La résidence secondaire : un rêve pour 4 Français sur 10

À la veille de l’été, le Crédit Foncier a confié au Cabinet Elabe la réalisation d’une enquête sur les résidences secondaires. Couplée aux données les plus récentes de l’Insee, cette enquête dresse une radiographie des résidences secondaires en France.
Lire (1 min.)

Les Français et leur logement

Une majorité de Français estime vivre dans un logement qui correspond à ses besoins. Ce constat ressort d’une étude réalisée, début 2018, par le cabinet Elabe pour le compte du Crédit Foncier, auprès d’un échantillon représentatif de la population française, de 2 400 personnes âgées de 18 ans et plus.
Lire (2 min.)

Benoît Catel est nommé Directeur général du Crédit Foncier

Bruno Deletré est nommé, à compter du 1er janvier 2018, Président du directoire de la Caisse d’Epargne d’Alsace. Par ailleurs, l’instance de nomination de la Caisse d’Epargne d’Alsace et celle de la Caisse d’Epargne de Lorraine, Champagne-Ardenne ont pressenti Bruno Deletré pour prendre, à la date de la fusion juridique fin juin 2018 et sous condition de l’agrément de BPCE, la présidence de la future Caisse d’Epargne Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne.

Benoît Catel (55 ans) était précédemment Directeur général délégué, en charge du Développement commercial du Crédit Foncier.

En 1987, il intègre la Compagnie Bancaire où il occupe différentes responsabilités comptables et financières avant de rejoindre en 1992 GMF Banque pour y prendre la direction de la comptabilité. Il entre dans le groupe Caisse d’Epargne en 1994, à la Caisse d’Epargne Ile-de-France Ouest où il est successivement directeur de la comptabilité puis de la production bancaire et, enfin, membre du directoire, en charge du pôle finances et risques.

A partir de 2001, il occupe cette même fonction pour la Caisse d’Epargne Côte d’Azur, avant de prendre en charge, au sein du directoire, le pôle développement. En 2006, il devient le directeur du marché des collectivités locales, du logement social et de l’économie sociale à la Caisse nationale des Caisses d’Epargne. En 2009, il devient le Directeur général de la Banque de la Réunion (filiale de BPCE IOM), avant de prendre la direction générale de Volksbank Romania (Groupe BPCE) de 2012 jusqu’à avril 2015.

En avril 2015, il intègre le Crédit Foncier en tant que Directeur général délégué, en charge du Développement commercial. Benoît Catel est diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Lille, de l’IEP Paris et titulaire du DESCF (Diplôme d’études supérieures comptables et financières).

Lire (2 min.)

24 milliards d’euros investis dans l’immobilier d’entreprise en 2015

Selon les données du Crédit Foncier, en 2015, l’activité d’investissement en immobilier d’entreprise banalisé (bureaux, commerces, entrepôts et locaux d’activités) a continué de progresser en France, pour atteindre un volume record de 24 milliards d’euros, soit +7 % par rapport à 2014.
Lire (1 min.)

LFDE se renforce au Benelux

Présente en Belgique et au Luxembourg depuis 2004, en Suisse depuis plus de 12 ans, LFDE entend défendre ses ambitions européennes en renforçant sa présence auprès des clientèles de banques, tiers gérants, assureurs et investisseurs institutionnels sur deux marchés particulièrement stratégiques pour la société.

Christèle de Waresquiel

Christèle de Waresquiel a commencé sa carrière chez Morgan Stanley à Londres, avant de rejoindre Calyon et JP Morgan. Elle devient manager de projet pour GE Capital à Paris en 2011, puis intègre les équipes de Rivoli Fund Management. Diplômée de Centrale Supélec et du Royal Institute of Technology de Stockholm, Christèle est également titulaire d’un MBA de l’Institut d’études supérieures de commerce (IESE) de Barcelone.

Frédéric Jacob

Frédéric Jacob dispose d’une expérience étoffée de l’asset management. Après avoir été consultant pour Odyssey Financial Technologies, il devient responsable du développement commercial de Derivative, puis de Dexia Asset Management. Il rejoint Carmignac en 2010 en qualité de responsable commercial pour la Belgique avant d’être nommé responsable de la clientèle Institutionnelle en 2015. Frédéric est diplômé en Economie et Finance de l’ICHEC Brussels Management School.

Lire (1 min.)

Swiss Life REIM nomme un Senior Advisor

Swiss Life REIM Senior Advisor

Rattaché à Fabrice Lombardo, Directeur de la Structuration et de la Gestion de Portefeuille, il apportera son soutien et sa grande expérience dans de nombreux domaines et notamment les sujets liés à la valorisation des actifs immobiliers.

Diplômé des Etudes Supérieures de Droit Privé, de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix et de l’Institut du Droit des Affaires, Denis François a 35 ans d’expérience dans l’évaluation d’immobilier d’entreprise et résidentiel. Président de Bourdais Expertises puis de CBRE Valuation Advisory France, il était dernièrement Senior Advisor de CBRE.

Tout au long de sa carrière il a apporté sa contribution, en liaison avec les autorités de contrôle et les organisations professionnelles, dans les évolutions législatives et professionnelles concernant l’immobilier (SCI, OPCI, SIIC, Charte de l’Expertise).

Lire (1 min.)

Les professionnels de l’immobilier optimistes pour 2016

Près de trois quarts des professionnels de l'immobilier considèrent que le marché du logement s’est stabilisé (44 %) ou amélioré (27 %), sur les quatre derniers mois de 2015, montre le baromètre du moral des professionnels de l'immobilier. Une perception globalement homogène pour toute l’année 2015 avec 62 % de "stable"  ou "amélioré" au 1er quadrimestre 2015, 74 % au 2ème quadrimestre, et en rupture par rapport à l’année précédente perçue très négativement : interrogés il y a un an, 61 % des professionnels estimaient que le marché s’était détérioré en 2014 ! Au final, 67 % des professionnels de l’immobilier sont optimistes pour le marché du logement en 2016. Un score qui contraste avec celui enregistré un an auparavant : début 2015, 64 % des professionnels de l'immobilier étaient pessimistes (vs 35 % optimistes) pour l’année qui débutait. L’optimisme des professionnels se nourrit des mesures liées au PTZ (pour 75 % des professionnels) et des niveaux de taux d'intérêt de crédit historiquement bas (71 %). A l’inverse, le pessimisme est motivé par le contexte économique (91 %) et l’évolution du pouvoir d’achat (82 %).  

Immobilier neuf ou ancien ?

Dans le neuf : 61 % des répondants anticipent une stabilisation des prix (contre 64 % précédemment). Ils sont 44 % à penser que le volume de transactions dans le neuf va se stabiliser. Dans l’ancien : Alors qu’ils anticipaient précédemment dans leur majorité une baisse des prix, les professionnels de l'immobilier tablent depuis septembre 2015 sur une stabilisation des prix (pour 45 % d’entre eux). Une majorité de professionnels (53 %) pense que le volume de transactions va se stabiliser. Enfin, 75 % des professionnels pensent que la récente réforme du PTZ (applicable depuis le 1er janvier 2016) va avoir pour effet d'augmenter le volume de transactions (neuf et ancien) sur le marché de la primo-accession. Parmi ceux-ci, 47 % pensent qu’elle va contribuer à une hausse comprise entre 0 et 5 %, et 39 % entre 6 et 10 %.
Lire (2 min.)

Combien de logements en France en 2015 ?

Ce chiffre est tiré de l'étude "France, portrait social", édition 2015, par l'INSEE. L'établissement de crédit constate que cette progression est plus forte que celle de population qui a augmenté de 0,45 % sur la même période. Le parc de logements français est composé essentiellement de résidences principales, c'est-à-dire à 82,4 %. La part des résidences secondaires poursuit sa diminution depuis une quinzaine d’années à 9,4 % en 2015 contre 9,9 % en 2000.
Lire (<1 min.)

Qui accède le plus au prêt à taux zéro (PTZ) ?

Un chiffre lourd de sens : les moins de 40 ans représentent seulement 61 % pour l’ensemble du marché de l’accession à la propriété. La prochaine évolution du PTZ devrait quelque peu modifier ces chiffres. "A partir du 1er janvier 2016, le PTZ pourra financer jusqu’à 40 % de l’achat du bien immobilier, rappelle le Crédit Foncier. Les plafonds de revenus pour en bénéficier et le différé de remboursement vont être augmentés. Et le PTZ dans l’ancien avec travaux, au moins égal à 25 % du coût total de l’opération, sera dorénavant ouvert à toute la France". A suivre...
Lire (<1 min.)