Trump est-il un bitcoin ?

Pascal Ordonneau
C’est par une nuit sans lune, sans sommeil et sans rêves que cette question m’est venue.
Lire (1 min.)

Naissance du plus grand fonds d’obligations émergentes vertes

Avec un encours de 1,42 milliards de dollars, ce fonds prévoit d’investir près de 2 milliards de dollars dans des obligations vertes dans les pays émergents durant sa durée de vie. Avec un engagement de 256 millions de dollars, IFC est le plus grand investisseur dans le fonds qui vise à financer des projets focalisés sur le changement climatique dans les pays émergents. Amundi Planet EGO adopte une approche intégrée en investissant dans des obligations vertes de pays émergents tout en favorisant la création d’un marché d’obligations vertes de qualité par la mise en place de mesures d’accompagnement des émetteurs. Un programme d’assistance technique géré par IFC avec une subvention initiale de 7,5 millions de dollars émanant du SECO (Secrétariat d’Etat à l’économie suisse) aidera en effet à la création de nouveaux marchés pour le financement climatique en développant des standards d’obligations vertes et en proposant des programmes de formation pour les institutions financières cibles. Cela facilitera l’adoption par ces dernières des « Green Bond Principles » et des meilleures pratiques internationales. Plusieurs grands fonds de pension (Alecta, AP3, AP4, APK Pensionkasse, APK Vorsorgekasse AG, ERAFP, MP Pension), compagnies d’assurances (Crédit Agricole Assurances, LocalTapiola General Mutual Insurance Company, LocalTapiola Mutual Life Insurance Company), gestionnaires d’actifs,  banques de développement international, et autres institutions ont manifesté un grand intérêt pour ce projet de finance verte et leur engagement démontre l’appétit croissant des investisseurs pour l’investissement climatique. « Avec environ 500 millions de dollars américains d'émissions par les institutions financières du secteur privé à ce jour, les marchés de capitaux verts dans les pays d'opérations de la BERD sont encore à un stade naissant. Ce nouveau fonds devrait contribuer à étendre considérablement la disponibilité de financements verts dans les régions où la BERD est présente, sensibiliser les investisseurs locaux aux investissements verts et soutenir les institutions financières locales dans l'émission d'obligations vertes adhérant aux Green Bond Principles »,  déclare Sir Suma Chakrabarti, Président de la BERD. Un comité scientifique composé d’experts de la finance verte issus d’institutions de développement a été mis en place pour conseiller Amundi en tant que gérant du fonds. La politique ESG du fonds reflète les Standards de Performance 2012 d’IFC et les « Activités Exclues » par IFC. La signature de l’Accord de Paris sur le Climat créé des opportunités d’investissement significatives. Une étude récente d’IFC portant sur 21 pays émergents, recense près de 23 trillions de dollars d’opportunités d’investissements d’ici 2030 en lien avec la lutte contre le dérèglement climatique.
Lire (2 min.)

Deutsche Bank signe un accord-cadre avec le Fonds vert pour le climat

Deutsche Bank a signé un accord-cadre avec le Fonds vert pour le climat (FVC), permettant à la Banque de recevoir et d’utiliser du capital du FVC afin de lever des fonds supplémentaires auprès d’investisseurs du secteur privé pour soutenir des actions en faveur du climat. Le Fonds vert pour le climat travaille avec un large éventail d’entités accréditées pour affecter ses ressources vers différents projets et programmes. Deutsche Bank est la  deuxième banque commerciale à signer un accord cadre avec le FVC. Le FVC a déjà validé la première proposition de financement de Deutsche Bank lors de sa quatorzième rencontre à Songdo, en Corée du Sud, en octobre 2016. Le programme d'accès universel à l'énergie verte combine du capital du FVC avec des investissements du secteur privé afin de financer l’accès à l’électricité renouvelable pour plus d’un demi-million de personnes et pour des entreprises de petite taille et de tailles intermédiaires, en coopération avec des banques locales en Afrique. L’investissement initial du FVC de 78.4 millions de dollars (US$) permet à Sustainable Investments, l’entité au sein de laquelle Deutsche Asset Management gère les actifs environnementaux et sociaux, de lever un total de 300 millions de dollars (US$) en capital. La proposition a été approuvée par les gouvernements du Bénin, du Kenya, de Namibie, du Nigéria et de Tanzanie, où le programme centralisera ses investissements pendant les trois premières années. La signature de l’accord cadre marque une étape importante dans la mise en œuvre de ce programme.
Lire (1 min.)

Les malheurs de Donald

En ce moment, à Bonn, se tiennent les discussions préparatoires à la COP23. Cette rencontre entre représentants de 200 pays a lieu alors que le président Donald Trump menace de désengager son pays de l'Accord de Paris sur le climat.
Lire (2 min.)

Mandarine Gestion recrute un nouveau gérant actions

Il prend la responsabilité du fonds Mandarine Opportunités et de la co-gestion du fonds Mandarine Active. Thierry Le Clercq, 42 ans, a démarré sa carrière en 1999 chez Exane en tant qu’analyste financier actions françaises Small & Mid cap. En 2001, il rejoint Fideuram Wargny en qualité d’analyste spécialiste du secteur financier. Il est recruté en 2005 par Allianz Global Investors pour assurer le suivi des valeurs européennes, avant d’être promu gérant de portefeuille actions européennes en 2007. Il occupera ce poste pendant 10 ans avant de rejoindre Mandarine Gestion en tant que gérant actions senior. Thierry Le Clercq est titulaire d’un Troisième cycle en finance de l’Université Aix-Marseille et d’un Master en Finance de l’Université Paris-Dauphine. Il est chargé de conférence de méthode à Sciences-Po Paris.
Lire (1 min.)

Les fonds de pension privilégient les solutions passives

Selon une enquête sponsorisée par DWS, la majorité des fonds de pension considèrent désormais les investissements passifs comme une part importante de leur portefeuille.
Lire (1 min.)

Federal Finance Gestion s’engage dans les initiatives climatiques

L’indice Federal Objectif Climat 

L’indice Federal Objectif Climat* est un indice Climat créé pour promouvoir les entreprises engagées, selon nous, dans des politiques de réduction de leurs émissions carbone. Les valeurs composant l’indice sont sélectionnées sur la base de leur démarche environnementale; tous les secteurs d’activité sont concernés. Cet indice a été développé en collaboration avec deux fournisseurs de données extra-financières, Sustainalytics et Grizzly Responsible Investment, spécialisés dans la recherche en matière de développement durable.

Le nouveau Fonds Diapazen Climat  

Le fonds Diapazen Climat Septembre 2016 est exposé à l’indice Federal Objectif Climat* composé de 50 entreprises engagées selon la méthodologie de l’indice dans des politiques de réduction de leurs émissions carbone.  L'épargne est ainsi orientée vers des projets compatibles avec une économie bas-carbone.

Le mécanisme Diapazen Climat Septembre 2016

Avec Diapazen Climat Septembre 2016, fonds à formule d’une durée de 8 ans, l’investisseur bénéficie :

- à l’échéance, soit le 12 septembre 2024, de l’éventuelle évolution moyenne positive de l’indice Federal Objectif Climat* si celle-ci est positive.

- d’une protection à hauteur de 90 % du capital net investi hors frais du contrat (3) si la performance moyenne de l’indice à l’échéance est en baisse de plus de 10 % par rapport à son niveau d’origine.

- le fonds présente un risque de perte en capital, non mesurable à priori en cas de sortie anticipée avant l’échéance , ui pourrait notamment être supérieure à 10 %.

 
Lire (2 min.)