Rendement : les investisseurs peuvent tirer profit du changement

Richard Saldanha
L’année a été difficile pour la recherche de rendement, dans la mesure où de nombreuses entreprises ont annoncé des baisses voire des suspensions de dividendes. Les investisseurs tenaces peuvent-ils encore découvrir des opportunités ? Les explications de Richard Saldanha, Gérant de fonds, Actions mondiales, chez Aviva Investors.
Lire (6 min.)

Europe : Green deal et relance, les limites d’une politique de l’offre

Thomas Planell
Les périodes de crise servent souvent d'accélérateurs pour les tendances de fond. L'Europe a choisi de prendre la relance économique post Covid comme une opportunité de transition vers l'économie verte. Quels obstacles va-t-elle devoir surmonter ?
Lire (3 min.)

Immobilier durable : le Groupe Perial s’installe dans son nouveau siège social

Le Groupe Perial — spécialiste de la gestion immobilière — emménage ce lundi 14 septembre dans son nouveau siège social situé au 34 rue Guersant dans le XVIIe arrondissement de Paris. Cet immeuble de 5 700 m² a été conçu pour favoriser l’innovation et la collaboration et ainsi répondre aux ambitions de développement du Groupe.

« Le nouveau siège social du Groupe Perial est la vitrine du savoir-faire du groupe et a été pensé comme un laboratoire des nouveaux usages des bureaux. Sa conception favorise l’innovation et la collaboration. Les équipes s’installent aujourd’hui dans un environnement propice au déploiement de notre plan stratégique 2021-2023, et à la mise en œuvre de méthodes innovantes et agiles », déclare Eric Cosserat, PDG de Perial.

Réhabilitation immobilière

L’immeuble a fait l’objet d’une importante restructuration, d'une part à travers sa façade au design ultra contemporain ; et d’autre part dans l'amélioration de ses performances techniques et énergétiques. ORY Architecture a conçu l'architecture des façades et du hall. CBRE Design & Project a conçu les espaces de travail. Cette réhabilitation fait aussi office de vitrine du savoir-faire de Perial dans la revalorisation d'actifs immobiliers.

« Nous avons été accompagnés dans la réhabilitation de notre immeuble par Ory Architecture, l’agence fondée par Jean-Jacques Ory dont nous avons appris avec émotion le décès aujourd’hui. En emménageant dans ce bel immeuble, nouvelle signature architecturale de la rue Guersant et de son quartier, nos pensées vont à ses proches et à sa famille », précise Eric Cosserat.

« L'immeuble a été pensé pour répondre au mieux aux besoins et au bien-être de nos collaborateurs. Faire certifier notre siège social Fitwel et Cycling Score, c’est affirmer notre volonté de placer le collaborateur, sa santé et son bien-être au cœur de nos préoccupations afin de renforcer les nouveaux modes collaboratifs », ajoute-t-il.

Immeuble multi-labellisé

Multi-labellisé, l’immeuble illustre l’engagement de Perial en matière de responsabilité environnementale et sociétale :

  • 1er immeuble en France labellisé Fitwel niveau 3 étoiles, le plus haut niveau : créée aux Etats-Unis, la certification Fitwel évalue la santé, le bien-être et la productivité selon 60 critères. Tous les bâtiments évalués pour le label Fitwel répondent à une même grille de classification permettant de les comparer les uns aux autres.

Le Groupe Perial a été accompagné dans cette certification par Longevity Partners, acteur de la certification immobilière.

  • 1er immeuble en France labellisé Cycling Score, niveau Gold.
    Cycling Score est une démarche de certification d'origine anglaise qui compte actuellement plus de 100 bâtiments certifiés en Europe, valorisant les bâtiments qui proposent des infrastructures, des services et des aménagements à destination des utilisateurs se déplaçant à vélo.
  • Triple certification NF Bâtiments Tertiaires, Labellisé Haute Performance Energétique (HPE) et BBC Rénovation, grâce notamment à une attention particulière portée à la réduction de l’empreinte carbone.

Le bâtiment vise également la certification BREEAM In-Use aux standards les plus élevés.

Lire (3 min.)

Towards Sustainability : deux fonds M&G Investments obtiennent le label

M&G Investments (M&G) — spécialiste de la gestion active en Europe — annonce ce lundi 14 septembre avoir obtenu le label « Towards Sustainability » — norme de qualité pour l’investissement durable et socialement responsable en Belgique — pour deux fonds d'investissement. Ce label facilitera l’accès d’un plus grand nombre d'investisseurs à des placements qui améliorent notre environnement et notre société.

Le label « Towards Sustainability » est délivré par la Central Labelling Agency (CLA), une association belge indépendante consacrée à renforcer l'approche qualitative de l'épargne et des investissements durables. Il donne aux particuliers et aux institutionnels une meilleure visibilité sur leurs investissements et de contribuer à une économie plus durable.

Deux fonds labellisés

Pour obtenir ce label, les fonds passent par un processus de candidature rigoureux, répondre à plusieurs critères d’exclusions sectorielles, et assurer un niveau élevé de contrôles et de transparence. Le 20 août 2020, le label « Towards Sustainability » a été attribué à deux fonds de M&G :

  • Le fonds M&G (Lux) Positive Impact Fund, un fonds d’actions internationales de droit luxembourgeois investissant dans des entreprises impliquées dans le développement durable et qui cherchent à avoir un impact sociétal positif en relevant les principaux défis sociaux et environnementaux, tout en visant une performance attrayante ;
  • Le fonds M&G (Lux) Sustainable Allocation Fund, un fonds diversifié de droit luxembourgeois intégrant les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) pour investir dans des entreprises qui cherchent à avoir un impact sociétal positif, tout en visant une performance attrayante.

Intégration des critères ESG

« Le label « Towards Sustainability » témoigne de notre approche rigoureuse de l'investissement responsable. Il ne fait aucun doute que la crise induite par la pandémie a exacerbé les problèmes sociaux et environnementaux. Les institutions financières étant de plus en plus engagées dans la distribution de produits labellisés durables en France, nous sommes désormais fiers de proposer ces deux fonds à nos partenaires et clients », Brice Anger, Directeur Général de M&G France.

En 2019, trois fonds M&G avaient obtenu le label Investissement durable et responsable (ISR) soutenu par le gouvernement français et décerné par EY. M&G intègre les facteurs ESG à son processus de recherche, à sa politique d’engagement avec les entreprises, ainsi qu’à son processus d’évaluation des portefeuilles. Par ailleurs, M&G développe une gamme croissante d’investissements qui répondent à des objectifs ESG, tels que les fonds M&G (Lux) Positive Impact Fund et M&G (Lux) Sustainable Allocation Fund.

Lire (3 min.)

Sogenial Immobilier recrute un Responsable Commercial

Sogenial Immobilier — spécialiste de l'épargne immobilière — annonce ce mercredi 23 septembre le recrutement d'un nouveau Responsable Commercial. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Mehdi Guettafi s’occupera de promouvoir auprès des Conseillers en Gestion de Patrimoine (CGP) les deux SCPI « Cœur de Ville » et « Cœur de Régions ».

Focus sur le parcours de Mehdi Guettafi

Mehdi Guettafi

Medhi Guettafi est titulaire d’un Master II au sein de l’ESC Pau en spécialisation « Audit Expertise ». De 2010 à 2014, il intègre BNP Paribas,  Avenue de la grande armée dans le XVIIe arrondissement de Paris, en qualité de Conseiller en Patrimoine Financier.

Pendant deux ans, il gère un portefeuille clients « banque Privée » chez HSBC en qualité de Conseiller 1er dans l'agence Place de Breteuil à Paris. Mehdi Guettafi rejoint ensuite la Société Générale, afin d'accompagner des clients professionnels. Récemment, il animait chez PSA Finance un réseau de partenaires-investisseurs.

Lire (1 min.)

Sycomore AM : l’entreprise à mission obtient le label B Corp

Sycomore Asset Management (AM) — société de gestion entrepreneuriale, spécialisée dans l’investissement sur les entreprises cotées — annonce ce mercredi 23 septembre avoir reçu le label B Corp, qui récompense son engagement de progrès continu. « Nous sommes très heureux d’intégrer la communauté B Corp™, des entreprises qui s’engagent à apporter une contribution positive à la société », se réjouit Christine Kolb.

Sycomore AM a fait le choix de devenir une entreprise à mission, et se dit « convaincue du rôle clé de la sphère financière dans le développement d’une économie à même de relever les grands défis environnementaux, sociaux et sociétaux ». La société développe cette vision dans son Rapport d’entreprise responsable 2019 et son Rapport d’investisseur responsable 2019.

Fixer des axes d'amélioration

« Nous souhaitons être exemplaire vis-à-vis des entreprises dans lesquelles nous investissons : cette exemplarité est gage de cohérence et de crédibilité au regard de notre degré d’exigence à leur égard. Evaluer nos pratiques et notre conduite vis-à-vis de chacune de nos propres parties prenantes nous permet de fixer des axes d’amélioration », affirme Christine Kolb, associée fondatrice de Sycomore AM.

La mission d’entreprise — « humaniser l'investissement » — a été inscrite dans ses statuts de la société de gestion. Dans cette perspective, se faire labelliser B Corp permet à Sycomore AM d'obtenir une reconnaissance externe concernant sa démarche d'entreprise à mission. L’évaluation associée est l’occasion d’identifier des axes d’avancement concrets.

Lire (2 min.)

Développement durable : six changements que les entreprises devront opérer

Seema Suchak et Andrew Howard
Six domaines clés laissent entrevoir une évolution du rôle des entreprises dans la société face à des « vérités incontournables ». Les explications de Seema Suchak, Analyste ESG et d'Andrew Howard, Responsable mondial de l’investissement durable chez Schroders.
Lire (6 min.)

PRI : Ampère Gestion obtient la note A+ et s’apprête à élargir son offre

Ampère Gestion — société de gestion, spécialiste des projets immobiliers qui intègrent une dimension d’utilité sociale — annonce ce mercredi 9 septembre avoir obtenu la note la plus élevée (A+) à l’occasion des évaluations annuelles de son respect des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) par le Programme Environnement des Nations Unies.

PRI, la note maximale

Ampère Gestion se classe ainsi parmi les 10 % des acteurs les plus responsables dans la sélection et la gestion de ses investissements. Au terme de cette évaluation, les notations suivantes lui ont été attribuées :

  • A+ en stratégie et gouvernance, pour une médiane à A — sur 2 127 gestionnaires d’actifs notés dans la même catégorie — après avoir été évaluée sur 12 critères : prévention des conflits d’intérêts, formation des équipes à l’investissement responsable, transparence, etc. ;
  • A+ en conduite, gestion et évaluation des investissements responsables, pour une médiane est B — sur 315 gestionnaires d’actifs notés dans sa catégorie — après avoir été évaluée sur 18 critères : intégration des critères ESG et d’impacts dans la sélection et la gestion des actifs immobiliers.

Gestion à impact social positif

Ampère Gestion adhère aux PRI des Nations Unies depuis 2017. La société de gestion a ainsi été reconnue par la plus importante initiative internationale de promotion des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Ces critères sont au cœur de la stratégie de gestion d’actifs immobiliers d’Ampère Gestion depuis sa création en 2014 sur l’ensemble de ses fonds (FLI, Hémisphère) et mandats.

« Notre stratégie de gestion d’actifs intègre depuis l’origine la volonté d’avoir un impact social positif : nous finançons des infrastructures immobilières durables et des logements accessibles à tous, en lien avec la raison d’être de CDC Habitat (...) C’est un grand encouragement au moment où Ampère Gestion s’apprête à élargir encore son offre pour faire suite aux conséquences de la crise sanitaire », déclare Vincent Mahé, Président d’Ampère Gestion et Secrétaire général de CDC Habitat.

Lire (2 min.)

DNB AM nomme le Lead Manager de son fonds DNB Renewable Energy

DNB Asset Management (AM) — société de gestion d'actifs norvégienne, filiale à 100 % de DND ASA — annonce ce mardi 11 août la nomination d'un nouveau Lead Manager pour son fonds climat de DNB Asset Management (AM). Christian Rom (38 ans) prend immédiatement ses fonctions.

Il était jusqu'ici co-gérant de DNB Renewable Energy aux côtés de Jon Sigurdsen. Ce dernier quitte le gérant d'actifs scandinave afin de se consacrer à la gestion de ses propres actifs. Dans ce contexte, DNB AM a lancé un recrutement afin de renforcer l’équipe de gestion. La philosophie d'investissement et le process de gestion du fonds resteront inchangés.

Focus sur le portefeuille de Christian Rom

Christian Rom est diplômé de la Norwegian School of Management. Durant sa carrière, il travaille en tant qu'analyste actions sell-side chez Carnegie Securities — poste dans le cadre duquel il se spécialise dans le domaine des énergies renouvelables. Il rejoint DNB AM en 2010, où il s'implique dans la direction stratégique et la gestion du fonds DNB Renewable Energy.

En 2011, Christian Rom prend la responsabilité du sous-secteur de la production d'électricité au sein de l'équipe. Depuis, le ratio d'information s'est amélioré de 0,3 %. En 2015, il assume une responsabilité supplémentaire du secteur éolien.

Depuis 2017, ce segment de portefeuille a réalisé une augmentation à deux chiffres de la performance relative — par rapport aux sous-indices et un écart-type inférieur d’1 % dans ses segments par rapport à l'ensemble du portefeuille. En conséquence, son coverage est passé de 25 % à plus de 40 % en 3 ans.

Les résultats de sa gestion à impact ont été récemment publiés dans une étude (en anglais) approfondie, menée en partenariat avec la société ISS-ESG. Christian Rom montre dans cette étude comment l’impact environnemental des investissements peut être mesuré grâce à l’approche des émissions évitées.

Lire (2 min.)

Forêt : le GFI France Valley Patrimoine acquiert un nouvel actif en Normandie

France Valley — spécialiste de l'investissement foncier — annonce ce mercredi 5 août une nouvelle acquisition pour le compte de son GFI France Valley Patrimoine. La société de gestion de portefeuille acquiert le Bois du Ballu, situé à 20 kilomètres d'Alençon dans l'Orne (Normandie).

Forêt de capitalisation

Cette forêt couvre une surface de 349 hectares, couverte d'une futaie régulière de feuillus (51 %) et de résineux (49 %), sous un climat océanique à influence continentale. « Le Bois du Ballu est un massif d’exception, situé en Normandie, région où ce type de bien est extrêmement rare », explique Clément Roche, Responsable des acquisitions forestières chez France Valley.

« Les peuplements de feuillus, essentiellement composés de jeunes chênes, sont en phase de capitalisation. Des coupes d’amélioration y ont été et seront menées pour favoriser les plus beaux sujets. Les parcelles sont complétées par des Douglas, Sapins et Epicéas approchant leur optimum économique qu’il conviendra de récolter rapidement », ajoute-il.

Lire (1 min.)

SCPI Vendôme Régions : Norma Capital acquiert 2 300 m² de bureaux près de Lille

Norma Capital — société de gestion de portefeuilles — annonce ce mardi 22 septembre l’acquisition, pour le compte de la SCPI Vendôme Régions, d’une surface de bureaux de 2 300 m² au sein de l’ensemble immobilier mixte « Le Vérose » à Lille (Nord). Il s'agit d'une construction récente, dont la livraison date de décembre 2011.

L’ensemble immobilier a été éco-conçu dans une démarche Très Haute Performance Energétique (THPE), ce qui lui permet d'obtenir le label Bâtiment Basse Consommation (BBC). Son toit est investi par des panneaux solaires, ainsi que des toitures végétalisées favorisant la biodiversité.

Dans le secteur d'Euralille

L'ensemble se déploie sur dix niveaux. Il compte deux bâtiments reliés par une passerelle : des commerces au rez-de-chaussée, des bureaux (objets de l’acquisition) sur les 1er et 2e étages et des logements sur les étages supérieurs. Les surfaces de bureaux ont été cédées par l’intermédiaire d’Arthur Loyd Lille.

Occupé par la Région Hauts-de-France depuis 2013 (bail administratif), l’immeuble est situé dans le secteur d’Euralille. Il s'agit du troisième quartier d’affaires français, véritable vitrine tertiaire de la métropole lilloise. Proche des gares TGV Lille Flandres et Lille Europe, et à deux pas du centre-ville, l’immeuble bénéficie d’une localisation idéale.

Lire (1 min.)

CNCEF Crédit : l’association lance un cycle de formation sur le crédit professionnel

La Chambre Nationale des Conseils Experts Financiers (CNCEF) Crédit — association représentative des courtiers IOB et IOBSP — annonce ce mardi 22 septembre lancer un nouveau programme de formation continue. La formation « IOB Pro » s'adresse à tous les courtiers en crédit, qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences pour accompagner les entreprises.

La formation fonctionne en dehors de tout lien avec les réseaux de courtiers et leurs partenaires. Objectif, répondre à la mutation du métier suite à la crise sanitaire. 100 % compatible avec le programme officiel de formation des IOBSP défini par l’Arrêté du 20 mars 2019, « IOB Pro » répond aux obligations de formation continue annuelle des IOBSP.

Montée en compétences

Le programme été élaboré par Anthony Vallet, expert du financement aux professionnels, et Laurent Denis, avocat spécialisé en conseil aux Intermédiaires en banque, assurance, finance et gestion de patrimoine. Il décrypte les incontournables du conseil en crédit aux professionnels, afin d'accompagner les IOBSP dans leur montée en compétences.

Etude financière prévisionnelle, montage de business plan, stratégie de détermination des solutions, dossier de financement... La formation « IOB Pro » aborde l’ensemble des aspects réglementaires, juridiques, fiscaux et commerciaux du domaine. Elle constitue également la première étape d'un parcours de formation plus large.

Marché très dynamique

La France compte plus de 3 millions de Très petites entreprises (TPE). Plus d’1,2 million se financent par le crédit, d'après les chiffres publiés par la Fédération Bancaire Française en juillet 2020. Or, seuls 29 % des courtiers déclarent proposer ce type de service, d'après un sondage réalisé en avril 2020 par la CNCEF Crédit auprès de ses membres.

À ce jour, peu de courtiers sont donc spécialisés dans le crédit professionnel. Les clients potentiels sont pourtant très nombreux. Les entreprises constituent notamment une cible de choix pour les banques, qui investissent dans la conquête de nouveaux clients.

Cette stratégie place le courtier en prêts professionnels dans une position de partenaire de premier plan. Il devient également un partenaire privilégié de l’entreprise, qui a plus régulièrement recours au crédit que le particulier pour ses besoins d’investissement et de fonctionnement.

Lire (3 min.)

Obligations vertes : un soutien pour les entreprises à l’origine du changement mondial

Juhamatti Pukka
Les explications de Juhamatti Pukka, Responsable du Fixed Income chez Evli.
Lire (8 min.)

Investissement durable : Covid-19, Schroders publie son rapport ESG

Le groupe Schroders — spécialiste international de la gestion d’actifs — a publié le 24 juillet dernier une infographie sur l'investissement responsable. Ce document couvre la période du deuxième trimestre 2020, et met en valeur trois thématiques : « La Covid-19 va-t-elle constituer un tournant pour le changement climatique ? Assurer l’alimentation pendant la Covid-19, mais à quel prix ? Notre engagement auprès des entreprises ».

https://twitter.com/SchrodersFR/status/1287691714967285761

Le rôle de la crise sanitaire

Cette infographie vient compléter le précédent rapport de Schroders sur l'investissement responsable, qui couvrait le premier trimestre 2020. Au sommaire de ce texte, Schroders abordait les thématiques suivantes :

  • La crise du coronavirus tourne les projecteurs sur l’investissement durable ;
  • Quelle contribution le secteur de l’investissement peut-il apporter durant la crise du coronavirus ?
  • Manuel de détection des « greenwashers » à l’usage de l’investisseur ;
  • Les règles concernant les émissions de CO2 vont-elles amputer les bénéfices de l’industrie automobile ?
  • Dans quelle mesure nos villes sont-elles durables ?
  • Vote par procuration : les tendances pour 2020 ;
  • Notre engagement dans la pratique : les services pétroliers.
Lire (2 min.)