Tassement relatif de l’immobilier en France

Philippe Crevel
Le secteur de l’immobilier a connu, au cours du 1er trimestre, un petit tassement dans le prolongement du mouvement amorcé à la fin de l’année dernière.
Lire (2 min.)

Constructions en Île-de-France : la dynamique se poursuit

L’Île-de-France s’inscrit parmi les régions françaises les plus dynamiques et contribue largement, du fait de son poids dans la construction nationale (20 % des logements autorisés et 19 % des logements commencés), aux résultats nationaux : les estimations nationales s’élèvent à 496 300 logements autorisés (+ 3,7 % sur les douze derniers mois) et 425 800 logements commencés (+ 9,2 %). Une région dynamique en termes de construction Six des huit départements franciliens concourent à la croissance enregistrée sur douze mois. Trois départements enregistrent une augmentation importante du nombre de permis autorisés : les Yvelines (+ 28,2 %), le Val-de-Marne (+ 21,6 %) et la Seine-et-Marne (+ 15,9 %). Concernant les mises en chantier, les augmentations les plus fortes ont lieu dans l’Ouest et le Nord de la région : près de + 39 % dans les Yvelines, le taux d’évolution varie entre + 15 % et + 20 % dans les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-d’Oise. Avec 50 700 logements autorisés (+ 7,7 %) et 45 200 logements commencés (+ 15,4 %), la Métropole du Grand Paris (MGP) concentre 51 % des autorisations régionales accordées au cours des douze derniers mois et 56 % des ouvertures de chantier.
Lire (1 min.)

Investissement immobilier : les jeunes préfèrent le neuf

Fini le temps des bicoques de charme et des travaux interminables... Aujourd'hui, si les jeunes appréhendent l'achat immobilier comme leurs aînés (la pierre comme une sécurité et un moyen de se constituer un patrimoine), ils envisagent surtout l'acquisition dans le neuf. En dépit de sa surcote par rapport à l'ancien, le neuf séduit en effet plus d'un jeune de moins de 35 ans sur trois. L'absence de travaux à réaliser, les meilleures performances énergétiques et les conditions fiscales favorables sont en tête des raisons invoquées par les primo-accédants. Une aubaine pour le monde de la construction immobilière, mais une nouvelle en demie-teinte pour les maisons pittoresques des campagnes françaises.
Lire (<1 min.)

Le risque politique a perdu de sa pertinence

Stefan Kreuzkamp
La croissance économique allemande est devenue beaucoup plus équilibrée. Comment se fait-il que les marchés financiers soient restés, à ce point, insensibles à l’échec des négociations post-électorales en Allemagne ?
Lire (1 min.)

Montefiore Investment acquiert le Groupe Premium

Dans le cadre de cette recomposition, Arca Patrimoine devient Predictis afin de déployer plus largement son activité. Predictis intervient dans le domaine du Patrimoine (Epargne et Immobilier), de la Retraite et de la Prévoyance. Cette démarche de rebranding permettra à Predictis de développer ses expertises, au travers d’une large palette de produits conçus en collaboration avec des partenaires tels que Swiss Life ou Aviva.

Avec plus de 300 collaborateurs et mandataires indépendants, le Groupe Premium affiche un chiffre d’affaires 2017 supérieur à 25 millions d’euros et enregistre une croissance continue depuis plusieurs années.

 
Lire (1 min.)

BNP Paribas AM renforce son équipe ETF et solutions indicielles

Maude Rivierre Bianchi a rejoint BNP Paribas Asset Management le 23 avril 2018 en tant que Spécialiste Produits ETF et Solutions indicielles. Maude est basée à Paris et rapporte à Bertrand Alfandari, responsable du développement ETF et Solutions indicielles.

Chiara Solazzo renforce l’équipe basée à Milan. Elle rejoint à compter du 2 mai 2018 BNP Paribas Asset Management au poste de Commerciale ETF et Solutions indicielles sous la supervision de Sabrina Principi, responsable de la vente ETF et Solutions indicielles pour l’Italie et l’Espagne.

Victor Volard et Nitharshini Thevathas viennent quant à eux respectivement renforcer l’équipe de vente dédiée à la clientèle francophone et l’équipe dédiée au développement produits ; tous deux étaient déjà présents dans les équipes depuis 2017.

Ces nominations font échos au plan stratégique annoncé en 2016 par Isabelle Bourcier, Responsable des gestions quantitative et indicielle de BNP Paribas Asset Management, visant un doublement des encours pour l’activité ETF et Solutions indicielles, et soutenu par un renforcement significatif des équipes dédiées au développement de ces solutions d’investissement.

« Après deux années de collectes soutenues, en 2016 et 2017, l'activité indicielle représente 19,5 milliards d'euros sous gestion à fin décembre 2017 et notre positionnement en Europe ne cesse de progresser. Nous comptons poursuivre cette dynamique avec de nouveaux recrutements d’ici à la fin de l’année», commente Isabelle Bourcier.

L’équipe ETF et Solutions indicielles de BNP Paribas Asset management compte aujourd’hui 28 collaborateurs, dont 10 gérants et 18 personnes dédiées au développement dans les pays francophones, germanophones et l’Italie.

Maude Rivierre Bianchi a débuté sa carrière en 2005 en tant qu’analyste hedge funds chez Natixis Asset Square, devenu Natixis Multimanager en 2007. En 2012, elle est nommée gérante dans l’équipe de multigestion alternative puis rejoint en juin 2015 le département Développement de VEGA Investment Managers en tant que Product Specialist. Maude détient le certificat Chartered Alternative Investment Analyst, et elle est diplômée de l’université Paris Dauphine et de l’IAE Gustave Eiffel.

Chiara Solazzo a commencé sa carrière en 2008 comme sales-trader ETF et ETC chez Unicrédit-HVB à Milan. En 2011, elle rejoint Crédit Suisse Italy SPA comme spécialiste produit ETF, avant d’être recrutée par Blackrock en 2013 au poste de commerciale ETF iShares. Chiara est diplômée d’un Master en Finance de l’Université italienne de Sienne.

Lire (2 min.)

DOM : des normes constructives inadaptées au contexte local ?

Elena Azria
Les dégâts causés par la tempête Irma dans les Antilles françaises nous amènent nécessairement à nous ré-interroger sur les normes de construction dans les DOM. L’essentiel des règles applicables sur ces territoires renvoie aux us et coutumes de la métropole, à quelques adaptations près, comme celle de la norme RTAA DOM (Réglementation Thermique, Acoustique et Aération) en 2009.
Lire (4 min.)

Adeline Lessentier - Severini Pierres & Loisirs : Nous attendons plus des pouvoirs publics

En prolongeant le dispositif Pinel et le PTZ pour 4 ans, le gouvernement a offert une bouffée d'air aux acteurs de l'immobilier. Mais les promoteurs attendent davantage des pouvoirs publics : une loi punitive des recours abusifs et une fluidification des obtentions de permis de construire. Adeline Lessentier, Directrice du développement de Severini Pierres & Loisirs, dévoile ses doléances quant aux démarches administratives, et revient pour nous sur les grands chantiers de l'année pour le constructeur bordelais : mettre l'accent sur le crowdfunding et le développement du groupe en Ile-de-France. 
Voir (<4 min.)

Quand le bâtiment va, tout va, enfin presque !

Depuis le début de l’année, l’investissement des ménages dans l’immobilier est en forte hausse. Au premier trimestre 2017, les ménages ont accru leurs dépenses d’investissement de 1 %, soit la septième hausse trimestrielle consécutive. Sur l’ensemble de l’année, l’INSEE prévoit une augmentation de 3,7 % après +2,4 % en 2016.
Lire (3 min.)

L’attractivité de nouveaux territoires : remède à la spirale haussière des prix de l’immobilier ?

Stéphanie Pécault
Les derniers résultats de l’Observatoire du Moral Immobilier mettent en avant une vraie accélération du marché de la pierre. Seul bémol, le moral des acquéreurs montre des signes de fléchissement. Quels sont les facteurs expliquant ce revirement ? Impact des élections présidentielles ? Remontée des taux d’emprunt ? Le spectre d’une escalade des prix ?
Lire (5 min.)

Turenne Capital renforce ses équipes

Avec 930 millions d’actifs sous gestion[1] et 80 millions d’euros de collecte nette en 2017, le groupe rassemble à ce jour 51 collaborateurs, soit une croissance de plus de 20% des effectifs par rapport à l’année passée[2]. Cette évolution est le reflet de la solidité du modèle du groupe, s’appuyant sur son organisation autour d’équipes d’investissement fortes soutenant le développement, la transmission et l’innovation des PME françaises, à Paris et en région.

SANTE : Sophie Canetos intègre le groupe en tant qu’Analyste au sein du pôle Turenne Santé à Paris. Turenne Santé, équipe du groupe Turenne Capital spécialisée dans la santé, gère aujourd’hui plus de 100M€ en capital innovation avec Sham Innovation Santé et en capital développement et transmission avec le FPCI Capital Santé 1.

EMERGENCE : Nicolas Mallassagne rejoint Turenne Capital en tant qu’Analyste au sein de l’équipe Emergence à Paris. L’équipe Emergence accompagne les PME dans leur croissance dans les secteurs du digital, des services générationnels et services BtoB, avec un ticket d’investissement entre 3M€ et 10M€ via le fonds Emergence ETI.

MULTI-SECTORIELLE : Charles-Henri Booter rejoint Turenne Capital en tant que Directeur d’Investissement au sein de l’équipe en charge des fonds fiscaux (FIP/FCPI) du pôle multisectoriel à Paris. Cette équipe accompagne les PME régionales et/ou innovantes dans leurs projets de développement et transmission, contribuant au développement du tissu industriel local. Les tickets d’investissement sont entre 0,5 et 3M€.

NORD CAPITAL : Vincent Chadenat rejoint Nord Capital en qualité de Chargé d’Affaires Senior, et Aymeric Benavent intègre l’équipe en tant que Chargé d’Affaires Junior. Nord Capital (filiale de Turenne Capital et en partenariat avec le Crédit Agricole Nord de France) gère aujourd’hui plus de 200M€ d’actifs. Il est l’acteur leader dans le capital-investissement en Région Hauts-de-France, accompagnant les PME et ETI de la région dans leurs projets de croissance en tant qu’actionnaire de long terme.

SUPPORT DES OPERATIONS : Pierre-Olivier Kouyoumdjian rejoint le groupe en tant que Chargé des Relations Partenaires au sein du Pôle Développement, et Josepha Montana en qualité de Responsable Communication. Turenne Capital rassemble en interne de nombreuses ressources dédiées au support des opérations : relations investisseurs, communication, marketing, finance, déontologie et gestion des risques.

Lire (2 min.)

Primonial renforce sa gouvernance

Valéry Bordes, arrivé dans le Groupe en 2011, Directeur Général Délégué depuis mars 2017, voit ainsi ses responsabilités élargies. Outre les directions Finance, Opérations (Middle Office, IT) et Projet, Valéry Bordes encadrera désormais la direction Juridique Groupe. Il aura notamment pour mission d’assurer la fluidité et la sécurisation des process de l’ensemble des activités, dans un contexte de forte croissance du groupe Primonial.

Les fonctions financières du Groupe sont quant à elles renforcées par l’arrivée de Thibault Demoulin en qualité de Directeur Financier / Relations Investisseurs. Thibault Demoulin aura vocation à accompagner le développement du Groupe en apportant ses compétences dans l’identification des moteurs de performance, et à assurer les Relations Investisseurs du Groupe au sein de son écosystème d’actionnaires et de financeurs.

« Le groupe Primonial a connu ces dernières années un fort développement, par croissance organique mais également par croissance externe avec notamment la prise de participation en France dans La Financière de l’Echiquier, et celle en Allemagne dans Aviarent (immobilier). Dans ce contexte, nous faisons évoluer notre organisation afin d’améliorer notre efficacité opérationnelle et de préparer au mieux les enjeux stratégiques européens de demain », déclare Stéphane Vidal, Président du groupe Primonial.

 

Valéry Bordes, 54 ans, a effectué la majeure partie de sa carrière dans le secteur de l’assurance. Tout d’abord, chez General Electric Capital Assurance en qualité de Contrôleur Financier après une courte période dans une SSII. En 1999, il intègre le groupe Nord Europe assurance en qualité de Directeur Administratif et Financier, accompagnant le développement de l’entreprise pendant plus de 12 ans. En 2011, il rejoint le groupe Primonial, d’abord en tant que Directeur Financier puis prend en charge l’ensemble des Opérations. En 2017, il est nommé Directeur Général Délégué en charge de la Finance et des Opérations.

 

 

Thibault Demoulin, 38 ans, diplômé de Toulouse Business School, a débuté sa carrière au sein de PwC et y a travaillé pendant 7 ans, se spécialisant sur des missions d’audit et de conseil dans le secteur de l’assurance-vie. Il a ensuite exercé durant 4 ans les fonctions de Directeur Financier au sein d’un Family Office, en charge notamment des projets de Private Equity, avant de rejoindre en 2014 la Direction Financière d’un Laboratoire pharmaceutique spécialisé en façonnage et de l’accompagner dans sa croissance externe. Il a rejoint le groupe Primonial en mai 2018.

Lire (2 min.)

Jacques Chanut est réélu à la présidence de la FFB

Le très large soutien obtenu à l’occasion de ce vote renforce la détermination de Jacques Chanut à poursuivre son combat pour le développement des marchés. Il agira notamment pour : - lutter contre la fraude au travail détaché en réclamant les contrôles le soir et le week-end sur les chantiers, mais aussi chez les particuliers ; - simplifier la vie des entrepreneurs et artisans rendue complexe par un excès de réglementations et de normes comme la pénibilité ; - résoudre la fracture territoriale qui fragilise des pans entiers du territoire et leur population ; - transformer les transitions numérique et environnementale en opportunités de développement pour les métiers du bâtiment ; - relancer l’apprentissage, malmené par huit ans de crise, et valoriser l’excellence pour faire progresser les métiers et les savoir-faire du secteur ; - imposer un syndicalisme patronal indépendant, sans financement public direct ou indirect. Jacques Chanut, 52 ans, est Président de l’entreprise de gros-œuvre Chanut Bâtiment SAS à Bourgoin-Jallieu (38) depuis 1996 et de l’entreprise Rainero à Voiron (38) depuis 2012. A l’issue du Conseil d’administration de la FFB, il a rappelé : « Il n’y a pas d’emploi sans entreprise. Il n’y a pas d’entreprise sans marché. Il n’y a pas de marché sans projet solide et réaliste. C’est pourquoi la priorité de mon deuxième mandat portera sur le développement de l’activité, l’assainissement de la concurrence et l’allègement des contraintes pour les entrepreneurs et les artisans ».
Lire (1 min.)

Construction immobilière : les chiffres clefs de 2016

Chaque année, ForumConstruire.com et QuelConstructeur.com publient un baromètre régional de la construction. Cette édition donne une image représentative de l’état du marché de la construction de maisons individuelles sur l’année 2016.
Voir