Etats-Unis : ralentissement du fret ferroviaire

Marcus Poppe
Les volumes de fret ferroviaire aux États-Unis sont en baisse depuis des mois. Ces chiffres montrent la faiblesse générale du secteur industriel, que DWS a décidé de dégrader cette semaine. Quel bilan les investisseurs peuvent-ils tirer de ce secteur ? Marcus Poppe, Gérant Global Equities chez DWS, partage son analyse.
Lire (3 min.)

Zone euro : le taux de chômage bientôt au plus bas

Julien-Pierre Nouen
En zone euro, la croissance continue de ralentir en 2019. Cependant, le taux de chômage recule lui aussi, avec de grandes différences d'un pays à l'autre. Quel impact cette tendance va-t-elle avoir sur le coût du travail ? Julien-Pierre Nouen, Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée chez Lazard Frères Gestion, partage son analyse.
Lire (2 min.)

Inter Invest Capital lance le FIP Outre-mer Inter Invest n°2

Inter Invest Capital — spécialiste du capital-développement dans les PME de croissance — annonce ce jeudi 4 juillet 2019 le lancement du fonds d'investissement de proximité (FIP) Outre-mer Inter Invest n°2. Inter Invest Capital souhaite poursuivre le succès de la 1ère édition, qui avait permis de collecter 26 M€ auprès de 4 000 investisseurs privés. Le FIP Outre-mer Inter Invest n°2 financera des PME de croissance dans les DOM et les COM.

Créé en 1991, le Groupe Inter Invest accompagne le développement des PME ultra-marines. Il s'appuie sur ses 9 agences locales, qui lui confèrent une connaissance pointue du tissu économique des DOM-COM. En 28 ans d'existence, Inter Invest a financé plus de 19 400 entrepreneurs. Le Groupe dispose de 4 FIP gérés ou conseillés, et revendique 1 634 milliard € d'actifs financés sous gestion à fin décembre 2018.

Réduction d’impôt sur le revenu

Les investisseurs métropolitains peuvent soutenir la croissance des PME ultra-marines. Ils bénéficient d’une réduction d’impôt, en contrepartie d’un blocage de 7 ans — 9 ans maximum — à partir de la fin de période de souscription. 100 % des sommes investies peuvent bénéficier de la réduction d’impôt (RI) de 38 %.

Le FIP Outre-mer Inter Invest n°2 ouvre droit à une réduction d’impôt, qui peut atteindre 9 120 € pour les personnes mariées ou liées par un PACS et soumises à une imposition commune — soit un investissement de 24 000 € — et 4 560 € maximum pour les célibataires, veufs ou divorcés — soit un investissement de 12 000 € — hors droits d'entrée.

Si un changement législatif ou réglementaire venait à remettre en cause l’assiette du calcul de la réduction d’IR, Inter Invest Capital prendrait les mesures nécessaires pour préserver cette réduction. Le cas échéant, la société de gestion s’engagerait à investir 100 % de l’actif du Fonds en sociétés régionales.

Stratégie d’investissement engagée

La société de gestion construira le portefeuille du FIP Outre-mer Inter Invest n°2 avec une triple diversification :

  • Diversification des actifs : les gérants investiront au minimum 50 % de l’actif sur des obligations convertibles, ce qui permettra d’accroitre également la visibilité du rendement ;
  • Diversification des zones géographiques : Antilles-Guyane, départements de l’Océan Indien et collectivités de l’Océan Pacifique ;
  • Diversification des secteurs d’activité : énergies renouvelables, tourisme, industrie, BTP ou encore agriculture, etc.

Le FIP Outre-mer Inter Invest n°2 est composé d’instruments financiers d’entreprises non cotées. Il présente donc des risques de perte en capital et de liquidité. Le FIP Outre-mer Inter Invest n°2 est ouvert à la souscription des particuliers redevables de l’IR jusqu’au 30 juin 2020.

Lire (3 min.)

Etats-Unis : un indicateur incohérent avec une entrée en récession proche

Julien-Pierre Nouen
La croissance ralentit aux Etats-Unis mais le spectre de la récession reste encore loin. A quels indicateurs se fier pour comprendre l'évolution de ce marché ? Quel sera l'impact de l'endettement des entreprises ? Julien-Pierre Nouen, Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée chez Lazard Frères Gestion, partage son analyse.
Lire (2 min.)

France : les réserves nettes de change augmentent de 5 720 M€

Le Ministère de l'économie et des finances a publié ce lundi 15 juillet avec la Banque de France une note sur le montant des réserves nettes de change de l'Etat. Bercy rappelle que depuis mai 2000, en conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI — telle qu’appliquée au sein du Système Européen de Banques Centrales — les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont valorisés en euros, sur la base des cours de change de fin de mois.

Les réserves nettes de change de la France s'élèvent à la fin du mois de juin 2019 à 163 769 M€ (186 368 M$), contre 158 049 M€ (176 241 M$) à la fin du mois de mai 2019. Cela représente une augmentation de 5 720 M€, qui intègre l’incidence des modalités de valorisation aux cours de change de fin de mois. Les réserves nettes de l'Etat se répartissent comme suit :

  • Réserves nettes en devises : 50 514 M€ ;
  • Position de réserve au FMI : 4 611 M€ ;
  • Avoirs en DTS : 10 049 M€ ;
  • Autres avoirs de réserve : 1 298 M€ ;

La différence constatée avec les réserves officielles de change — publiées le 5 juillet 2019 — résulte de la prise en compte de sorties temporaires d’actifs financiers en devises, d’un montant net de 133 M€.

Lire (2 min.)

Obligations : Muzinich & Co. lance le fonds Global Short Duration Investment Grade

Muzinich & Co. — société de gestion indépendante, spécialisée dans la dette publique et privée d’entreprises — lance ce mardi 16 juillet le fonds Global Short Duration Investment Grade. Son encours s'élève à 352 millions d’euros en date du 9 juillet 2019, d'après les chiffres publiés par Muzinich. Ce véhicule d'investissement vise à générer une performance tout en limitant les risques de crédit et de taux d’intérêt.

Répondre à la demande des clients

Proposé au sein d'une structure UCITS, le fonds fournit une liquidité quotidienne. Il sera géré avec une duration maximale de 1,5 an et une notation moyenne minimum BBB. Le fonds considère les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) comme une partie intégrante du processus de recherche et respecte la liste d’exclusion de la Norges Bank Investment Management.

« La création de stratégies de crédit sur mesure en ligne avec les besoins de nos clients est la pierre angulaire de notre activité. Nous avons constaté une forte demande pour ce type de fonds de la part de nombreux clients dans différents pays », a déclaré Tom Douie, Global Head of Distribution. « Cela reflète les exigences actuelles des investisseurs européens qui cherchent à contrecarrer le pool croissant d'actifs à rendement négatif d’une grande partie du marché investment grade », ajoute-il.

Objectif de duration courte

Tatjana Greil-Castro dirige l'équipe de gestion, qui gère 13 Mds$ américains — données publiées le 30 juin 2019 — au sein des stratégies investment grade et crossover. Anthony DeMeo et Ian Horn seront co-gérants du fonds. « Nous pensons que le marché mondial des obligations investment grade offre de nombreuses opportunités pour les investisseurs qui adoptent une approche bottom-up sur le crédit, capables d’identifier des obligations d’entreprises de courte maturité dotées de fondamentaux solides », explique Tatjana Greil-Castro.

La gérante principale du fonds s'appuie sur sa longue expérience en investissement sur le marché des obligations d’entreprise. « Nous avons une longue expérience dans la gestion de portefeuilles de courte duration depuis le lancement de notre stratégie phare crossover en 2003. L’un de nos principaux points différenciants est que nous cherchons à atteindre l’objectif d’investissement du Fonds de duration courte en achetant uniquement des obligations. Nous n'utilisons pas d'instruments dérivés ou synthétiques pour réduire la duration dans nos portefeuilles », précise-t-elle.

Lire (3 min.)

Etats-Unis : ralentissement de la croissance en vue

Matthieu Grouès
Aux Etats-Unis, les statistiques montrent un ralentissement de la croissance américaine au début du deuxième trimestre, mais sans conséquence pour le moment sur le marché du travail. Quel sera l'impact des tensions commerciales sur la confiance des entreprises et sur la Fed ? Matthieu Grouès, Associé-Gérant et Responsable des gestions institutionnelles chez Lazard Frères Gestion, partage son analyse.
Lire (3 min.)

Le groupe Sagesse Retraite Santé nomme un Directeur des Investissements

Le groupe Sagesse Retraite Santé nomme un Directeur des Investissements
Pierre Chabaud

Le groupe Sagesse Retraite Santé (SRS) — investisseur français dédié aux secteurs sanitaires et médico-sociaux — annonce ce mercredi 29 mai la nomination d'un Directeur des Investissements. Dans un contexte de croissance — où le groupe s'étend à l'international — Pierre Chabaud mettra ses 15 ans d'expérience et son expertise du capital investissement et de l'accompagnement des PME au service de SRS.

Focus sur le parcours de Pierre Chabaud

Ingénieur de formation, Pierre Chabaud est diplômé du mastère en stratégie d'HEC et du DEA de génie industriel de l'École Centrale de Paris. Début 2010, il entre chez Activa Capital dont il devient associé en mars 2016. En 2019, il rejoint le groupe SRS.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Pierre Chabaud sera en charge de la gestion du portefeuille. Il s'occupera notamment des opérations de développement et de croissance externe, en collaboration avec avec Sandrine Avelange, Présidente de SRS.

Focus sur le groupe SRS

Holding industriel créé en 1983, le groupe SRS est contrôlé par son fondateur Yves Journel aux côtés de MACIF, présent depuis 2006. Présidé par Sandrine Avelange depuis 2013, l'entreprise gère 45 000 lits pour les patients et personnes fragiles : résidences médicalisées et non médicalisées, Aide et Soins à Domicile (ASD), Médecine Chirurgie Obstétrique (MCO), Soins de Suite et de Réadaptation (SSR), Prestataires de Santé A Domicile (PSAD), thermalisme et immobilier de santé.

Le groupe SRS prend en charge 105 000 patients à domicile ainsi 26 000 curistes. Il se positionne par ailleurs en investisseur actif dans des startups dédiées à la e-santé. Fort aujourd'hui de 40 000 collaborateurs dans les filiales et les participations, l'entreprise affiche un taux de croissance annuel moyen de + 17 % depuis 2012. En tant que 3e acteur privé de résidences médicalisées en France — 1er en Espagne — le groupe SRS a déclaré un chiffre d'affaires de 2 201 M€ en 2018, en agrégat à 100 % du chiffre d'affaires de ses filiales et participations.

Lire (3 min.)

Allemagne : une croissance toujours pénalisée par le secteur manufacturier

Julien-Pierre Nouen
En Allemagne, la demande reste orientée sur la consommation et l'investissement. Le secteur manufacturier a pesé sur la croissance, quand les autres secteurs ont accéléré. Quelles perspectives se dessinent pour les investisseurs d'ici la fin de l'année ? Julien-Pierre Nouen, Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée chez Lazard Frères Gestion, partage son analyse.
Lire (3 min.)

France : la réforme du travail soutient la croissance, bridée par le chômage et la dette publique

Bernhard Bartels
La France a adopté une série de mesures destinées à favoriser la création d'emploi. Cette politique alimente une croissance économique supérieure à la moyenne du reste de la zone euro. Le gouvernement pourra-t-il toutefois réduire le chômage structurel et la dette publique ? Quelles sont les perspectives qui se dessinent ? Bernhard Bartels, Analyste chez Scope Ratings, se penche sur le sujet.
Lire (4 min.)

La SCPI Pierval Santé acquiert 2 EHPADs en Irlande

Euryale Asset Management (AM) — filiale du Groupe Elience, spécialisée dans la gestion des SCPI — a confirmé le 11 juillet dernier l’ancrage européen de sa stratégie d’investissement. Sa SCPI Pierval Santé — déjà présente en France et en Allemagne — annonce l’acquisition de 2 nouveaux EHPADs situés à Dublin, en Irlande. Cette opération porte à 14 le nombre de ces établissements dans le patrimoine de Pierval Santé en Irlande.

Une stratégie européenne

Dernières acquisitions en dates, ces deux nouveaux établissements sont exploités par le Groupe Virtue selon un bail d’une durée ferme de 25 ans. Ils proposent des prestations haut de gamme — tant en qualité de l’exploitation qu’en qualité du bâti — et ont été acquis pour un prix de revient global de 66,6 M€. L’un des deux actifs ne sera livré qu’après la fin des travaux, d’ici novembre prochain.

Le volet irlandais de la stratégie d’acquisition de la SCPI Pierval Santé a permis — depuis son lancement en mai 2018 — d’investir un montant global frais inclus de près de 151 M€. Au 30 juin 2019, le patrimoine de Pierval Santé est détenu à près de 41 % en France, 34 % en Allemagne et 25 % en Irlande. La Société de Gestion démontre ainsi sa capacité à générer un deal flow qualitatif au niveau européen.

Immobilier neuf de santé

Euryale AM mise sur des baux sécurisés à très long terme avec ses locataires-exploitants d’établissements de santé, dans la perspective d’aligner le plus possible les intérêts du bailleur et des preneurs. Cette stratégie d’accompagnement des exploitants — par le portage de l’immobilier de santé — permet à la fois des perspectives de croissance du patrimoine sous gestion à la SCPI, mais également une plus grande maîtrise de la qualité de son parc immobilier.

Euryale AM renforce cette stratégie avec des opérations de construction d’établissement neufs, qui garantissent une meilleure adéquation des actifs aux pratiques des utilisateurs de cet immobilier spécifique. Euryale AM gère pour la compte de Pierval Santé 32 EHPADs en Europe. La société compte aujourd'hui un total de 79 actifs sous gestion. Les EHPADs représentent pour elle un axe majeur de développement.

Lire (2 min.)

Natixis Wealth Management annonce deux nominations

Natixis Wealth Management — banque privée filiale de Natixis — annonce ce lundi 15 juillet la mise en place d'une nouvelle organisation pour favoriser un fonctionnement plus intégré entre la France, le Luxembourg et la Belgique. Le Groupe nomme Audrey Koenig (45 ans) Directrice générale déléguée de Natixis Wealth Management et Philippe Guénet (50 ans) Directeur général des implantations de la banque au Luxembourg et en Belgique.

Focus sur les enjeux de ces nominations

Audrey Koenig sera en charge de la nouvelle direction Développement Wealth, qui regroupe la direction commerciale, les expertises métier ainsi qu’un département business management permettant d’assurer une qualité de service optimale aux clients. Elle sera responsable de la filière Développement Wealth sur le périmètre France, Luxembourg et Belgique.

Philippe Guénet aura notamment pour mission de contribuer au renforcement de la transversalité des activités Wealth au Luxembourg et en Belgique et d’accompagner le développement de l’activité à l’international, en lien étroit avec les instances de Place locales.

Focus sur le parcours d'Audrey Koenig

Audrey Koenig est titulaire d’un DESS, ingénierie juridique et financière (IGR – IAE de Rennes). Elle débute sa carrière en 1997, en tant que conseillère en gestion de patrimoine à la Banque Populaire, puis comme banquier privé au CIC (2000-2001). En 2001, Audrey Koenig intègre la Banque Privée Saint Dominique, devenue Banque Privée 1818 puis Natixis Wealth Management en 2017.

Elle y exerce successivement les postes de banquier privé – Gestion de Fortune (de 2001 à 2011), Directrice du développement – gestion de Fortune (de 2011 à 2013) et Directrice de la gestion de fortune (de 2014 à ce jour). 

Focus sur le parcours de Philippe Guénet

Philippe Guénet est diplômé de l’EM Lyon et titulaire d’un DECF. Il commence sa carrière en 1994 comme auditeur au département inspection de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel (CNCM). Il rejoint en 1997 le Groupe IONIS, en tant que responsable de l’audit interne, puis responsable de la valorisation des OPC et des portefeuilles institutionnels.

A partir de 2001, il exerce successivement différentes fonctions dans plusieurs entités de Natixis : Responsable des risques et de la compliance puis directeur administratif chez VEGA Finance (de 2001 à 2005), directeur de la production bancaire à La Compagnie 1818 (de 2006 à 2008), secrétaire général chez Sélection 1818 (de 2008 à 2012) puis COO chez Natixis Wealth Management (de 2012 à ce jour).

Lire (3 min.)

Poisson d’avril sur les marchés financiers

Tomas Hildebrandt
En ce début 2019, le spectre de la récession semble s'être éloigné des marchés financiers. Etats-Unis, Chine, Union Européenne... Quelles sont les tendances qui se dessinent ? Tomas Hildebrandt, Gérant Senior pour des clients institutionnels chez Evli Fund Management Company, partage son analyse.
Lire (5 min.)

Marchés financiers : compte à rebours final

Cesar Perez Ruiz
Tensions commerciales Chine/Etats-Unis, Croissance américaine, Europe à la traîne... Que va-t-il se passer cette semaine sur les marchés financiers ? César Pérez Ruiz, Head of Investments & CIO chez Pictet Wealth Management, partage son analyse hebdomadaire.
Lire (4 min.)