/PERSPECTIVES/ Raphaël Elmaleh - Keren Finance : Sur les obligations privées, je vois peu de risques

Adopter des méthodes de stock picker sur le crédit, c'est la stratégie de Keren Finance pour tirer le meilleur du marché obligataire. Raphaël Elmaleh nous dévoile ses perspectives... Entrez dans les coulisses de la gestion de Keren Finance.
Voir (<6 min.)

Lancement du fonds ODDO BHF Global Credit Short Duration

Après avoir porté l'encours d'ODDO BHF Euro Credit Short Duration à plus de 1,8 milliard d’euros, ODDO BHF Asset Management élargit son offre avec ODDO BHF Global Credit Short Duration. Lancé le 22 octobre dernier, le fonds affiche une collecte de 65 millions d'euros.

Permettant aux investisseurs d’accéder à un portefeuille d’obligations corporate mondiales, à maturité courte (75 % des obligations présentent une durée résiduelle inférieure à 5 ans),  le fonds, partant d’une allocation pondérée par le PIB, investit dans les trois principales régions (Amériques, Europe et Asie).

Dans l’environnement de taux bas actuel, les obligations d’entreprises à échéance courte présentent un profil risque/rendement potentiellement attractif. Dans la mesure où le risque de défaut diminue au fil du temps, les stratégies qui misent sur les titres à court terme ont un taux de défaut plus faible, tandis que les rendements restent à des niveaux jugés attractifs. Ces titres présentent par ailleurs une sensibilité moindre aux variations de taux d’intérêt et des spreads.

Le fonds ODDO BHF Global Credit Short Duration est géré à Düsseldorf par Alexis Renault, responsable global de la Gestion High Yield chez ODDO BHF AM GmbH, secondé par Janis Heck, Ivan Romanenko ainsi qu’une équipe de 13 gérants de portefeuille et analystes. Autorisé à la distribution en Allemagne, Autriche, France et Espagne, il propose des catégories de parts de capitalisation et de distribution à l’attention d'investisseurs privés et institutionnels.

Principalement investi dans des obligations spéculatives à haut rendement, notées au minimum B3 ou B- , il peut augmenter la part des crédits investment grade jusqu’à 100 % en fonction du cycle du crédit. Depuis le lancement de la première stratégie haut rendement en 2000, l’équipe, qui gère un encours de 2,5 milliards d’euros sur les stratégies crédit à maturités courtes, n’a pas connu un seul défaut de paiement en portefeuille.

Lire (2 min.)