ESG : que signifie-t-il pour les marchés obligataires ?

Scott Freedman
Les investisseurs ne doivent pas ignorer les avantages potentiels des investissements obligataires durables, alors que les préoccupations environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) sont de plus en plus présentes. Le point avec Scott Freedman, Gérant de portefeuille chez Newton Investment Management.
Lire (5 min.)

Marchés financiers : garder le cap

Esty Dwek
Dans un contexte post Covid, les marchés surveillent de près le rythme de la reprise économique. Vers quelle dynamique de marché nous dirigeons-nous cet automne ? Etsy Dwek, responsable des stratégies de marché de Natixis Investment Managers Solutions, partage ses perspectives pour le mois de septembre.
Lire (4 min.)

Passe-Muraille(s) : un mur de dettes pour les investisseurs et les contribuables

Olivier de Berranger
Avec la crise du coronavirus, la dette publique et la dette privée se sont envolées. Dans ce contexte, comment renforcer les fonds propres et relancer l'investissement ? Olivier de Berranger, Directeur Général Délégué en charge de la Gestion d’actifs chez LFDE, partage son édito du mois de juillet 2020.
Lire (4 min.)

Crédit immobilier : l’accès se durcit, les associations appellent les IOBSP à la vigilance

Les associations professionnelles représentatives des IOBSP — AFIB, ANACOFI-IOBSP, APIC, CNCEF Crédit, CNCGP et Compagnie des IOB — se sont de nouveau réunies le 15 mai 2020. Objectif faire le point sur les tensions constatées avec les partenaires bancaires et sur le resserrement des conditions d'accès au crédit des ménages.

Ce mercredi 27 mai, elles observent de façon unanime que malgré de nombreuses démarches entreprises auprès des autorités — Gouvernement, Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), Comité consultatif du secteur financier (CCSF) — les ouvertures au dialogue sont restées sans réponse.

Appel à la vigilance des IOBSP

« L'augmentation des refus bancaires ainsi que des situations contentieuses entre intermédiaires et prêteurs deviennent inquiétantes, dans un contexte où les synergies devraient au contraire aider à la reprise économique », indiquent les organisations professionnelles dans un communiqué.

Les différentes associations demandent à leurs adhérents de leur transmettre tous les cas avérés, faisant état de dérives manifestes, afin de constituer un dossier étayé qui pourrait être confié aux autorités.

Lire (2 min.)

Sogenial Immobilier recrute un Responsable Commercial

Sogenial Immobilier — spécialiste de l'épargne immobilière — annonce ce mercredi 23 septembre le recrutement d'un nouveau Responsable Commercial. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Medhi Guettafi s’occupera de promouvoir auprès des Conseillers en Gestion de Patrimoine (CGP) les deux SCPI « Cœur de Ville » et « Cœur de Régions ».

Focus sur le parcours de Medhi Guettafi

Medhi Guettafi

Medhi Guettafi est titulaire d’un Master II au sein de l’ESC Pau en spécialisation « Audit Expertise ». De 2010 à 2014, il intègre BNP Paribas,  Avenue de la grande armée dans le XVIIe arrondissement de Paris, en qualité de Conseiller en Patrimoine Financier.

Pendant deux ans, il gère un portefeuille clients « banque Privée » chez HSBC en qualité de Conseiller 1er dans l'agence Place de Breteuil à Paris. Medhi Guettafi rejoint ensuite la Société Générale, afin d'accompagner des clients professionnels. Récemment, il animait chez PSA Finance un réseau de partenaires-investisseurs.

Lire (1 min.)

Sycomore AM : l’entreprise à mission obtient le label B Corp

Sycomore Asset Management (AM) — société de gestion entrepreneuriale, spécialisée dans l’investissement sur les entreprises cotées — annonce ce mercredi 23 septembre avoir reçu le label B Corp, qui récompense son engagement de progrès continu. « Nous sommes très heureux d’intégrer la communauté B Corp™, des entreprises qui s’engagent à apporter une contribution positive à la société », se réjouit Christine Kolb.

Sycomore AM a fait le choix de devenir une entreprise à mission, et se dit « convaincue du rôle clé de la sphère financière dans le développement d’une économie à même de relever les grands défis environnementaux, sociaux et sociétaux ». La société développe cette vision dans son Rapport d’entreprise responsable 2019 et son Rapport d’investisseur responsable 2019.

Fixer des axes d'amélioration

« Nous souhaitons être exemplaire vis-à-vis des entreprises dans lesquelles nous investissons : cette exemplarité est gage de cohérence et de crédibilité au regard de notre degré d’exigence à leur égard. Evaluer nos pratiques et notre conduite vis-à-vis de chacune de nos propres parties prenantes nous permet de fixer des axes d’amélioration », affirme Christine Kolb, associée fondatrice de Sycomore AM.

La mission d’entreprise — « humaniser l'investissement » — a été inscrite dans ses statuts de la société de gestion. Dans cette perspective, se faire labelliser B Corp permet à Sycomore AM d'obtenir une reconnaissance externe concernant sa démarche d'entreprise à mission. L’évaluation associée est l’occasion d’identifier des axes d’avancement concrets.

Lire (2 min.)

Marchés financiers : le doute va-t-il rattraper les investisseurs ?

Esty Dwek
Depuis avril dernier, les marchés financiers connaissent un rebond. Cette semaine, des doutes sont apparus sur les perspectives d'un remède contre le coronavirus. En période de déconfinement, comment réagissent les investisseurs ? Le retour de la prudence peut-elle affecter la relance économique ? Les explications d'Esty Dwek, responsable des stratégies de marché de Natixis Investment Managers Solutions.
Lire (4 min.)

La saison des records

Arnaud Faller
En janvier, la devise olympique « Plus vite, plus fort, plus loin » démarrait notre lettre mensuelle pour qualifier l’année qui se terminait. Elle est plus que jamais d’actualité.
Lire (2 min.)

Courtage : le réseau Empruntis l’agence accueille une nouvelle Directrice

Le groupe Compagnie Européenne de Crédit — spécialiste du courtage en crédit en France — annonce ce mardi 5 mai la nomination de la nouvelle Directrice du réseau de courtage Empruntis l’agence. Dans ce cadre, Sonia Madeleine a pris ses fonctions à compter du 1er mai 2020.

Forte de son expérience et de sa connaissance des partenaires bancaires en crédit immobilier, crédit à la consommation et rachat de crédits, Sonia Madeleine pilotera la stratégie de développement du réseau Empruntis l’agence. Ce dernier compte actuellement plus de 150 agences en France.

Focus sur le parcours de Sonia Madeleine

Le réseau de courtage Empruntis l'agence accueille une nouvelle Directrice
Sonia Madeleine

Sonia Madeleine débute sa carrière en 2006 au chez Empruntis au poste de Chargée de partenariats. En interne, elle occupe successivement les postes de Responsable des partenariats chez Empruntis (de 2010 à 2016), Responsable des partenariats du groupe Compagnie Européenne de Crédit (de 2016 à 2019) et enfin Directrice des partenariats de Compagnie Européenne de Crédit (depuis juillet 2019).

En parallèle, elle participe au lancement d’Empruntis l’agence, à travers différents travaux dont le recrutement des membres du réseau Empruntis l’agence. A compter du 1er mai 2020, elle prend la Direction du réseau de courtage en crédit immobilier Empruntis l’agence au sein du groupe Compagnie Européenne de Crédit

Lire (2 min.)

Crédit aux entreprises : vers de nouveaux partenariats entre CGP et courtiers ?

Avec les prêts garantis par l'Etat (PGE), les courtiers en crédit accompagnent leurs entreprises clients pendant le confinement. Cette semaine, la CNCEF Crédit prend la température auprès de ses adhérents avec un nouveau sondage. Après la crise sanitaire, quelles perspectives d'évolution pour l'écosystème du financement ? Explications avec Le Courrier Financier.
Lire (5 min.)

SCPI Vendôme Régions : Norma Capital acquiert 2 300 m² de bureaux près de Lille

Norma Capital — société de gestion de portefeuilles — annonce ce mardi 22 septembre l’acquisition, pour le compte de la SCPI Vendôme Régions, d’une surface de bureaux de 2 300 m² au sein de l’ensemble immobilier mixte « Le Vérose » à Lille (Nord). Il s'agit d'une construction récente, dont la livraison date de décembre 2011.

L’ensemble immobilier a été éco-conçu dans une démarche Très Haute Performance Energétique (THPE), ce qui lui permet d'obtenir le label Bâtiment Basse Consommation (BBC). Son toit est investi par des panneaux solaires, ainsi que des toitures végétalisées favorisant la biodiversité.

Dans le secteur d'Euralille

L'ensemble se déploie sur dix niveaux. Il compte deux bâtiments reliés par une passerelle : des commerces au rez-de-chaussée, des bureaux (objets de l’acquisition) sur les 1er et 2e étages et des logements sur les étages supérieurs. Les surfaces de bureaux ont été cédées par l’intermédiaire d’Arthur Loyd Lille.

Occupé par la Région Hauts-de-France depuis 2013 (bail administratif), l’immeuble est situé dans le secteur d’Euralille. Il s'agit du troisième quartier d’affaires français, véritable vitrine tertiaire de la métropole lilloise. Proche des gares TGV Lille Flandres et Lille Europe, et à deux pas du centre-ville, l’immeuble bénéficie d’une localisation idéale.

Lire (1 min.)

CNCEF Crédit : l’association lance un cycle de formation sur le crédit professionnel

La Chambre Nationale des Conseils Experts Financiers (CNCEF) Crédit — association représentative des courtiers IOB et IOBSP — annonce ce mardi 22 septembre lancer un nouveau programme de formation continue. La formation « IOB Pro » s'adresse à tous les courtiers en crédit, qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences pour accompagner les entreprises.

La formation fonctionne en dehors de tout lien avec les réseaux de courtiers et leurs partenaires. Objectif, répondre à la mutation du métier suite à la crise sanitaire. 100 % compatible avec le programme officiel de formation des IOBSP défini par l’Arrêté du 20 mars 2019, « IOB Pro » répond aux obligations de formation continue annuelle des IOBSP.

Montée en compétences

Le programme été élaboré par Anthony Vallet, expert du financement aux professionnels, et Laurent Denis, avocat spécialisé en conseil aux Intermédiaires en banque, assurance, finance et gestion de patrimoine. Il décrypte les incontournables du conseil en crédit aux professionnels, afin d'accompagner les IOBSP dans leur montée en compétences.

Etude financière prévisionnelle, montage de business plan, stratégie de détermination des solutions, dossier de financement... La formation « IOB Pro » aborde l’ensemble des aspects réglementaires, juridiques, fiscaux et commerciaux du domaine. Elle constitue également la première étape d'un parcours de formation plus large.

Marché très dynamique

La France compte plus de 3 millions de Très petites entreprises (TPE). Plus d’1,2 million se financent par le crédit, d'après les chiffres publiés par la Fédération Bancaire Française en juillet 2020. Or, seuls 29 % des courtiers déclarent proposer ce type de service, d'après un sondage réalisé en avril 2020 par la CNCEF Crédit auprès de ses membres.

À ce jour, peu de courtiers sont donc spécialisés dans le crédit professionnel. Les clients potentiels sont pourtant très nombreux. Les entreprises constituent notamment une cible de choix pour les banques, qui investissent dans la conquête de nouveaux clients.

Cette stratégie place le courtier en prêts professionnels dans une position de partenaire de premier plan. Il devient également un partenaire privilégié de l’entreprise, qui a plus régulièrement recours au crédit que le particulier pour ses besoins d’investissement et de fonctionnement.

Lire (3 min.)

CNCEF Assurance : quelles dispositions légales pour l’avenir des courtiers ?

L’Assemblée Nationale a mis en place un groupe de travail « assurance », qui doit prendre les dispositions législatives concernant la couverture de futurs risques pandémiques. Dans ce contexte, la CNCEF Assurance annonce ce mercredi 22 avril avoir écrit à sa présidente, Valéria Faure-Muntian, également députée de Loire (LREM). Pédagogie financière Dans ce courrier, Stéphane […]

L'Assemblée Nationale a mis en place un groupe de travail « assurance », qui doit prendre les dispositions législatives concernant la couverture de futurs risques pandémiques. Dans ce contexte, la CNCEF Assurance annonce ce mercredi 22 avril avoir écrit à sa présidente, Valéria Faure-Muntian, également députée de Loire (LREM).

Pédagogie financière

Dans ce courrier, Stéphane Fantuz, président de la CNCEF Assurance, indique que l’association professionnelle — qui regroupe différents collèges de courtiers de proximité et leurs mandataires — est disposée à apporter sa contribution aux travaux en cours.

« Cette typologie de couverture n’existait pas jusqu’ici. Couvrir le risque pandémique soulève des enjeux colossaux, tant pour les acteurs qui auront à le mettre en place, que pour les particuliers et les entreprises qui souhaiteront y avoir recours », estime le Président de la CNCEF Assurance.

L’association estime que cette nouvelle offre nécessite une indispensable pédagogie financière en direction des professionnels, mais aussi des entreprises et des particuliers. Défi auquel elle se déclare prête à répondre, dès qu’elle disposera des informations législatives adoptées par le Parlement. Une réflexion interne a été engagée sur ce sujet.

Réforme du courtage

La CNCEF Assurance sera très attentive à ce futur régime, possiblement assorti d’une garantie de l’Etat. « En notre qualité de mandataires de nos clients et dépositaires de la défense de leurs intérêts, nous veillerons à ce que les plus petites structures puissent accéder aux mêmes protections que les entreprises les plus importantes ; les premières étant d’autant plus exposées sans pouvoir forcément supporter aisément la même pression tarifaire nécessaire au futur régime spécial », écrit Stéphane Fantuz.

Enfin, la CNCEF Assurance a également rappelé à la députée son soutien concernant la proposition de loi relative à la réforme du courtage de l’assurance et du courtage en opérations de banque et en services de paiement. « Nous ne doutons pas qu’une « niche parlementaire » pour son examen apparaîtra lorsque le Parlement aura retrouvé le cours habituel de son activité », espère Stéphane Fantuz.

Il restera, en plus de l’examen du texte à fixer, à déterminer une nouvelle date d’entrée en vigueur de la réforme. Elle était jusqu’ici prévue, pour le courant de l’année 2021.

Lire (2 min.)

Semaines historiques sur les marchés financiers

Alexis Bienvenu
Les marchés financiers ont connu de fortes hausses la semaine dernière, signe d'un retour d'optimisme du côté des investisseurs. Comment expliquer ce phénomène, en pleine crise sanitaire ? Quelle attitude adopter pour les gérants qui disposent de liquidités ? Le flash marché d'Alexis Bienvenu, Gérant de portefeuille chez LFDE.
Lire (5 min.)