APRIL en négociations pour entrer au capital de La Centrale de Financement

La Centrale de Financement a été créée en 2013 par Sylvain Lefevre et Philippe Girou avec le support d’Artémis, société d’investissement de la famille Pinault. Dans le cadre de ce changement de partenaire, les dirigeants de La Centrale de Financement souhaitent renforcer leur participation au capital, en passant de 38 % à 44 %, tout en ouvrant 2 % du capital à son réseau. Après l’opération, APRIL disposera de 54 % du capital. Ce partenariat industriel avec APRIL permettra de réaliser des synergies fortes sur le marché du crédit immobilier et de son écosystème.

La conclusion de cette opération est subordonnée à la consultation préalable des instances représentatives du personnel de La Centrale de Financement, ainsi qu’aux approbations légales, réglementaires, juridiques et financières usuelles. Sous ces réserves, sa finalisation est attendue d’ici la fin du mois de septembre 2018.
Lire (1 min.)

L’Orias veut se faire connaître du grand public

Face à l’absence de notoriété autour du numéro Orias, encore trop peu identifié par les particuliers, consommateurs de produits en assurance, banque et finance distribués par des intermédiaires, l’Orias et l’ensemble des membres de son Conseil d’administration ont confié à l’agence Ellen Coopers sa campagne de communication grand public, afin d’expliciter le numéro Orias. L’Orias, dans le cadre de ses missions de tenue et de mise à jour du registre unique, publie sur son site internet, www.orias.fr, des informations relatives aux immatriculations des intermédiaires en assurance, banque et finance. Cela concerne notamment les courtiers, agents généraux d’assurance – intermédiaires en crédit mais aussi les conseillers en investissement financier ou encore les plateformes de financement participatif. Chaque fiche d’intermédiaire comporte une série d’éléments permettant d’identifier ces intermédiaires telles que le numéro d’immatriculation, l’adresse professionnelle, le numéro Siren. Toutefois, malgré l’obligation de faire figurer ce numéro sur les différents supports de communication ou contractuels des intermédiaires, il reste encore trop peu identifié à ce jour. La campagne de communication, au travers de son slogan « Nous ne sommes pas qu’un numéro », permettra de rappeler à la fois la vocation même de l’ORIAS, mais aussi ce que représente ce numéro, chaque intermédiaire - en assurance, banque ou finance - disposant de son propre numéro. Sa stratégie de communication s’inscrivant dans une perspective de développement de la notoriété et de l’optimisation de son image, l’Orias a procédé également à une refonte de son identité visuelle en changeant le logo et en mettant, à disposition des intermédiaires régulièrement immatriculés, un badge numérique personnalisé de leur numéro Orias. Cette campagne presse et digitale s’articulera en deux temps : l’une débutant fin mars et jusqu’à fin avril 2018 et la seconde de fin août à octobre 2018, sur une presse essentiellement économique et financière et la presse patrimoniale. Dans ce cadre, l’Orias enrichira peu à peu son site internet de contenus pédagogiques sur des sujets d’intermédiation en partenariat avec la FBF (Fédération Bancaire Française) et l’IEFP (Institut pour l’Éducation Financière du Public) notamment. 1er axe de communication mis en avant : le rôle de l’Orias et les modalités d’attribution de ce « fameux » numéro.
Lire (2 min.)

Le courtier DB assurances rachète Gilbert Grossat Assurances

GGA, le cabinet de courtage en assurances de Trévoux assure, depuis sa création, principalement des PME et professionnels régionaux, dont un grand nombre d'entreprises et d'artisans du secteur du BTP et de la construction, ainsi que des chefs d'entreprise ou dirigeants. A l'approche de la retraite, Gilbert Grossat a choisi de vendre sa société à Pierre-Henri Boumendil, également courtier en assurances au sein de la société DB assurances qu'il a créée en 2006. Les deux cabinets s'adressent à une même typologie de clientèle et proposent à la fois des assurances couvrant les risques d'entreprises et les personnes (protection sociale, prévoyance). Les équipes en place restent inchangées, aussi bien sur le site d'Ecully que sur celui de Trévoux.

« Le rachat de GGA par DB assurances s'inscrit dans le cadre d'une stratégie de croissance visant à atteindre une taille critique qui devient indispensable dans le courtage d'assurances, explique Pierre-Henri Boumendil, gérant de DB assurances et nouveau dirigeant de GGA depuis quelques semaines. Grâce à l'alliance de nos deux cabinets, nous devenons un acteur significatif dans la région lyonnaise, aussi bien auprès de la clientèle des PME que des assureurs. Cette union de moyens et de ressources nous permet de développer notre niveau de compétences, d'élargir notre présence commerciale et de pérenniser un modèle économique durable et stable, dédié à la satisfaction de l'ensemble de nos clients, ce qui reste notre priorité, tout en s'adaptant aux nouvelles exigences réglementaires et technologiques de notre métier ».

 
Lire (1 min.)

Courtier 3.0 : comment trouver sa place parmi les comparateurs d’assurance en ligne ?

Raimi Adet
Au cours des dernières années, la digitalisation du marché de l'assurance s'est accélérée avec l'arrivée de nombreux comparateurs de prix en ligne. Plus de rapidité et d'accessibilité aux offres des assureurs ont permis aux clients finaux de se faire leur propre opinion sur le contrat qui leur conviendrait le mieux. Le rôle du courtier en assurance dans le processus de contractualisation a fortement été impacté par cette nouvelle tendance. On parle désormais du courtier 3.0. Qui est-il vraiment ? Quel rôle a-t-il aujourd'hui ?
Lire (2 min.)

L’ACPR/AMF lancent une consultation sur les investisseurs vulnérables

Dans un contexte de vieillissement démographique et de mutation digitale du secteur financier, le Pôle commun présente un état des lieux général des pratiques de commercialisation des produits financiers aux personnes âgées : besoins et difficultés éventuelles, mécanismes de protection et usages du marché. Le rapport vise à constituer une première base de réflexion et à ouvrir le débat, par le biais d’un appel à contributions, sur une série de questions-clés.

L’objectif est de trouver, en collaboration avec les consommateurs, les professionnels et les acteurs du vieillissement, les moyens d’identifier les bonnes pratiques de commercialisation à l’égard des personnes vieillissantes et vulnérables, au regard notamment de difficultés cognitives. L’ambition de ces travaux est double : s’assurer qu’un conseil adapté est délivré par les professionnels et qu’un consentement éclairé est donné par cette clientèle lors de la souscription de produits financiers.

L’ACPR et l’AMF invitent toutes les personnes intéressées à envoyer leurs contributions, qui nourriront les réflexions du Pôle commun pour la suite des travaux en 2019.

 
Lire (1 min.)

Janus Henderson lance un fonds sur la thématique des biotechs

Cette SICAV de droit luxembourgeois investira dans des sociétés innovantes du secteur de la biotechnologie, ou des sociétés liées à ce secteur, en ciblant plus particulièrement celles qui apportent une réponse aux importants besoins médicaux non satisfaits à travers le monde. Ce fonds ciblera les sociétés visant un développement de long-terme au sein d’un secteur très innovant et en rapide croissance.

Le nouveau fonds biotech de Janus Henderson sera co-géré par Andy Acker et Dan Lyons qui disposent, à eux deux, de plus de 40 ans d’expérience en matière d’investissement sur le secteur de la biotechnologie. Le fonds sera géré par une équipe d’experts issus du milieu scientifique et bénéficiera du soutien du reste de l’équipe d’investissement spécialisée dans le domaine de la santé de Janus Henderson.

Andy Acker constate : « Le rythme des progrès s’accélère dans l’industrie de la biotechnologie, ce qui signifie que les avancées médicales surviennent beaucoup plus rapidement. La FDA a, depuis le début de l’année, approuvé 55 nouvelles thérapies, établissant ainsi un record historique. Notre processus met l’accent sur les moteurs opérationnels et scientifiques essentiels à l’atténuation des risques et à l’identification des opportunités dont regorge ce secteur dynamique. »

Lire (1 min.)

Le Groupe ASSU 2000 fait l’acquisition du courtier en crédit Vousfinancer

Le Groupe ASSU 2000 annonce l’acquisition de la société Vousfinancer.  "Pouvoir nous appuyer sur un grand groupe comme le Groupe ASSU 2000 va être un véritable vecteur de développement pour Vousfinancer.", analyse Jérôme Robin, président fondateur de VousfinancerLa société d’origine grenobloise ambitionne ainsi de réaliser une production de 3 milliards d’euros de crédit en 2017, en hausse de 50 % par rapport à 2016 avec une croissance du chiffre d’affaires dans la même lignée. En reprenant Vousfinancer, le Groupe ASSU 2000 consolide son pôle crédit immobilier déjà constitué par le réseau AB Courtage depuis octobre 2014. En 2015, le Groupe ASSU 2000 a fait l’acquisition de CFC puis BC finance en 2016 pour constituer aujourd’hui le 2e acteur leader du courtage en regroupement de crédits avec 400 indépendants et 190 salariés sur 22 sites en France. La stratégie du Groupe ASSU 2000 est donc la diversification de l’offre de services financiers via des opérations de croissance externe avec l’acquisition de spécialistes permettant une distribution multi-canal, aussi bien via des réseaux de salariés, d’indépendants que des grossistes pour la partie BtoB. « Notre objectif est de prendre une place de leader sur le marché du crédit immobilier et du regroupement de crédits en poursuivant l’élargissement de l’offre pour apporter l’ensemble des services financiers aux particuliers. Nous ambitionnons d’égaler notre activité historique de courtage d'assurances », conclut Jacques Bouthier.
Lire (1 min.)

Premières assises du courtage d’assurance

Parce que la profession du courtage d'assurance est nombreuse et constitue un maillon essentiel de la chaîne de distribution et de conseil, elle doit démontrer sa capacité à s'adapter à un environnement ultra règlementé où les nouvelles technologies sont déjà omniprésentes. Le thème choisi pour cette première édition des Assises du courtage d'assurance est : « Réconcilier le digital et les réseaux physiques dans un environnement règlementé ». Les grands assureurs de la place, les intermédiaires du terrain et les représentants des institutions seront présents ce jour-là pour échanger sur ces problématiques.

Accessible gratuitement aux courtiers, cet après-midi de réflexion se clôturera par une conférence d'Idriss  Aberkane sur « Le fonctionnement du cerveau d'un courtier d'assurance » et  une soirée de gala dans la nef du prestigieux Palais Brongniart.

Lire (1 min.)

Les prospects qualifiés géo-localisés, par Novélia

Avec son nouveau service « e.Leads by Novélia » lancé le 9 mai,  le courtier grossiste en assurance Novélia met à disposition de ses partenaires des contacts de prospects très qualifiés, depuis la plateforme de comparaison en assurance dommage MerciHenri.com (anciennement LeComparateurAssurance.com).

Dans un premier temps, l’offre mise à disposition est le produit auto du particulier e.NOV AUTO®. Les internautes vont simuler leur tarif, choisir l’offre qui leur convient et se voir proposer le partenaire Novélia le plus proche de leur lieu de domicile. Le partenaire Novélia est informé automatiquement de la demande de mise en relation et le devis est créé sur l’extranet Novélia. La prise de contact avec le prospect peut se faire immédiatement pour souscrire le contrat.

« Ce nouveau service s’inscrit dans la stratégie de recherche d’innovation et de valeur ajoutée que Novélia propose à ses partenaires. Nous partons d’une réalité économique, le poids croissant d’internet dans la souscription d’assurance, qui peut être perçu comme une menace pour nos partenaires courtiers et agents afin de la transformer en opportunité de business. Pour offrir ce service à nos partenaires, nous avons capitalisé sur la qualité reconnue de nos produits, et en premier lieu le contrat e.NOV AUTO®, mais également sur nos capacités d’innovation technique et informatique. Le process doit être le plus fluide possible tant pour le prospect que pour notre partenaire, nous nous positionnons comme un facilitateur de développement », explique Lionel Bouquet, Directeur Général de Novélia.

« Le partenariat porte sur l’assurance automobile, marché sur lequel nous avons de fortes perspectives de croissance, notamment via la Loi Hamon. Il s’agit par ailleurs du premier partenariat auto via un courtier grossiste de référence sur notre comparateur web-to- store, différenciation majeure de MerciHenri.com sur le marché français de la comparaison. Avec Novélia, nous démontrons que les courtiers de proximité et les grossistes ont désormais la possibilité de coexister sur un comparateur d’assurance dans le parfait respect de leur modèle de collaboration historique », indique Christophe Triquet, Directeur Général de MerciHenri.com.

Novélia devient ainsi le 1 er courtier grossiste à proposer à ses partenaires un service de mise en relation de prospects qualifiés clé en main avec affichage des offres sur l’un des comparateurs leader du marché.

Lire (2 min.)