation de leurs investissements. Entreprise à taille humaine, La Financière de l’Echiquier offre à chacun de ses clients une expérience unique, fondée sur une relation personnalisée et la conception de solutions d'investissement sur-mesure. »

Lire (2 min.)

Amiral Gestion renforce son pôle Développement

Pierre-Antoine Door est nommé Responsable des Relations Investisseurs Institutionnels et Jean-Christophe Drillaud rejoint Amiral Gestion en tant que Directeur Marketing et Communication, dans l'optique de mieux répondre aux exigences des investisseurs en termes de transparence.

Amiral Gestion developpement Pierre-Antoine Door

Diplômé en Droit (Université d’Orléans) et après une formation à l’ESG Paris, Pierre-Antoine Door a d’abord été consultant de 2000 à 2008 (chez CDC AM, Maaf Assurances, BNP Paribas CIB, Natixis AM,…) avant d'épauler le développement de Tocqueville Finance de 2008 à 2014. Il rejoint ensuite Métropole Gestion pour gérer la clientèle institutionnelle.

Amiral gestion developpement Jean-Christophe Drillaud

Diplômé de Kedge - Marseille après des études économiques, Jean-Christophe Drillaud débute sa carrière au marketing chez Société Générale AM. En 2005, il devient chargé de relations investisseurs chez Lombard Odier Investment Manager, avant d'intégrer OFI Asset Management en 2007. Il y occupe différents postes avant d'être nommé Directeur adjoint du développement international en 2017.

      Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/amiral-gestion-se-renforce-espagne-12498
Lire (1 min.)

Dorval Manageurs Small Cap Euro supprime les droits d’entrée

Depuis son lancement en 2014, le succès commercial du fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro, éligible au PEA et au PEA-PME, avait porté sa taille proche de sa capacité maximale de gestion. C’est pourquoi Dorval Asset Management avait pris, le 19 mai 2017, la décision d’introduire des droits d’entrée de 4% acquis au fonds. Cette démarche visait à limiter la taille de l’encours du fonds nécessaire à une gestion des investissements respectant les critères du PEA et du PEA PME. Le fonds ayant retrouvé de la capacité de gestion, les droits d’entrée acquis au fonds sont supprimés à compter du 20 septembre 2018.

Un positionnement original

La sélection de titres de petites et moyennes capitalisations de la zone Euro, fondée sur une analyse de la qualité des dirigeants et du tandem "manageur- entreprise". Au sein de la gamme « Manageurs » 100 % actions, le fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro permet aux investisseurs de bénéficier du dynamisme des petites et moyennes capitalisations françaises et européennes positionnées sur des marchés de niche ou en forte croissance selon les gérants de Dorval Asset Management.

Depuis 2010, ces valeurs sont les principales bénéficiaires de la reprise économique européenne. Ainsi, entre le 28 mai 2010 et le 30 août 2018, l’indice MSCI Emu Small Cap Eur a enregistré une hausse de +155% pour une croissance des bénéfices par action de l’ordre de 130%, contre une progression de l’indice MSCI Emu Large Cap Eur de + 82.0% pour une croissance des bénéfices de 25%.

Depuis son lancement le 10 janvier 2014, le fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro a réalisé une performance cumulée de +113.7% soit une performance annualisée de 17.8% (Part R au 31 août 2018), contre une progression de son indicateur de référence MSCI Emu Small Cap EUR (NR) de  +60.9% (performance cumulée). Le fonds (part R) affiche une volatilité de 10,8% sur 1 an et 11,1% sur 3 ans contre respectivement 10,1% et 13,7% pour son indicateur de référence.

Un fonds éligible au PEA, au PEA-PME et à l’assurance-vie

L’investissement du fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro en valeurs de petites capitalisations européennes dont notamment françaises le rend particulièrement attractif pour une clientèle recherchant un placement PEA ou PEA-PME. Au 31 août 2018, les sociétés dont la capitalisation boursière est inférieure à 500 M€ et celles comprises entre 500 M€ et 1 Md€ représentent respectivement 52,6% et 28,8 % de l’actif net du fonds.

Investir dans les petites capitalisations à travers le fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro permet donc à la fois d’investir dans l’économie et de soutenir des sociétés souvent positionnées sur des marchés très ciblés ou de nouveaux marchés, tout en bénéficiant d’un cadre fiscal attractif sur le moyen terme.

      Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/dorval-asset-management-renforce-son-comite-dinvestissement-1059
Lire (3 min.)

Clément LESCAT - Axa Thema : Réglementation et digital, les deux enjeux de 2018

Nouvelle offre prévoyance, crédit immobilier, nouvelle SCPI, ingénierie patrimoniale, digitalisation... les actualités d'Axa Théma sont nombreuses en ce début d'année. À l'occasion du Congrès de la CNCGP, Clément Lescat, le nouveau Directeur France d'Axa Théma, nous dévoile sa perception du métier et sa vision pour 2018.
Voir (<4 min.)

Benoist LOMBARD - CNCGP : Quelles actualités pour 2018 ?

Le 27 mars dernier se tenait le congrès de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine (CNCGP). À cette occasion, Benoist Lombard, président de ce syndicat professionnel, évoque les enjeux et chantiers de la gestion privée pour 2018 : digitalisation des parcours clients, changements réglementaires, investissement productif, et la première édition du Sommet BFM Patrimoine.
Voir (<4 min.)

Investissement : la révolution de la durabilité

À l’occasion de son colloque ‘Repenser le capital responsable’ qui s’est tenu à Zurich le 12 mars, Lombard Odier Investment Managers a rassemblé des dirigeants du monde politique, des milieux économiques et financiers pour discuter des évolutions mondiales face aux principaux défis sociaux et environnementaux.
Lire (4 min.)

2032 : la fin des métiers du Conseil ?

Singularity University prévoit pour 2032 le jour où l'intelligence artificielle dépassera l'Homme dans tous les domaines qui n'ont pas rapport aux émotions. Avec la montée du digital, les conseillers se sentent plus menacés que jamais par ce qui semble les dépasser. Le compte-à-rebours est lancé pour les métiers du conseil.
Lire (2 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : CERENICIMO

 

A-Notations Anacofi Serrvices Cerenicimo

Depuis sa création en 1995, le volume d’actifs immobiliers commercialisé représente plus de 7,8 milliards d’euros (chiffres 2017).

Une offre différenciée est proposée : elle concerne des programmes de résidences médicalisées, de résidences de tourisme, de résidences seniors, de résidences étudiantes ou encore locatives. CERENICIMO propose également via une filiale-LB2S- une formule de gestion sous mandat.

Des équipes fortes de 70 collaborateurs contribuent au développement depuis la phase de sourcing jusqu’à la commercialisation. Celles-ci s’appuient sur le renfort opérationnel d’un pôle juridique, d’un pôle actabilité, ainsi que d’un pôle financement et d’un pôle après-vente, constitués au sein du Groupe.

Basée en Loire Atlantique, CERENICIMO a structuré une organisation bâtie autour de représentations régionales au nombre de 8. Une importante logistique commerciale (25 collaborateurs) permet un maillage territorial auprès des CGP. Les fonctions logistiques ont été renforcées par le développement de CRM et logiciels propriétaires.

Lire (1 min.)

BlackRock se développe à Paris

Le bureau parisien de Simmons & Simmons, cabinet international d'avocats d'affaires, a accompagné BlackRock dans ses nouvelles ambitions. Si BlackRock, plus important gestionnaire d'actifs du monde, créé une filiale française de sa société de gestion de portefeuille, c'est essentiellement pour développer ses activités en Europe.

Lire (<1 min.)

Dépenses publiques, stop ou encore ?

La Cour des Comptes a souligné dans son audit des finances publiques que la France doit réaliser de nouveaux efforts pour maîtriser son déficit et espérer réduire le niveau de sa dette publique qui atteint plus de 97 % du PIB.
Lire (2 min.)

Le Pôle Fintech Innovation de l’ACPR se renforce et lance deux nouvelles actions de communication

Au cours de sa première année d’existence, le pôle Fintech Innovation a constaté la forte capacité d’innovation de ces acteurs, œuvrant dans tous les métiers financiers, et leur souci de conformité aux exigences réglementaires. L’année a aussi été marquée par de nombreux rapprochements entre Fintech et acteurs établis, ainsi que par la préparation du marché à l’entrée en application début 2018 de la seconde directive sur les services de paiements (DSP2). Au total, ce sont 133 acteurs innovants qui ont été reçus par le pôle Fintech Innovation : - 24% des acteurs sont déjà en activité dans le cadre d’un statut régulé. Ils sont venus présenter des évolutions de leur modèle d’affaire, de nouveaux projets innovants ainsi que des partenariats avec des banques, des entreprises d’assurance ou d’autres Fintech. - 18% d’entre eux sont en voie de déposer une demande d’agrément ou d’autorisation auprès de l’ACPR. Les discussions avec le pôle ont pu les aider à trouver le statut réglementaire le plus adapté à leur projet. - 20% des acteurs sont dans une phase d’étude avancée et se rapprochent de l’ACPR pour intégrer les exigences réglementaires dans la conception de leur projet. Les projets des autres acteurs sont à un stade plus précoce. Par ailleurs, certains acteurs innovants agissent comme prestataires technologiques pour des acteurs régulés, sans que cela ne nécessite un agrément ou une autorisation de l’ACPR. Tous ces acteurs ont pu bénéficier d’un avis d’expert sur les dimensions règlementaires de leur projet, grâce à la mobilisation des équipes de l’ACPR. La majorité de ces acteurs trouvent des réponses réglementaires adaptées et proportionnées à leurs projets. Sur les projets relevant des deux autorités comme ceux portant sur les services d’investissement, le pôle travaille en étroite coopération avec la division Fintech, Innovation et Compétitivité (FIC) de l’Autorité des marchés financiers. Les projets présentés couvrent l’ensemble des métiers financiers : - Les services de paiement et de monnaie électronique constituent toujours le premier domaine d’intérêt des Fintech (42% des projets), dans un contexte réglementaire marqué par l’entrée en application de DSP2 et l’arrivée de nouveaux acteurs régulés, les agrégateurs d’information sur les comptes et les initiateurs de paiements. Le pôle accueille de nombreux projets visant à fournir des services financiers innovants sur la base d’une meilleure exploitation des données bancaires. - Les nouvelles plateformes de financement (20%), les services de conseil en investissement financier et en assurance-vie (10%) et l’assurance non-vie (7%) demeurent des secteurs dynamiques pour l’écosystème Fintech. - Sur les derniers mois, le pôle a accueilli de plus en plus de projets dit "regtech" ayant trait aux outils innovants pour la conformité réglementaire (9%), comme ceux portant sur les technologies d’identification et d’authentification des clients. C’est également le cas pour les technologies de chaîne de blocs ou blockchain pour enregistrer et effectuer des transactions financières (10%). La regtech et la blockchain représentent des axes stratégiques de réflexion du pôle Fintech Innovation pour l’année à venir. Pour guider les porteurs de projets innovants dans leur parcours, et poursuivre ses travaux sur les enjeux liés à la mutation digitale des acteurs financiers existants, le Pôle Fintech Innovation se renforce de deux collaborateurs et mènera deux nouvelles actions de communication : - Les e-learning de l’ACPR : une série de courtes vidéos éducatives pour offrir aux entrepreneurs, chercheurs et étudiants les repères essentiels de la régulation financière - Les matinées Fintech : un nouvel événement de formation technique et de dialogue, ouvert aux porteurs de projets innovants, organisé par l’ACPR pour approfondir une thématique particulière (ex : le dossier d’agrément, les reportings réglementaires, l’identification et la connaissance de la clientèle etc.) Ces actions viennent s’ajouter aux réunions bilatérales tenues avec les porteurs de projets et au dialogue nourri au sein du Forum Fintech qui a tenu quatre réunions animées par l’ACPR et l’AMF depuis son lancement le 18 juillet 2016.  
Lire (3 min.)