Guerres commerciales : ne paniquez pas, préparez vous

Isabelle Mateos y Lago
Les tensions commerciales vont perdurer. Même si elle ne dégénère pas en guerre commerciale totale, l’escalade des tensions pourrait peser sur la confiance des entreprises, et donc sur la croissance.
Lire (4 min.)

Guerre commerciale : les ripostes

Didier Le Menestrel
Les marchés actions sortent d’une semaine compliquée, sur laquelle a plané le spectre de la guerre commerciale.
Lire (2 min.)

Guerre commerciale : bravades américaines et réalités chinoises

Hervé Goulletquer
Les investisseurs et les opérateurs s’interrogent sur la politique commerciale du Président Trump.
Lire (4 min.)

Dépasser la guerre commerciale et investir au Japon ?

Dan Carter
Les États-Unis et la Chine se rapprochent toujours plus d’une véritable guerre commerciale, mais ce n’affectera pas seulement ces deux super puissances.
Lire (4 min.)

Amiral Gestion renforce son pôle Développement

Pierre-Antoine Door est nommé Responsable des Relations Investisseurs Institutionnels et Jean-Christophe Drillaud rejoint Amiral Gestion en tant que Directeur Marketing et Communication, dans l'optique de mieux répondre aux exigences des investisseurs en termes de transparence.

Amiral Gestion developpement Pierre-Antoine Door

Diplômé en Droit (Université d’Orléans) et après une formation à l’ESG Paris, Pierre-Antoine Door a d’abord été consultant de 2000 à 2008 (chez CDC AM, Maaf Assurances, BNP Paribas CIB, Natixis AM,…) avant d'épauler le développement de Tocqueville Finance de 2008 à 2014. Il rejoint ensuite Métropole Gestion pour gérer la clientèle institutionnelle.

Amiral gestion developpement Jean-Christophe Drillaud

Diplômé de Kedge - Marseille après des études économiques, Jean-Christophe Drillaud débute sa carrière au marketing chez Société Générale AM. En 2005, il devient chargé de relations investisseurs chez Lombard Odier Investment Manager, avant d'intégrer OFI Asset Management en 2007. Il y occupe différents postes avant d'être nommé Directeur adjoint du développement international en 2017.

      Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/amiral-gestion-se-renforce-espagne-12498
Lire (1 min.)

Dorval Manageurs Small Cap Euro supprime les droits d’entrée

Depuis son lancement en 2014, le succès commercial du fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro, éligible au PEA et au PEA-PME, avait porté sa taille proche de sa capacité maximale de gestion. C’est pourquoi Dorval Asset Management avait pris, le 19 mai 2017, la décision d’introduire des droits d’entrée de 4% acquis au fonds. Cette démarche visait à limiter la taille de l’encours du fonds nécessaire à une gestion des investissements respectant les critères du PEA et du PEA PME. Le fonds ayant retrouvé de la capacité de gestion, les droits d’entrée acquis au fonds sont supprimés à compter du 20 septembre 2018.

Un positionnement original

La sélection de titres de petites et moyennes capitalisations de la zone Euro, fondée sur une analyse de la qualité des dirigeants et du tandem "manageur- entreprise". Au sein de la gamme « Manageurs » 100 % actions, le fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro permet aux investisseurs de bénéficier du dynamisme des petites et moyennes capitalisations françaises et européennes positionnées sur des marchés de niche ou en forte croissance selon les gérants de Dorval Asset Management.

Depuis 2010, ces valeurs sont les principales bénéficiaires de la reprise économique européenne. Ainsi, entre le 28 mai 2010 et le 30 août 2018, l’indice MSCI Emu Small Cap Eur a enregistré une hausse de +155% pour une croissance des bénéfices par action de l’ordre de 130%, contre une progression de l’indice MSCI Emu Large Cap Eur de + 82.0% pour une croissance des bénéfices de 25%.

Depuis son lancement le 10 janvier 2014, le fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro a réalisé une performance cumulée de +113.7% soit une performance annualisée de 17.8% (Part R au 31 août 2018), contre une progression de son indicateur de référence MSCI Emu Small Cap EUR (NR) de  +60.9% (performance cumulée). Le fonds (part R) affiche une volatilité de 10,8% sur 1 an et 11,1% sur 3 ans contre respectivement 10,1% et 13,7% pour son indicateur de référence.

Un fonds éligible au PEA, au PEA-PME et à l’assurance-vie

L’investissement du fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro en valeurs de petites capitalisations européennes dont notamment françaises le rend particulièrement attractif pour une clientèle recherchant un placement PEA ou PEA-PME. Au 31 août 2018, les sociétés dont la capitalisation boursière est inférieure à 500 M€ et celles comprises entre 500 M€ et 1 Md€ représentent respectivement 52,6% et 28,8 % de l’actif net du fonds.

Investir dans les petites capitalisations à travers le fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro permet donc à la fois d’investir dans l’économie et de soutenir des sociétés souvent positionnées sur des marchés très ciblés ou de nouveaux marchés, tout en bénéficiant d’un cadre fiscal attractif sur le moyen terme.

      Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/dorval-asset-management-renforce-son-comite-dinvestissement-1059
Lire (3 min.)

Trump is back

La trêve aura donc été de courte durée. En début de semaine dernière pourtant, les investisseurs se félicitaient de l’annonce d’un accord commercial de principe conclu entre les Etats-Unis et la Chine. Il prévoit de suspendre les hausses des tarifs douaniers annoncées par l’administration Trump ces derniers mois, en contrepartie d’un engagement de la Chine à importer davantage de produits américains, agricoles notamment.
Lire (2 min.)

États-Unis : la menace protectionniste

Philippe Crevel
Donald Trump a annoncé, le 24 mai dernier, l’application de droits de douane de 25 % sur les véhicules étrangers en vertu de la section 232 de la loi sur le commerce de 1962 autorisant la mise en place de protections commerciales au nom de la « sécurité nationale » des États-Unis. Ce même texte a été mis en œuvre pour l’instauration des taux de 25 et 10 % sur l’acier et l’aluminium en mars dernier.
Lire (2 min.)

Donald Trump et droits de douane : un impact positif sur les infrastructures

Durant la campagne présidentielle américaine de 2016, Donald Trump répétait à l’envi qu’il était nécessaire pour les États-Unis de renégocier les traités commerciaux comme l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et plusieurs accords bilatéraux, dans le but de favoriser l’emploi et les entreprises domestiques.
Lire (4 min.)

Trump et taxes douanières : des marchés moins ouverts ?

Alexis Bienvenu
En officialisant jeudi 8 mars le retour des taxes douanières pour les importations d'acier et d'aluminium aux États-Unis, Donald Trump fait craindre un retour du protectionnisme au niveau mondial avec des conséquences incertaines.
Lire (2 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : CERENICIMO

 

A-Notations Anacofi Serrvices Cerenicimo

Depuis sa création en 1995, le volume d’actifs immobiliers commercialisé représente plus de 7,8 milliards d’euros (chiffres 2017).

Une offre différenciée est proposée : elle concerne des programmes de résidences médicalisées, de résidences de tourisme, de résidences seniors, de résidences étudiantes ou encore locatives. CERENICIMO propose également via une filiale-LB2S- une formule de gestion sous mandat.

Des équipes fortes de 70 collaborateurs contribuent au développement depuis la phase de sourcing jusqu’à la commercialisation. Celles-ci s’appuient sur le renfort opérationnel d’un pôle juridique, d’un pôle actabilité, ainsi que d’un pôle financement et d’un pôle après-vente, constitués au sein du Groupe.

Basée en Loire Atlantique, CERENICIMO a structuré une organisation bâtie autour de représentations régionales au nombre de 8. Une importante logistique commerciale (25 collaborateurs) permet un maillage territorial auprès des CGP. Les fonctions logistiques ont été renforcées par le développement de CRM et logiciels propriétaires.

Lire (1 min.)

BlackRock se développe à Paris

Le bureau parisien de Simmons & Simmons, cabinet international d'avocats d'affaires, a accompagné BlackRock dans ses nouvelles ambitions. Si BlackRock, plus important gestionnaire d'actifs du monde, créé une filiale française de sa société de gestion de portefeuille, c'est essentiellement pour développer ses activités en Europe.

Lire (<1 min.)

Perspectives 2018 : une année en deux temps ?

François Jubin
Les données économiques publiées tout au cours de l’année 2017 nous ont montré une amélioration de la croissance économique dans l’ensemble des grandes zones économiques. Si les Etats-Unis continuent sur leur lancée, l’Europe et l’Asie ont connu une réelle accélération. Ainsi, la croissance mondiale semble installée pour le plus grand plaisir des investisseurs.
Lire (2 min.)

Un G7 en rodage en Sicile

Philippe Crevel
La moitié des dirigeants du G7 qui se tenait en Sicile, ce week-end, en étaient à leur première participation. Plusieurs des dirigeants présents avaient des sujets de préoccupation variés, pas toujours en lien avec l’ordre du jour du sommet : Donald Trump empêtré dans ses relations avec la Russie, Theresa May devant gérer l’épineux dossier du Brexit, Emmanuel Macron à la recherche de sa majorité parlementaire et l’Italien Paolo Gentiloni qui devra faire face à ces élections législatives délicates en fin d’année. De son côté, Angela Merkel participait à son 12e sommet.
Lire (2 min.)